Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de julya26 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Ranma 1/2, tome 16: Le Combat des Gourmets Ranma 1/2, tome 16: Le Combat des Gourmets
Rumiko Takahashi   
Un tome loufoque et drôle, des compétitions originales, un bon tome.

La première partie est basée sur des combats athlétiques en duo, une partie fraiche et sympathique. Ensuite place à la gastronomie avec une touche à la française.

Un combat gastronomique qui s'avère difficile Ranma devra lutter contre un adversaire de taille en mangeant tous les plats français qui lui seront préparés.

Un excellent tome, cette série vaut vraiment le détour...
Ranma 1/2, tome 15: La Natte de Ranma Ranma 1/2, tome 15: La Natte de Ranma
Rumiko Takahashi   
Un tome sympathique, même si je ne suis pas à fond dans le délire sur les cheveux ^^ (par contre le coup du Roi des Jeux était vraiment hilarant tout du long avec les multiples personnages qui se mettent à jouer !)
Mais... malheur ! C'est le dernier tome de Ranma disponible à ma médiathèque ! °0° Oh non, je suis triste T-T Je ne pourrais plus lire ce manga pendant un moment... il faut que je trouve comment me procurer la suite, je crois que je suis devenu accro ^^'
Ranma 1/2, tome 14: La Graffiti Mystérieux Ranma 1/2, tome 14: La Graffiti Mystérieux
Rumiko Takahashi   
On se demande vraiment d'où Rujiho peut bien sortir toutes ces idées loufoques ^^ En tout cas, on ne vas pas bouder notre plaisir nous ;)
Les deux derniers tomes que j'ai lu sont très bon, donc après les avant-derniers qui m'avaient moins plus je reprend espoir avec entrain !
Ranma 1/2, tome 13: La Vengeance d'Happosaï Ranma 1/2, tome 13: La Vengeance d'Happosaï
Rumiko Takahashi   
Ranma a eu le malheur de provoquer le maître et le voilà désormais dépourvu de sa force. Il va donc falloir qu'il fasse preuve de ruse pour récupérer sa force sans avoir à s'excuser auprès d'Haposai. L'histoire est très sympathique et on ne peut que compatir pour le pauvre Ranma. Le ton est peut être un peu plus sérieux que d'habitude quelques fois.

par syl1984
L'Archipel du chien L'Archipel du chien
Philippe Claudel   
Trois corps charriés par la mer, emmenés au bord d’une île. Commence la débandade de quelques personnages. Cacher le corps ? Révéler le fait aux autres habitants ? Le Maire préfère la tranquillité de son île. C’est le silence qu’on convoite de chacun. Aucun mot, aucune parole à propos des cadavres d’hommes noirs. D’ailleurs des noirs, les insulaires n’en ont jamais vu. Hommes d’autres contrées qu’ils ne cotoient pas, n’espèrent pas, préfèrent rester à leur consanguinité blanche.

Débute ainsi le fourmillement de la culpabilité. Sentiment s'immisçant entre les fissures, craquelures de l’âme de chacun. L’un souhaite comprendre d’où viennent ces hommes, d’autres s’accusent de l’absence de sépulture. Mais le silence gagne sur la verve qu’ils ne parviennent pas à phraser. Seule l’île ose s’exprimer, ce Brau qu’on entend à plusieurs reprises entre les pages, comme un avertissement, une colère frémissante sous les grains de sable.

Un personnage chavire l’habitude. Etranger. Sa présence bouscule également le lecteur. De l’île, on pensait qu’aucun allochtone ne pouvait y venir. Impression d’un paradis, et peu à peu conscience qu’il s’agit d’une prison. Il se nomme Commissaire, n’en porte qu’un galon mensonger. On y suppose parfois une représentation du diable entre ses mots sibyllins. Il est venu avertir lui aussi, comme un écho au Brau, mais aussi à cette odeur pestilentielle (présente depuis le début du roman) qui s’agrippe aux narines, s’infiltre sous les vêtements.

Les présages s’accumulent.
Comme des plaies.

La folie.
La honte.
La curiosité.
Le plus ignoble de l’humain est montré.
On le désosse de sa parure, on l’offre en pâture au lecteur.
Comme un avertissement.

Une fable cruelle.
Reflet de notre société.
Ranma 1/2, tome 8: Roméo et Juliette Ranma 1/2, tome 8: Roméo et Juliette
Rumiko Takahashi   
L'humour est toujours présent. Les gags sont excellents, et des situations ont loufoques. Comme toujours un excellent tome de Ranma 1/2.

Comme le titre le laisse entendre nous avons une adaptation de la pièce de théâtre Roméo et Juliette mais comme toujours rien ne se déroule comme prévu...

Happosai va encore faire des sienne il se révèle être un voleur et collectionneur de sous vêtements féminins.
La vie devant soi La vie devant soi
Romain Gary   
Ce bouquin est un petit bijou, j'ai adoré l'écriture de Romain Gary. Le narrateur est un enfant qui raconte toute la pénibilité de son enfance avec l'innocence de celui qui ne sais pas - parce qu'il n'a jamais rien vécu d'autre - que la vie n'est pas toujours aussi cruelle que ça. Sous une grande naïveté, ses réflexions psychologique et sociologiques sont terriblement justes. Et l'amour entre lui et Madame Rosa, la vieille juive mourante qui l'a élevé, est sacrément touchant. J'ai relevé tellement de phrases et d'extraits qui m'ont marqués dans un si petit bouquin, c'est fou. C'est un gros coup de cœur et je comprend totalement pourquoi ce livre a reçu le prix Goncourt.

par Fyerise
Ranma 1/2, tome 7: L'Affront Ranma 1/2, tome 7: L'Affront
Rumiko Takahashi   
J'ai (vraiment) du mal avec les personnages "pervers" dans les mangas...
En fait, j'aime beaucoup rire de ce genre de chose tant que ça reste dans le bon enfant et l'humour léger. Avec le personnage du vieux maitre, et bien...
Comment dire ? C'est la première fois où, dans Ranma 1/2, je me trouve mal à l'aise. Ce personnage est vieux, et en cela on ne peut pas le considérer comme "non-mature". Le plaisir de lire et de rire sur des situations de voyeurisme et de nudité vient justement de cet aspect non-mature, et voir un personnage indéniablement mature arriver dans tout ça en allant dans un délire "pervers" et en représentant quelque chose de "grave", ça m'a comme bloqué...
J’avoue, je me suis dis "ça y ait, Ranma c'est finis pour moi." tout simplement parce que je craignais de ne plus retrouver cette ambiance bon enfant dans la suite avec ce personnage.

Et pourtant, j'ai persévéré dans la série et, même si le personnage du vieux maitre reste celui que j'aime le moins, j'ai été rassuré par la suite de voir qu'il était beaucoup moins "grave" et finalement traité comme les autres enfants de l'univers de Ranma (ce qu'il est) et heureusement.

Au final, c'est ce même blocage qu'il existe chez moi face à des romances de type lolicon ou shotacon : tant que ça reste entre enfant, immature, léger, bon-enfant, je peux y trouver du plaisir. Mais dès qu'on y introduit un élément d'autorité, mature, adulte, grave, ça devient pour moi malsain et ça me bloque.

Au final, ce personnage a réussit à l'éviter par la suite mais, en refermant ce tome, j'en était tout sauf certain et je songeais vraiment à laisser Ranma de côté pour quelques temps...
(heureusement, je vais continuer à les dévorer <3 )
Ranma 1/2, tome 6: L'Ancêtre Ranma 1/2, tome 6: L'Ancêtre
Rumiko Takahashi   
Un tome un peu moins bien que les précédents, la deuxième partie ne m'a pas plus intéressée que ça. L'humour est toujours présent. Les aventures de Ranma sont excellentes d'un tome à l'autre. En espérant que ça dure...

[spoiler]Dans la première partie, Ranma essaie toujours de récupérer la pilule qui pourra le rendre comme avant. Pas facile avec la grand-mère de Shampoo qui lui met des bâtons dans les roues. Gros dilemme pour Ranma; choisir entre Akane et Shampoo, sa fiancée ou celle qui a la pilule qui peut le retransformer en garçon. Grand-mère ne le ménage pas, use de la ruse mais Ranma, retors lui aussi, va utiliser la Shampoo amoureuse de lui pour qu'elle l'aide, mais il oublie un petit détail: elle se transforme en chat dans l'eau et monsieur a peur des chats, mais ça va lui servir car il devient plus fort alors. Impressionnée, grand-mère va lui donner la pilule quand même mais elle ne s'avouera pas vaincue pour autant car elle va se servir de Ryoga pour battre Ranma. Elle l'entraîne en douce. Un combat très dur pour l'un comme pour l'autre. Ryoga résiste alors que Ranma faiblit mais gagne tout de même le duel. Tant pis pour toi, grand-mère! Ce sera pour une prochaine fois...

Dans la deuxième partie, Ranma fille se fait kidnapper par un autre beau jeune homme qui compte bien l'épouser mais Ranma va lui révéler sa véritable nature. Sympa sur ce coup-là, il va quand même lui rendre service en acceptant un combat pour qu'il n'ait pas à épouser une fille qu'il n'aime pas car elle est très... moche, c'est le cas de le dire ( je le comprend ce type!) car c'est un singe! Ranma se bat alors contre un singe! Ha ha ha!
La vérité est tout autre: Satsuki n'est pas un singe, c'est une belle dame qui a fait en sorte que son singe se batte à sa place. Finalement les choses rentre dans l'ordre car il ne s'agissait que d'un malentendu...
[/spoiler]



par MaMt
Ranma 1/2, tome 5: Les Félins Ranma 1/2, tome 5: Les Félins
Rumiko Takahashi   
Un tome varié et rythmé avec un grand nombre de personnages intéressants : Mousse, Gosunkugi, la grand-mère de Shampoo... et surtout un tome centré autour des faiblesses de Ranma. On découvre ainsi la plus grande peur de Ranma mais il se retrouve aussi dans une situation délicate : devenir ultra-sensible à l'eau chaude...

par syl1984
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3