Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de juliendu68 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Le Secret de l'inventeur, Tome 1 : Rébellion Le Secret de l'inventeur, Tome 1 : Rébellion
Andrea Cremer   
Avec ce roman les éditions Lumen nous prouvent une nouvelle fois qu’elles ont le nez pour les pépites et nous donnent encore plus envie de découvrir leurs prochaines sorties. Car jusqu’à présent je n’ai encore jamais été déçue par leur choix de titres ou de design.

Un beau livre-Objet

Pour commencer et pour tout vous dire j’avoue avoir été attirée dans un premier temps par la couverture, ce cœur mécanique laisse fonctionner l’imagination et m’a interpellée de façon à vouloir lire ce livre à tout prix.
De plus, j’ai aussi trouvé très bien fait les premières pages de chapitres avec ce fond Steampunk grisé. Cela met une touche supplémentaire de modernisme dans cette édition et m’a fait particulièrement apprécié de le tenir dans les mains. C’est un livre qui de par sa couverture, sa tranche et son intérieur, aura une belle place dans votre bibliothèque.

Des personnages bien menés et intéressants

Charlotte a 16 ans, elle vit dans un monde souterrain, les Catacombes pour fuir les Britanniques de l’Empire. Ils sont nombreux ainsi à vivre cachés et à sortir de temps en temps pour se tenir informés. C’est au cours d’une de ces sorties que Charlotte ramène un jeune homme avec elle. Celui-ci était poursuivi par les cueilleurs, des machines articulées pilotées appartenant à l’Empire.
Les Catacombes, lieu de vie des enfants de résistants avant leur 18 ans, âge auquel ils peuvent prétendre rejoindre leurs parents dans la lutte contre l’Empire. De nombreuses grottes sous la terre, aménagées de façon à ne pas se faire remarquer et à vivre en sécurité loin des Britanniques.

Ashley, le chef des Catacombes, est le frère de Charlotte. Il est proche de ses 18 ans et donc de son départ à l’extérieur pour continuer la lutte de façon active. C’est un jeune homme sérieux et plein de charisme qui tient les enfants des Catacombes en sécurité par son côté froid et sévère de prime abord. Il est cependant attentionné pour sa sœur et les autres et surtout empreint d’inquiétude à leur sujet.
Charlotte est tout son contraire. Elle est impétueuse, pleine de verve et d’ironie, surtout envers Jack, téméraire et casse-cou. Elle se veut adulte mais reste aussi impulsive et parfois irréfléchie comme la fois où elle ramène Grave avec elle.

Jack, dès le départ m’a plu. Il est arrogant, plein de morgue, il adore taquiner Charlotte au maximum, mais en même temps il est sérieux et très utile dans leur sortie pour récupérer du matériel. Et puis la suite va le rendre encore plus utile et attirant. Il a un petit côté espion qui me fait frétiller les neurones, même si les secrets qu’il cache vont le faire un peu baisser dans mon estime, il reste cependant un personnage que j’aime beaucoup. Meg, la bonne amie de Charlotte, leur guérisseuse et confidente est douce et compatissante pourtant la suite va nous la montrer aussi pleine de secrets. Et enfin Grave, notre malheureuse victime poursuivie par les Cueilleurs. Amnésique, pâle, empreint d’une inquiétude grandissante sans savoir d’où lui vient cette impression… Tout ce qui se rapporte à lui est mystérieux. La suite de nos découvertes ne va pas nous faire changer d’avis non plus sur lui et l’énigme qu’il représente. Lorsque la réponse nous apparaîtra enfin, ce ne sera que le début de nouvelles questions plus importantes les unes que les autres.

Un récit aussi palpitant que captivant !

Néanmoins, c’est lorsque les événements commenceront à se bousculer et à amener nos jeunes amis dans un monde inconnu d’eux et plein de danger que l’aventure, déjà bien omniprésente, deviendra alors un véritable périple.

Que de chamboulements cela va-t-il amener dans leur vie ?!

Toujours est-il que nous allons alors être plongés avec eux dans la politique, la bataille des adultes et les dangers inhérents à cette situation nouvelle et complexe. Pourront-ils et sauront-ils faire face à tout cela ?

Voilà les questions qui vont nous tenir en haleine, car même si le rythme n’est pas particulièrement soutenu, l’auteur nous campe le décor de façon plus qu’intéressante et captivante. L’ambiance, les détails décoratifs ou costumiers, les nouveaux personnages mais aussi les changements qui s’opèrent chez nos héros, tout cela nous imprègne un peu plus dans ce style Steampunk qui me plait énormément, il faut avouer.

Les personnages se dévoilent au fur et à mesure et ça complexifie le récit.

Tous ne sont pas ce qu’ils semblent être et nous allons de découvertes en découvertes, de surprises en secrets dévoilés. Ils sont savamment distillés dans le récit et nous tiennent captifs.

Mais ce n’est pas tout. Les petites merveilles technologiques que nous découvrons tout au long de l’histoire m’ont émerveillée par leurs descriptions et leur utilité. L’imagination de l’auteur sur ce point est magique. Qu’ils s’agissent des petites souris mécaniques, du canon à double polarité ou de la libellule, les imaginer m’a fait rêver et voyager dans le Steampunk de façon irremplaçable. Ce sont pour ces inventions surprenantes, ces anachronismes voulus entre le XIXe et ce modernisme que j’ai commencé à apprécier ce style de roman. Andrea Crémer sait nous plonger dedans avec style et une facilité déconcertante.
Sa plume nous entraîne avec elle au point de dévorer son roman et d’en redemander encore. Les derniers chapitres vont nous laisser dans l’expectative sur de nombreux points et en même temps nous attacher encore plus aux personnages qui vont développer devant nous une grande maturité et une conscience de leur mission digne du meilleur des adultes.

C’est donc un coup de cœur pour moi que ce roman du genre Steampunk, que ce soit l’objet en lui-même que le récit, j’ai tout aimé.

J’ai hâte de suivre à nouveau les aventures de nos jeunes héros et particulièrement de Charlotte qui a su mûrir contre vents et marées et nous donne un aperçu magnifique de la jeune femme qu’elle va devenir. Alors, maintenant à quand la suite ?



par Aelynah
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Inoubliable, Tome 1 : Inaccessible Inoubliable, Tome 1 : Inaccessible
Jessica Brody   
http://therainbowbooks.wordpress.com

Voyons, voyons, voyons … Que dire d’Inaccessible ? Il s’agit là du premier tome de la saga « Unremembered » de Jessica Brody. Cela fait déjà un petit moment qu’il prend la poussière sur mes étagères, c’est pourquoi, m’absentant pour un petit moment, j’ai pris la décision de l’embarquer avec moi et d’enfin entamer la lecture de ce bouquin dont la couverture m’a énormément attirée et intriguée. Non, sérieusement, regardez la de plus près, n’est-elle pas magnifique ?

Comme vous avez pu le constater à la lecture du synopsis, Séraphina est amnésique. Elle n’a aucun contrôle sur sa mémoire et ses souvenirs, et sa situation la rend d’autant plus attachante. J’ai tendance à ne pas fortement apprécier les personnages du genre « je pose des millions de questions car je ne comprend strictement rien à ce que les autres disent« , mais Séra est différente. Elle se questionne intelligemment, et décortique tout ce qu’elle entend, voit ou comprend de manière très aberrante. De plus, elle reste par dessus tout une protagoniste plus que surprenante. Si l’envie de lire ce bouquin vous prend, vous aurez le loisir de constater que Séra est une jeune fille particulièrement hors du commun. Elle est maligne, et c’est ce qui fait tout le charme de son personnage.

Pour parler un peu de Zen, aka Lyzender (j’adore ce prénom !), je dois tout simplement vous avouer que … JE L’ADOOORE ! Mais peut-être est-il trop parfait dans sa manière de faire les choses … Il faut dire en même temps que la tendance est aux bad boys, tendance à laquelle, indéniablement, je n’adhère pas du tout et Zen ne correspond pas. Sujet clos. Non, plus sérieusement, il est le type de protagoniste que j’adore suivre. Dans le genre déterminé, actif, sérieux et entreprenant, on ne fait pas mieux que Zen, je suis navrée pour toutes celles qui diront le contraire. Il se donne les moyens d’atteindre ses buts, et vous aurez beau tout faire pour qu’il y renonce, il ne lâchera jamais l’affaire. Mais avec du recul, je me rend compte que l'on en apprend pas plus que cela à son sujet malheureusement.

En bref, cette histoire regorge de personnages attachants, tout comme détestables. Parfois, il arrive même que les personnages secondaires nous surprennent, dans le bon comme dans le mauvais sens. Et ce fut l’un des meilleurs points. Outre le fait que l’histoire est très bien menée. Si au départ, les choses sont assez floues, je dirais même incompréhensibles, il se trouve qu’en réalité, tout a une explication très précise. Le moindre détail à son importance, et ce qui nous parait d’abord comme sans intérêt, est alors d’une signification capitale pour la suite de l’histoire. Quoi qu’assez prévisibles, le bouquin est rythmé par des successions d’événements qui ne laissent aucun répit à la lecture et permettent ainsi aux lecteurs de se retrouver transportés dans le monde de Séraphina et Lyzender.

Ceci dit, venons en au fait suivant : les mauvais points. A mes yeux, le plus gros défaut de ce roman réside dans le choix de la traduction française. Je vous mentirez si je vous disais que dès les premières lignes, je me suis sentis absorbée par l’histoire. C’est arrivée, je vous rassure, mais après quelques pages de lues seulement. En effet, j’ai eu beaucoup de mal avec la tournure de certaines phrases, le choix de certains mots, ou encore même la façon de s’exprimer de certains personnages, et cela a quelque peu dérangé ma lecture. Ça ne m’a pas empêchée de lire Inaccessible en deux jours, mais peut-être aurait-il été plus judicieux de revoir ce côté là. Mais après tout, qui suis-je pour juger des choix d’une maison d’édition ?

Second point assez perturbant, certains passages se déroulent à la vitesse de la lumière. Je pense actuellement à un moment très particulier [spoiler](et je parle surtout de la romance entre Zen et Séra)[/spoiler] qui m’a fait lever les yeux au ciel, car toute personne censée se dirait « Déjà ?!« , mais outre ces petits détails on se focalise de nouveau rapidement sur la suite de l’histoire.

En conclusion, je dirais que malgré quelques petits problèmes d’intégration dans le scénario, Inaccessible s’est révélée être une lecture passionnante. Bien qu’elle n’ait pas atteinte la totalité de mes espérances, je vous recommande tout de même cette intrigante aventure dans l’espoir que vous apprécierez grandement de découvrir l’histoire que Séra et Zen porte en eux.

par Shipon
Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair
Chris Colfer   
Dès les premières lignes, on est mis au parfum. On est face à un personnage imbus de lui-même, ultra-confiant et qui ne doute de rien concernant ses ambitions. Il est cynique quand il parle de sa ville. Complètement désabusé, quand il nous narre son enfance. Décidément c'est un personnage haut en couleur et à multiples facettes, ça semble prometteur pour la suite de la lecture.

Ce livre est rédigé sous forme de journal intime. Cela nous permet d'être plus proche de Carson et de son ressenti.

Son cynisme est tout de même empreint d'humour. En effet, j'ai beaucoup ri lors de la description des clubs du lycée. On s'aperçoit que notre élève fétiche est tellement désabusé voire blasé, que quand il en parle c'est limite désopilant. Je suis persuadée que le sarcasme, dont il fait preuve, cache la souffrance de ne pas avoir d'amis.

Afin d'atteindre son objectif et concrétiser ses ambitions, il met en place un stratagème pour motiver les troupes. Pour lui c'est ingénieux; mais pour moi lectrice je trouve ça limite et immoral. Pourtant, ça reflète bien la société actuelle. On ne recule devant rien quand on veut réussir dans ce qu'on entreprend. Peu importe qu'on doive blesser les autres pour cela.

L'auteur restitue avec justesse les conversations virtuelles que peuvent avoir les ados de nos jours. Il n'oublie pas de faire mention du language sms. Carson sait manier, avec habileté et surtout à ses fins, internet. Cette petite manigance nous permet de découvrir des secrets surprenants!

Les pages se tournent facilement, le style est fluide et l'histoire est prenante. Il y a vraiment beaucoup beaucoup d'humour dans ce livre.

Néanmoins des sujets intéressants y sont abordés comme le chantage et ses conséquences sur celui qui en est à l'origine. La culpabilité et la compassion sont au menu. La culpabilité car au final on se dit qu'on est insensible et cruel pour agir de cette manière. La compassion car on se rend compte qu'en définitive ceux qu'on martyrise sont des êtres humains comme les autres.

C'est en arrivant au terme de ma lecture et en lisant les deux dernières pages, que j'ai compris le sens du titre. Il fallait trouver l'idée!

par gaellooo
Bird Box Bird Box
Josh Malerman   
C'est un gros gros coup de coeur !!

Ce roman m'aura fait passer de sales nuits, il m'aura fait frissonner de terreur et me questionner sur ces créatures !!

C'était incroyable, ce roman est juste une tuerie.

J'ai tout aimé, j'ai tout vécu avec Malorie comme si j'y étais également, comme si je ne voyais pas non plus et que je risquais ma vie aussi.

C'est bien pour cela que la fin me plaît, comme les personnages, nous n'avons pour réponses que ce que nous avons vécu. Tout est raconté par Malorie, vécu par Malorie, pas d'explications superflues, juste survivre.

C'est cruel, c'est violent, c'est morbide, c'est terrifiant mais qu'est-ce que c'était bon ! Une incroyable expérience dans le noir et la folie...
Le Théorème des Katherine Le Théorème des Katherine
John Green   
J'ai vraiment adoré ce livre ! Au départ, je ne cache pas que j'ai été un peu déçue que le narrateur soit externe (j'aurai préféré un narrateur interne, comme dans "Nos étoiles Contraires") mais j'ai bien vite oublié ce détail: les personnages étaient géniaux, surtout Hassan, le meilleur ami de Collin ! Collin aussi m'a beaucoup plu, comme tous les autres personnages du livre; ils sont chacun travaillés, avec leur propre caractère et personnalité.
Et puis j'ai tellement ri durant toute ma lecture !
J'ai trouvé l'histoire originale, et l'écriture de John Green toujours aussi géniale ! On ne lis pas ce livre, on le dévore !

Bref, j'ai littéralement ADORE ce livre, je pourrai le relire des centaines de fois sans m'en lasser !
Flocons d'amour Flocons d'amour
John Green    Lauren Myracle    Maureen Johnson   
J'ai travaillé sur ce bouquin, et je peux vous assurer qu'il est génialissime ! =) Ne vous fiez pas à la couverture et au titre, qui donnent une image un peu mièvre, ce sont en vrai trois histoires d'amour très drôles et très touchantes, pleine d'énergie et d'humour !!
Je vous le conseille vivement ! à offrir pour Noël ! =)

par flo0wer
American Sniper American Sniper
Chris Kyle   
J'en est eu les larmes aux yeux ! Un vrai héro ! A lire absolument .

par marine811
Cinquante nuances plus claires Cinquante nuances plus claires
E.L. James   
WAAAAAAAAAAAAAOUUU !!! Cette triologie est juste incroyable. Le premier tome est surtout concentré sur le sex, le 2e un peu moins, on comprend un peu plus qui est vraiment Christian, et enfin le 3e est centré sur leur amour et sur comment ils font tous les deux face a leur mariage et au fait qu'Ana soit [spoiler]enceinte[/spoiler]. Bref, en gros jai été dechirée quand j'ai terminé ce livre. Ils vont tous me manquer, Taylor,Mia, Kate, Elliot... All of them. Et la fin... je suis sur qu'elle n'aura jamais pu être meilleure. Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que cette triologie m'a marqué plus qu'autre chose, surtout lorsque petit à petit on apprend à comprendre et connaître les personnages profondement, à connaître Christian. Waou. A lire avant de mourir.

par zizou4
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City
Ransom Riggs   
Un second tome riche en rebondissements, à la hauteur du premier! On se plonge encore plus profondément dans le monde des particuliers, et c'est un régal! Les personnages sont toujours autant attachants. (D'ailleurs, véritable coup de cœur pour Addison.) La fin, pleine de suspense, ne nous donne qu'une envie: lire la suite!

par Cymille