Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jul01 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Les secrets de famille des soeurs Dionne Les secrets de famille des soeurs Dionne
Jean-Yves Soucy   
Que sait-on, finalement, de ces petites filles nées une nuit de mai 1934, à Corbeil, un bled perdu de l’Ontario, et qui, en quelques mois, devinrent le point de mire du monde entier ? Premières quintuplées à survivre, Émilie, Marie, Annette, Cécile et Yvonne Dionne furent arrachées à leurs parents par un bon docteur convaincu que des paysans ne sauraient s’en occuper adéquatement. Rapidement, les précieux poupons se transformèrent en mine d’or pour lui. De tractations en transactions, elles furent déclarées pupilles de la Couronne – le gouvernement ontarien y trouva également son profit. Confinées dans un hôpital construit en face de la demeure familiale, elles devinrent des bêtes de cirque qu’on exhibe deux fois par jour à un public en délire. Des petits chiens savants. Les profits de la vente de poupées à leur effigie a même dépassé pendant un moment ceux générés par la poupée Shirley Temple, alors l’idole de Hollywood. Les quintuplées ont huit ans quand leurs parents déboutent le gouvernement et récupèrent leurs fillettes, mais leur mère se demande avec appréhension si elle saura s’y prendre avec elles. Pourront-elles devenir des enfants comme les autres ? Elle avait raison de s’inquiéter, Elzire Dionne…

Émilie est morte à 20 ans et Marie, dans la trentaine. Annette, Cécile et Yvonne – décédée en juin 2001 – ont raconté le retour chez leurs parents, dans la grande maison construite pour elles. Un enfer ! Elles furent élevées devant les caméras et, pour résumer cette période, un seul mot leur vient à l’esprit : make-believe (de la frime). Les sœurs Dionne ont toujours travaillé, car les millions générés par la petite industrie montée autour d’elles ne sont pas allés dans leurs comptes en banque. Il y a quelques années, le gouvernement de l’Ontario leur versait une indemnité de dédommagement pour cette enfance perdue. Trop peu, trop tard ?
Les oiseaux se cachent pour mourir Les oiseaux se cachent pour mourir
Colleen McCullough   
Histoire très touchante d'un amour impossible. Les personnages sont bien et le livre est bien écrit.

par Bidule2
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
 L'Été de nos seize ans L'Été de nos seize ans
Deirdre Purcell   
Un livre absolument magnifique que j'ai lu l'été de mes 16 ans justement!! je le conseille à toutes les amoureuses romantiques et passionnées!

par arwette
L'arbre aux secrets L'arbre aux secrets
Santa Montefiore   
Superbe! Que dire d'autre? J'ai tout de suite adoré la personnalité de la fougueuse Sofia et l'ambiance magique de l'Argentine. Une histoire d'amour passionnée qu'il ne faut surtout pas manquer.

par anam
Juliette Juliette
Anne Fortier   
Le chef d'oeuvre de Shakespeare a maintes fois démontré qu'il pouvait subsister au temps! Ce roman le prouve une fois de plus grâce à la descendance de Juliette. On se laisse rapidement envouter par l'atmosphère italienne. J'ai été captivée du début à la fin.

par lolalpha
#EnjoyMarie #EnjoyMarie
Marie Lopez   
Que dire ? Marie a du talent devant une caméra pour faire passer un message aux jeunes, pour parfois redonner le sourire et confiance en soi. Mais Marie n'est pas écrivaine et je trouve ça limite déplacé de faire publier son livre tout simplement parce qu'on a des millions de fans. Quand on sait que de nos jours, de super auteurs qui écrivent de super livres n'arrivent pas à être publié et galère comme pas possible, ça me révolte que Marie est eu ce privilège ! En plus de ça, son livre n'est pas profond et parle de sujets inintéressants, peu profonds et cucul au possible. J'ai quand même halluciné quand Marie nous parle de son ordinateur, gros lulu... Je ne vous conseille donc pas du tout son livre qui en plus de ça coûte une blinde, oui oui 15 balles, ses pages sont en or !
Nuits d'Arabie Nuits d'Arabie
Heather Graham   

Nuits d'Arabie (Arabian nights)

Auteur : Heather Graham
Editeur : FIM
Collection : Aubade suprême
Première parution (VO) : 1984
Dernière parution (VF) : 1987
Héros : Dan d'Alesio
Héroïne : Alex Randall
Lorsqu'il avait galoppé à sa rencontre sur son bel étalon noir, pour l'enlever dans une tente de mille et une nuits au milieu du désert, Alex Randall n'avait pas eu peur. Elle était trop en colère... Et sa colère s'etait décuplée quand elle avait compris que son ravisseur n'était pas un homme des sables mais Dan d'Alesio, le célèbre journaliste et cinéaste. Il insistait pout qu'elle s'en retourne à la sécurité du monde civilisé. Mais la belle égyptologue était bien décidée à retrouver son père qui avait disparu dans de mystérieuses circonstances à la veille d'une importante découverte. Comment l'indomptable Alexandria allait-elle accepter de faire dépendre son sort du bon vouloir de l'irrésistible Dan ? Ils conclurent un accord qui allait se refermer sur eux, comme un tendre piège...

par jul01
Dans l'antre du fauve Dans l'antre du fauve
Anne Mather   
Quand la neige, des jours durant, tombe sur les monts et les landes du Cumberland, elle brouille routes et chemins et transforme le paysage en une étrange solitude. Un arbre dépouillé, une maison isolée s'y détachent en noir, comme gravés au burin. À l'approche de la nuit, la voyageuse imprudente s'égare, à la merci d'une rencontre de hasard…

Helen en a fait la cruelle expérience, et la voilà prisonnière du mystérieux Dominic et de son léopard.

Elle n'a plus qu'un désir : la liberté. Mais elle a compté sans l'amour !

Là où la mer commence Là où la mer commence
Dominique Demers   
Un conte merveilleux bercé par la mer et entouré par les anses, chatouillé par le vent et orné par les astres. L'histoire d'un amour éternel d'une bête et d'une belle, voué à s'aimer intensément jusqu'à leur dernier souffle, en faisant chavirer les cœurs et rêver les jeunes.
J'ai été fort émue en tournant les dernières pages, et captivée plus que les premières pages. J’ai retenu mon souffle, j'ai frémi, j'ai espéré, j'ai failli pleurer et enfin vers la fin j'ai esquissé un sourire rempli d'émotions et de ravissement.
J'ai apprécié ma lecture !

par Riverie
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3