Livres
461 677
Membres
418 250

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Hillja 2018-05-21T19:21:44+02:00

Ils étaient là tels des chatons trempés sous la pluie, calés les uns contre les autres avec leurs regards hébétés, les yeux qui cillaient à cause des rafales de vent et des averses chaudes. Devant eux, c'était la mer, mais pas que. Derrière, à gauche, à droite, c'était aussi la mer. En six jours, ils n'avaient pas eu le temps de s'habituer, mais ils avaient compris que le monde ne serait plus jamais comme avant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2019-01-16T22:21:04+01:00

Après plusieurs minutes, Perrine lui prend la main. Allez, dit-elle doucement. Elle serre ses doigts sur les siens. Sans un mot, la tête baissée, il se laisse emmener.

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2019-01-16T22:15:42+01:00

Penchée sur le côté, elle voit son reflet dans l'océan. Mouvement de recul. Même dans l'eau grise, elle devine la pâleur de son visage, ses traits tirés et bleuis par le malheur. Cette marque-là, elle la gardera jusqu'au bout. Elle le sait : dorénavant, elle est la mère d'un petit fantôme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2019-01-16T22:14:25+01:00

Madie avait affirmé dès le lendemain du grand raz-de-marée qu'il fallait se préparer à partir ; Pata avait juré qu'ils n'en auraient pas besoin, il suffisait d'attendre la décrue. Elle avait eu raison et lui tort.

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2019-01-16T22:11:44+01:00

Peut-être si Liam et le père ramaient fort, douze jours. Mais douze jours, cela ne réglait pas toujours le problème. Le problème, c’était ce que le père n’arrivait pas à dire et qui lui arrachait la gueule : ils n’avaient qu’une seule barque. Et la mère avait tout compris, comme il s’en doutait, parce qu’à ce moment-là elle posa sur lui un regard de feu, haine et désespoir mêlés, un regard qui l’accusait définitivement – et elle murmura, comme si c’était lui, rien que lui, comme si tout était de sa faute, la mer, la tempête et le malheur :

- Qui vas-tu laisser ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2019-01-16T22:09:23+01:00

Cela commença par un regard du père.

Un seul, et Madie avait deviné. Elle ferma les yeux, il n'avait pas besoin de le lui dire.

Parce que ce septième matin, quand elle avait regardé dehors, le rocher qui lui servait de repère avait disparu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par annick69 2019-01-07T12:15:17+01:00

Mais rien ne se dessine et il redoute l'instant où l'île s'effacera complètement sans qu'un nouveau pays, une côte, une falaise apparaisse de l'autre côté. La nudité de l'océan l'affole. L'eau à perte de vue, sans une racine où s'agripper, sans une herbe pour accrocher le regard, un désert sans fond, un abîme liquide. Curieusement, cette immensité l'oppresse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hillja 2018-05-26T12:39:07+02:00

Louie souque et suspend son geste, surveillant autour de lui, le cœur battant.

Pas battant : palpitant, tressautant, un petit animal rendu fou par la peur qui lui coupe le souffle, il est obligé de s'arrêter après quelques mètres et de rester assis sans bouger, respiration bloquée, et si c'était cela, mourir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par page blanche 2018-01-25T11:41:46+01:00

Lorsqu'ils reviennent, Adèle explique avec un air désolé qu'elle doit préparer un cataplasme.

- Nous n'avons plus grand-chose pour soigner, mais cela marche très bien. Ça à l'air un peu obsolète comme ça, il ne faut pas s'y fier, c'est formidable.

Noé et Louie la regardent en silence, yeux écarquillés : ils ignorent ce que veut dire obsolète. Cela sonne joliment. Sûrement cela fonctionne.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode