Livres
540 938
Membres
571 968

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Missnefer 2015-06-15T11:00:25+02:00

l'amour est morbide. Il rend fou, il blesse, il fait pleurer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Missnefer 2015-06-15T11:00:10+02:00

- Et c'est quoi l'amour ?

- C'est être constamment amoureux toute sa vie comme au premier jour sans qu'une autre femme puise provoquer le désir en soi

Afficher en entier
Extrait ajouté par Joyce1975 2015-02-08T23:58:37+01:00

Elle se lave les dents avant de se passer un gant d’eau fraîche sur le visage, sourit béatement en se sentant revivre. Elle sort de la pièce saute un pied sur l’autre, en chantant et en remuant la tête en tous sens. Puis elle tourne le bouton de la radio et une musique très rythmée emplit la pièce. Déchaînée, elle danse de façon tout à fait excentrique.

Herman, complètement hébété la regarde. Il finit de boire sa tasse de café, se lève, éteint la radio et, alors qu'il se tourne vers sa femme pour lui poser des questions, il la voit nue, sur le lit, allongée sur le côté, un genou replié, un bras soutenant sa tête.

—Viens chéri, j’ai envie de faire l’amour. Viens vite mon cœur…

—Putain, qu'est-ce que tu es belle ! J’avais presque oublié !

—Profites en…

Le jeune homme ôte son pyjama et s’allonge sur sa femme qui vient de se mettre sur le dos afin de mieux l’étreindre. Il n’est ni désagréable ni maladroit. Il a simplement cette envie brûlante que tout homme normalement constitué aurait à sa place et à son âge, les hormones en ébullition auprès d’une sublime créature. Il ne s’encombre pas de préliminaire, ce qui arrange Justine qui n’en a cure et surtout qui n’en désire pas. Il la prend avec une infinie douceur alors qu’elle se love tout contre lui, aimante, en suivant ses lents va-et-vient. Hélas, le pauvre garçon a tellement attendu, que ce moment tant espéré jusqu’à être quémandé risque de tourner court. Rêveuse, Justine lui caresse la tête délicatement dans un geste plus maternel qu’amoureux. Elle ne s’investit pas particulièrement même si l’illusion est parfaite. Sans qu’il ne s’en rende compte, il est le seul à être vraiment passionné.

Cela ne fait pas trois minutes qu’il a entrepris son épouse et le voici poussant déjà un gémissement de plaisir avant de s’arrêter de bouger. Deux minutes trente-cinq de pur bonheur, d’extase et bien plus encore !

Avachi sur elle, elle écarte son visage en grimaçant pour se soustraire à son souffle chaud. Herman se hisse alors sur ses mains, et, bras tendus, il prend son allure qui se voudrait la plus séductrice, sourire en coin, et plonge son regard dans celui de sa compagne :

—Alors, … heureuse ?

—C’était divin mon chéri ! Tu es un as de la galipette tu n’imagines même pas à quel point !

—Il ne faut rien exagérer, restons modeste…

Justine l’interrompt en s’extirpant du lit et se lève pour se rendre à la salle de bains. Son mari la regarde déambuler à travers la chambre, pensif :

—T’es quand même bizarre, toi ! Depuis notre mariage j’ai l’impression de me trimbaler avec un robot triste et mélancolique et tout à coup, tu te mets à courir, à sauter, à vouloir faire l’amour et surtout tu souris à nouveau ! Mon Dieu ! Comme ton sourire m’a manqué ma Juju !

De la salle de bains, la jeune mariée hausse la voix pour se faire entendre :

—Herman ! Je t’ai déjà interdit de m’appeler comme ça ! J’aimerais ne pas avoir à y revenir !

—Oui Justine, excuse-moi !

—On va à la plage cet après-midi ? J’aimerais bien faire du ski nautique !

—Mais bien sûr mon ange !

Le couple passe une journée idyllique entre les divers sports nautiques, la plongée sous-marine, le bronzage à la plage. Ils se rendent même au champ de courses pour parier. Les Mauriciens sont très joueurs et les jeunes mariés se laissent prendre dans l’ambiance en criant plus fort que leurs voisins pour encourager leur favori. Il semblerait que pour Justine, cette magnifique journée soit placée sous le signe de la chance. En effet, elle gagne une petite somme rondelette grâce à une mise gagnante placée à sept contre un. Gaie comme un pinson, elle ne cesse de rire, de sautiller comme une collégienne ivre de bonheur. Pour la première fois depuis qu'ils sont arrivés, elle a envie de sortir, de s’amuser, bref, de croquer la vie. Elle est totalement métamorphosée ! Herman est fier de son épouse car il voit l’envie dans le regard des autres. jamais il n’a rencontré une femme mariant aussi bien allègrement, beauté et dynamisme. Il est loin de s’imaginer quel résultat détonnant peut donner un tel mélange !

En savoir plus sur http://justineoulemprisedessens.e-monsite.com/pages/extraits.html#tEwDAddYrTcAu6b2.99

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode