Livres
418 500
Membres
333 155

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Juste après la vague



Description ajoutée par LillyOrenda 2017-12-12T05:57:28+01:00

Résumé

Une petite barque, seule sur l’océan en furie.

Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.

Un combat inouï pour la survie d’une famille.

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.

Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

Afficher en entier

Classement en biblio - 29 lecteurs

Or
8 lecteurs
PAL
25 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Hillja 2018-05-21T19:21:44+02:00

Ils étaient là tels des chatons trempés sous la pluie, calés les uns contre les autres avec leurs regards hébétés, les yeux qui cillaient à cause des rafales de vent et des averses chaudes. Devant eux, c'était la mer, mais pas que. Derrière, à gauche, à droite, c'était aussi la mer. En six jours, ils n'avaient pas eu le temps de s'habituer, mais ils avaient compris que le monde ne serait plus jamais comme avant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Hillja 2018-05-26T19:22:27+02:00
Lu aussi

Je pourrais cracher tout mon désappointement sur l'écriture disloquée qui, si elle sied assez au genre du (quasi) thriller, m'a refroidie page après page avec ses italiques injustifiées et son enchevêtrement de différents discours... mais c'est en fait l'histoire elle-même qui a versé de grands seaux d'eau glacée sur mes attentes : l'enchaînement de scènes pathétiques (au sens premier) a transformé la bonne idée de départ en un flot ininterrompu de jérémiades et de décisions invraisemblables. La structure du roman est en outre boiteuse et souque ferme vers une fin en queue de poisson (oh hisse !).

Ou comment passer du livre catastrophe prometteur à la catastrophe tout court. Heureusement qu'il y a les poules et leur jeune maître audacieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2018-05-23T15:28:28+02:00
Or

"Ils étaient là tels des chatons trempés sous la pluie, calés les uns contre les autres avec leurs regards hébétés, les yeux qui cillaient à cause des rafales de vent et des averses chaudes. Devant eux, c'était la mer, mais pas que. Derrière, à gauche, à droite, c'était aussi la mer. En six jours, ils n'avaient pas eu le temps de s'habituer, mais ils avaient compris que le monde ne serait plus jamais comme avant."

Un monde post-apocalyptique après un immense raz de marée. Une famille isolée sur une île. Une barque pas assez grande. Un choix cornélien.

Il ne m'en a pas fallu plus pour que ce roman m'attire comme un aimant.

J'ai vécu les 300 pages de ce livre tendue comme un string. Quelle angoisse tout au long de ma lecture. J'ai tourné chacune des pages avec appréhension.

Et pourtant au début, le style de l'auteur m'a un peu destabilisée. Des phrases courtes, d'autres moins. C'est incisif, tranchant, une écriture au scalpel. Mais si elle m'a surprise tout d'abord, il faut bien avouer qu'elle est parfaite pour cette histoire et rend le récit encore plus oppressant.

Ce livre est une histoire de survie, mais pas que. L'auteur y aborde beaucoup de thèmes qui nous font vivre toute une panoplie d'émotions. L'amour, la famille, le doute, la culpabilité, la résilience, la capacité à faire des choix impossibles, le courage, le sacrifice, la volonté, l'espoir.

Tout au long de votre lecture, en vivant les péripéties des personnages, vous allez tour à tour ressentir la peur, la tristesse, l'inquiétude, le stress, la joie, l'horreur, avec toujours une angoisse permanente qui ne vous lâchera pas.

La psychologie des personnages est très bien développée et j'ai ressenti un profond attachement pour chacun d'entre eux, en particulier les trois petits sur l'île.

Le seul petit bémol, qui fait que ce ne sera pas un coup de coeur, est la fin en queue de poisson (oui, elle était facile celle-là ). Si je l'ai vue venir à des kilomètres elle m'a déçue, trop précipitée et pas à la hauteur du reste du récit.

Je vous recommande ce thriller hautement anxiogène, très noir et éreintant. Il a mis mes nerfs à rude épreuve et j'ai passé un excellent moment. D'autres livres de cette auteur m'attendent dans ma pal, j'ai hâte de m'y plonger.

Retrouvez toutes mes lectures sur https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nadia-58 2018-05-12T14:02:33+02:00
Argent

Je suis passé par toute une palette de sentiments en lisant ce livre, mais le plus important a été un bon gros malaise face à la décision de ses parents. Oui, je me suis sentie très mal à l'aise parce que je ne pouvais m'empêcher de me demander ce que je ferais dans cette situation, ou d'imaginer mes enfants à la place des personnages.

Bien sur, j'ai été happée par cette histoire effrayante, me suis laissée guider sur les flots terribles avec les personnages, et me suis retrouvée vite frustré par la fin de ce roman qui arrive trop vite, qui aurait mérité, je trouve, quelques pages supplémentaires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2018-04-01T12:40:09+02:00
Diamant

J'adore les romans post-apocalyptique mais celui ci se démarque des autres. En effet, on est confrontés avec cette famille au choix qu'elle a du faire pour pouvoir essayer de survivre.

Un roman avec peu de dialogue mais plein de sentiments qui prennent au tripes. Moi qui n'aime pas quand il y a trop de descriptions dans un livre, ici cela ne m'a pas dérangé.

Et nous qu'aurions nous fait si nous avions été dans le même cas, comment choisir entre les uns et les autres, même si au final le choix se comprend, il n'en reste pas moins horrible à faire.

La fin est brutale même si elle laisse présager de bonnes choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pruneploum 2018-03-18T17:31:33+01:00
Or

Il se lit très vite et la plume de Sandrine Colette fait des merveilles pour nous faire voir l'environnement, ressentir les événements et les émotions. Il se découpe en 3 parties: 1 les enfants abandonnés, 2 les parents et les autres enfants dans leur embarcation 3 on revient sur les enfants abandonnés. Par contre une immense déception sur le final en queue de poisson

Afficher en entier
Commentaire ajouté par arbrevert 2018-02-16T11:20:20+01:00
Or

Sandrine Collette a toujours des idées originales et effrayantes et ce roman ni coupe pas !

Dans un décor apocalyptique, une famille est face à des choix impossibles. Ce qui fait la force de ce livre, c’est l’efficacité avec laquelle l’auteure décrit les sentiments de chacun des protagonistes.

On lit ce roman, on le vit ! On subit les crises d’angoisse de la mère, la peur des enfants, les doutes du père. Ce livre est redoutable par sa justesse. On est happé par cette vague et une fois le livre terminée il est difficile de s’en remettre immédiatement. Une vraie réussite pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2018-02-07T10:33:54+01:00
Or

Juste après la vague, un titre judicieux qui représente bien l'état d'esprit du roman, au sens propre comme au figuré car oui si nos personnages essuient des tempêtes et des vagues géantes suivies d'une montée des eaux, ils subissent tous des vagues de douleur et de frustration auxquelles ils devront faire face et se relever pour mieux recevoir la vague de déconvenues suivantes.

L'écriture de Sandrine Collette est tranchante et dure comme à son habitude et c'est ce qui donne aussi cette tension permanente, même lors des passages calmes nous avons une ambiance ou plane l'angoisse et l'attente du malheur.

Les différents personnages principaux sont bien travaillés et ont une réelle personnalité avec chacun leur propre ressenti des événements, certains plein d'espoir, d'autres fatalistes. Je trouve dommage que les personnages moins abordés soient seulement survolés psychologiquement mais c'est vrai qu'ils sont nombreux et que cela aurait peut-être fait trop lourd sur le roman.

Les paysages désolés sont eux très immersifs, ce que j'ai beaucoup aimé et le côté catastrophique est bien représenté, un mélange de réalité palpable et d'onirisme plane tout du long.

C'est le troisième livre de Sandrine Collette que je lis (Des noeuds d'acier, Six fourmis blanches), et c'est mon favoris.

Que vous aimiez les livres à suspense ou catastrophe, vous aimerez cette lecture.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/02/juste-apres-la-vague-sandrine-collette.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par page blanche 2018-01-26T07:33:05+01:00
Diamant

"Comment l'idée de ce récit terrifiant, haletant est-elle venue à Sandrine Collette ? "J'étais à un festival du polar dans le sud dans un endroit absolument magnifique, ensoleillé en principe, et il a plu des trombes d'eau pendant deux jours. Je me suis dit que j'allais faire quelque chose avec de l'eau juste pour me venger, ça part uniquement de ça et ensuite de toutes les choses qu'on a en soi depuis qu'on est gamin", a confié Sandrine Collette au micro de RTL".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2018-01-15T00:40:33+01:00
Or

Que cette lecture fut éreintante... Sandrine Collette nous plonge dès la première page dans une ambiance de fin du monde avec une famille survivante, isolée dans leur maison entourée d'une étendue d'eau désespérément infinie et qui ne cesse de monter...

Au bout de quelques jours, le père décide de partir sur une embarcation vers un El Dorado, les hautes terres, car l'eau ne cesse de monter, aucun secours en vue et la nourriture se raréfie. Seulement voilà, ils sont onze et ne peuvent emmener que huit personnes sur le bateau. Le cruel dilemme se révèle le lendemain pour les trois laisser pour compte... avec la question qui les taraude : pourquoi eux?

Dès lors, tout est question de survie... Pour la famille et son périple en mer et pour les trois enfants qui voient l'eau monter inexorablement... Personne ne sera épargné psychologiquement, ils vont tous vivre des moments très durs...

Au travers de ce roman, on vit une cruelle aventure, oppressante et le lecteur plonge totalement dans le roman, avec toute l'empathie qu'il peut ressentir pour les divers personnages.

Un roman dur, extrêmement anxiogène et totalement brillant.

Sandrine Collette a le don de jouer avec les nerfs du lecteur et de le secouer totalement.

La psychologie des personnages est extrêmement bien développée et le décor parfaitement planté. On ne s'ennuie pas, de nombreuses péripéties rythment le récit.

J'ai cependant trouvé la fin un peu précipitée et légèrement frustrante mais cela reste une excellente évasion livresque.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Juste après la vague" est sorti 2018-01-18T00:00:00+01:00
background Layer 1 18 Janvier

Date de sortie

Juste après la vague

  • France : 2018-01-18 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 29
Commentaires 9
Extraits 4
Evaluations 7
Note globale 8.29 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode