Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Julie-102 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Écorchés, Tome 1 : Ruine Les Écorchés, Tome 1 : Ruine
Tillie Cole   
Chose certaine ce livre n'est pas pour tout le monde. On aime ou on n'aime pas. Pour ceux qui ne sont pas fans de romance noire où la violence est très présente ce livre n'est pas pour vous. Pour les amoureux de la plume de Tillie Cole ce livre est pour vous sans l'ombre d'un doute. Tillie est le genre d'auteur qui assume totalement les histoires d'amours sombres et les personnages torturés qu'elle créer. Avec ''Raze'' je dois dire que nous sommes servis. Pour la moral on repasse bien sûr parce que quand on tombe dans une livre où l'univers nous emporte dans la mafia russe, la Bratva, on ne peut s'attendre à rien d'autre que du sang, de la violence et bien des choses sombres. Mais le plus beau dans tout ça, c'est la magnifique histoire d'amour battis autour. ''Raze'' est un livre unique en son genre, dur, violent oui mais il y a tellement de sentiment profond, une histoire captivante & addictive remplie d'amour malgré tout les horreurs qu'on peut y lire. ''Raze'' est chose certaine une histoire de destin mais aussi de seconde chance mais c'est aussi une histoire de revanche. À travers ce livre nous découvrons l'histoire de Raze et comprenons graduellement son vécue, son passer mais aussi le présent au quel il est relier. Ce livre est très difficile à décrire sans spoilier le tout il mérite juste de se lancer sans trop savoir où ça nous mène. Je dirais simplement que Kira et Raze était du pour se rencontrer et que la manière donc est raconter l'histoire est vraiment dur oui mais touchante. Raze m'a ému & Kira aussi. Mon cœur sait briser à quelques reprises pour eux mais sait bien vite recoller à la fin. Oui ce livre est sombre, oui certaine chose sont dur à lire, oui la violence y fait rage mais malgré tout cette histoire est tout de même belle car beaucoup d'amour et de sentiment sincère s'y trouve.

Tillie Cole une fois de plus m'a bluffer avec ce livre. L'histoire est extrèmement bien construite, l'univers est particulier et unique en son genre. La façon donc les personnages principaux sont créer est sublime. L'écriture est fluide comme toujours et Tillie Cole a son style bien à elle pour ce genre de romance. Raze & Kisa m'ont vraiment bien plu. Ils sont uniques, émouvants et rempli d'amour dans un monde où souvent il est difficile de trouver ce qu'ils partagent. Et ce qu'ils partagent est fort et magnifique. Fan de Tillie Cole lancer vous !

par Marieno89
Savage Rider (shades of desire) Savage Rider (shades of desire)
Lil Evans   
Savage Rider a démarré sur de bons augures. Ebony, l’héroïne de cette romance est d’une nature rafraîchissante et pleine de peps. Une fille facilement attachante. Même si elle ne se lie pas aisément. Et Soren, jusqu’à aujourd’hui, était son seul ami. Celui sur qui elle pouvait compter pour l’accompagner dans sa solitude, des fois salvatrice, et d’autres pesantes. Mais le jour où la maison voisine, a trouvé nouveaux acheteurs, elle a dit adieu à sa tranquillité. Les nouveaux arrivants sont infréquentables mais chose curieuse qu’ils cherchent sa compagnie incessamment. Plus moyen pour elle de se terrer dans sa grotte comme elle en a l’habitude sans les avoir sur le dos. Ebony n’adhère pas à leurs agissements illégaux mais aime bien leurs compagnies. Passer du temps avec Ax et Indiana lui fait du bien et casse sa routine même si ces gars, badass et sexy troublent ses sens et chamboulent son quotidien.

En effet, cette bande de bikers dangereux n’a pas résisté à ses charmes naturels, autant physiques que sa façon de les rabrouer pour les remettre à leurs places. Chose inédite chez ces hommes qui respirent la violence au quotidien. Elle, qui n’arrive pas à garder un mec, là voilà, qui se retrouve avec deux gars rien que pour elle, et séduisants pour ne rien gâcher. Effectivement, Ax, la veut autant que son meilleur ami. Mais il fera tout ce qu’il faudra pour la séduire et l’éloigner de son rival direct.

Ax et Indy sont ensorcelés par sa beauté irrésistible, extérieure et intérieure. Et sont déterminés à la conquérir pour s’imprégner de sa lumière. Du fait de leurs magouilles criminelles, ils voguent interminablement dans les ténèbres. Sa bonne humeur, sa langue bien pendue, et l’air bravache ou boudeur, selon son humeur, qu’elle affiche devant eux les amusent. Un bol d’air frais qui manquait à leur train de vie endiablé. Le halo qui l’auréole les attire sachant que leur ange tentateur ne sera jamais attiré par leurs noirceurs.

Mais cette légèreté qui a donné le ton à cette histoire, n’était qu’un trompe-l’œil. En effet, les événements qui suivront vont vite me faire perdre le sourire. Une tragédie troublante et dérangeante mais riche en émotions ne tardera pas à changer la température ambiante qui régnait au sein de ce trio haut en couleurs. Ebony a été trahie et trompée par son instinct auquel elle se fiait. Détruite physiquement et psychiquement par l’ignominie. Rongée par la culpabilité d’avoir laissé le monstre s’incruster chez elle et s’insinuer en elle. D’avoir donné une confiance mal placée à un être supposé être son complice pour le meilleur et pour le pire mais qui s’est avéré un suppôt de Satan.

Savage Rider se lit en deux temps, deux ambiances. En premier, l’humour d’Ebony et ses réparties bien placées, ont égayé ma lecture. L’échange des balles renvoyées entre elle et Ax, présageait une lecture rigolote, 0 réflexion et 100 % détente. L’univers des bikers n’était qu’un fond de décor car tout se jouait sur une intrigue que l’auteur laissait planer au-dessus de la tête de l’héroïne du jour. Et qu’elle n’a distillé qu’à petites doses pour tromper la vigilance du lecteur.

Le plus dur arrive en deuxième partie qui était plus sombre mais avec une retenue calculée. Ce que j’apprécie beaucoup, la violence gratuite et étalée n’avait pas sa place dans cette romance. Exit la bonne humeur et les dialogues légers. Ebony souffre dans sa chair et dans sa tête, rien ne va. Abusée et bafouée, son cœur est en miettes. Et j’ai beaucoup aimé que l’auteur ait transmis tous ses états d’âmes avec pudeur et sans tomber dans le dramatique.

C’est ma deuxième lecture pour cet auteur, et je ne regrette pas d’avoir sollicité ce titre transportant dans deux univers distincts mais non moins addictifs. Humour et danger en sont les mots d’ordre.

À aucun moment, je ne me suis ennuyée en lisant cette histoire riche en humour, en émotions et dont les rebondissements s’enchaînaient dans un bon rythme. Le suspense a été bien mené et bien dosé. La sensualité n’était pas en reste mais sans outrance.

Pour résumer, je vous recommande cette belle romance à contrastes et à multiples points de vue que je suis sûre vous plaira aussi.
Mya
Dark Ride Dark Ride
Ana Scott   
Mon commentaire ne va pas être très agréable. Ni pour l'auteur ni pour son éditeur. Comment? Comment pouvez vous parler du traumatisme du viol avec autant de légèreté?
[spoiler]Cassandra se fait violer par son beau père dès les premières pages du livre[/spoiler] mais non...ce n'est pas grave puisqu'elle va rencontrer le formidable Aaron, beau, ténébreux, sexy et qui en un clin d'oeil va lui faire oublier qu'elle a été ravagée par un autre homme. Parce que c'est bien connu, un viol ça s'oublie super facilement, n'est ce pas? Un mars une bière et ça repart? Je déteste ces écrits "dark" qui font sous couverts d'une histoire d'amour romantique l'apologie des violences faites aux femmes. Voilà pourquoi je n'en lis pas. Mais ici, pas même le prétexte du syndrome de Stockholm pour enrober la chose. Non, non, cassie va vite oublier sa mésaventure dans les bras du bel Apollon de service (qui accessoirement se conduit comme une brute épaisse, mais c'est pas grave ça contribue à a rassurer cette brave Cassie). Qu'un auteur veuille écrire cela, pourquoi pas, le pays est libre, mais qu'un éditeur cautionne le tout dans une collection qui se veut plutôt large public...Car rien ici ne peut récupérer cela! Les personnages sont caricaturaux ils évoluent dans un monde en carton pâte ou le viol et son traumatisme sont niés au profit d'un texte sans âme et sans grandeur. Lamentable... A toute fin utile j'invite celle qui a écrit ce livre et son éditeur à regarder le téléfilm "parole contre parole"....pourtant l'héroine est une de ses femmes "fortes" qui s'écroule après se traumatisme. Sans doute n'a t elle pas trouvé le bon biker !

par Deus2002
My stepbrother, l'initiation My stepbrother, l'initiation
Sophie Santoromito Pierucci   
Sophie Pierucci m’a une nouvelle fois embarquée dans son univers dans lequel sa plume marie avec adresse l’humour et l’émotion…

Si j’attendais Carl et son lâcher de petites culottes avec une grande impatience , je peux vous dire que dans My strepbrother, c’est surtout Cassie que j’ai trouvée… Le duo qu’elle forme avec Carl est à tomber ! Il fonctionne à merveille et pas de la manière dont on peut s’y attendre. Il nous emporte dans un récit haut en couleur où la tension est à son paroxysme, et le piquant de la plume de Sophie S.Pierucci nous ravit de sa répartie et de ses sarcasmes au fil des pages.

Carl et Rick sont qualifiés pour le championnat du monde de Surf malgré leurs déboires entre l’alcool et les filles qui leur ont presque coûté une disqualification. Mais ils sont ce qu’ils sont, des dieux vivants tombeurs de petites culottes et rien ni personne ne les changera. Pourtant si Rick n’a pas besoin de cet argent, ce n’est pas le cas de Carl qui ne vit pas dans les mêmes conditions que son meilleur ami et espère obtenir la victoire pour aider sa mère à vivre mieux. Mais après quelques mois d’absence, ce dernier sera surpris de voir une petite tête rousse lui ouvrir la porte de la maison familiale… Une petite tête rousse qui se prénomme, Cassie.

10 ans plus tard

Cassie débute sa carrière au Miami News, après quatre ans d’études à l’université de New York, et lors de sa première journée, le résultat est accablant… On la prend une fois de plus pour une enfant… Par sa jeunesse et son inexpérience « sociale » nous pourrions la penser réservée, mais c’est une tout autre facette d’elle qu’elle va nous montrer. Cassie aux yeux de sa famille n’est pas la même femme que celle qu’elle laisse s’exprimer dans la vie publique et cela donne des passages captivants, enivrants, où l’attention du lecteur est totalement happée par sa fraîcheur et son franc parler qui ne dispose d’aucun filtre, tout comme par sa maladresse auprès des hommes. Cassie est intelligente mais ne connait rien de la sexualité, elle souhaite gagner en assurance et en sex appeal. Cette dernière est une grande passionnée qui ramène toujours tout à la science et aux faits, ce qui a tendance à faire fuir les personnes qui ne partagent pas sa passion. Et puis aussi, il faut bien se l’avouer, vierge à 21 ans, elle a dépassé les statistiques nationales qui annoncent une moyenne d’âge de 17 ans pour une première fois ! Et qui à part son demi-frère Carl qui liquéfie n’importe quelle fille en un regard, pourrait lui servir de proffesseur ? Personne… le meilleur prof qu’elle puisse avoir est là dans la même pièce qu’elle, reste plus qu’à le convaincre d’accepter… Après tout elle ne lui demande pas la lune, juste qu’il lui apprenne à devenir désirable, rien de malsain entre demi-frère et demi-sœur, et puis comme vous le dirait Cassie : en terme d’étymologie, c’est un fait prouvé, ils n’ont rien en commun !

C’est sous une plume authentique, émouvante sans fioriture et pourtant très travaillée que Sophie S.Pierucci va nous embarquer sans préavis dans ce roman pas comme les autres. Carl est à la hauteur de mes attentes sinon plus, il faut savoir qu’il était attendu comme le messie et nous avions hâte de savoir qui le ferait courir ! Mais jamais au grand jamais, je ne me serais imaginée un parcours comme celui-ci. Carl m’a subjuguée, émue et complètement conquise à nouveau. Derrière cette carapace il y a bien un cœur qui bat, qui bat pour sa famille qu’il chérit plus que tout, mais aussi pour cette rousse maladroite qui ne voit même pas le charme et la sensualité qu’elle dégage par son naturel.

Carl va se laisser happer dans une sorte de toile que Cassie tisse avec charme, mais Cassie est sa demi-sœur et elle est pour lui ce que lui est pour elle… « interdit(e) ». Il devra faire un choix qui risque de mettre un sacré foutoir dans cette famille dont le respect de James, son beau-père, compte beaucoup pour lui…

Si ce thème demi-frère et demi-sœur a été abordé mainte et mainte fois, (il n’y a qu’à taper Stepbrother dans la barre de recherche Amazon pour voir le nombre d’ouvrages que l’on peut trouver à ce sujet), il faut savoir que l’auteure ne va pas l’aborder de la façon à laquelle on s’attend.

Et puis il est si facile d’oublier le lien que les unit… La tension entre eux est électrique et ce, depuis toujours, même si cela n’était pas pour les mêmes raisons, cela reste un facteur à ne pas négliger car c’est ce qui rend le défi très crédible. Cette tension qui ne cesse d’augmenter, et qui est le gros atout de ce roman. Tout comme les échanges entre eux qui s’en trouvent intensifiés. On se régale de leurs dialogues, on ne veut en aucun cas qu’ils appuient sur la touche pause, on veut encore et toujours plus.

Un sujet d’actualité par le nombre de remariages et de familles recomposées, un sujet caliente qui ne va pas laisser votre petite culotte indemne ! Quoi ? Vous l’aviez déjà laissée aux pieds de Carl ? Alors il ne vous reste plus qu’à déguster cette romance et à vous laisser porter par les vapeurs et l’émotion qu’elle dégage.

Un grand merci à Sophie S. Pierucci pour ce merveilleux moment de lecture que j’ai lu déjà deux fois ! Oui quand je vous dis qu’on en redemande, et la deuxième fois c’est encore meilleur
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi
Tillie Cole   
ADDICTIF - pour résumer cette lecture en un mot -.

Après avoir lu les dernières lignes de ce livre particulièrement prenant je viens ci-joint pondre un avis des plus biaisée qu'il puisse exister. Croyez-moi, lorsque je parle d'une additivité, il s'agit bel et bien d'une addictivité, vous savez ce sentiment qui fait que même si vous mordez d'envie de lire la suite et voulez finir au plus vite, vous espérez au fond de vous que des milliers de pages de cette histoire continuent encore. Chaque pause passée à avancer un tant soit peu dans la lecture montre l'engouement que j'ai réussi à ressentir pour ce livre, les trente minutes de trajet quotidien me paraissaient bien courte et au final, j'ai mis deux jours à le finir et je me dis que j'aurais pus le terminer en une journée si je n'avais pas mis un tant fou avant de réellement me lancer dans la lecture.

Conseiller par une amie, je me suis lancée dans cette lecture aléatoire après que celle-ci m'ait vantée ses bons mérites et je ne regrette absolument pas. La beauté du livre réside bien évidemment en premier lieu dans ses personnages. Aussi intriguant qu'intrigués, chaque personnage ayant son moment "de gloire" nous touche au plus profond de notre âme. Le contexte qui sort quelque peu du commun rend le livre intéressant et l'auteure a parfaitement sût s'approprier ce contexte là, les recherches derrières ont dues être conséquentes ce qui fait que l'impression de "n'importe quoi" que l'on pourrait avoir en lisant certains livres n'est pas présente. L'auteure sait de quoi elle parle, et elle réussit parfaitement à nous prodiguer les émotions qu'une telle lecture pourrait être amenés à nous procurer.

Néanmoins, même s'il sort du commun je ne le conseillerais pas à tous. En effet, une réel violence est présente, on est réellement projeté à travers un livre, un vrai livre qui nous fait voyager dans un cadre pas des plus idylliques. J'ai aimé pouvoir ressentir toutes ces émotions en lisant ce texte bien que j'avoue avoir été plus d'une fois retournée par les événements. [spoiler]Notamment certaines scènes de viol, et de violence très crûes et très explicites que les petites âmes comme moi auront du mal à supporter sans vomir leurs tripes.[/spoiler] Malgré tout, c'est ce qui rend l'écrit unique, et hors norme. L'évolution des personnages est conséquente et je parle là bien de TOUS LES PERSONNAGES auxquels on s'attache ( et on s'empoisonne ) sans réellement s'en rendre compte. A vrai dire, en lisant les premières lignes je pensais tomber sur une histoire prévisible, je devinais l'intrigue et pourtant... si je m'attendais à tout ça.

Une perle. Mais je me répète, il faut être conscient qu'il s'agit de tourments et de démons intérieurs, d'histoires douloureuses entremêlées et des événements pas des plus joyeux, à lire en étant conscient de ces facteurs.

par Noonie
Games of desire Games of desire
Laura Black   
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2054050538042196&set=gm.2263557263901381&type=3&eid=ARAefnRhGh0_C36MH4EtR3D8Aoj556ft7jhGOrPjwffnkN5zWBjX07cOI1g5jYNMosppYaVOPv21mq6r&ifg=1 ---> Voici mon avis sur mon groupe facebook "passion livresque"
Avant tout je tiens à remercier Laura Black pour ce SP en avant-première qui m'a permis de découvrir ce super livre.

Voilà la fin de mon aventure auprès de ses super personnages. Nous avons Tasha médecin urgentiste qui est séparé de son ancien compagnon Clive un autre médecin à l’hôpital et qui a vécu un passé très difficile. Il y a aussi Amber meilleure amie, mais aussi collègue de travail mais également colocataire. C'est un personnage qui à vécu dans la richesse, elle a eu un triste moment dans son passé mais a toujours vécu correctement. Elle a recueilli Tasha lors de sa rupture et depuis elles vivent ensemble avec leurs nombreux animaux dont un perroquet très amusant.
Puis nous avons Dax le chef de gang des Styx Lions, un personnage qui a également du vécu triste, des passages en prison et bien entendu beaucoup de blessures physiques.

Dax et Tasha vont se rencontrer lorsque celui-ci va être emmené aux urgences blessé à larme blanche lors d'une altercation en prison. La rencontre ne va pas se passer du mieux que prévu mais Tasha, femme au caractère ne se laissera pas faire et réussira à le soigner. Ils vont se revoir une nouvelle fois aux urgences, il va déposer une fille qui s'est fait battre et violer par le gang adverse mais en voyant cette femme, Tasha va penser que c'est lui le coupable et va l'insulter sans retenus. Des agents du FBI, des policiers vont l’interroger sur une probable piste mais pour une raison inconnue elle va décider de le couvrir et ne pas révéler à ses agents qui lui ont réellement apporté cette jeune femme.

Par la suite ses deux personnages vont se revoir à plusieurs reprises, nous allons voir le désir et l'amour naître auprès de Dax et Tasha. Un jeu sensuel va se dérouler tout au long du livre avec bien sûr quelques scènes érotiques. Dans ce livre nous avons des personnages intrigants mais tout aussi intenses, puis nous passerons entre humour et amour mais il y aura également beaucoup de danger et donc de survit.

Je ne peux que vous recommander ce livre qui est tout juste super, si vous aimez les histoires de gangs, de bikers, ce livre est pour vous. Il sort aujourd'hui donc vous pouvez dès à présent l'acheter et profiter de cette superbe aventure.

par lolita143
Dark Soldiers, Tome 1 : Rider in the dark Dark Soldiers, Tome 1 : Rider in the dark
Sara June   
Un roman court qui se lit vite et qui est sans grand intérêt. Il y a trop de scènes de sexe, et elles ne servent pas l’histoire, l’intrigue est du déjà vu, revu et re revu et traitée à la va vite, pour un gang de bikers craint dans tout le pays, je les ai trouvé bien gentil et à mon sens, l’histoire ne fait pas fini quand on sait que deux gars d’un gang ennemis courts toujours dans la nature après ce qu’ils ont fais… Bref, malgré un résumé alléchant, ce sera une lecture vite oubliée.

par Floreen
Indompté Indompté
Ana K. Anderson   
Ce message est pour ceux qui prennent le temps de lire mon histoire et de laisser un commentaire. Je vous remercie toutes et tous. Quand je doute et que le moral baisse je relis vos commentaires et cela me rebooste et me redonne confiance. Vraiment MERCI. Je suis touchée par vos retours et j'espère que les prochaines histoires vous plairont autant <3
Kiss kiss
Ana.

par Ana-20
Losing It, Tome 1 : Ce si joli trouble Losing It, Tome 1 : Ce si joli trouble
Cora Carmack   
Alors je sens déjà qu'on va surement se moquer de moi...Mais j'ai vraiment adorée ce roman alors non ce n'est pas Victor Hugo (ou autres)mais je pense que des fois ce genre de lecture fraîche et pleine d'humour peut (largement) se placer au niveau de Victor Hugo.Enfin non pour être plus claire je pense qu'on ne peut pas comparer deux styles de romans aussi différents car après tout ce n'est pas forcément la "grandeur" de l'écriture mais ce qu'elle nous fait ressentir au fond de nous et ce livre m'a fait rire,désirer d'être à la place de Bliss...Enfin bon après cette petite parenthèse qui ne servait (surement)à rien :) Je vais parler du roman (enfin!),quand je l'ai lue je souriais et rigolais environ euh....Tout le temps?.Ha Ha je dois paraître complétement niaise mais c'est juste que le côté romance interdite c'est tellement séduisant et désoler est un système qui marchera encore pas mal de temps (pour ne pas dire toujours...). Beaucoup se plaigne que les auteurs ramènent toujours les mêmes sujets (ex:Romance interdite,triangle amoureux...) et je suis d'accord avec vous complètement !! Mais je pense le problème ce n'est pas les sujets mais comment c'est écrit je veux dire il y a des auteurs qui arrivent à bien les mettre en place et d'autres non...Bon je crois que je me suis un peut emballée dans ce commentaire^^mais en tout cas un roman parfait pour l'été ;)

par kiwiixx
  • aller en page :
  • 1
  • 2