Livres
573 150
Membres
633 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MarinaRose 2019-11-04T11:46:16+01:00

— J’en ai tellement marre de courir partout dans des fringues qui me ressemblent pas, de sourire, de parler. Je voudrais juste me poser en pyjama avec un film ou une pizza. Et toi…

— Oh putain ! Je suis même prêt à te laisser choisir le film si t’oublies le pyjama. Me regarde pas comme ça ! T’as dit que les fringues t’emmerdaient !

Afficher en entier
Extrait ajouté par MarinaRose 2019-11-04T08:49:43+01:00

— Je finirai par une chose… Je n’ai jamais voulu être cheerleader. Je ne le fais que pour la bourse, pour me payer ces foutues études de journalisme. Il n’y a que ça qui m’anime. Je suis quand même contente d’être tombée là, de t’avoir rencontré. J’écrirai certainement un bouquin sur toi. Le fascinant personnage Cole Meyers.

Un peu cinglé sur les bords, certes. Mais fascinant.

Je n’arrive pas à comprendre si toute cette violence qu’il laisse éclater n’est qu’une façade, ou ce qu’il est au plus profond de lui. Comment le Cole de ce soir peut coexister avec celui de la salle de classe ?

— Tu sais, un instant, j’ai cru que t’étais sincère, chuchote-t-il dans la nuit. Personne ne consent tous ces sacrifices s’il n’aime pas un minimum son sport. Fascinant ? C’est quoi qui t’excite, en vrai, le dealer ou le champion ? Parce que je ne suis rien d’autre.

Il m’a mordue.

Putain d’animal sauvage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MarinaRose 2019-11-04T08:36:23+01:00

— Hors de question que tu rentres chez ton père.

— T’es comique, tu veux que j’aille où ? Sous un pont ? Tu crois que j’ai le choix ? Je n’ai peut-être pas un château, mais au moins j’ai un lit.

Dans la lueur blafarde des lampadaires, une proposition me monte aux lèvres, irrépressible. Je vrille mes prunelles aux siennes, lâche d’un ton qui ne souffre aucune contestation :

— Viens dans le mien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:12:40+01:00

J’aime son rire. Il crée une fossette sur sa joue, illumine l’émeraude de ses iris de milles étoiles. Attise une nuée de fourmis dans mes entrailles. Plus je l’observe, si magnifique et naturelle à profiter du moment, plus j’ai conscience qu’elle m’entraîne sur une pente glissante. Et je n’ai aucune envie d’arrêter ma chute.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:12:17+01:00

Sa présence avive tous mes sens. Contre toute attente, quelque part, à l’intérieur, tout au fond de moi, là où je croyais tout voir mourir… ça recommence à bouger.

Les pulsations reprennent. Doucement. C’était si faible que je croyais avoir rêvé. La machine que je pensais hors-circuit commence à redémarrer… et j’ai l’impression de vivre à nouveau, sous ses caresses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:11:58+01:00

Comme le lotus qui éclôt dans la boue, c’est parfois des plus terribles tourments que naissent les beaux sentiments.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:11:30+01:00

J’étais l’écrivaine cérébrale qui maîtrisait cette relation comme un marionnettiste anime ses fils. En fin de compte, je suis piégée. Dans ton regard de glace, dans ta poigne de fer, dans tes mots doux… si doux pour une âme qui ne se croit pas romantique…

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:11:11+01:00

Moi, je la reconnais sa fêlure. Cette lueur quand l’unique choix qui s’offre à nous est réussir ou crever.

Celle qui m’hypnotise.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Larosedesmots 2021-03-25T01:10:25+01:00

J’ai l’impression d’être une étoile filante. Je crépite à la moindre de ses caresses, laisse ses ondes de désirs me pulvériser. Comme une comète traversant l’atmosphère, le feu me consume et menace de m’engloutir. Quelque chose entre nous a définitivement changé, je le sens dans la moindre de mes terminaisons nerveuses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emma-14 2021-03-23T14:16:55+01:00

_ Moi aussi je suis en colère, Cole. moi aussi, je me débrouille comme je peux. Je suis désolée de t'annoncer que nous sommes de la même espèce, et que c'est bien ça qui t'emmerde. Tu n'arrives pas à me gérer parce que je suis faite du même putain de bois que toi! Nous avons la même philosophie, la seule qui nous permettra de survivre, celle-là même qui anime ton cher et précieux sport. We just win, Baby.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode