Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Justine-18 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L’Étoile du matin L’Étoile du matin
David Gemmell   
C'est marrant, à chaque fois que je finis un des derniers Gemmell que je n'ai pas encore lu, je me pose toujours la même question... pourquoi avoir attendu si longtemps?

Je vais pas y aller par quatre chemin, ce livre atteint encore une fois les sommets. On sent peut-être encore mieux le talent de Gemmell que pour certains héros qu'il a créé. Cette fois, il s'agit d'un livre unique. Pas de suite, pas d'univers partagé (malgré une phrase qui parle du monde Drenaï, il n'y a aucun rapport). Et comme toujours, un héros qui force le respect. Ou plutôt des héros. Car l'Etoile du matin sans ses compagnons, ce serait triste comme un jour sans pain.

Bref, vous aimez l'heroic fantasy. Les récits épiques qui seront chantés pour les siècles avenirs. Les petites phrases qui vous tireront la larme à l'oeil tellement c'est évident mais qu'on se surprend à attendre pendant la moitié du récit.

Ben voilà. C'est Gemmell et s'il vous faut encore une raison de le dévorer et d'avoir un sourire en le fermant, dites vous que vous ne le regretterez jamais.
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
Le soldat chamane, L'intégrale 1 Le soldat chamane, L'intégrale 1
Robin Hobb   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : http://www.lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Patience, patience… ---

C’est ce que je me suis dit en commençant cette saga. Car, il faut l’avouer, le début souffre de longueurs dont ne voit pas la fin. J’ai tout de même persévéré, déjà parce que je déteste ne pas finir un livre et, ensuite, eh bien… parce que c’est du Robin Hobb ! Ayant adoré L’Assassin royal, il me paraissait inconcevable de ne pas aimer, au moins un peu, Le soldat chamane.

Et puis, le miracle tant attendu s’est produit, je ne sais plus quand exactement – vers les 200 ou 300 pages. Sans m’en rendre compte, je suis devenue complètement accro à cette histoire, lisant frénétiquement des heures durant.

Pour être honnête, si cette première intégrale n’est pas un coup de coeur, c’est seulement à cause des lenteurs évoquées plus haut. Pour autant, celles-ci permettent de poser les bases de l’univers (les différents peuples, les traditions de chacun, l’éducation de Jamère…) et d’enrichir pleinement l’intrigue, par la suite.

Je tiens également à préciser que l’édition française ne respecte en rien le découpage initial, puisque chaque tome en anglais a été divisé en plusieurs parties (2 ou 3 livres distincts). C’est la raison pour laquelle j’ai opté pour les intégrales. Ainsi, je n’ai pas été interrompue dans ma lecture, ni confrontée à des fins intermédiaires qui n’en sont pas vraiment.

--- Jamère, un personnage phare terriblement bien construit ---

Fils de militaire, il suit la voie de son père par le biais d’une éducation très stricte. Les convenances, l’honneur et l’obéissance aux ordres représentent toute sa vie. Mais affecté par la magie, il va finir par comprendre que la vie n’est pas simple, que le bien et le mal sont des notions qui dépendent de la position dans laquelle on se trouve !

Ce sont par ses yeux, naïfs au début, que nous voyons le monde et j’ai aimé assister à son évolution, partager ses réflexions et remises en question. Certes, il est intelligent, mais son esprit est bridé par une poigne paternelle qui ne souffre aucun écart et, parfois, on a presque envie de le secouer pour le faire réagir.

En écrivant ces mots, je me rends compte qu’il est rare de suivre un héros qui ne se rebelle pas, qui acquiesce aux aspirations qu’on a choisies pour lui. C’était sans compter la magie qui viendra chambouler ses plans, et heureusement…

--- Les intrigues politiques sont pour moi les meilleures ---

Si je ne suis pas du tout attirée par la politique dans le monde réel, il en va autrement dès lors que je me plonge dans un ouvrage de fantasy. Et je dois dire qu’ici, c’est une véritable réussite ! Robin Hobb a créé un monde complètement à part, avec sa géographie, ses lois et ses guerres. Les dissensions entre la Gernie, les Nomades et les Ocellions constituent le coeur de l’histoire, celle-ci étant vécue et racontée par Jamère. C’est par sa voix, et sa vision parfois étriquée de la situation, que nous découvrons les manigances de chacun pour arriver à ses fins.

Bien sûr, la magie a aussi sa place. Comme dans L’Assassin royal, l’auteure a créé un système à la fois complexe et crédible, propre à son univers. Encore une fois, je salue la force de son imaginaire !

--- L’histoire va crescendo ! ---

L’intrigue révèle tout son potentiel en seconde partie lorsque Jamère intègre finalement L’École Royale de Cavalla, comme l’avait décidé son père à sa naissance. Et c’est, pour moi, l’apogée de cette intégrale !

Robin Hobb jongle avec tellement de personnages qu’une véritable dynamique s’est créée au sein de l’établissement, reflet parfait des tensions politiques du pays. Je dois admettre que j’étais totalement fascinée par les évènements. À maintes reprises, mes nerfs ont été mis à rude épreuve, tant Jamère est victime de tricheries et d’injustices. Pourtant, il ne baisse pas les bras, et c’est là que l’on découvre son courage et sa détermination.

L’un des personnages que j’ai le plus méprisé, c’est Caulder. Même si ce n’est qu’un enfant désireux d’impressionner son père, il a réussi à me mettre hors de moi. Robin Hobb a en effet cette capacité à vous faire ressentir des émotions violentes, qu’elles soient positives ou non.

A contrario, d’autres personnages m’ont plu comme Spic et Épinie. Cette dernière m’a beaucoup intriguée, d’ailleurs. Au départ, je partageais malgré moi l’avis de Jamère à son sujet et la trouvais donc écervelée et immature. Mais j’ai rapidement compris qu’elle cachait sa véritable nature sous des dehors, disons, frivoles et j’ai aimé apprendre à la connaître davantage.

Pour résumer, vous trouverez dans Le soldat chamane une multitude de protagonistes aux personnalités totalement abouties. Je ne peux donc que vous conseiller cette première intégrale, en dépit de ses longueurs.
Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups
Maud Cordier   
Maud, avec sa douce plume, nous plonge dans un univers où le monde n’est plus ce qu’il est comme nous le connaissons, la nature ayant repris ses droits à tout niveau. Nous ne sommes pas dans un environnement apocalyptique mais seulement une régression dans la condition humaine.

D’un côté nous avons les servantes Sylvia, Christine, Lucie et surtout Pénélope. Pénélope est une amoureuse de la nature qui cherche à comprendre ce que le monde était avant. Toutes les 4 sont de grandes amies qui se soutiennent en toute circonstance.

De l’autre côté nous avons le Roi avec sa Reine, leur 2 fils et leur fille ainsi que la Marquise De Morvan avec ses 2 filles. De ce côté les personnes sont abjectes envers les servantes, imbu de leur personne, usant de leur pouvoir, tous sauf 2 personnes.

Nos évoluons au côté de Pénélope qui va connaître déconvenue, moquerie, amitié inattendue et l’amour.

Ce roman m’a véritablement surprise car j’attendais à ce qu’il soit trop dans le fantastique pour moi, mais pas du tout. Il est savamment dosé entre fantastique et romance. Un délicieux mélange qui a mis mes sens en éveil.

De plus, le côté nature et faune de ce roman est très appréciable, on sent que Maud aime énormément les animaux.

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissement. Et que dire de la fin ? C’est juste grrrrrr. Vivement la suite !!!!!!!!!!!!

par djetnath
Le lit d'Aliénor, tome 1 Le lit d'Aliénor, tome 1
Mireille Calmel   
Ahhh Aliénor d'Aquitaine, moi qui suis médiéviste de formation j'ai dévoré ce livre. Bon après, entendons-nous bien, ceci est un roman, une fiction et non un ouvrage d'histoire. Et il faut le prendre comme tel!

il est basé sur des faits réels mais tout n'est pas réel pour autant. Une fois que ce postulat de départ est bien intégré ... c'est un vrai régal à lire. Pour tous! je devais avoir à peine 14 ans la première fois que je l'ai lu et depuis je rêve d'être ce type de femme avec du caractère, une personnalité bien soutenu malgré l'époque!!

par Gayana
Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon
Jim Butcher   
Ayant entendu énormément de très bonnes critiques sur ce livre, et connaissant déjà un peu l'auteur grâce à ses Dresden Files (bien que le style soit totalement différent !), je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me le proccurer. Et je ne le regrette pas !
Si les premières pages ne sont pas les plus intéressantes, la suite s'enchaîne de façon hallucinante ! Très vite, on est plongé dans le livre et le lâcher devient presque une torture !! Point positif, c'est que l'auteur a écrit son livre de façon à nous tenir en haleine durant 478 pages. A chaque fin de chapitre, le suspense est à son paroxysme, et le plus impressionnant c'est que tout se passe systématiquement dans les quelques dernières lignes !
Tout ça pour dire que ce livre est un petit bijou à dévorer sans modération ^^

par Fantasyae
A Comme Association, Tome 1 : La Pâle Lumière des Ténèbres A Comme Association, Tome 1 : La Pâle Lumière des Ténèbres
Erik L'Homme   
Le monde, est composé de trois types d’individus : les Normaux, les Anormaux et les Paranormaux. Jasper, adolescent de 15 ans à l’humour quelque peu foireux, appartient à la dernière de ces catégories ; celle des Paranormaux, donc, des humains qui ont des talents très particuliers.
Les Normaux sont des personnes comme vous et moi, tandis que les Anormaux sont des créatures dans le genre trolls, loups-garous et autres étrangetés.
L’Association, c’est l’organisation secrète par laquelle Jasper a été recruté pour ses talents. Constituée d’êtres Paranormaux, elle doit veiller à ce que cohabite les Anormaux et les Normaux. L’un des mots d’ordre de l’organisation est la discrétion. Bien entendu, Jasper ne pourra pas faire dans la tenue quand il se trouvera dans des situations de grands dangers…

Au risque de me manger des pêches dans le visage ; je n’ai jamais lu un seul livre d’Erik L’Homme ou de Pierre Bottero. Par contre, j’en ai entendu parler, évidemment. C’est donc sans préjugés que je me suis plongée dans ce livre… Pour en ressortir avec un large sourire.
Non pas parce que le livre était fini (loin de là) mais parce que l’humour de Jasper est juste tordant. Ses blagues sont rarement lourdes, c’est donc un plaisir de les lires. Et il y a aussi le fait que ce jeune garçon soit (presque) normal. Il aime les filles, les Doors, les filles, son groupe de rock médiéval où il joue de la cornemuse : le commun des mortels, n’est-ce pas ?
La mission confiée par l’Association à Jasper traite du trafic de drogue chez les vampires. Rien de plus sur le déroulement de cette mission, au risque de ‘casser’ l’ambiance.

Les autres personnages sont tout aussi intéressant que Jasper. Walter, Mlle Rose, Le Sphinx et Ombe. Surtout Ombe, qui est elle, totalement idéalisé dans l’esprit travaillé par les hormones de Jasper. Je sens que je vais aimer également le deuxième tome, qui parle de l’aventure de la jeune fille (quel bonheur d’écrire son joli nom).

Au risque de me répéter, ce livre est vraiment bien, un bon divertissement, de la fraîcheur. Pour ceux qui seraient néophyte dans les Doors, je ne peux que vous conseillez d’écouter les chansons cités (deux, je pense) dans le livre – et les autres, bien sûr.


par Happy
Anges d'apocalypse, Tome 1 : Le Tourment des aurores Anges d'apocalypse, Tome 1 : Le Tourment des aurores
Stéphane Soutoul   
Dès que j'ai vu la couverture et lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu'il fallait que je le lise, et je ne le regrette pas !
Ce livre d'Urban Fantasy fait preuve d'originalité car l'héroïne n'est autre qu'un des quatre cavaliers de l'apocalypse, et bien entendu on y côtoie aussi des vampires et des sorciers !
Le rythme de ce premier tome est soutenu, avec un cocktail de suspense, d'humour, de révélation, d'action et un brin de tension sexuelle, et ce qui ne gâche rien, les personnages sont tout aussi touchants, qu'intéressant et énigmatiques.
Stéphane Soutoul ne laisse rien au hasard, ce qui rend le tout très crédible, et il ne lésine pas sur les détails, parfois c'est trop au risque de trouver ça redondant ... j'ai tendance à dire que trop de détail tue le détail !
Bref, encore un auteur français qui n'a rien à envier aux auteurs étrangers d'Urban Fantasy, car il nous offre une histoire bien travaillé, bien écrite, et adulte, alors attention pas adulte dans le sens "sexe" , mais adulte dans la façon qu'ont les personnages de s'exprimer.

par coco69
Les Frères Malory, Tome 1 : Le séducteur impénitent Les Frères Malory, Tome 1 : Le séducteur impénitent
Johanna Lindsey   
Je n'avais lu qu'un seul roman de cette auteure et hésitais depuis un moment à commencer cette série... c'est fait et je ne le regrette pas.
La famille Malory est absolument craquante. Chacun des frères a une personnalité haute en couleur, ma préférence allant dans ce tome, à Tony.
Parlons à présent des personnages principaux :
Reggie est succulente. Par certains côtés, elle me rappelle Lilian dans La ronde des saisons avec son caractère bien arrêté et son humour au quart de tour. Elle est aussi bien plus maline qu'il n'y paraît et moins "fillette" que ce qu'on peu croire dans les premières lignes.
Nicholas est lui aussi, un personnage très agréable. J'ai aimé le mal qu'il s'est donné pour que le mariage n'ait pas lieu, se souciant de l'avenir de Regina quand elle découvrirait qu'il n'était pas celui qu'elle croyait.
Il y a beaucoup de tendresse aussi dans les relations nièce-oncles, une dimension non négligeable.
Vraiment très sympa ce premier tome, je lirai les autres avec plaisir.

par Christy
Le peuple des rennes : L'intégrale Le peuple des rennes : L'intégrale
Robin Hobb   
Tout ce que je peux dire, c'est que je suis frustrée par la fin u.u
Bon non, ce n'est pas vrai, j'ai vraiment aimé ce livre. Certes, ce n'est pas le meilleur de l'auteur, mais néanmoins il se défend bien. Les personnages sont attachants (même si j'ai eu un peu de mal avec Kerleu et ses principes machistes inculqués par cet imbécile de chaman), j'ai vraiment aimé voir la relation se tisser entre Tillu et Heckram, ainsi que les autres personnages qui sont tous si réalistes, avec une dimension propre. J'avais un peu peur de tomber sur un peuple primitif auquel je ne saurais pas m'attacher, comme il arrive parfois quand un récit se passe aux alentours de la préhistoire, mais ce ne fut vraiment pas le cas ; on comprend leur façon de vivre et on la respecte.
Maintenant, parlons de la fin. Sérieusement, Robin Hobb, pourquoi nous faire un coup pareil ?! On SAIT que cette histoire était appelée à avoir une suite. On le sait, on le sent. Et je parie qu'il y a un morceau du "Peuple des Rennes : Tome 3" qui traîne dans son ordinateur, au fin fond d'un dossier nommé "abandons". Quelle que soit la raison de cet avortement, il me laisse définitivement sur ma faim (sans rien gâcher de l'histoire, tout de même).

par MissMokka