Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de justine_mnt : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Douze folies d'Emma Les Douze folies d'Emma
Cécile Chomin   
http://www.my-bo0ks.com/2020/06/les-douze-folies-d-emma-cecile-chomin.html

Cécile Chomin est une auteure que j'apprécie beaucoup. Notamment parce que ces romans me donnent souvent le sourire et me permettent de m'aérer l'esprit en passant un bon moment. Alors je n'ai pas réfléchis longtemps quand j'ai choisi ma nouvelle lecture et ai pris Les douze folies d'Emma.

Nous suivons donc Emma, une jeune trentenaire célibataire. Elle décroche un nouveau job des plus originales. Chaque mois, elle va chroniquer un lieu, un article et un rendez-vous pour un magazine assez célèbre. Le but ? Dire toute la vérité, rien que la vérité. Et très rapidement, Emma va avoir un admirateur secret. Reste à savoir qui cela pourrait-il être, car des possibilités elle en a pleins !

Les douze folies d'Emma une année d'aventure assez folle dans laquelle elle embarque amis, famille et inconnus. Pour le coup, elle ne reculera devant rien. Sites de rencontres, tentative de rencard avec son meilleur ami, resto, cinéma, bref, elle va vivre pleinement ses mois de tests 2.0. Autant dire qu'on ne s'ennuie pas avec elle.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je vous avoue que j'étais assez sceptique. Même si l'humour est bien présent j'ai eu quelques soucis avec Les douze folies d'Emma. D'abord, avec la façon dont est raconté l'histoire. En fait, nous avons les comptes-rendus d'Emma. Certes, c'est assez drôle mais j'ai trouvé que cela n'aidait pas vraiment à s'attacher à elle. Un peu comme-ci on nous tenait à distance. Je l'avoue, j'aime vivre les histoires en temps réel pour être vraiment au coeur de l'histoire.

Second et dernier point négatif - pour moi - l’héroïne en elle-même. Comme je vous le disais, suivre son histoire par le biais des comptes-rendus, n'est pas forcément l'idée pour s'attacher à un personnage. Heureusement, au fil des chapitres cela change un peu et on a du en temps réel. Pour autant, j'ai tout de même garder quelques doutes sur l’héroïne elle même. Emma rigole beaucoup des situations qu'elle vit, elle prend - parfois - à la légère un peu trop de chose mais surtout, elle a tendance à juger bien vite. D'ailleurs, elle s'en rendra compte assez vite. Mais ce qui m'a le plus posé problème c'est la multitude de prétendants à ses pieds... Ce n'est plus du triangle amoureux à ce niveau là. Elle s'obstine à dire qu'elle ne cherche rien de sérieux mais finalement c'est tout l'inverse... Du coup, j'ai eu un peu plus de mal à adhérer à son personnage.

Fort heureusement, ce n'est pas un point négatif si problématique pour Les douze folies d'Emma. Étrangement, même si c'est le personnage principal et qu'en d'autres circonstances j'aurais pu passer à côté de cette histoire pour ce détail, ici, j'ai trouvé que Cécile Chomin, arrivait à tirer son épingle du jeu avec ses personnages secondaires. Notamment Lena, l'assistante, ou le mystérieux Alexandre, pour lequel j'ai de suite eu un feeling. Bien loin de Christian Grey, si vous voulez mon avis. J'ai également beaucoup apprécié la bande d'Emma et sa famille/belle-famille. Comme quoi, parfois, il ne faut pas se fier aux apparences.

Au milieu de ses histoires de famille, d'amitié et d'amour se cache un soupçon de mystère pour le fameux admirateur secret. Celui qui lui envois des petits mots, toujours bien accompagnés. Emma va faire de nombreuses déductions, trouver des indices - ou pas - et va s'interroger sur elle-même au fil des chapitres. J'avoue m'être laisser embarquer dans ce jeu assez facilement même si, pour tout vous dire, j'ai rapidement vu venir les choses, je ne me doutais pas du pourquoi et du comment. Du coup, c'était assez sympa de découvrir ça. D'ailleurs, j'ai trouvé amusant les petits indices lassés dans Paris, qui m'ont fait penser au film Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Emma a d'ailleurs quelques points commun avec Amélie, notamment pour le côté fantasque.

En conclusion, si le début a failli me faire décrocher, à partir du milieu et jusqu'à la fin, je n'ai pas pu lever les yeux des Douze folies d'Emma. C'est léger, drôle et la romance est mignonne ! Pari plutôt réussi pour Cécile Chomin qui m'a embarqué dans les aventures d'Emma, aussi folles soient-elles !

par Carole94P
Adopted Love, Tome 3 Adopted Love, Tome 3
Gaïa Alexia   
Je me pose une question pour quoi faire un tome 3

par lene25300
Scandale Scandale
L.J. Shen   
Si d’habitude je ne suis pas déçue de mes lectures avec cette auteur cette fois c’est le cas. Je n’ai pas eu l’impression de lire une histoire mais plutôt une suite de mots, une histoire écrit à la va vite. Car finalement l’histoire se résume à : « Es-que je l’aime ? », « Je le/la désire » et « je ne sais pas aimer ».

Les personnages ne sont pas abouties, que ça soit sur leur histoire perso et de leur duo, pourtant il y avait matière à faire ! Du coup je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, ni à ressentir les émotions liées à la vie de Célian assez compliqué et vraiment tragique, (et même la, presque pas de détail et un héros qui s’en fou royal) de même pour celle de Jude.

J’ai eu un peu de mal à lire ce livre c’est vrai, après ça reste une petite histoire sympathique mais sans plus.
The Dark Elements, Tome 1 : Baiser brûlant The Dark Elements, Tome 1 : Baiser brûlant
Jennifer L. Armentrout   
Bon, je viens de finir ce livre et je dois dire que, comme d'habitude, j'ai été comblée par Madame Armentrout. :)

Avec joie, on retrouve son style d'écriture fabuleux et ces personnages attachants pour plonger cette fois ci dans un univers sombre mélangeant Démons et...Gargouilles.
En effet, une guerre entre deux espèces dans notre monde ? Déjà vu. Une guerre avec des Démons ? Oh, pitié...Une guerre avec des Gargouilles ? Hmm...What ?
C'est donc avec une grande curiosité, et une petite pointe d'appréhension, que j'ai commencé ce roman. Et au final, aucun regret.

On retrouve un monde relativement recherché peuplé de Gargouilles qui ont fait leur coming out dans le monde des humains, d'hommes qui les considère comme leur sauveurs sans savoir que des démons peuplent leur monde en secret et que c'est contre ceux ci que les Wardens mènent leur vraie guerre.

Layla, l’héroïne de ce roman, est une véritable arme dans cette guerre car, grâce à son héritage à la fois Wardens et Démon, elle détient des capacités hors normes, très utile aux Wardens qui l'ont recueilli enfant. Même si ceux ci se méfient toujours autant d'elle à cause de son sang démon. Elle est digne des héroïnes habituelles que l'auteure nous a déjà présenté : forte, belle mais...différente et on s'y attache très vite, on partage très facilement ses émotions pourtant si humaines et on se retrouve plongé avec elle dans ce monde en pleine guerre dans lequel elle semble jouer un rôle important.

On a aussi deux autres protagonistes importants, deux mâles comme seule Armentrout sait les faire :
- Zayne qui est un Warden mais aussi le meilleur ami et amour caché de Layla depuis qu'elle est toute petite, le seul qui ne l'a considère pas comme une menace à cause de son côté démon et avec qui Layla partage tellement.
- Et Roth, démons supérieur à la force aussi incroyable que sa beauté et son sarcasme, qui lui sauve la vie et qui semble en savoir long sur elle. (C'est pour celui ci que mon cœur a flanché, il me fait tellement pensé à Daemon de la série Lux qu'il était naturel que j'en tombe amoureuse aussi facilement. ^.^)

Et avec ces jeunes hommes, on voit bien venir l'inévitable triangle amoureux impossible pointer son bout de nez. Impossible en effet car, Zayne est un Warden et à cause de son sang démon, Layla ne peut embrasser quelque chose avec une âme de peur de la lui dévorer et Roth est un démon, l'ennemi juré de ceux qui l'ont recueilli.

Avec tout ça, j'avais très peur de tomber dans le cliché mais l'écriture et le génie de l'auteure font de ce roman aux ingrédients basiques une petite perle à mes yeux.

La fin est quant à elle assez inattendue, l'action de celle ci se passe rapidement et on a du mal à y croire au début. Hâte d'avoir le deuxième tome, du coup. :)

Je le conseille vraiment. Et il ne faut surtout pas avoir peur de l'anglais qui est très accessible. ^.^

par Pixma33
L'Anti-lune de miel L'Anti-lune de miel
Christina Lauren   
http://www.my-bo0ks.com/2020/06/l-anti-lune-de-miel-christina-lauren.html

Il y a plusieurs années, je découvrais les éditions Hugo Roman avec notamment Sublime, du duo Christina Lauren. Et autant vous dire que ça avait été un échec total avec moi. Du coup, depuis j'étais vraiment réticente à l'idée de lire d'autres romans des deux auteures, malgré les supers avis que je voyais passer dernièrement. Pourtant, quelques années plus tard, j'avais beaucoup aimé Hating you, dating you. Aller savoir pourquoi, j'avais peur de renouveler l'expérience. Pourtant, quand j'ai pris connaissance du résumé de L'anti-lune de miel, je me suis dit, "il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis", et j'ai donc décidé de tenter à nouveau avec la plume de Christina Lauren, parce que, bon sang, celui-ci avait tout pour me plaire sur le papier.

Hier, en terminant L'anti-lune de miel, je me suis faite la réflexion qu'heureusement je ne suis pas restée sur mes aprioris. J'ai passé un tellement bon moment avec ce roman que ça aurait été dommage de passer à côté.

Dans L'anti-lune de miel, nous faisons la connaissance d'Olive, (dont la jumelle, Ami, va se marier). La jeune femme collection les catastrophes et la malchance. Pourtant, alors que tout se passe comme il faut lors de la cérémonie, tous les invités vont avoir le droit à une intoxication alimentaire. Tous, sauf Olive et le frère du marié, Ethan. Pour ne pas perdre la lune de miel, les mariés insistent pour que tous les deux partent à leur place. Mais quand son pire ennemi part en lune de miel avec elle, Olive s'apprête à partir en guerre mais qui sait ce qu'ils trouveront en chemin...

Il y a des schémas que j'aime tout particulièrement en romance. Le premier, les ennemis qui finalement se mettent en couple. Le second, les faux couples. Autant dire qu'avec L'anti-lune de miel, je ne pouvais qu'aimer ce que j'allais découvrir, car ces deux schémas sont bien présents. C'est un peu comme si on prenait les ingrédients parfaits pour un gâteau. Autant dire qu'on se régale d'avance.

Les deux personnages m'ont de suite plu. Olive est une héroïne qui dit les choses, j'ai aimé sa franchise et son courage. Elle n'y va pas par quatre chemins quand elle a quelque chose à dire. Son côté miss catastrophe et malchance ajoutent un petit truc à son personnage et la rendent d'autant plus attachante. J'ai trouvé que son personnage était vraiment appréciable. Elle n'est pas parfaite mais justement, ses petits défauts font d'elle une héroïne à laquelle on s'identifie aisément.

De son côté, Ethan est un personne assez mystérieux. Finalement, on ne sait pas grand chose de lui au début, si ce n'est son mutisme en présence d'Olive, ou contraire, ses sarcasmes. J'ai aimé découvrir son caractère au fil des pages et aller au delà des apparences froides qu'il a. Derrière cette carapace se cache un coeur tendre, loyal et prêt pour l'aventure sans prise de tête.

Nos deux héros ensemble m'ont beaucoup plu. J'ai aimé cette haine qu'ils se vouent au début. Ennemis en désaccord sur de nombreux points, ils vont se découvrir petit à petit et changer d'opinion l'un sur l'autre au fil des chapitres. J'ai aimé l'évolution de leur relation, ni trop lente, ni trop rapide. Bien souvent en romance New Adult, je reproche justement la rapidité des relations. Ici, c'est tout l'inverse et je dois dire que c'est vraiment appréciable. Nos deux héros se lancent des piques, apprennent à se connaître et tombent finalement amoureux et se laissant prendre à leur propre jeu. Car cette fausse relation de mari et femme sera au coeur du roman et autant dire que l'humour sera de la partie.

J'ai été agréablement surprise. Je m'attendais à y trouver de nombreuses scènes de sexe (car avec deux silhouettes au dos du roman, habituellement, on en a quand même pas mal) et j'avoue que pour la plupart, ça devient vite répétitif et on perd en intérêt mais contre toute attente, notre duo d'auteure a su doser comme il le fallait. Comme quoi, pour un bon roman il n'est pas nécessaire d'en mettre trop, bien au contraire, puisque notre couple a de quoi largement compenser et surtout épater son lecteur.

Je me suis laissée prendre au jeu, embarquer par leurs excursions et les petits aléas de cette lune de miel. J'ai aimé l'évolution de leur relation mais aussi le retour à la normale. L'anti-lune de miel est une soupape de sécurité en cette période assez stressante. Une bouffée d'air frais, un roman feel-good comme je les aime avec de l'amour, de l'humour et surtout des personnages attachants comme pas possible.

En conclusion, j'ai passé un super moment et je ne regrette absolument pas d'avoir retenté l'expérience. D'ailleurs, je me note déjà les autres romans du duo d'auteures dans ma wish-list !

par Carole94P
Le Chant de l'océan Le Chant de l'océan
Erika Boyer   
Ma note: 4/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/10/15/le-chant-de-locean-de-erika-boyer/

Avant de commencer cette chronique, je souhaitais remercier Erika pour l’envoie de son roman, que j’ai donc reçu en échange d’une chronique honnête.

J’avais particulièrement hâte de lire Le chant de l’océan, et ce depuis le moment où Erika a annoncé travailler sur un spin-off de son roman Le langage des fleurs. Donc vous pouvez certainement imaginer mon bonheur d’avoir la possibilité de le lire en avant-première !

Cependant attention, si vous avez l’intention de le lire mais n’avez pas lu Le langage des fleurs, je vous conseille vraiment de lire ce dernier avant de vous lancer dans Le chant de l’océan. En effet, bien qu’il s’agisse d’un spin-off, les événements qui y sont relatés se passent après. On peut plus ou moins prendre ce livre comme une suite, mais ce n’est pas exactement le cas puisqu’au lieu de suivre Rose et Ethan, on suit ici l’histoire de Stecy et Lucas.

Stecy et Lucas ont une histoire compliquée, et ce depuis le début. Si nous avions eu la possibilité d’en entrevoir une partie dans Le langage des fleurs, Le chant de l’océan est bel et bien un moyen de se rendre compte jusqu’où ça va.
Victime de son passé, Stecy ne parvient pas à aller de l’avant et de laisser Lucas entrevoir l’étendue de ses blessures, tandis que ce dernier a peur de ce que cette relation pourrait signifier pour le futur qu’il se bat à avoir.

En me lançant dans cette lecture, je m’attendais à tout sauf à me retrouver face à un roman abordant des sujets aussi durs. Erika ayant partagé le prologue du livre à la fin de Le langage des fleurs, j’avais déjà une petite idée de l’histoire de Stecy, mais ce n’était vraiment qu’un aperçu de la vérité. Ses blessures sont très profondes et l’empêchent de vivre pleinement.

« Je veux avancer, même si je n’y arrive pas de ma seule force. Je pense qu’un pas avec l’aide de quelqu’un est toujours mieux que de rester immobile à attendre que le hasard fasse le travail à ma place. »

Je me suis énormément reconnue en elle. Certes, je n’ai pas les mêmes antécédents qu’elle, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir l’impression de lire quelque chose que j’aurai pu dire. Elle se sent de trop dans une famille qui l’aime énormément, une tâche dans un tableau qu’elle trouve parfait. Je souhaite d’ailleurs remercier Erika pour avoir écrit un personnage avec une telle justesse; j’ai déjà relevé sa plume magnifique à plusieurs reprises, et j’ai trouvé qu’elle faisait justice au sujet traité ici.

Le personnage de Lucas m’a énormément surpris. Il est doux, attentionné et aimant, mais cache également une part d’ombre et un passé qu’il cherche à mettre de côté. Cette part d’ombre le rend complexe et attachant, et c’est ce qui m’a le plus attiré chez lui.

Leur histoire rencontre des hauts comme des bas et est loin d’être parfaite, mais c’est ce que j’aime le plus (et ce que je recherche) dans les histoires d’amour. Cela ne les empêche pas de se battre pour que ça marche malgré tout.

Bien que ce tome ne soit pas centré sur eux, Rose et Ethan font malgré tout parti de ce livre, et je dois dire que j’ai énormément aimé voir où en était leur histoire depuis la fin du Langage des fleurs. Ils font toujours parti de mes couples préférés, et je dois avouer qu’ils m’avaient quand même manqués.

Ma seule déception avec ce livre est sa taille. Je l’ai trouvé simplement trop court. Les sujets les plus importants qui y sont abordés ne sont pas survolés, mais une part de moi aurait aimé avoir quelque chose de plus long pour donner la possibilité de voir encore plus de détails de la relation de Stecy et Lucas. J’ai adoré ce que j’ai lu, je ne dis pas le contraire, mais 50 pages en plus n’auraient pas été de refus.

« Nos yeux en disent beaucoup trop ; ce sont des traîtres qui dévoilent tous les secrets de notre cœur. »

Malgré tout, j’ai réellement aimé ma lecture. Bien que le livre se passe en hiver, on ne peut s’empêcher d’avoir des summer vibes en le lisant, les personnages sont tellement attachants et l’histoire est addictive et se lit rapidement.

Le roman sort en fin de semaine, et je ne peux que vous conseiller de l’acheter (et d’acheter Le langage des fleurs si ce n’est pas encore fait). L’histoire ne manquera pas d’en toucher plus d’un, que ce soit personnellement ou non.

par Callmeluh
My Lucky Star My Lucky Star
JM Pery   
Alors je finis encore un livre avec les larmes aux yeux, j ai encore pleuré comme un bébé.
Apres une première partie assez légère, arrive une deuxième partie pleine de rebondissements, de joies, de peines, d émotions heureuses et malheureuses.

Adam m'a transportée a travers sa passion de la musique et ses chansons.
Quant a Erin cette jeune fille au caractère calme et posée m'a émue et touché par sa maladresse.

Un livre qui m'a surprise je ne m attendais pas du tout à ça.
Je vous le conseille fortement et n oubliez pas encore une fois la boite de mouchoirs !!!!

Quand la passion de la musique réunit deux personnes l' amour peut-il être plus fort que la passion et les rêves ???
Pure corruption, Tome 1 : Vice et vertu Pure corruption, Tome 1 : Vice et vertu
Pepper Winters   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2019/01/pure-corruption-1-vice-et-vertu-pepper-winters/

Dire que j’attendais ce premier tome de Pure corruption est un doux euphémisme tant je l’ai désiré depuis son annonce sur les sites de ventes. Une fois dans mes mains, je n’ai pas pu y résister et l’ai littéralement dévoré. Le moindre instant de pause y était consacré et je peux vous dire que c’est une sacrée histoire que nous livre à nouveau Pepper Winters.

Nous sommes donc dans une Dark Romance, mais pas du style le plus connu, je dirais que nous sommes plus en présence d’un romantic thriller. De ce fait, l’adrénaline fuse, l’ambiance se fait pesante et les dangers sont monnaie courante. Associez tout ceci à un gang de bikers et à une âme brisée, aveuglée par la vengeance et vous obtenez un récit fort, palpitant qui vous tiendra en haleine d’un bout à l’autre.

Ce livre est absolument hallucinant. Il recèle de mystères enfouis et de secrets à déterrer. Il apporte une multitude de réponses qui provoquent de nouvelles interrogations de sorte que mon esprit n’a pas arrêté une seconde de carburer. Impossible de s’ennuyer durant cette lecture vu le nombre de rebondissements et de non-dits. Tout du long, je me suis méfiée, chapitre après chapitre je suis restée sur mes gardes jusqu’aux révélations finales qui bien qu’attendues m’ont brisées le cœur.

J’aime la complexité que l’auteure a apportée à ses personnages, la présence d’esprit dont elle les a dotés et cette brillante intelligence qui ressort de leurs échanges. J’ai apprécié les instants où le passé se superpose au présent, où les souvenirs prennent le pas sur la réalité et font remonter tant de choses à la surface. Pepper Winters tient son texte, joue merveilleusement avec nos émotions et nous pousse toujours plus dans nos retranchements.

Je suis séduite par cette histoire d’amour sans nulle autre pareille, par les profonds sentiments qui étreignent notre couple et par la puissance de leur dévotion à l’autre. Qui aurait pu penser que la vie leur offrirait cette chance ? Arriveront-ils à affronter les obstacles qui se dressent sur leur chemin ? À qui peuvent-ils faire réellement confiance ? Tellement de questions prennent forme dans ma tête en refermant ce premier opus que je n’ai qu’une envie : découvrir la suite.

Vice et vertu est un roman qui m’a fascinée et surprise de la meilleure des façons. J’ai eu l’impression d’être au centre d’un jeu d’échecs sans pouvoir prévoir le coup suivant. Une lecture détonante donc qui me pousse à en vouloir plus et me laisse à penser que le 20 février est encore bien loin !
Prête à t'aimer ? Prête à t'aimer ?
Mily Black   
une joli romance , sympathique avec une pointe d' humour , de situations cocasses . Les personnages sont assez comiques et leurs échanges encore plus !!!. Un seul bémol : j' en entendais peut-être un peu plus entre Emma et Damien . On reste sur notre faim .....

par sam33
Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou
Roxane Dambre   
un roman rafraîchissant et énergique, à l'image de Lou, son héroïne, prête à tout pour accomplir son devoir de Daïerwolf. Elle m'a charmée dès les premières phrases du livre par son humour, sa bonne humeur et sa réactivité. Le style est fluide avec une bonne répartition des descriptions et des dialogues. On ne s'ennuie pas un seul instant. Bref, un agréable moment de lecture ! Vivement la suite...
En résumé : Animae est une vraie bouffée d'air frais qui nous redonne le sourire et nous remonte le moral, tout en nous coupant le souffle. A lire !

par mantrisse