Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jul01 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Mercy Thompson, Tome 10 : L'Épreuve du silence Mercy Thompson, Tome 10 : L'Épreuve du silence
Patricia Briggs   
Ce tome est un peu différent des précédents, mais plutôt réussi, selon moi.
Mercy est enlevée par un vieux vampire italien qui l'emmène en Europe. Elle tente de s'échapper et se retrouve mêlée bien entendu à toutes sortes d'histoires, de complots, de magie et de fantômes.
Adam, de son côté, essaie de la retrouver sans massacrer tout le monde dans sa rage.
Du coup le récit alterne les chapitres qui suivent Mercy / Adam, ils ne sont ensemble qu'au tout début et à la fin. Je regrette un peu car leur couple est explosif.
En revanche, la fin est excellente. Il ne faut vraiment pas spoiler. Disons qu'on découvre quelque chose à propos de quelqu'un... On se dit : "mais comment j'ai pu rater ça ! j'aurais dû comprendre ! " et ça donne envie de tout relire aussitôt à la recherche des indices ratés.

par IsaR
Sorcière du Sud, Tome 1 : Apprentie Sorcière Sorcière du Sud, Tome 1 : Apprentie Sorcière
Kimberly Frost   
Une très belle découverte, une surprise inattendue. Ça faisait quelques mois que je voyais la couverture m’appeler, le résumé met ce qu’il faut pour nous tenter. J’ai alors glissé l’extrait et je me suis laissée prendre au jeu, je vous invite à le découvrir, il donne le ton du roman, mais surtout vous fera craquer pour son héroïne.

Tammy Jo a 23 ans et devrait déjà avoir reçu ses pouvoirs de sorcière… sauf que ce n’est toujours pas le cas. Alors qu’elle s’est fait une raison et qu’elle a développé un autre art, celui de la pâtisserie, son petit monde va être bouleversé. Sa petite vie normale, c’est finit. La ville connait un vent de panique, tout part en sucette si je peux me permettre : des vols, des attaques étranges… On va lui dérober son médaillon, celui qui rattache le fantôme de sa grand-mère à la famille Trask. A partir de là, elle est prête à tout.

Tamara est une jeune femme avec un petit grain de folie, un humour pétillant et plein de peps, impossible de ne pas l’adorer. Elle est tellement drôle, elle balance souvent tout ce qui lui passe par la tête, un peu dans le genre de Charley Davidson. Elle est très attachante et malgré le « triangle » amoureux, je n’ai pas décroché une seule seconde.

Cela pourrait être le bémol car je déteste profondément les triangles, les héroïnes indécises qui se tapent tous les beaux mecs. Il y en a peu que j’accepte en littérature : Alex Craft, Felicity Atcock et maintenant celui de Sorcière du Sud. Car d’un côté nous avons l’ex-mari Zach, celui avec qui elle entretient toujours quelque chose. Elle est folle de lui depuis qu’elle a 10 ans, mariés jeunes et à 20 déjà divorcés, on comprend que ce genre d’histoire ne se termine pas comme ça. De l’autre, nous avons Bryn Lyons, l’interdit d’après la fameuse liste de la famille. Si Zach a un côté alpha, protecteur, dominateur, Bryn est plus sournois et plus gris comme personnage, impossible de savoir s’il est bons ou mauvais. Même si la balance pèse plus pour le bon dans ce premier tome, aucun de ses actes ne semble désintéressés. Il est vraiment complexe, là où Zach semble entier : tout ou rien. Difficile alors de lui en vouloir, difficile pour nous de trancher, la suite nous le dira, qui des deux la mérite.

Le reste des personnages est tout aussi attachant, on a vraiment un panel de potes, connaissances, famille autour de l’héroïne qui lui donne beaucoup de consistance et d’authenticité. On est dans une petite ville qui finalement est elle-même un « personnage clé ». L’intrigue part un peu dans tous les sens, elle attire franchement des catastrophes, tout s’accumule et ne semble pas se résoudre. Puis finalement, tout trouve une réponse. Kimberly Frost a su faire de son histoire, un urban fantasy bien ficelé avec la dose d’action, de romance, de suspens, d’amitiés… ce qui donne un récit hyper addictif que j’ai eu du mal à lâcher.

La preuve je continue avec le tome 2. Je recommande chaudement aux amoureux d’urban fantasy, c’était vraiment du très bon ! Une saga prometteuse, j’espère être, tout aussi emballée avec la suite.

[spoiler]{ Avis sur Follow The Reader }
[/spoiler]

par LLyza
Sorcière du Sud, Tome 2 : À Peine Enchantée Sorcière du Sud, Tome 2 : À Peine Enchantée
Kimberly Frost   
Ce deuxième tome confirme mon coup de coeur pour cette saga, elle a un petit quelque chose qui nous accroche et nous alpague, ce petit truc c'est indéniablement l'humour de notre héroïne Tamara et l'intrigue sans temps mort.

Tamara Trask a une magie capricieuse et un peu bizarre, alors elle aimerait bien redevenir une simple pâtissière mais évidemment si c'était le cas, on risquerait de s'ennuyer. Alors malgré elle, les aventures vont frapper à sa porte et le chaos qui règnent en ville va lever le doute. C'est une sorcière et à part les habitants de la ville, tout le monde le sait.

Je regrette dans ce tome de ne toujours pas voir ses tantes, elles promettent pourtant beaucoup de rires si elles sont à l'image du fantôme d'Eddie. Elle ne peut donc que compter sur Bryns pour aller de l'avant du côté de la magie. Celui-ci reste toujours un personnage complexe, il est séduisant et très charismatique, impossible de ne pas comprendre pourquoi Tammy a du mal à lui résister. En parallèle son histoire avec Zack est toujours compliqué à gérer car un ex-mari avec encore des sentiments dans le milieu, ça n'aide pas à aller de l'avant. Je déteste profondément les triangles amoureux mais celui-ci ne me dérange pas, je le trouve bien construit, il est réaliste et finalement crédible.

Kimberly Frost s'appuie sur l'humour mais aussi sur les qualités humaines pour nous balader dans la ville de Duvall, nous rendre accro aux personnages secondaires, autant qu'au passé mystérieux de notre famille Trask. Dans ce tome, il est toujours question de sorcières mais on ajoute à cela, les féées, les selkies, les brownies...

Cette saga est pour les fans du genre, elle ravira les accros aux héroïnes drôles et pleines de peps, aux intrigues bien ficelées dans un univers travaillé et riche. J'attends la suite avec impatience, j'ai passé un excellent moment de lecture... qu'est ce que ça fait du bien de retrouver de la bonne Urban Fantasy. Je veux la suite ! Ada, une maison d'édition qui demande de plus en plus que je me penche dessus, parce qu'à chaque fois, j'ai passé d'excellents moments de lecture (Winds Dragon en romance contemporaine, Magie Noire en romance paranormale).

[spoiler]{ Avis sur Follow The Reader }
[/spoiler]

par LLyza
Sorcière du sud, Tome 3 : Presque Ensorcelée Sorcière du sud, Tome 3 : Presque Ensorcelée
Kimberly Frost   
J'ai trouvé ce roman très drôle, la notoriété de l'héroïne en tant que sorcière ne cesse de lui attirer des tas de problèmes et la placent dans des situations hilarantes. J'ai beaucoup aimé.

par ness86
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme
Gail Carriger   
J'ai trouvé ce livre ABSOLUMENT DELICIEUX !
Etant férue de l'époque Victorienne ainsi que de la répartie et de l'éloquence Anglaise, j'ai été...RAVIE par cette histoire.
Nous voilà plongé dans ce Londres du XIX siècle où les créatures surnaturelles sont connues et vivent auprès des "Normaux".
Alexia est une héroïne atypique, indépendante et cultivée pour une femme (rapport à l'époque). Elle s'affirme en disant clairement ce qu'elle pense sans se soucier de l'opinion ou de choquer son auditoire. Elle le fait même avec une certaine délectation!
Curieuse et avide de nouvelles expériences, elle va croiser la route de Lord Maccon - loup-garou de son état - qui se fera un plaisir de la faire sortir de ses gonds et de l'initier à certaines situations troublantes et sensuelles.
L'écriture et les dialogues sont tout à fait charmants, SO BRITISH !, un brin Austenien.
Une héroïne totalement iconoclaste.
J'attends le tome 2 avec impatience!
Merci à Morrigan et Sonia-2 pour leurs avis et conseils quant à la lecture de ce livre.
A LIRE

par ccmars
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 5 : Sans Âge Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 5 : Sans Âge
Gail Carriger   
http://leden-des-reves.blogspot.fr/2013/04/le-protectorat-de-lombrelle-une.html

Le dernier tome de la saga... j'avais hâte de retrouver un de mes couples préférés: Lord et Lady Maccon.
Nous retrouvons nos deux héros trois ans à peine après la naissance de Prudence, leur fille. Qui a bien grandi, a pour père adoptif lord Akeldama, et se montre aussi... caractérielle et spéciale que ses parents. Sauf que Prudence, le petit chou, possède une capacité hors norme: elle prend l'immortalité des immortels qu'elle touche. Si elle touche un vampire, elle devient vampire et ce dernier se contente de redevenir mortel. Gênant, comme situation? Un tantinet, surtout quand le bambin aime énormément courir et qu'il ne contrôle pas sa force.

Tout se passerait merveilleusement bien, si Alexia n'avait pas reçu une convocation pour l'Egypte, de la part de la plus ancienne vampire du monde. On ne refuse pas une invitation pareille. Mais que cache cette visite, réellement? Il est temps d'avoir les réponses aux questions que nous nous sommes posées tout le long de la saga.

Je dois avouer que j'ai passé un bon moment en compagnie d'Alexia, Conall et Prudence. Ce sont eux, mes petits chouchous, qui font tout le charme à l'histoire. Euh, et les situations compliquées dans lesquelles ils ne manquent jamais de se fourrer, ainsi que leurs caractères indomptables qui se croisent, se heurtent, souvent, provoquent de grands sourires chez moi.

Alexia est un peu folle, quand même, et je l'aime beaucoup pour ça. Elle ne rentre pas dans le moule, passe pour une indépendante totale, une personne qui ne sait pas suivre les conventions tout en le faisant scrupuleusement. Et sa relation avec Maccon... franchement, j'aime!

Maccon est toujours aussi bourru, buté, mais parfois, ça fait du bien aussi. Terriblement écossais, comme le dirait sa femme. Génial.

Prudence, j'ai vraiment aimé la découvrir, trouver des traits à la fois de son père et de sa mère, dedans. Elle aussi, elle promet, dites donc! Même découvrir les traits de son père adoptif à travers elle fut plaisant.

Au niveau des personnages secondaires, c'est là que ça se gâte et disons, c'est là que repose tout le problème de ma lecture. C'est compliqué.

Déjà, je déteste la Lefoux. Elle me soule, elle m'énerve, elle véhicule une image des français atroces, yerk yerk yerk, et puis, sérieusement... elle ne pourrait pas arrêter ses avances sur Lady Maccon? Non, vraiment, elle m'agace, ne cherchant que son profit. Tssss.

Déjà, là, j'ai grippé.

Ensuite, disons que les relations entre les personnages sont... disons que je n'ai pas l'habitude (et ça ne risque pas de le devenir...) de ces relations-là. L'histoire d'amour entre Biffy et Lyall? Soit. Mais sans les détails, s'il vous plait! C'est tout simplement gênant et indécent. Non, vraiment. J'appréhendais tout le reste de ma lecture, après... Ce n'est pas la relation en elle-même, ce sont les descriptions dont je ne me serais que trop bien passée... Je m'en passe déjà entre Lord et Lady Maccon, alors hem.

Bref, point délicat passé, c'est mon opinion personnelle qui n'engage que moi et rien que moi et ma sensibilité. Pour moi, c'était largement trop libéré, comme truc...

J'ai retrouvé par contre avec un plaisir non feint la plume de génie de Gail Carriger, totalement moderne et si positivement décalée par rapport à ce dont nous sommes habitués. Elle sort vraiment du lot, nous arrache un sourire par ses expressions, ses tournures de phrase, et j'aime beaucoup cela.

J'ai aussi beaucoup apprécié me replonger dans l'univers des surnaturels, paranaturels et compagnie de notre chère auteure. Découvrir le Fléau des Dieux, rencontrer d'une certaine manière cette vampire, visiter l'Egypte de cette manière, voir en fait du Steampunk en force, ça, c'était ma tasse de thé, et non pas de café.

Avec l'histoire entre Alexia, Conall et Prudence, c'était juste magique. Les descriptions n'étaient pas trop longues, centrées sur les points importants, et même si à l'occasion j'ai eu du mal à me représenter les différents moyens de transport évoqués, cela n'a pas énormément gêné ma lecture. Tout était bien mesuré, au-delà de ça.

Oh, et puis Ivy et Tunstell, alors là, aussi, c'était quelque chose! Leur proximité a ajouté quelque chose de juste génial à l'histoire, même si je déteste leurs enfants. Vraiment. Ou presque. Ils ont déjà des noms si... humpf.

Mais Ivy... non, mais hihi, parfois, elle fait vraiment ingénue, on a l'impression qu'elle le fait prodigieusement exprès, ce que se demande Lord Maccon, parfois, ahahaha!

La fin de l'histoire est juste superbe, elle me convient parfaitement, pour clore en beauté cette saga que j'ai beaucoup appréciée. J'aimerais un peu plus de Conall et Alexia, surtout de Conall, m'enfin...voilà quoi ;)

Ce sera un 16/20 pour moi. Cette chronique est certainement moins longue que celles que je ponds habituellement, attribuons cela à la fatigue et au fait que je ne sais plus quoi raconter. Il y a trop de choses à dire, beaucoup trop pour spoiler.

Si le tome 1 reste mon tome préféré, et de loin, suivre notre héroïne paranaturelle dans son monde londonien si palpitant a été un vrai plaisir. Merci, Madame Carriger, et je lirai bien un jour Etiquette and Espionage, votre nouvelle saga...

Pour ceux qui veulent de l'originalité, du steampunk et une héroine décoiffante, jetez-vous sur le Protectorat de l'Ombrelle!



PS: ne trouvez-vous pas que toutes ces couvertures sont splendides? A chaque nouveau tome, je cherchais le moment exact où Alexia était décrite telle que sur la photo! Et pour le cinq, quelle précision!
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 2 : Sans Forme Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 2 : Sans Forme
Gail Carriger   
Bien que le premier tome m'ait charmé, je dois dire que j'ai trouvé ce deuxième opus un cran au dessous, bien qu'il soit vrai que j'en attendais beaucoup ;-) .
Rassurez vous, notre héroïne Alexia a toujours sa répartie et ses réflexions impayables qui lui sont propres, de nombreux dialogues empreints du flegme 100% British qui m'est si cher personnellement, et le ridicule de certaines situations ne sont pas sans rappeler le premier tome.
Toutefois, je me suis un peu ennuyée vers le milieu du livre, l'intrigue ne m'a pas vraiment tenue en haleine, mais sur les derniers chapitres tout s'accélère et mon intérêt s'est à nouveau trouvé aiguillé, pour me laisser frustrée sur le final qui a retenu toute mon attention.
Je serai là pour le prochain !


par ccmars
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 3 : Sans Honte Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 3 : Sans Honte
Gail Carriger   
Finalement, si j'ai mis du temps à le lire, je n'en ai pas moins énormément apprécié cette lecture. Ce troisième volet est décidément à la hauteur des deux précédents.

Dans ce tome, on retrouve notre chère Alexia en disgrâce et de retour chez sa mère après les événements du second tome. Cependant, rapidement elle se rend compte qu'elle n'est plus la bienvenue et décide de partir pour l'Italie à la recherche d'indices et de réponses sur sa condition. Là, après moultes embuches, elle fera la connaissance des Templiers. Mais encore une fois, les problèmes sont au rendez-vous !

Si le second tome avait un peu perdu de ses répliques mordantes, rassurez-vous, ce troisième en est blindé ! A croire que l'auteur s'en est donné à coeur joie ! Entre situations plus caucasses les unes que les autres et des répliques à mourir de rire, ce livre est une petite merveille !
L'histoire gagne en profondeur et on en apprend un peu plus sur les paranaturels, notamment sur Alexandre Tarabotti, le père de notre héroïne. L'histoire est parsemée de rebondissements et des événements plus ou moins surprenant se déroulent tout au long. Pour ma part, j'ai vraiment été surprsie à plusieurs reprises, tant je ne m'attendais pas à ce que l'histoire prenne cette direction. Mais c'était une bonne surprise.

Quant aux personnages, entre un Lord Maccon complètement à la ramasse, un professeur Lyall overbooké et une Alexia qui se découvre une passion pour une certaine sauce verte, je dois dire que je ne me suis pas ennuyée le moins du monde ! Tous sont vraiment attachant et c'est un vrai plaisir de les retrouver une fois de plus, même si à mon grand regret, Lord Akeldama n'est que peut présent.

Pour conclure, je dirais que cette saga devient de plus en plus addictive et il me tarde réellement de pouvoir dévorer les deux derniers tomes. Ce dernier tome, c'est que du bonheur à lire ! Précipitez-vous !!


par Fantasyae
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 4 : Sans Coeur Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 4 : Sans Coeur
Gail Carriger   
Un excellent quatrième tome dans la lignée des précédents, la série est toujours attrayante et ne s’essouffle pas. Ce livre se dévore rapidement, il y a de l'action, du suspens, des rebondissements.

L'humour est une marque de fabrique de la série, Alexia aime toujours placer des petites piques (surtout dans les situations les plus délicates). Notre héroïne mène tambour battant une enquête subtile avec un dénouement assez inattendu.

L’écriture est fluide, et plaisante comme d'habitude. Mon passage mythique : [spoiler]La scène d'accouchement avec les contractions au milieu du combat, de la panique de l'arrivée des vampire à Wossley avec ensuite la naissance dans le cockpit de l'octomate, c'est bien trouvé et sympathique à lire (je pense qu'il s'agit d'un des passages les plus marquants du roman)[/spoiler]
je conseille vraiment cette série car elle est agréable, bien pensée et très divertissante.