Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Justine-18 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L’Étoile du matin L’Étoile du matin
David Gemmell   
C'est marrant, à chaque fois que je finis un des derniers Gemmell que je n'ai pas encore lu, je me pose toujours la même question... pourquoi avoir attendu si longtemps?

Je vais pas y aller par quatre chemin, ce livre atteint encore une fois les sommets. On sent peut-être encore mieux le talent de Gemmell que pour certains héros qu'il a créé. Cette fois, il s'agit d'un livre unique. Pas de suite, pas d'univers partagé (malgré une phrase qui parle du monde Drenaï, il n'y a aucun rapport). Et comme toujours, un héros qui force le respect. Ou plutôt des héros. Car l'Etoile du matin sans ses compagnons, ce serait triste comme un jour sans pain.

Bref, vous aimez l'heroic fantasy. Les récits épiques qui seront chantés pour les siècles avenirs. Les petites phrases qui vous tireront la larme à l'oeil tellement c'est évident mais qu'on se surprend à attendre pendant la moitié du récit.

Ben voilà. C'est Gemmell et s'il vous faut encore une raison de le dévorer et d'avoir un sourire en le fermant, dites vous que vous ne le regretterez jamais.
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
Le soldat chamane, L'intégrale 1 Le soldat chamane, L'intégrale 1
Robin Hobb   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : http://www.lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Patience, patience… ---

C’est ce que je me suis dit en commençant cette saga. Car, il faut l’avouer, le début souffre de longueurs dont ne voit pas la fin. J’ai tout de même persévéré, déjà parce que je déteste ne pas finir un livre et, ensuite, eh bien… parce que c’est du Robin Hobb ! Ayant adoré L’Assassin royal, il me paraissait inconcevable de ne pas aimer, au moins un peu, Le soldat chamane.

Et puis, le miracle tant attendu s’est produit, je ne sais plus quand exactement – vers les 200 ou 300 pages. Sans m’en rendre compte, je suis devenue complètement accro à cette histoire, lisant frénétiquement des heures durant.

Pour être honnête, si cette première intégrale n’est pas un coup de coeur, c’est seulement à cause des lenteurs évoquées plus haut. Pour autant, celles-ci permettent de poser les bases de l’univers (les différents peuples, les traditions de chacun, l’éducation de Jamère…) et d’enrichir pleinement l’intrigue, par la suite.

Je tiens également à préciser que l’édition française ne respecte en rien le découpage initial, puisque chaque tome en anglais a été divisé en plusieurs parties (2 ou 3 livres distincts). C’est la raison pour laquelle j’ai opté pour les intégrales. Ainsi, je n’ai pas été interrompue dans ma lecture, ni confrontée à des fins intermédiaires qui n’en sont pas vraiment.

--- Jamère, un personnage phare terriblement bien construit ---

Fils de militaire, il suit la voie de son père par le biais d’une éducation très stricte. Les convenances, l’honneur et l’obéissance aux ordres représentent toute sa vie. Mais affecté par la magie, il va finir par comprendre que la vie n’est pas simple, que le bien et le mal sont des notions qui dépendent de la position dans laquelle on se trouve !

Ce sont par ses yeux, naïfs au début, que nous voyons le monde et j’ai aimé assister à son évolution, partager ses réflexions et remises en question. Certes, il est intelligent, mais son esprit est bridé par une poigne paternelle qui ne souffre aucun écart et, parfois, on a presque envie de le secouer pour le faire réagir.

En écrivant ces mots, je me rends compte qu’il est rare de suivre un héros qui ne se rebelle pas, qui acquiesce aux aspirations qu’on a choisies pour lui. C’était sans compter la magie qui viendra chambouler ses plans, et heureusement…

--- Les intrigues politiques sont pour moi les meilleures ---

Si je ne suis pas du tout attirée par la politique dans le monde réel, il en va autrement dès lors que je me plonge dans un ouvrage de fantasy. Et je dois dire qu’ici, c’est une véritable réussite ! Robin Hobb a créé un monde complètement à part, avec sa géographie, ses lois et ses guerres. Les dissensions entre la Gernie, les Nomades et les Ocellions constituent le coeur de l’histoire, celle-ci étant vécue et racontée par Jamère. C’est par sa voix, et sa vision parfois étriquée de la situation, que nous découvrons les manigances de chacun pour arriver à ses fins.

Bien sûr, la magie a aussi sa place. Comme dans L’Assassin royal, l’auteure a créé un système à la fois complexe et crédible, propre à son univers. Encore une fois, je salue la force de son imaginaire !

--- L’histoire va crescendo ! ---

L’intrigue révèle tout son potentiel en seconde partie lorsque Jamère intègre finalement L’École Royale de Cavalla, comme l’avait décidé son père à sa naissance. Et c’est, pour moi, l’apogée de cette intégrale !

Robin Hobb jongle avec tellement de personnages qu’une véritable dynamique s’est créée au sein de l’établissement, reflet parfait des tensions politiques du pays. Je dois admettre que j’étais totalement fascinée par les évènements. À maintes reprises, mes nerfs ont été mis à rude épreuve, tant Jamère est victime de tricheries et d’injustices. Pourtant, il ne baisse pas les bras, et c’est là que l’on découvre son courage et sa détermination.

L’un des personnages que j’ai le plus méprisé, c’est Caulder. Même si ce n’est qu’un enfant désireux d’impressionner son père, il a réussi à me mettre hors de moi. Robin Hobb a en effet cette capacité à vous faire ressentir des émotions violentes, qu’elles soient positives ou non.

A contrario, d’autres personnages m’ont plu comme Spic et Épinie. Cette dernière m’a beaucoup intriguée, d’ailleurs. Au départ, je partageais malgré moi l’avis de Jamère à son sujet et la trouvais donc écervelée et immature. Mais j’ai rapidement compris qu’elle cachait sa véritable nature sous des dehors, disons, frivoles et j’ai aimé apprendre à la connaître davantage.

Pour résumer, vous trouverez dans Le soldat chamane une multitude de protagonistes aux personnalités totalement abouties. Je ne peux donc que vous conseiller cette première intégrale, en dépit de ses longueurs.
Thalulaa, tome 2 : Alizées temporelles Thalulaa, tome 2 : Alizées temporelles
Didier Crisse    Ood Serriere   
Des dessins vraiment très agréables et une histoire captivante du début jusqu'à la fin ... d'ailleurs quelle fin ! J'aime beaucoup

par Narilys
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel
Sylvain Reynard   
Il est rare, en tout cas pour moi, de ne pas savoir exactement ce que l’on ressent pour un livre, soit on aime, soit on aime pas, soit on se réserve pour la suite. Et bien là, je ne sais pas, j’ai tout ressenti !! En ce qui me concerne, le fait de ne pas savoir ce que j’éprouve réellement à la fin de cette lecture est sûrement du au fait que je m’attendais à une énième histoire à la FSOG, mais non rien à voir avec M. GREY, M. STARK ou même M. CROSS. Je peux dire que ce livre est tout public, mais je vous rassure, ce n’est pas un jeunesse non plus !! lol
Tout comme nos chouchous, M. le Professeur Emerson n’a rien d’un ange, il est hanté par son passé, et sa vie sexuelle est des plus intenses, mais pour Julia, il va devenir un ange de vertu, et va tenter de la séduire dans les règles de l'art.
Dans ce roman, nous sommes plongées dans la construction d’une histoire d’amour autre que par le sexe, et ça fait du bien un peu de romantisme. Ils apprennent à se connaitre, se courtisent, se confient leurs secrets, mais cela n’empêche pas qu’il y ai une tension sexuelle entre ses deux personnages.
L’auteur jongle avec les points de vues de Julia et de Gabriel, et certains passages auraient mérité d'être plus approfondies alors que d'autres auraient pu être survolés, mais cela ne m'a pas empêché d'avoir des papillons dans le ventre lors de certaines situations. Il nous fait également découvrir l'histoire de Dante et Béatrice.

Julia est une jeune femme fragile, peureuse, timide, anéantie par ce que son ex lui a fait subir, mais elle est malgré tout d’une bonté extraordinaire. Elle m’a fait sourire quand elle faisait appel au Dieu des étudiants, au Dieu des maladroits, au Dieu du sexe et autres. Mais, Julia va en agacer plus d’une, et oui, c’est comme ça !! lol. En tout cas, moi elle m’a agacé. Ok M. le Professeur en impose, mais quand même à 23 ans, on peut affronter le regard d’une personne, on peut aussi répondre quand on se fait agresser verbalement, et bien non, Julia est trop timide pour tout ça, donc elle encaisse, bon heureusement pour nous, cette situation ne dure pas, et elle va reprendre du poil de la bête !! Au fil des pages Gabriel, va de moins en moins l’impressionner, et elle va réussir à s’imposer. Leur confrontation verbale en salle de classe est pur bonheur ;-))

Gabriel est difficile à cerner, il ne laisse rien transparaître, un seul regard et tout le monde se tait, et toutes les femmes se damnent sur son passage. Son passé est douloureux, il se compare à un démon, il ne pense donc pas mériter le bonheur, pourtant sa rencontre avec Julia va lui faire entrevoir la lumière et il va prendre conscience qu’il a honte de son passé. Mais dire la vérité à Julia, veut aussi dire prendre le risque de la perdre, et maintenant que le bonheur est à porté de main, est-il prêt à perdre tout cela ?? Comment réagira-t-elle quand il lui dira ce qu'il a fait ??

Bon et bien au final, après une nuit de sommeil, je peux dire que j'ai apprécié cette lecture, et même si pour moi ce tome se suffit à lui même, je lirais la suite ;-)


par coco69
Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups
Maud Cordier   
Maud, avec sa douce plume, nous plonge dans un univers où le monde n’est plus ce qu’il est comme nous le connaissons, la nature ayant repris ses droits à tout niveau. Nous ne sommes pas dans un environnement apocalyptique mais seulement une régression dans la condition humaine.

D’un côté nous avons les servantes Sylvia, Christine, Lucie et surtout Pénélope. Pénélope est une amoureuse de la nature qui cherche à comprendre ce que le monde était avant. Toutes les 4 sont de grandes amies qui se soutiennent en toute circonstance.

De l’autre côté nous avons le Roi avec sa Reine, leur 2 fils et leur fille ainsi que la Marquise De Morvan avec ses 2 filles. De ce côté les personnes sont abjectes envers les servantes, imbu de leur personne, usant de leur pouvoir, tous sauf 2 personnes.

Nos évoluons au côté de Pénélope qui va connaître déconvenue, moquerie, amitié inattendue et l’amour.

Ce roman m’a véritablement surprise car j’attendais à ce qu’il soit trop dans le fantastique pour moi, mais pas du tout. Il est savamment dosé entre fantastique et romance. Un délicieux mélange qui a mis mes sens en éveil.

De plus, le côté nature et faune de ce roman est très appréciable, on sent que Maud aime énormément les animaux.

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissement. Et que dire de la fin ? C’est juste grrrrrr. Vivement la suite !!!!!!!!!!!!

par djetnath
Le Dieu dans l'ombre Le Dieu dans l'ombre
Robin Hobb   
Ce n'est vraiment le genre que l'on associe naturellement avec le nom de Robin Hobb. L'histoire est bien construite et les descriptions sont... alléchantes.
C'est un livre qui rapproche de la nature et que l'on a du mal à reposer un fois qu'on l'a commencé.
Le lit d'Aliénor, tome 1 Le lit d'Aliénor, tome 1
Mireille Calmel   
Ahhh Aliénor d'Aquitaine, moi qui suis médiéviste de formation j'ai dévoré ce livre. Bon après, entendons-nous bien, ceci est un roman, une fiction et non un ouvrage d'histoire. Et il faut le prendre comme tel!

il est basé sur des faits réels mais tout n'est pas réel pour autant. Une fois que ce postulat de départ est bien intégré ... c'est un vrai régal à lire. Pour tous! je devais avoir à peine 14 ans la première fois que je l'ai lu et depuis je rêve d'être ce type de femme avec du caractère, une personnalité bien soutenu malgré l'époque!!

par Gayana
Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon
Jim Butcher   
Ayant entendu énormément de très bonnes critiques sur ce livre, et connaissant déjà un peu l'auteur grâce à ses Dresden Files (bien que le style soit totalement différent !), je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me le proccurer. Et je ne le regrette pas !
Si les premières pages ne sont pas les plus intéressantes, la suite s'enchaîne de façon hallucinante ! Très vite, on est plongé dans le livre et le lâcher devient presque une torture !! Point positif, c'est que l'auteur a écrit son livre de façon à nous tenir en haleine durant 478 pages. A chaque fin de chapitre, le suspense est à son paroxysme, et le plus impressionnant c'est que tout se passe systématiquement dans les quelques dernières lignes !
Tout ça pour dire que ce livre est un petit bijou à dévorer sans modération ^^

par Fantasyae
La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite
Anna Carey   
http://wandering-world.skyrock.com/3055007211-Eve-Tome-1-Eve.html

J'attendais de lire Eve depuis très longtemps. Comme c'est un roman purement dystopique, j'avais déjà craqué rien qu'en lisant le résumé. Maintenant que j'ai lu le livre, je dois bien avouer que je suis complètement sous le charme de cette fabuleuse histoire. Dès le début, nous sommes entraînés dans l'univers impitoyable et saisissant de l'ouvrage. Pas de longueurs, pas de problèmes particuliers, Eve est vraiment très intéressant et prenant. Il y a quelques fausses notes, mais elles ne m'empêcheront en rien de m'empresser sur la suite !
Au début, nous rencontrons Eve, dix-huit ans, jeune femme modèle dans son École réservée exclusivement aux filles. Le premier chapitre nous fait pénétrer dans la dernière soirée qu'elle va passer dans son lieu de vie. En effet, le lendemain, Eve va devoir quitter l'École et pénétrer dans la Ville de Sable, un lieu merveilleux où elle aura un travail, un mari, des enfants, et une vie parfaite.
Vous voyez déjà l'aspect dystopique ? Attendez, ce n'est pas fini. Dans son École, seules des filles sont acceptées. Pourquoi ? Tout simplement car les hommes sont considérés comme horribles. Ceux en dehors de la Ville de Sable, bien sûr. Des centaines de filles âgées de trois à dix-huit ont appris à éviter les êtres masculins et à combattre leurs mensonges et leurs promesses. Eve et sa meilleure amie, Pip, ont toujours été les meilleures à tous les niveaux. Mais c'est en particulier Eve qui excelle dans toutes les matières. C'est pourquoi elle a été choisie pour donner un discours lors de la grande cérémonie avant son départ. Sauf que tout va être chamboulé par Arden, la rebelle de l'École.
En tant que meneuse et meilleure élève, Eve doit empêcher le moindre débordement. C'est pourquoi elle va suivre Arden lorsque celle-ci va tenter de s'enfuir de l'École. Arden va lui offrir la vérité sur ce qui l'attend. Et Eve ne s'en remettra pas. Au départ, même si elle ne croit pas aux révélations d'Arden, elle va la suivre. Arden va lui montrer l'atrocité de ce qui l'attend derrière les Murs de l'École et dans la Ville de Sable. Elles vont donc s'enfuir. Seules. A la merci des ténèbres qui se bousculent à l'extérieur de l'École.
Commence alors un long voyage pour trouver un lieu où se cacher, se nourrir, et se protéger. En chemin, Eve et Arden vont rencontrer Caleb, un jeune homme de leur âge qui vit avec d'autres garçons dans des tunnels. A partir de là, l'histoire prend un tournant passionnant. Le côté dystopique est très marqué, ce qui m'a vraiment plu. On nous dépeint un monde en pleine perdition, où la population a été décimée il y a seize ans par une maladie mortelle dont quatre-vingt dix-huit pour cent des humains sont morts.
Eve est une héroïne touchante et émouvante, qui est la fois innocente par son manque de savoir et totalement décidée à se battre pour sa liberté. J'ai adoré voyager à ses côtés. Elle est forte, aussi bien mentalement que physiquement, et tous les instants passés avec elle m'ont comblé. De même, Arden est vraiment une personne adorable. J'ai eu un peu de mal au départ, mais passées les quarante pages, j'ai commencé à bien accrocher avec elle.
Caleb et sa bande paraissent froids au premier abord, mais on découvre que cela n'est qu'une façade pour se défendre. D'ailleurs, c'est là un des éléments clés de l'histoire. Quand on doit se protéger, se battre constamment contre la mort, est-il réellement possible de laisser parler ses sentiments ? C'est ce que vont tenter de découvrir Eve et Caleb lorsqu'ils vont se rapprocher.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, il y a aussi quelques faux pas. J'ai trouvé que, parfois, l'auteure choisissait la facilité. Certains problèmes se règlent trop facilement, quelques personnages ne sont pas suffisamment utilisés, et je me demande vraiment ce qu'il va advenir pour quelques-uns d'entre eux. Mais bon, à côté de ça, Anna Carey nous offre un monde vraiment époustouflant et très très intriguant.
D'ailleurs, elle possède un style d'écriture vraiment plaisant ! Les pages nous glissent extrêmement facilement entre les mains tant on est ancré dans l'intrigue. Les mots forment autour de nous une atmosphère envoûtante, voilà ici un point fort du roman. L'univers dystopique est décrit à la perfection, vraiment. Pour les fans du genre, comme moi, vous ne serez pas déçus !
Le côté romance est présent, mais au second plan. La passion entre Eve et Caleb est légèrement moins impressionnante que celles dans les autres romans que j'ai lu. Ceci peut aussi être considéré comme un moins, bien que cela ne m'ait pas spécialement dérangé. Nous avons tout de même droit à des moments tendres et durant lesquels nous pouvons respirer et baisser notre garde avant d'être à nouveau aspirés dans la tornade d'action et de rebondissements qu'est Eve.
La deuxième moitié du roman se dévore à une vitesse phénoménale ! Le roman est ( trop ! ) court et aucun moment de répit ne nous est laissé. A la fin, mon coeur a fait des tas de bonds dans ma poitrine. Je me demande encore comment il a fait pour tenir le coup. Les dernières pages nous laissent totalement haletants et nous coupent le souffle. J'ai adoré le personnage d'Eve, son histoire, son monde, ses rencontres, sa force et sa détermination. Malgré les quelques bémols que possède le roman, je sais que je peux foncer tête baissée sur la suite qui, j'en suis sûr, sera aussi fascinante que ce premier opus.

par Jordan