Livres
534 773
Membres
560 462

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de jukebox_fr : Ma PAL(pile à lire)

Watership Down Watership Down
Richard Adams   
C'est un livre difficile à présenter en France, où il n'a pas reçu l'accueil enthousiaste qu'il a connu dans le monde anglo-saxon.

Pour preuve les commentaires ici: "super bouquin!" ce qui ne peut être plus exact (le bouquin étant un lapin jeune adulte), "recherche d'un livre ayant pour héros un lapin", et le public français associe nos héros aux personnages de Béatrix Potter ou à ceux du "Vent dans les saules", œuvres majeures de la littérature enfantine, sans doute, mais qui n'ont strictement RIEN à voir avec "Watership Down".

Ici, on a affaire à un roman, un vrai. (on le trouve d'ailleurs dans les romans Adulte en bibliothèque!) A une épopée dans la veine des mythes fondateurs avec des héros qui ont une mythologie propre, un regard sur le monde adapté à leur condition de lapins, des déplacements et des réactions propres à leur espèce: pas de petits gilets bleus ou d'anthropomorphisme à outrance, mais un véritable roman d'aventures avec des exploits, des faits de guerre, du courage, de la peur, de la tendresse, des oracles, des sacrifices, des leçons d'espoir, j'en passe.

Une écriture limpide, et des références aux grands auteurs cités à chaque tête de chapitre, toujours pertinentes, comme autant d'illustrations qui éclairent le récit et le portent au rang des récits fondateurs.

Si, si.

par charly09
Le Cycle des Robots, Tome 1: Les Robots Le Cycle des Robots, Tome 1: Les Robots
Isaac Asimov   
Forcement, il était plus ou moins logique que suite au Cycle de Fondation, je poursuive sur l’autre cycle majeur d’Isaac Asimov, celui qui le rendit célèbre, même pour les non amateurs de littérature fantastique, je veux bien évidement parlé du Cycle des Robots. En toute franchise, qui n’a jamais entendu parler des Robots, de la robotique dont le nom fut utilisé pour la première fois, et accessoirement a la grande surprise de son auteur, par Asimov en personne, et, bien évidement, des trois lois de la robotique ? Quelques uns peut être, mais dans la grande majorité des cas, et ne serais ce que pour ce qui est du mot « robotique », la plus part des gens, sans avoir lu ne serais ce qu’une seule ligne d’Asimov en ont déjà entendu parler, au moins une fois dans leur vie. Et tenez, prenez un exemple concret de l’importance qu’eut Les robots, non seulement dans le petit monde de la SF, mais également, si un jour, mais pourquoi n’y parviendrait-il pas, l’homme finisse par créer des robots aussi perfectionnés que ceux inventés par Asimov, les fameuses lois de la robotique, qui, pour rappel, sont celles-ci :

Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.

Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.

Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

Le jour où l’homme créera des robots véritablement perfectionnés, et non des automates (mais nous n’en sommes pas forcement si loin que ca, regardez donc ce qui se passe au Japon), pensez vous donc que de telles lois ne seront pas utilisées en tant que soupape de sureté vis-à-vis des humains ? Que pourrait-on ajouter d’autre ? Pas grand-chose tant elles sont parfaites, et là, indéniablement, l’on sort du simple cadre de la science fiction, non ?

Mais au-delà de l’importance non négligeable des Robots dans l’histoire de la science fiction, que peut-on dire véritablement de celui-ci, en tant qu’œuvre ? Certes, cela fait longtemps que celle-ci est louée pour ses innombrables qualités mais combien de soit disant chef d’œuvres, que cela soit dans le domaine de la littérature, du cinéma ou de la musique, sont reconnus en tant que tel mais sont, soit difficiles d’accès, soient, après coup, laisse des impressions mitigées du genre « ah, finalement, ce n’était que ca ? ». Alors forcement, une question semble s’imposer d’elle-même : que vaut pour le lecteur moderne, c'est-à-dire, celui de 2010, les robots ?

Tout d’abord, il est bon de rappeler que ce premier volume du cycle est en fait un recueil de 9 nouvelles, plus ou moins longues et dont voici la liste : « Robbie », « Cycle fermé », « Raison », « Attrapez-moi ce lapin », « Menteur ! », « Le petit robot perdu », « Evasion ! », « La preuve » et « Conflit évitable ». Par le biais de celles-ci, pas forcement écrites dans l’ordre proposé, Asimov nous montre l’évolution des robots au sein de la société humaine, des premiers modèles, tout juste bon a servir de nounous pour enfants dans « Robbie », a Byerley qui deviendra coordinateur de la fédération planétaire et que l’on retrouve dans « La preuve » et « Conflit évitable ». Ces mêmes nouvelles sont à séparer en deux catégories, celles où intervient directement le docteur Suzan Calvin, la robopsychologue, et les autres, où sont mis en avant deux ingénieurs de l’US Robot, Powell et Donovan. Mais dans un cas comme dans l’autre, Asimov utilise, en plus de son fil conducteur qu’est l’interview du docteur Calvin, le même procédé : un problème survient sur un ou plusieurs robots et les protagonistes essayent d’y remédier par la réflexion et la logique, en sachant qu’a chaque fois, l’un des aspects des lois de la robotique sont mis en cause par tel événement qui les contredit et rend, en quelque sorte, un peu « détraquer » le robot en cause qui ne sachant plus quoi faire, se met a agir « bizarrement » au regard de sa programmation. Le fait que ce procédé revienne sans arrêt peut a première vu rebuter les plus perplexes d’entre nous, qui pourraient craindre que l’ennuie ne survienne assez rapidement, or, il n’en est rien et c’est là, il me semble, la grande force d’Asimov en nous offrant par le biais de nouvelles, des textes inventifs, forts bien choisis, a la logique imparable quant à ses implications et ses conclusions, mais aussi, parce que l’on pourrait appeler un certain sens du génie pour ce qui est de l’anticipation pure, en particulier dans l’évolution humaine/robot.

Bref, ceci étant dit, l’on pourrait croire que l’on pourrait se jeter les yeux fermés dans la lecture des robots ; pourtant, quelques petits avertissements me semblent s’imposer : tout d’abord, il faut se remémorer que ces nouvelles ont été écrites il y a une soixante d’années, et que le style, a forcement vieilli ; certes, cela reste largement lisible, mais les lecteurs modernes, peu habitués de la chose, pourront y trouver à redire. De même, ne vous attendez pas a des personnages fouillés, charismatiques et travaillés au possible ; ceux-ci sont a peine esquivés, voir, pour certains, stéréotypés, mais bon, sachons se remettre dans le contexte de l’époque : on n’allait droit au but dans les années 40 et 50 et l’on ne perdait pas de temps en délires descriptifs et autres états d’âmes. Ainsi, si vous êtes un adolescent mordu de cycles de 10 volumes composés de tomes de 700 pages chacun, vous risquer de tiquer légèrement avec les robots. Mais cela serait dommage de ne pas découvrir une telle œuvre, qui elle, accessoirement, restera dans l’histoire. Alors, si vous n’avez pas peur de lire de la SF « old-school », je ne saurais trop que vous conseiller la lecture des robots, tant par son coté historique, son importance, mais aussi, et surtout, pour ses qualités, ce qui reste tout de même le plus important.
L'Alchimiste L'Alchimiste
Paulo Coelho   
La quête de la legende personnelle, on en a tous une, mais combien l'ont réalisée ?
Amour, rêve ambition et ignorance du monde qui nous entoure, ce livre nous montre toutes les choses que l'on oublie en grandissant, nos envies, nos rêves...

par bamby114
Là où chantent les écrevisses Là où chantent les écrevisses
Delia Owens   
Je ferme les pages de ce livre remuée comme jamais.
J'ai du mal à terminer mes lectures depuis le début du confinement. L'anxiété m'empêche de m'immerger totalement. Mais là, impossible de ne pas succomber à cette histoire !
Le début me faisait craindre une nouvelle lecture désespérante : la violence du père et le départ de la mère de la petite Kya du domicile familial, dès le premier chapitre, m'avaient laissé sur la défensive. C'était avant de connaître Kya.
Car, malgré les abandons successifs, malgré la pauvreté, malgré la solitude, voir Kya se débattre pour s'en sortir, prendre soin des oiseaux de son marais et collectionner leurs plumes avec obstination et tendresse, la voir tomber sincèrement et irrémédiablement amoureuse, est peut-être l'une des plus belles choses que j'ai pu lire. C'est un personne fragile mais jamais brisée par ce que la vie lui inflige, sa passion pour la nature et sa vie intérieure, d'une richesse inouïe, la font se relever, toujours.

En plus du destin fabuleux de son personnage féminin, j'ajouterai que les allers-retours passé-futur ajoutent grandement au suspense puisqu'un personnage est retrouvée mort au début du roman et nous passons notre temps à essayer, comme les policiers du coin, de comprendre ce qu'il a bien pu se passer et quel fut le rôle de Kya dans cette sombre affaire… Une enquête policière qui fait redoubler la curiosité du lecteur et transforme ce livre en pageturner redoutable.
Un roman magnifique donc, avec une héroïne incroyable que je vous invite à rencontrer vous aussi, vous en sortirez changé!

par Rowena77
Le Bâtard de Kosigan, Tome 1 : L'Ombre du pouvoir Le Bâtard de Kosigan, Tome 1 : L'Ombre du pouvoir
Fabien Cerutti   
Un must have pour tout qui aime la fantasy historique / uchronie ! Il mérite d'ailleurs entièrement son prix Imaginales. Tout est bon dans ce livre, l'intrigue est dynamique, les personnages principaux sont absolument géniaux, mention spéciale au style narratif très particulier, l'alternance entre le journal de Pierre et les lettres de Michael rend vraiment très bien. Je félicite l'auteur et j'attends avec impatience de pouvoir me procurer la suite ♥

par Bluenn
Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup
Patricia Briggs   
Pour tous les inconditionnels de Mercy Thompson, allez-y, faites vous plaisir.
Premier tome sur la meute du Marrok et plus précisément sur son fils Charles et sa nouvelle compagne Anna. J'ai dévoré ce livre en une journée. L'écriture est aussi limpide que Mercy Thompson, la plupart des personnages sont déjà connus de nous et Bram nous paraît plus humain. Quant à Charles c'est une véritable découverte.
Anna de son côté, eh bien on s'y attache presque aussi vite que Mercy. A DECOUVRIR

par ccmars
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer    Annie Barrows   
J'ai dégusté ce roman épistolaire même si ce n'est pas le genre auquel je suis habituée. J'ai vraiment adoré, le contexte historique, les personnages, l'histoire... Tout était intéressant et vraiment bien étudié. Le titre m'a surpris et je me suis demandé dans quel genre d'aventure j'allais me plonger avec ce livre, mais derrière ce titre farfelu se cache une histoire passionnante. Historiquement parlant, ce livre est intéressant car je ne connaissais rien de la situation de Guernesey. L'auteure mélange sérieux et humour, ce qui n'est pas toujours négligeable, au vu du contexte. De plus, on peut vraiment s'attacher aux personnages tant ils semblent réalistes.
En somme, ce livre est une bonne surprise que je conseille à tous.

par Megh
Les Chevaux de Troie, Tome 1 : Le Châtiment de Niobé Les Chevaux de Troie, Tome 1 : Le Châtiment de Niobé
Jordan Leto   
Tout d'abord je souhaite remercier Lisa et Rokh Editions pour m'avoir permis de découvrir ce livre.

Ma chronique sera difficile à écrire tant ce roman est particulier, et tant il m'a impressionnée. Comment vous donner envie de lire ce livre sans vous révéler quoi que ce soit ?

La machination qui y est présentée est absolument incroyable, et d'un petit résumé de départ on se retrouve au sein d'un complot diabolique assez percutant et qui fiche vraiment la trouille. Je n'ose même pas imaginer les implications que cela pourrait avoir si tous les faits édictés étaient vrais ! Sincèrement, pour de la fiction, là, ça envoie vraiment du lourd ! Jamais je n'aurais cru avoir affaire à une histoire de cette ampleur en commençant ma lecture. Du grand art !

(...)

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2014/11/le-chatiment-de-niobe.html
Le Magasin des suicides Le Magasin des suicides
Jean Teulé   
Le premier livre que je lis de Jean Teulé et je n'ai pas été déçu ! Une imagination débordante pour avoir écrit ce genre de livre. C'est drôle, cynique, émouvant, choquant, surprenant... L'auteur nous mène par la main jusqu'aux dernières lignes pour nous la lâcher d'une bien étrange manière.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode