Livres
458 656
Membres
412 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Juste avant le crépuscule



Description ajoutée par x-Key 2013-04-27T16:59:46+02:00

Résumé

♦ Treize histoires à l'orée du crépuscule, cette heure trouble où l'angoisse règne en maître et où tout, absolument tout, est possible, particulièrement le pire : devenir la proie d'un psychopathe, voir son cauchemar nocturne prendre soudainement vie, constater que l'on a été happé par la mort... et comprendre que le monstre b'est autre que l'homme lui-même.

Entrez dans un monde entre rêve et réalité, entre vie et mort, entre suspense et humour boir.

♦ Prix Bram Stoker, recueil, 2009.

Afficher en entier

Classement en biblio - 415 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-21T04:07:45+02:00

Une seule solution, courir vite

Après la mort du bébé, Emily s’était mise à courir. Jusqu’au bout de l’allée, pour commencer, où elle se tenait haletante, les mains sur les genoux, puis jusqu’au coin de la rue, puis jusqu’au Kozy Qwik-Pik, au bas de la colline. Là, elle achetait du pain ou de la margarine, et peut-être un Ho Ho ou un Ring Ding, à défaut d’autre chose. Au début, elle revenait en marchant, mais bientôt, elle courut aussi pendant tout le chemin du retour. Et finalement, elle laissa tomber les petites douceurs. Ce fut beaucoup plus difficile qu’elle l’aurait cru. Elle ne s’était pas rendu compte que les sucreries soulageaient son chagrin. Ou alors les friandises étaient devenues un gri-gri. D’une manière ou d’une autre, elle décida que ce serait la fin des Ho Ho. Et c’en fut la fin. Courir suffisait. Henry traita la chose de « gri-gri », et elle pensa qu’il avait sans doute raison.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

C'est le 1er Stephen King que je lis et j'ai un avis mitigé.

Premièrement, je n'aime pas trop les livres comportant plusieurs histoires.

Ensuite, j'ai aimé certaines histoires et d'autres, pas du tout !

Finalement, j'ai décidé de ne pas m'arrêter à ce livre concernant cet auteur, car je pense qu'il a écrit mieux.

Afficher en entier
Argent

Un recueil de nouvelles sympa mais très inégal !!!

En effet contrairement à "Danses macabres", "Rêves et cauchemars" ou encore "Brume", "Juste avant le crépuscule" est très inégal.

Nous trouvons du très bon, du bon mais aussi du très moyen voir du mauvais.

D'ailleurs Stephen King dit lui-même de la première histoire "Willa" que ce n'est pas la meilleur nouvelle du recueil.

"Le rêve d'Harvey" fait également partie de cette catégorie à mon avis.

Il y en a d'autres que je qualifierai de moyenne comme, "Fête de diplôme", "Ayana", "Laissés-pour compte" ou encore "Aire de repos".

Les bonnes sont à mon avis, "Vélo d'appart", "Le New York Times à un prix spécial" et "Le chat d'enfer".

Et puis il y a les excellentes,

1) "La fille pain d'épice".

2) "N".

3) "Muet".

4) "Un très petit coin".

Je vous dirai que l'on passe un bon moment surtout grâce aux 4 nouvelles précitées mais que si vous découvrez Stephen King, autant commencer par "Danse macabre" ou "Rêves et cauchemars".

Je mets 3,5 étoiles.

Adanson Marco.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Beker 2019-04-11T09:40:03+02:00
Or

King fait alterner chez le lecteur l'angoisse authentique et la franche rigolade.Le génie de ce recueil de nouvelles est d'avoir mêlé les scénarios , créateurs de "chocottes à l'ancienne" , et ceux où l'événement , si mince et banal , se transforme en un feu d'artifice d'astuces et de prodiges . Pour de courtes histoires de ce gabarit là,que ne ferait-on pas pour avoir le privilège de les déguster au mot à mot et ce , malgré le truchement de la traduction ! Stephen King est connu pour ses longs romans, mais finalement, c'est dans cet exercice des nouvelles courtes que je le préfère. Ca se lit bien, on y repense pendant la journée, parfois le soir aussi, juste avant le crépuscule...Merci , monsieur King !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahowl 2018-11-12T13:22:29+01:00
Pas apprécié

Un recueil que je trouve assez inégal. Il y a de nombreuse nouvelle qui m'ont dérangée et au quelle je n'ai pas pu accrocher sans que je sache pourquoi. L'univers du recueil est sombre et mystérieux, on ne sait pas toujours sur quel pied danser.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NatalieT 2018-10-21T23:45:17+02:00
Or

Avec Juste avant le crépuscule, le célèbre romancier frappe un grand coup et prouve, une fois encore, qu'il excelle dans le genre. Treize histoires captivantes, émouvantes, drôles ou horrifiques (parfois les trois à la fois) qui composent une œuvre majeure, figurant en bonne place dans la bibliographie de l'auteur. Tout n'est pas parfait, mais il reste toujours aussi bon dans le genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par michelO 2018-09-10T23:41:17+02:00
Diamant

J'adore es livres de Stephen King. J'ai grandi avec ses premiers romans, jouant avec les peurs et les fantasmes. Je tombe sur ce recueil de nouvelles en poche. C'est difficile d'écrire des nouvelles, contrairement aux apparences. Tout le monde ne maîtrise pas le sens du raccourci, de l'essentiel... Et Stephen King a toujours excellé dans ce genre (lire par exemple Danse Macabre) Le maître est là, au mieux de sa forme dans ce recueil de nouvelles post 11 septembre. L'écriture a légèrement changé, évolué en bien. Elle c'est allégée, devenue encore plus subjective, et a gagné de fait en qualité de narration. Dès la deuxième nouvelle (La fille pain d'épice), on rentre dans le meilleur, la nouvelle terrifiante qui n'a pourtant rien de fantastique. Aire de repos n'est pas non plus fantastique, mais touche aux tripes aussi. Et puis arrive Vélo d'appartement. Comment obligé de perdre du poids un homme entre dans une dimension de l'imaginaire qui se met à ses trousses dans un voyage immobile... Excellent ! Et puis on enchaîne avec Laissés-pour-compte, nouvelle qu'on met un peu de temps à situer, mais qui s'avère d'une excellente qualité. Un homme trouve chez lui des objets qui apparaissent sans raison, ou presque... Les textes sur le 11 septembre sont rares, l'émotion n'en ai que plus intense. Tout de suite, syndrome post-terrorisme oblige, Mais le meilleur de ce recueil c'est N. Le journal d'un psychanalyste qui plonge à la suite de son client dans une psychose étrange... Brillant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elcondorpasa 2018-03-22T14:41:58+01:00
Pas apprécié

Des shorts stories qui tentent d'être originales mais n'y arrivent pas. Des personnages tellement stéréotypés qu'on connait chacune de leurs actions a venir 3 pages avant. J'ai abandonné après la 6ème histoire. Décevant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chikita84 2018-01-10T17:02:26+01:00
Pas apprécié

Je n’ai pas aimé, je ne l’ai même pas terminé. Il y a très peu de suspense voir pas du tout, ce n’est pas l’univers sombre que j’ai pu lire dans d’autres livres de cet auteur. On s’ennuie carrément pour certaines nouvelles et on ne voit pas exactement, on ne comprend pas où veux en venir l’auteur… Je suis déçue par ce livre mais je vais continuer quand même de lire du Stephen King. Je vais lire ses premiers livres plus sombres normalement et avec plus de suspense je l’espère ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2017-10-23T19:34:44+02:00
Argent

Stephen King maître de l'horreur ? Stephen King roi de l'épouvante ? Si jamais ce fut vrai, ça ne l'est plus depuis longtemps. Non pas parce que la qualité des œuvres de l'auteur a diminué, mais leur centre d'intérêt s'est déplacé. Ce recueil en est une belle illustration.

Forcément, dans un recueil de nouvelles, la diversité est de mise. Diversité de qualité : il y a du bon et du mauvais.

Diversité de genre : du thriller à l'horreur (oui, il y a quand même de l'horreur, mais dans deux nouvelles uniquement, dont une ancienne).

Diversité de longueur, de 6 à 60 pages.

Mais il y a des points communs.

Le plus important est le ressort de ces textes. A chaque fois, on nous parle d'un personnage ordinaire placé dans une situation extraordinaire. King s'amuse à organiser des rencontres très particulières. Toutes ne sont pas du domaine du surnaturel, bien au contraire. Certaines sont, hélas, très réalistes. Mais ce qui importe surtout, c'est de décrypter ce que ces situations font naître chez ces personnages. L'auteur se plait à analyser la pensée, la psychologie de l'homo americanus moyen, du citoyen lambda.

D'où la quasi omniprésence des descriptions. Très peu de dialogues, assez peu d'actions, mais des descriptions physiques et morales et beaucoup de monologues intérieurs (les lecteurs habitués à King connaissent bien ce procédé).

Vous êtes seul et vous assistez au spectacle d'un homme tabassant sa femme enceinte. Que faites-vous ? Que se passe-t-il dans votre tête ?

Vous recevez un coup de téléphone de votre mari (ou votre femme) mort(e) depuis peu. Réaction ?

Le fantastique ne fait souvent irruption ici que pour déclencher les situations extraordinaires et permettre l'analyse. La nouvelle intitulée "Laissés-pour-compte" en est un bel exemple, en même temps qu'un des meilleurs textes du recueil. Un homme découvre des objets qui apparaissent subitement dans son appartement. De ce point de départ pas banal, King va se lancer dans une sublime réflexion sur le travail de deuil suite au 11-Septembre et la culpabilité du survivant.

Je reste convaincu que peu d'écrivains actuels sont capables d'analyser aussi profondément que lui les mécanismes de la pensée et de l'inconscient de ses personnages.

Bien entendu, certaines nouvelles ont moins d'intérêt, mais la grande majorité sont des très bons textes.

Outre celui que j'ai déjà cité, je me dois de parler de "N.", véritable petit chef d’œuvre d'influence lovecraftienne. 60 pages véritablement terrifiantes. Une exception dans un recueil qui s'éloigne de l'horreur, mais une franche réussite.

Quant au "Vélo d'appart", il rappelle un des thèmes fétiches de Stephen King : le rapport entre la réalité et la fiction, ou comment l'art se mêle à la réalité et devient réel.

Comme toujours, c'est écrit de façon passionnante, avec des petites piques d'humour, une grande attention portée aux détails et un sens de l'observation particulièrement développé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2017-09-30T11:41:02+02:00
Bronze

PAS CONVAINCUE : seules 2 ou 3 nouvelles m'ont réellement plu. Déjà pas fan des recueils de nouvelles, j'ai trouvé celles-ci trop alourdies de descriptions qui ont pris le pas sur les histoires qui ne m'ont pas parues abouties

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Papillotte34 2017-01-07T18:10:49+01:00
Lu aussi

Je n'ai pas spécialement accroché avec ce genre de livre. Ce n'est pas le fait qu'il y ai des nouvelles, en soi j'aime bien ça change un peu, c'est simplement que je n'ai pas aimé la plupart de ces nouvelles la. Je les ai trouvé beaucoup trop inachevées et ne jouant pas assez sur les peurs primaires, comme on en a l'habitude avec S.K.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par prissou79 2016-08-24T02:05:48+02:00
Pas apprécié

Je n'ai pas réussi a me lancer. Je n'sais pas, il m'a juste... découragé. C'est bien dommage.

Afficher en entier

Dates de sortie

Juste avant le crépuscule

  • France : 2010-04-21 (Français)
  • Canada : 2010-03-29 (Français)
  • Canada : 2012-03-30 - Poche (Français)
  • USA : 2008-11-11 (English)

Activité récente

Beker l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-11T09:37:46+02:00
lagda01 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-18T16:56:14+01:00
Hatam l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-10T09:26:31+01:00
Eve-28 l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-07T20:54:10+01:00

Les chiffres

Lecteurs 415
Commentaires 51
Extraits 22
Evaluations 88
Note globale 7.15 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Just after sunset - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode