Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Julie-16 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'Enfant de Calabre L'Enfant de Calabre
Catherine Locandro   
Un extrait d'interview de Tatiana de Rosnay sur facebook qui vente les talents de Catherine Locandro avec brio et me voilà prise par l'envie de lire un de ces roman !
Je n'ai pas été déçue. Très belle histoire, touchante, d'une fille sur les traces de ses parents décédés, revenue dans la ville de son enfance pour finaliser la vente de l'appartement familiale. Bien entendu tout ne se passe pas comme prévu. Une histoire surprenante, très bien écrite ... à lire !

par Cybercor
L'Ardoise magique L'Ardoise magique
Valérie Tong Cuong   
un livre émouvant grâce à une histoire poignante qui nous interroge sur nous-même. On s'attache vite à la protagoniste qui nous rappelle l'importance de la vie. Le livre met en avant le désespoir de la solitude, le manque d'affection. On ressort grandi de cette leçon de vie. On me l'a chaudement recommandé et je fais de même!

par virza
Je peux très bien me passer de toi Je peux très bien me passer de toi
Marie Vareille   
Excellent moment avec l histoire de Constance et Chloé.
Humour et remises en question, nos deux héroïnes vont changer leur vie de façon surprenante : un pacte aux objectifs opposés.
Marie Vareille met l accent sur l amitié et l amour familial mêlant émotion et situations cocasses.
J ai particulièrement apprécié l écriture fluide qui permet de ne plus sortir du roman.
Le Visiteur Le Visiteur
Éric-Emmanuel Schmitt   
Livre lu pour le cours de français et c'est sans plus.
Marguerite n'aime pas ses fesses Marguerite n'aime pas ses fesses
Erwan Larher   
Marguerite a un mec mais pas de libido, une mère mais plus de père, et rêve d’une vie de famille. Lorsqu’on lui propose d’aider un ancien président de la République à rédiger ses mémoires, elle accepte – elle ne sait pas dire non. Alors, sa réalité et la réalité prennent leurs distances, peu aidées par l’irruption d’un flic qui enquête en secret sur les liens entre une trentaine d’assassinats politiques.

Rythmé et subtilement décousu, Marguerite n’aime pas ses fesses met en récit l’apathie politique d’une génération un brin nombriliste, questionne la puissance dévastatrice des pulsions sexuelles et s’aventure dans les méandres de la sénescence.

Un roman incisif et caustique.

Source: http://www.quidamediteur.com/catalogue/made-in-europe/marguerite-n-aime-pas-ses-fesses

par LaetiL
Looping Looping
Alexia Stresi   
Looping, c'est l'histoire de Noélie, une femme incroyable qui traverse l'histoire tourmentée de l'Italie. Sa petite-fille nous raconte son histoire, en commençant par les circonstances de sa naissance. C'est une vie extraordinaire d'ailleurs, très romanesque - ça tombe bien, on est dans un roman - pleine de péripéties. Noélie est une bâtarde, née à la campagne dans une famille pauvre. Elle découvre la belle vie grâce à son grand-père, avant de retourner, à sa mort, dans sa campagne. Lorsque son père décide de prendre ses responsabilités, elle se retrouve bombardée au rang de fille de podesta, rang très important donc. Et ce n'est que le début de son histoire. On suit sa construction, et on comprend sa philosophie de vie et ce qui la pousse à devenir celle qu'elle devient.

Dans l'ensemble, c'est un roman plutôt agréable. La vie de Noélie est d'un intérêt indéniable et sa personnalité, construite par toutes les étapes de vie, est d'une originalité qu'on ne peut ignorer. Ce personnage est très touchant, bien que sa moralité soit parfois discutable. Cette grand-mère est totalement imparfaite, et c'est ce qui fait sa force et sa beauté. Elle suit son coeur et son instinct. Elle a un don pour les affaires et pour les gens. C'est ce qui lui permet d'avoir une vie aussi remplie, passionnante et surtout passionnée.

Noélie traverse l'histoire tourmentée de l'Italie. Je ne suis pas spécialiste en la matière mais il me semble que le gros de l'histoire a été respecté. Malheureusement, j'ai trouvé parfois trop long les paragraphes racontant le contexte italien. Parfois, c'était presque décroché de l'histoire de Noélie, et c'était assez souvent long. Du coup, ces éléments qui coupent le récit ont quelque fois coupé l'immersion et m'ont empêchée de rester dans l'histoire de Noélie. C'est dommage. Je pense qu'avec moins de détails historiques, ou des éléments plus ancrés dans le récit, j'aurais eu plus de plaisir à lire. En fait, l'ensemble manque de liaison. On passe d'une période à une autre sans transition. Je pense que c'est un choix de l'auteur et ça se justifie - après tout, c'est la petite-fille de Noélie qui raconte l'histoire de sa grand-mère. Donc elle n'en connait pas tous les instants. Cependant, c'est quelque chose qui m'a plutôt distanciée par rapport au récit. Je n'ai pas vraiment apprécié.

Conclusion : ♥♥♥ Si l'histoire m'a plutôt emballée grâce à un personnage haut en couleur à la moralité parfois discutable, je regrette les trop nombreux éléments historiques fournis, qui m'ont empêchée d'entrer totalement dans la vie pourtant extraordinaire de Noélie. L'ensemble manque de cohésion, bien que le récit soit plutôt agréable à lire.
http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/04/fiche-livre-looping-a.stresi.html
Home Home
Toni Morrison   
Dans les années 1950, l'Amérique de Home est au bord de l'implosion et bouillonne, mais c'est ici la violence contre les Noirs américains, contre les femmes qui s'exprime. En effet, les Noirs Américains sont brimés et subissent chaque jour le racisme et la violence institutionnalisés par les lois Jim Crow, qui distinguent les citoyens selon leur appartenance « raciale ». Pour eux, le moindre déplacement, même le plus simple, d'un état à l'autre, devient une véritable mission impossible.
La guerre de Corée vient à peine de se terminer, et le jeune soldat Frank Money rentre aux Etats-Unis, traumatisé, en proie à une rage terrible qui s'exprime aussi bien physiquement que par des crises d'angoisse. Un appel au secours de sa jeune sœur va le lancer sur les routes américaines pour une traversée transatlantique de Seattle à Atlanta, dans sa Géorgie natale. Il doit absolument rejoindre Atlanta et retrouver sa sœur, très gravement malade. Ce voyage à travers les États-Unis pousse Frank Money à se replonger dans les souvenirs de son enfance et dans le traumatisme de la guerre.
C'est un roman de la rédemption que nous offre ici l'auteur, c'est une bonne peinture de la société américaine des années 50 (et peut-être encore aujourd’hui d’après l’auteur), mais somme toute moins « noire » que je le supposais avant lecture. Rien de transcendant quand même mais sans doute suis-je passé à côté.

par Phil_33
Lettres à Stella Lettres à Stella
Iona Grey   
Nous avons un parallèle entre le passé et le présent. Au début du roman, les chapitres sur le passé sont plus nombreux et plus longs, mais au fil des pages, on revient vers le présent. Cette alternance m'a bien plu, parce que comme chaque fois, ça me rend impatiente de savoir la suite, et je lis encore plus vite.
Toutefois, ça met un peu de temps à démarrer, il m'a bien fallu 100 pages pour rentrer totalement dans l'histoire et apprécier les personnages à leur juste valeur. A travers sa plume, l'auteure les a vraiment bien travaillés. J'aurais bien aimé que le côté historique soit plus présent ; le récit est plus centré sur les relations. La double intrigue nous tient en haleine et est bien menée. Je me suis sentie aussi happée par l'histoire de Jess que celle de Stella.
Un petit mot sur les personnages : je ne voudrais pas spoiler, donc je vais juste parler des trois personnages les plus importants. Jess est courageuse, son comportement est réaliste, elle ne s'abandonne pas trop vite. Sa curiosité va la sauver. Stella aussi a fait preuve de courage, et il lui en a fallu pour faire face à tout ce qu'elle a vécu. Et Dan : qui voit Stella telle qu'elle est vraiment et qui la comprend. Ils se sont bien trouvés tous les deux. De nombreux personnages secondaires les accompagnent, certains que j'ai appréciés, d'autres moins ; et même s'ils sont en partie en responsables, je n'ai pas réussi à les détester.
Donc, au final c'est une lecture qui m'a énormément plu, avec ses personnages attachants et son style très agréable.
Inséparables Inséparables
Sarah Crossan   
Je ne sais pas quoi dire. Je ne m'attendais pas à lire cette histoire, à être autant ébahie, enchantée. Je pensais suivre une simple amourette et suivre les aventures de lycée. Je me suis largement trompée ! C'est une leçon de vie émouvante que j'ai pu lire grâce à Babelio et sa masse critique, alors merci!
J'ai découvert mon nouveau coup de cœur absolu après Boys don't cry. Il a été classé en littérature de jeunesse mais il mériterait d'être lu par n'importe quel public, il doit être lu!

Premièrement la couverture est à couper le souffle, elle est d'une beauté éblouissante. Elle met vraiment en avant les deux sœurs que l'on décrit comme deux très belles filles.
Une fois que l'on commence à tourner les pages, on ne peut que s'interroger sur la forme du texte qui fait penser à un poème aux vers irréguliers. Le style de mise en page est une force supplémentaire au livre, la stylistique littéraire rend les mots plus poignants et percutants. L'auteur a réussi là, un bel exploit, ses mots résonnent encore en moi. Cela rend le livre tellement puissant et tellement délicat à la fois.

L'histoire est en quelque sorte le journal intime de Grace, elle y décrit ce qu'elle vit lors de cette insertion scolaire particulière ainsi que sa vie, les rencontres avec les médecins, ses nouveaux amis, sa famille, ses souhaits et craintes ainsi que son amour. Bien que les chapitres soient très courts (3 pages maximum), on s'en prend plein le cœur, l'écriture de l'auteur est agréable, poétique, douce, forte et très fluide.
J'ai eu l'impression d'être à la place de Grâce durant tout ce roman, j'ai ressenti avec elle les émotions, les peurs, les rires et la vie. J'aimerai un second tome où l'on verrait cette fois le point de vue de Tippi, cela pourrait être très intéressant.
J'ai même eu un peu honte, parce que, autant l'avouer... Je me pose aussi des questions sur ces personnes. Comment font-elles telle ou telle chose, ... C'est juste de la curiosité malsaine au final et Grace m'a fait comprendre que ça n'apporterait rien à ma vie de le savoir.

Ce qu'il y a de bon, c'est que bien que le sujet principal soit les sœurs fusionnelles, d'autres entre jeu, comme l'impact que leur vie va avoir sur le restant de la famille surtout avec Dragon la petite sœur. Il nous parle également [spoiler]d'acceptation de soi, d'alcoolisme, de solitude, d'anorexie, de maladie, de différence et d'intégration,[/spoiler] pleins de thèmes actuels qui font souffrir de nombreuses familles à travers le monde. Il nous livre plusieurs messages forts qui feront sans doute échos très longtemps en vous.

Du côté des personnages, je n'en ai pas aimé un plus qu'un autre, ils sont tous tellement importants. En premier, naturellement il y a Tippi et Grace. Tippi plus excentrique, audacieuse, qui veut profiter de tout ce que la vie a à lui donner et Grace plus réaliste, "coincée" et douce. Deux sœurs, un corps et pourtant deux univers totalement différents. Alors que l'on s'imaginerait qu'elles aimeraient avoir un corps chacune, elles, elles ne s'imaginent pas l'une sans l'autre, elles seraient comme vides, incomplète. C'est beau cet amour !
Jon et Yasmeen sont deux bouffées d'oxygène pour nos héroïnes, ils les acceptent tel qu'elles sont, sans poser de questions et les protègent du mal que pourrait leur faire les autres élèves. Jon est rêveur, il n'a pas une vie facile et pourtant il s'accroche pour pouvoir faire des études et devenir quelqu'un. Yasmeen, elle, connaît la douleur que les filles vivent, elle sait ce que c'est de naître en sachant que la mort pourrait vous tomber dessus d'un moment à l'autre. Dragon, la petite soeur... J'ai vraiment adoré cette gamine qui ne désire que les bonheur de ses sœurs, quitte à laisser tomber ses propres rêves et qui pourtant en souffre énormément. C'est un personnage très sensible et fragile.
Au final, on s'attache à chacun d'eux.

Pour conclure, je me suis pris une claque monumentale dès les premières pages! C'est tellement magique de ressentir autant d'émotion grâce à des mots. La fin est très émouvante, très belle, très mature pour des gamines de 17 ans. C'est une belle histoire de vie, très bien écrite qui saura vous chambouler.

par Eilly
Trois saisons d'orage Trois saisons d'orage
Cécile Coulon   
Dans un paysage unique, brut, sauvage et comme intemporel, Cécile Coulon nous raconte une famille sur trois générations, mais aussi un amour impossible.
Quelques indices nous situent après la seconde guerre mondiale mais l'écriture nous laisse à penser que l'histoire a un caractère universel.
L'écriture est à la fois pudique et ciselée. On sent toute l'influence de la littérature américaine qu'affectionne particulièrement Cécile Coulon.
Chronique complète à retrouver sur mon blog :
http://tralilou-lit.over-blog.com/2019/03/trois-saisons-d-orage.html
  • aller en page :
  • 1
  • 2