Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de just2iine : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés
Alyson Noël   
MOUAHAHAHAH ! Ma choupette, tu as écrit un livre dont tu ne connais pas une ligne? Purée, t'es trop forte, comment tu fais? xD

Taki': c'est un gros fake évidemment lol

par just2iine
La dernière Nymphe, tome 3 : Fascini La dernière Nymphe, tome 3 : Fascini
Marjorie Burbaud   
J'ai trouvé, personnellement, que ce dernier tome était un poil en dessous des deux autres. Ce qui ne veut pas dire que ce n'est pas bon, bien au contraire. Seulement j'ai trouvé le début un peu long à commencer et, peut-être est-ce parce que ma lecture du tome 2 remonte à plusieurs mois maintenant, mais j'ai eu l'impression d'avoir raté quelque chose dans la relation entre Enza et Eidon
[spoiler]comme si j'avais loupé le début de leur "vrai" rapprochement. L'instant où ça commence pour de bon. Mais encore une fois, peut-être ma mémoire me joue-t-elle des tours et ai-je gardé une impression erronée de l'état de leur relation à la fin du dernier tome.[/spoiler]

Et leur relation, parlons-en justement. On peut dire que ces deux là m'auront rendue complètement chèvre! Si vous aimez les histoires d'amour compliqué et impossible, cette trilogie est faite pour vous.
Ils m'ont frustrée et énervée pendant trois tomes mais j'ai adoré ça!!
L'auteur réussi à faire évoluer chacun des deux personnages principaux avec subtilité tout au long de l'histoire, sans altérer leur caractère profond. A la fin du tome 3, ils ont donc tous deux changé tout en restant eux-mêmes. La romance reste cohérente entre ces deux fortes têtes et c'est appréciable de ne pas être tombé dans quelque chose de mièvre.

Pour le reste, je ne veux pas trop en dévoiler, sachez seulement qu'une fois de plus, les nymphes seront mises à rude épreuve... Et ce ne seront pas les seules. Une grave menace plane sur New-York et tout le monde est en danger.

Quant à l'épilogue, [spoiler]raconté du point de vue d'Alerrha la goule, il me laisse espérer avoir peut-être un jour un spin-off qui lui sera consacré.[/spoiler]

Au final, j'ai vraiment aimé suivre les personnages et leur(s) histoire(s) tout au long de cette trilogie et c'est avec plaisir que je lirai le prochain livre de cette jeune auteure talentueuse.
Aberrations, Tome 1 : Le Réveil des monstres Aberrations, Tome 1 : Le Réveil des monstres
Joseph Delaney   
À tous les fans de la série "L'Épouvanteur", vous allez être servis !!! J'ai pu le lire en exclusivité et je me suis régalée !
Maliki, tome 1 : L'autre fille dans le miroir Maliki, tome 1 : L'autre fille dans le miroir
Maliki   
http://revesurpapier.blog4ever.com/maliki-l-autre-fille-dans-le-miroir

Un univers unique et mystérieux!

Maliki est loin d'être une jeune fille ordinaire. Son apparence particulière intrigue puisqu'elle a les cheveux rose et les oreilles pointues. Mais ce n'est pas tout, elle a aussi une créature qui vit en elle. Une créature qui lui pompe son énergie, qui voudrait bien sortir et qui se manifeste surtout lorsque Maliki ressent des émotions fortes. Pour n'avoir lu aucun résumé du livre, j'avoue avoir eu une agréable surprise concernant ce qui habite Maliki. C'est très original, j'adore! Grâce (ou à cause) de cette créature, Maliki développe d'étranges pouvoirs. Et pour couronner le tout la cohabitation cause bien des soucis à Maliki, qui a du mal à comprendre et contrôler la créature.

Maliki est une héroïne pleine d'énergie, et qui a un fort caractère. C'est une jeune fille plus mûre que ces camarades de classe et très indépendante. J'ai très vite accroché avec son personnage. Sa différence touche, tout comme son parcours en tant que jeune fille qui a un truc qui cloche ^^. J'ai trouvé que c'était une lecture jeunesse vraiment agréable. Maliki doit grandir avec une créature en elle et j'ai aimé suivre son évolution, savoir si elle allait réussir à s'affirmer.
On découvre quelques passages de son journal intime de temps en temps. Elle s'y confie et explique ce qui lui arrive, comment elle se sent et ce qui l'effraie, comme une adolescente normale le ferait. C'est un phénomène étrange qu'elle ne peut expliquer, c'est donc très dur pour elle d'en parler autour d'elle, et ça se comprend! L'aide du docteur Pilven va donc être précieuse pour Maliki. Il va l'aider à découvrir ce qu'il y a en elle, et lui faire comprendre qu'elle n'est pas folle, qu'il ne s'agit pas d'une maladie mentale, tout en pratiquant sur elle diverses expériences étranges. Le plus intéressant (et perturbant puisque le traumatisme est là) c'est que Maliki fait des rêves fréquents avec des proches qui ont perdu la vie quelques années auparavant, et plus on avance dans la lecture plus on fait doucement le lien avec sa spécificité. Mais j'ai surtout aimé que les réponses évoluent tranquillement en fonction de son acceptation. C'est donc une histoire qui a une belle touche de fantastique et de mystère. Et les personnages qui entourent Maliki ne sont pas en reste. Sarah, Ranjit, Rafael, le docteur Pilven... on a l'impression que certains pourrait bien avoir un peu de magie en eux, comme Maliki.

A coté de ça, Maliki rencontre les mêmes problèmes qu'une ado ordinaire alors je pense que de jeunes lecteurs pourront très facilement s'identifier. Le collège et les relations avec les élèves de sa classe ne sont pas toujours faciles. C'est donc un roman où il est aussi question d'amitié, de premier amour, et du regard des autres lorsqu'on est différente. Vous prenez donc les préoccupations et petits soucis d'adolescents, puis les crises, les cauchemars fréquents, et les capacités extraordinaires de Maliki, et vous avez un roman jeunesse bien entraînant et spécial entre les mains.

Je ne connaissais pas du tout l'univers et l'histoire de Maliki, déjà publiée sous forme de bandes dessinées. C'est donc une totale surprise et je ne suis pas déçue. Je pense même me pencher sur les bandes dessinées très rapidement. Le roman met en scène Maliki à l'âge de treize ans, et les bandes dessinées lorsqu'elle en a quinze. Ce serait tout de même très sympa d'avoir une suite en format roman puisque la fin de ce premier tome nous dévoile un élément assez inattendu qui donne furieusement envie de continuer à suivre Maliki.

Verdict : Une belle découverte! Maliki est une petite héroïne originale et très attachante, qui promet encore bien des aventures. Et je pense que cette présence dans le corps de Maliki n'a pas fini de nous surprendre!
Semblables, tome 1 Semblables, tome 1
Julie Jodts   
Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre de jumelles : Mia et Léna. Si leur ressemblance physique est flagrante, elles ont un tempérament bien distinct. Nos héroïnes évoluent dans un monde bien ordonné où la gémellité est souvent considérée comme une malédiction, et où leur destinée est déjà tracée avant même leur naissance. Le premier enfant défendra la cité, le second se mariera et enfantera, le suivant exercera un métier comme infirmier, pâtissier, artisan, etc...
Chaque enfant se verra attribué le jour de ses 8 ans, un aniphore lui correspondant. Panthère, écureuil, oiseau, les catégories sont nombreuses et variées. Le lien qu'ils tisseront ensemble, les liera à tout jamais, dans la vie mais aussi dans la mort.
Léna étant la première née, c'est elle qui sera envoyée au combat, Mia, elle, est fiancé à Hans, un jeune homme bien sous tout rapport, quand à Siviane, elle exerce le métier de pâtissière ce qui n'est pas vraiment du goût de leur mère.

Mais vous vous doutez bien que les choses ne seront pas aussi simples et prévisibles qu'il n'y paraît.
Je vais difficilement pouvoir vous donner plus d'informations tout en gardant cette part mystérieuse que j'ai tant appréciée.

Léna est une jeune femme forte, intransigeante, très souvent en retard, autoritaire, dévouée... en gros, c'est une guerrière et elle nous le prouve. Son aniphore n'est autre qu'une panthère robuste et fiable dont elle devra néanmoins se séparer lors de ses différentes missions.
En dehors de ça, elle a toujours été proche de sa jumelle, toujours là pour l'aider à se surpasser, pour la motiver.
On la découvre assez peu finalement, mais il y a une bonne raison à tout cela. J'ai été surprise par le froideur qui peut émaner d'elle, elle me fait penser à un roc que rien ne peut briser. Et je ne sais pas pourquoi, j'ai la sensation qu'il nous manque des détails la concernant tout en ayant cette certitude étrange, que l'auteure nous réserve encore bien des surprises à venir.

Mia, quand à elle, est l'exact opposé de Léna. Elle est plutôt douce, maladroite, a de l'humour, elle est peu sûre d'elle, étourdie et assez rêveuse. Je l'ai trouvé touchante et j'ai adoré la suivre tout au long de ces 300 pages. Ses maladresses font d'elle une héroïne comme tout le monde. Son aniphore est également une panthère, mais contrairement à celle de sa sœur, celle-ci se révèle joueuse et très affectueuse. Sa personnalité la rend proche de son lectorat et on peut facilement se retrouver en elle par certains aspects. Suite à un événement que je vous laisserais découvrir par vous-même, on la voit se remettre complètement en question, elle se posera d'ailleurs les bonnes questions et tentera de trouver la meilleure solution qu'il soit. Elle est très attachée à sa famille et est prête à tout pour cette dernière. On découvre alors en elle, une rage de vouloir se dépasser. Elle devient plus forte, têtue et déterminée que jamais, mais sans pour autant devenir une héroïne badasse en un claquement de doigts. Tout se fait progressivement, sur la durée et il n'y a pas un seul moment où les doutes ne cesse de l'envahir. Ce que j'ai le plus aimé est le fait qu'elle soit si crédible, elle tente, elle espère, par moment elle y croit, puis un événement se produira et remettra tout en question. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc. On est dans une pléiade de nuances qui nous en fera voir de toutes les couleurs.

Puis il y a Hans, le futur mari de Mia. Un jeune homme charmant, élégant, bien élevé et adorable. Il est délicat tout en étant robuste, mais aussi d'une grande compassion et compréhension. Il est affectueux et conciliant. C'est le mec parfait dont toutes les jeunes filles rêvent, et je peux les comprendre. Avec lui, Mia est assurée de faire un mariage tendre et heureux. Lorsque les choses se compliquent, il prend les choses en main et devient un soutien hors pair. Aucune déception, aucune amertume, aucune colère, aucune jalousie ne l'habite et on en arrive à se demander si il possède un seul défaut.

Mon choix de vous présenter ces personnages là plutôt que d'autres, vient du fait que ce sont ceux qu'on rencontre dès le début. Comme je vous le disait plus haut, j'ai adoré ce côté très mystérieux et parfois sombre de l'histoire. Je souhaite donc que vous vous plongiez dans ce roman de la même façon que moi, en en apprenant le moins possible avant lecture et tout en vous donnant envie, je l'espère, de le découvrir à votre tour.

La plume de Julie Jodts est harmonieuse, tout en délicatesse, mais également très prenante. Elle a fait le choix de nous raconter son récit au présent et à la première personne du singulier, choses extrêmement rares au vu de ce que j'ai pu découvrir en fantasy. C'est sans doute ce choix audacieux qui m'a permis de me plonger avec un tel engouement dans l'histoire. L'univers est riche, complet, suffisamment détaillé sans alourdir le récit et je n'ai pas été larguée le moins du monde. Au contraire, j'étais littéralement captivée.
J'ai lu ce livre en 2 soirées, et honnêtement si je n'avais pas dû me refréner en me disant que je bossais le lendemain, je l'aurais dévoré en une seule. Je ne voulais pas m'arrêter, je voulais savoir ce qui allait se passer, pourquoi et comment. Pour ceux et celles, qui me suivent depuis un moment, vous savez pourtant à quel point je lis à la vitesse d'un escargot ce genre littéraire.
Julie Jodts bravo à vous, pour avoir susciter en moi une telle envie de poursuivre ma lecture. J'étais complètement dépendante du sort de notre héroïne. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai grincé des dents, j'ai eu parfois envie de frapper certains personnages, d'en réconforter d'autres, j'ai eu peur, j'étais stressée et ça en devenait même intenable à certains moments. Le soir où je l'ai fini, premièrement j'ai sacrifié une partie de mon sommeil mais en plus, j'en ai rêvé toute la nuit. J'espère donc que le tome 2 est en cours d'écriture ou le sera très prochainement car je n'arrive pas à me sortir cette histoire de la tête.
Moi qui pensais que la fantasy n'était pas pour moi, je me rend tout simplement compte qu'il faut juste que je trouve des récits qui me convienne et clairement, celui-ci en fait partie!
Les personnages sont travaillés qu'ils soient principaux ou secondaires et ça s'en ressent. La tension monte crescendo pour nous laisser sur notre faim en lisant ces dernières lignes. C'est un univers dans lequel je me replongerais avec grand plaisir.
Autres points positifs, il faut savoir que le texte que j'ai pu découvrir n'était pas le texte définitif, bien au contraire. Pourtant, les fautes sont vraiment rares et anodines, certains devraient d'ailleurs prendre exemple avant d'imprimer leurs ouvrages. Et puis, j'ai été très agréablement surprise de découvrir que tout au long du texte, nous avons droit à des illustrations qui ornent le tout. Je ne m'attendais pas à un tel travail éditorial pour un livre qui n'était pas finalisé, donc chapeau.
Dernier point que j'aborderais dans mon avis est le fait que si le résumé m'avait énormément intriguée sans que je le comprenne réellement, après lecture, il est juste parfait et original.

En résumé, un univers original, captivant et riche qui nous fera voyager au milieu de la cité et des catervas en compagnie de personnages qui valent le détour. Un objet livre qui promet d'envoyer du lourd et une plume plaisante et addictive qui fera apprécier la fantasy aux plus réfractaires.

par ellesmera
Dividing Eden, Tome 2 : Le Royaume des Vents Dividing Eden, Tome 2 : Le Royaume des Vents
Joelle Charbonneau   
Aussi prenant que le premier avec des révélations plus que surprenantes. La fin me donne envie d'avoir une suite, ou meme un spin off mais je ne sais pas si c'est prévu pour le moment...

par lourita08
Asservie Asservie
Laëtitia Danae   
J’étais ravie de poursuivre ma lecture de cette trilogie, d’autant plus que le tome 1 avait été un véritable coup de coeur, de la fantasy comme j’en lis beaucoup, mais cette histoire-là m’a tout particulièrement marquée de par ses idées originales, et la plume de cette auteure que j’admire ! J’ai vraiment été attirée immédiatement par la couverture, comme un appel : « Dépêche-toiiiii, liiiiiis ». Et, personne incroyablement gentille que je suis, j’ai donc accepté l’appel du livre, et me suis jetée dans les premières pages.

Trêve de blagues, ce tome 2 nous plonge après la grande bataille de la fin du tome 1. Nous retrouvons notre Moira (de son nom d’humaine Lilith) qui doit tout faire pour rester forte, après la mort de son père, afin d’aider les Abels face à la tyrannie du roi Donovan. Elle doit apprendre beaucoup sur ses pouvoirs d’Abel, mais aussi ceux qu’elle a reçu de Maolen et qu’elle partage avec Melhen, son éternel prétendant et ami, et Mutiane, l’Amazone qui ne sourit jamais. Et c’est en solitaire qu’elle affrontera la grande cité de Fall Marma, résidence du roi et de sa famille, pour tenter de retourner cette guerre en leur faveur.

Et bien autant vous le dire, j’attendais la suite avec grande impatience ! J’avais hâte de retrouver cette intrigue que j’ai appris à apprécier au fil des toutes premières pages du tome 1, et j’étais enfin en possession de la suite. Ce qui est bien avec cette trilogie, c’est qu’il y a beaucoup à lire par tome et même si je peux avoir un bon rythme de lecture, avec Lune Pourpre, je lis plus lentement mais en savourant, ce qui fait que la lecture me tient sur le temps.

Ainsi, j’ai adoré suivre de nouveau les aventures de Moira et son incroyable loup Shae, ce loup qui me fait encore plus adorer l’univers ! L’aspect discussion mentale avec ce loup permet ainsi à Moira de nous faire part de ses pensées, comme si nous étions Shae à qui elle parlait. On se sent d’autant plus important en tant que lecteur, on plonge bien mieux dans le livre et on a parfois l’impression de faire partie de l’aventure. C’est un atout de la plume de l’auteure, et un plaisir pour nous.

Et en parlant de personnages, j’adore toujours autant Moira. C’est une héroïne rafraîchissante, pleine de courage et de ressources. Elle est très débrouillarde, et peut facilement retomber sur ses pattes, elle n’est pas dans le cliché standard du personnages, ou du moins Laëtitia Danae va au-delà des clichés et on voit Moira évoluer et devenir une femme forte. Quant à Hélian, qui est devenu l’un des protagonistes importants depuis la deuxième moitié du tome 1, j’ai appris à le connaître et à l’apprécier, il est ce personnage mal dans sa peau princière, victime de la malédiction qu’il partage avec Moira, les unissant d’un amour prédestiné et qu’ils ne peuvent éviter.

J’aime beaucoup les personnages, leur personnalité est petit à petit creusée et on s’approprie bien mieux l’intrigue. Quant aux autres personnages, j’ai eu plus de mal à vraiment les apprécier autant que Moira, et un peu Hélian, mais ils ont tous leur importance dans cette grande aventure.

Et cette aventure, elle se tisse de plus en plus, l’intrigue se prolonge sur la longueur, et même si j’ai dû laisser ma chronique après l’avoir commencée il y a un petit moment, je me souviens des détails, même si cela vient aussi du fait que j’adore la fantasy de manière générale, et en particulier celle-ci, d’autant plus que c’est une fantasy française et que, mine de rien, c’est moins populaire en France et c’est difficile de suivre les traces de cette grande fantasy américaine et d’autres horizons.

Il y a beaucoup de rebondissements, de découvertes, de nouveaux décors et c’est fort appréciable. La plume est toujours belle à la lecture, les pages se tournent toutes seules et le vocabulaire nous permet de plonger pleinement dans l’histoire. Mais je réserve ma petite mention coup de coeur dans l’espoir que le troisième tome sera encore meilleur à mes yeux !

Concernant le dernier quart du roman, il s’enchaîne à une vitesse vertigineuse, rythmée par ce qui arrive. Et j’ai adoré, un tout nouveau rythme s’installe, jusqu’à une fin qui me fait bien trop attendre avant la suite ! Ahhhhh je veux lire la suite, même si ce sera le dernier tome de la trilogie !

En bref, l’intrigue continue pour nos personnages qui vont devoir faire face à des dangers qui leur échappent peu à peu, entraînant le lecteur dans une nouvelle aventure qui saura vous surprendre, et menée par une incroyable plume. Si la fin du tome 1 ne vous a pas convaincu, je vous recommande vivement de vous laisser bercer par cette suite ! Et moi j’ai hâte de lire la fin de cette trilogie coup de coeur !
The Effigies, Tome 3 : Lueur dans l'obscurité The Effigies, Tome 3 : Lueur dans l'obscurité
Sarah Raughley   
Que dire de ce troisième et dernier tome ? Il est à l'image des précédents. Je l'ai trouvé très long, répétitif par moments, compliqué, tiré par les cheveux...mais pourtant il m'a tenu en haleine jusqu'à la fin.

L'histoire est toujours aussi originale. J'apprécie vraiment le côté magical girls et je trouve que l'intrigue sort des sentiers battus. Même si je n'ai pas toujours tout saisi (le coup des déesses m'a définitivement perdue), je salue l'univers créé par l'auteure.
Je ne m'étais pas vraiment attachée aux personnages. Ils m'étaient plutôt indifférents dans les tomes précédents. Mais là pour le coup ils m'ont horripilé. Je hais profondément Ryhs. Sous prétexte qu'il a un passé douloureux, on doit tout lui pardonner ? Vasily aussi s'en est pris plein la tronche, même plus et lui par contre Maia le condamne sans vergogne. Dans le genre manque d'objectivité...Je ne comprends pas cette héroïne qui passe tout à son chéri meurtrier ou même à June (franchement pourquoi est-elle revenue celle-là ?) mais condamne tous les autres alors que dans le fond, tous les méchants (à l'exception peut être de Blackwell) ont tous le même parcours. Ce ne sont que des gens que leur histoire personnelle semée de mort et de souffrance à rendu mauvais. Je regrette aussi que Lake et Chae Rin n'aient pas été plus présentes. Elles méritaient d'être davantage mises en avant.
L'autre gros point négatif du roman pour moi c'est sa longueur. Certaines scènes ne servent à rien, d'autres sont extrêmement répétitives ou trop longues. Les séquences avec Natalya sont vues et revues par exemple. C'est toujours pareil. Dans ces moments là, je décrochais sérieusement. A l'inverse, j'ai trouvé d'autres scènes comme le passé de Marian très bonnes.

Il y a donc du bon et du mauvais dans ce dernier volume qui apporte tout de même une conclusion épique à la trilogie.
Je ne regrette pas d'avoir lu cette histoire. Elle était sympa. Mais elle ne me marquera pas.

par Saturna
Signé Sixtine, tome 2: Les échos de l'au-delà Signé Sixtine, tome 2: Les échos de l'au-delà
Roxane Dambre   
Coup de cœur et que de fous rires à me représenter les scènes !

Je remercie Roxane Dambre ainsi que les Éditions Calmann-Lévy pour leur confiance et l’envoi de ce service presse. Lire Roxane Dambre, c’est l’assurance de passer un excellent moment hors du temps, empli de rires. Nous retrouvons la délicieuse Sixtine en butte à la mesquinerie des trois affreux journalistes qui publient sous le pseudo unique de Marcus Meilleur. Ils ne supportent pas son talent qui leur fait de l’ombre et dans l’espoir de lui nuire, ont proposé qu’elle traite le sujet sur Le Salon La vie après la mort. Mais Sixtine ne se laisse pas intimider et accompagnée de Melchior, son fidèle et talentueux stagiaire photographe, elle se rend à la soirée d’inauguration de l’exposition à La Maison des Curiosités. Les thèmes abordés vont de l’expérience de mort imminente à la maison la plus hantée du monde, en passant par les Dames blanches et les Mythes et mystifications. C’est alors qu’un étrange individu arrive et perturbe le discours d’ouverture avant de se faire jeter dehors par le Service de sécurité. Il n’en faut pas davantage à Sixtine, elle vient de trouver celui qui va lui permettre de faire son article.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture et j’ai bien ri. D’ailleurs j’en ris encore lorsque je me remémore certaines scènes. Les personnages sont presque tous attachants (excepté les trois Marcus) et en particulier le commissaire Châteaudun que nous retrouvons et qui derrière un aspect bougon cache une immense tendresse pour celle qu’il s’obstine à appeler “journaliste” et pour toute son équipe. Sixtine, Melchior et Dimitri, le perturbateur amoureux et constructeur d’une machine digne des meilleurs chasseurs de fantôme, n’ont peur de rien, pas même de forcer les grilles d’un cimetière… Leurs recherches les conduiront à démasquer des charlatans mais ils feront également des découvertes troublantes.

L’écriture de Roxane Dambre est toujours aussi addictive et son récit mêle science et mystère pour notre plus grand bonheur. L’auteure a un don pour mettre à notre portée ce qui relève de la science et pour nous captiver. Sixtine et ses vêtements aux couleurs pleines de peps est touchante dans son amour et ses relations avec Maminou qui souffre d’Alzeihmer. Melchior et ses réflexions pleines de bon sens se montre de plus en plus un ami de plus en plus précieux. La mort, le deuil, la maladie, l’âme sont traités avec beaucoup de délicatesse par Roxane Dambre. Elle parvient à traiter ces thèmes difficiles avec une légèreté pleine de respect et on ressort de cette lecture avec le sourire. Sixtine est un être lumineux, sa fraîcheur et sa façon de vivre sont telles que l’on souhaiterait la rencontrer dans la vie et en faire une amie, ce qu’elle est déjà grâce à la plume de son auteure.

Je vous recommande non seulement cette lecture mais celle de tous les livres de Roxane, sans exception. Elle fait vraiment partie de mes auteurs chouchous et c’est à chaque fois une belle découverte. À lire sans modération et même à relire car ses livres font du bien et rendent la vie plus belle.

par Goewin
Soeurs de Coeur Soeurs de Coeur
Salla Simukka   
https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2019/01/26/soeurs-de-coeur-service-press/

Déjà, je souhaite vivement remercier Hachette pour ce Service Press et pour leur confiance.

Alice est une jeune fille plutôt curieuse. Un jour, alors qu’elle va suivre une libellule, elle va commencer à vivre une aventure extraordinaire. Et plus que tout, elle va avoir le devoir de sauver son monde qui s’est retrouvé piégé dans un hiver éternel. Et pour cela elle va avoir l’aide d’Océane, une autre jeune fille avec qui elle va rapidement ce lié d’amitié.

Rien qu’en lisant le résumé j’ai été intrigué. Car il faut l’avouer, cela m’a fait penser au classique d’Alice au pays des merveilles. Entre le prénom de l’héroïne, le fait qu’elle va se retrouver dans un endroit merveilleux après avoir suivi un animal, etc : tout m’a ramené à Alice. Et si je n’ai jamais lu directement le livre de Lewis Carroll je connais quand même bien l’histoire et j’adore cet univers. Alors j’ai eu envie de lire cette histoire à son tour.

Il y a vraiment beaucoup de choses qui ramènent à Alice au pays des merveilles. Simples clins d’œil de la part de l’auteur ou véritable hommage, je ne saurais le dire. Mais en tout cas les faits sont là. Et j’avoue que si j’espérai quelque chose comme ça, au final j’ai été assez déçu. Pas à cause du rapprochement avec l’œuvre de Lewis Carroll, mais parce que c’était trop enfantin pour moi. Le livre n’est pas mauvais, mais ce n’est pas mon style de lecture.

L’histoire est bien, les aventures d’Alice et d’Océane vous feront sûrement sourire et cela peu même aller jusqu’à vous émouvoir suivant certain passage. Cependant c’est une lecture plus axée pour des enfants tant les choses sont rapide et vont droit au but. Parfois cela a été trop vite à mon goût. J’aurais aimé plus de description et plus d’interactions aussi avec cet autre monde.

Malgré cela, je n’ai pas passé un si mauvais moment que ça avec Sœurs de cœur. Le roman est très court, alors il se lit d’une traite. Et j’ai surtout aimé la dernière partie du livre qui nous permet de mieux comprendre un personnage clé de l’histoire.

Donc oui, je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce livre. Cependant je le recommande à pas mal de gens quand même. Si vous avez des enfants, ça peu être très intéressant. Mais pas seulement, il peut aussi fortement plaire à des adultes. Tout dépend de votre façon de lire et des genres que vous aimez.
  • aller en page :
  • 1
  • 2