Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de JustME21 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Charley Davidson, Tome 9 : Neuf tombes et des poussières Charley Davidson, Tome 9 : Neuf tombes et des poussières
Darynda Jones   
J'adoré ce tome, un peu moins que les autres tomes mais j'ai tout de même adoré.

J'étais frustrée pendant tout le livre qu'elle ne reconnaisse personne. J'avais envie de secouer Charley et de lui dire de se rappeler. Ca m'a fait mal au coeur de voir les autres, qu'ils ne puissent rien y faire, à quel point ils étaient "perdus". Par contre, heureusement qu'elle n'avait pas perdu son sens de l'humour et son esprit totalement déluré. Il y énormement de situations et de répliques qui m'ont fait pleurer de rire.

Mais bon, ça devient un peu lassant parce qu'elle met énormement de temps à retrouver la mémoire et que les personnages secondaires ne peuvent pas faire grand chose.

Mais on peut voir que cette fille, même amnésique, attire les ennuis comme un aimant.

Par contre, la fin m'a fait versé quelques larmes, j'étais contente pour elle mais triste pour son père.

J'ai plus que hâte de lire le prochain tome, même si ça va être dur d'attendre autant.
L'Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe L'Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe
James Dashner   
http://wandering-world.skyrock.com/3126268951-L-epreuve-Tome-1-Le-Labyrinthe.html

Oh god. Ce livre, c'est une bombe ! On a le cœur qui explose, le souffle qui se brise, les mains qui tremblent et le veines gorgées d'adrénaline à chaque chapitre. Purée, quel roman !!! Je ne me suis pas ennuyé une minute ! Mais, genre, vraiment. Pas une seule seconde je n'ai pensé à lâcher L'épreuve. Je peux vous assurez que lire 400 pages en à peine trois jours et en pleine période de cours, c'est vraiment un exploit ! Mais ce fût tellement tellement tellement facile grâce à ce roman... Une fois qu'on commence à lire une page, impossible de s'arrêter. Les lignes défilent pratiquement d'elles-mêmes. On se laisse piéger par le Labyrinthe aussi facilement et docilement que les Blocards, et c'est une expérience tout aussi troublante qu'exaltante.
L'épreuve est définitivement un livre d'action. Seigneur, un nombre incalculable de rebondissements vous attendent ! L'intrigue est juste palpitante ! James Dashner sait réellement comment nous tenir en haleine d'un bout à l'autre de son histoire. C'est tellement impressionnant ! Aucune seconde de répit ne nous est accordée, c'est aussi simple que ça. Chaque chapitre possède son lot de surprises et de retournements de situation. C'en était presque jouissif ! En tournant la page suivante, on sait pertinemment que quelque chose va nous achever, et c'est formidable. On ne se repose pas une seule minute. On reste aux aguets, toujours prêts à affronter la prochaines épreuve... Et BAM, un chose énorme à laquelle on ne s'attendait absolument pas pointe le bout de son nez. Ouaw. Juste ouaw. J'ai été sidéré énormément de fois. L'auteur a doté son récit de milliards coups de théâtre tout en parvenant à mettre en place une intrigue cousue à la perfection. Dans les dernières pages, tout s'imbrique parfaitement. Et c'est un schéma bouleversant auquel nous faisons face ! Ouaw ! Surtout que monsieur Dashner maîtrise aussi l'art de nous donner envie d'avancer dans son récit. En effet, il pose des milliers de questions et n'en distillent les réponses que très lentement ! Un peu plus de temps pour les recevoir, et cela aurait été ennuyant. Mais là, il ne dépasse pas cette limite dangereuse. Il gère tout brillamment. Une plume vive et efficace, qu'il me tarde de retrouver !
Bien évidemment, l'action ne voit pas le jour toute seule... Nous rencontrons, ici, Thomas, un jeune homme envoyé dans un lieu étrange : le Labyrinthe. Dès le départ, j'ai bien senti que l'histoire allait me plaire. Une ambiance oppressante, des créatures étranges, des dizaines d'adolescents déboussolés et des morts à répétition... Une explosion de suspense et de mystère assez rare dans mes lectures. Si l'intrigue m'a énormément plu, je dois bien reconnaître que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Thomas, ou à tous les autres protagonistes. En effet, on reste beaucoup trop en surface avec eux, alors que tout le reste est ultra intense. Du coup, le roman ne sera pas un coup de cœur. Il m'a manqué cet attachement si important à mes yeux avec le héros de l'histoire. Si l'auteur a réussi à me renverser avec ses rebondissements, ça n'a pas été le cas avec ses personnages... Dommage.
Heureusement, très rapidement, la situation au sein du Labyrinthe va se compliquer. Une fille va y faire son entrée... et va modifier toutes les convictions des jeunes hommes qui y habitent. Car cette fille, Teresa, est la seule et unique personne de sexe féminin qui a pu accéder au Labyrinthe en deux ans. Et, aux yeux des Blocards ( les personnes vivants dans le Labyrinthe ), c'est un très mauvais présage. Hiiiiiiiiii, je ressens encore toute l'excitation qui m'a traversé en découvrant les nombreuses énigmes qui tournent autour de Teresa mais également de Thomas. On comprend très vite qu'ils sont liés, et qu'un destin inattendu leur est réservé. Démarre alors une folle bataille pour l'espoir, l'amour, l'amitié et la survie.
En parlant d'amour, je me dois de vous avertir que celle contenue dans ce roman est vraiment, vraiment, très légère. Il n'y en a pas vraiment, pour tout vous dire. On pourrait croire que c'est fait très embêtant, mais pas du tout ! Il y a tellement d'autres choses sur lesquelles se focaliser qu'on ne remarque même pas le manque de romance et sentiments amoureux. Et pour que cet aspect ne me manque pas, c'est vraiment que les autres éléments du livre sont décrits merveilleusement bien !
On dévore le roman avec une frénésie difficilement contrôlable. Une fois parvenus aux dernières 100 pages, impossible de refermer le livre avant d'en connaître la fin. La fin... Haaaaa, quelle conclusion explosive !!! Venant de James Dashner, je n'en attendais pas moins. Il répond à toutes nos interrogations et laisse à la fois beaucoup d'énigmes en suspens. Pile assez pour nous donner envie de sauter sur le tome deux, en fait. Les derniers chapitres sont dévastateurs, et ils nous ramènent, comme beaucoup de romans en ce moment, au cœur du genre dystopique. Un peu comme pour Divergent Tome 2 ou The Other Life, on comprend que tout ce qui s'est déroulé ici n'est qu'une infime pièce du puzzle, et j'ai trouvé ça réellement super ! C'est bluffant !
En résumé, L'épreuve Tome 1 est un premier opus vraiment captivant. On plonge dans un univers ensorcelant et effrayant, qui nous prend aux tripes. On se laisse prendre au jeu avec une facilité déconcertante, et il est juste impossible de s'échapper du Labyrinthe avant d'en avoir trouvé la sortie, à savoir le dernier mot du récit. Je suis tellement impatient de lire la suite que je me tâte depuis des jours pour savoir si je ne vais pas la commander en anglais... Pour que j'en arrive à ce point-là, c'est vraiment qu'il s'est passé quelque chose ! Une lecture coup de poing, à la fois haletante et sensationnelle, qu'il ne faut absolument pas louper !

par Jordan
L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée
James Dashner   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/08/lepreuve-tome-2-la-terre-brulee.html

Généralement lorsqu'un tome 1 est trop bien, le second déçoit. C'est un peu une loi élémentaire de la littérature Young Adult. Et puis, il y a ce livre. Ce second tome tout aussi fascinant, complexe, addictif et génial que le premier.

Dès le premier chapitre, le roman est lancé sur les chapeaux de roues. James Dashner a prit le parti de ne pas nous imposer d'ellipse de temps, et nous repartons donc au point où le premier tome s'était arrêté. Non seulement cela donne une vraie continuité à ce second tome, mais en plus le rythme ne perd pas de temps à également reprendre comme en quarante. Les ennuis s'empilent donc de nouveau très rapidement avec le début de cette nouvelle épreuve et la découverte de l'existence d'un groupe B. En tant que lecteur on ne se pose pas de questions et on repart dans cette histoire avec des questions pleins la tête.

Cette seconde épreuve imaginée par WICKED afin de tester les adolescents apporte également avec elle son lot d'obstacles et de nouvelles questions. La principale étant : en qui Thomas peut-il avoir confiance ? A part Newt et Minho, les autres personnages sont très vite devenus très suspect à mes yeux. A commencer par Teresa, qui disparaît mystérieusement durant la nuit en laissant derrière elle une fiche de WICKED la qualifiant de "Teresa Agnes : La traître", et Aris, qui lui apparaît à la place de Teresa et s'avère être le sujet masculin du groupe B. Si vous, vous avez pas d'énormes doutes qui commencent à se répandre comme une traînée de poudre dès ce moment... Et puis croyez-moi lorsque je vous dis que les doutes ne feront qu’accroître au fil des pages et des événements ! Le moins que l'on puisse dire c'est que James Dashner n'a pas eu la main morte sur les retournements de situations ! Une fois encore mon cerveau est passé plusieurs fois près de la surchauffe. Bref, ce livre m'a mise dans un de ces états... Et comme si on était pas devenus assez parano comme ça au fil de notre lecture, à 80% du roman c'est l'apothéose du retournement de situation qui se met en route. L'auteur nous retourne le cerveau dans tous les sens tellement de fois d'affilés qu'à la fin on ne sait même plus où on en est, et ça c'est un vrai régal.

Concernant les personnages, si j'avais apprécié Thomas dans le premier tome, je l'ai vraiment adoré dans celui-ci. Le phénomène d'identification se déclenche vraiment dans ce second tome, et surtout on s'attache encore plus au jeune homme. Comme je l'ai dis plus haut, j'ai également une fois de plus beaucoup apprécié Newt et Minho qui sont décidément des personnages qui savent se faire discrets mais sont de vrais soutiens. Les personnages féminins ne sont cependant toujours pas à la fête puisque la seule réellement présente est Brenda, une jeune femme que les garçons rencontrent lors de leur périple, et qu'elle souffre du même problème que Teresa lors du premier tome : une vraie distance entre elle et le lecteur qui la rend difficilement attachante et appréciable. Je ne m’appesantirais également pas plus que nécessaire sur le personnage de Teresa, pour cause de risque de spoilers, mais dirais simplement que j'ai décidément beaucoup de mal avec elle. Si dans le premier tome elle m'avait laissé indifférente, elle m'a carrément déplu dans celui-ci...

Après, je vais quand même souligner un petit point négatif qui pourra peut-être en gêner certains. En effet, ce tome se repose énormément sur le mystère qui s'épaissi et qui donc nous porte au travers des quelques petites baisses ponctuées dans le rythme général. Cependant le fait est qu'on commence à être vite perdus dans cette histoire. J'ai l'impression de ne toujours pas voir appris grand chose de concret durant ces deux volets et qu'au contraire les choses se sont nettement compliquées avec chaque nouvelle pierre apportée à l'édifice.

En conclusion ce second tome de L’Épreuve fut une nouvelle réussite pour ma part. Tout comme le premier tome je le qualifie volontiers d'haletant, captivant, et de très grande qualité. James Dashner prend un malin plaisir à faire s'effondrer toutes nos certitudes et personnellement, même si mon petit cœur en a souffert, j'ai adoré ça. Le troisième, et ultime, tome s'annonce définitivement savoureux !

par Althea
La Prophétie de Glendower, Tome 3 : Blue Lily, Lily Blue La Prophétie de Glendower, Tome 3 : Blue Lily, Lily Blue
Maggie Stiefvater   
Après deux premiers tomes qui, selon moi, étaient excellents, il fallait bien que je lise le troisième. C'était complètement inimaginable que je ne le fasse pas. Pour être tout à fait honnête, ça fait déjà plusieurs mois que j'ai lu Blue Lily Lily Blue. Mais je ne sais pas pourquoi (sincèrement pas), je n'avais toujours pas encore écrit de commentaire dessus. Peut-être parce que j'ai conscience que c'est bientôt la fin et que je n'ai absolument pas envie que ça se termine. Peut-être parce que même si j'avais beaucoup de choses à dire je ne savais pas quels mots choisir pour le faire...

Il n'empêche qu'à présent, c'est l'heure de vous dire ce que j'ai bien pu en penser. Et avec le recul, je trouve même mon avis sur ce troisième tome de The Raven Cycle beaucoup plus clair !

Autant le dire tout de suite, je ne me souviens pas de tout et parfois mes souvenirs peuvent être un peu flous mais je vais faire de mon mieux pour écrire un commentaire clair. ^^

Avant tout, ce que j'aime le plus dans cette saga, au-delà de l'intrigue qui est superbe, ce sont les personnages. Ils ont un truc, ne me demandez pas quoi parce que je ne sais pas, qui fait que je les aime d'un amour fou. Ils sont purement géniaux, chacun à sa manière.

Ah, je sens que mon commentaire va être un vrai bazar...

Quand on parle personnage, souvent on parle ensuite des différentes relations qu'il y a entre ceux-là. Eh bien, dans ce troisième tome, j'ai adoré les relations entre les personnes plus que lors des deux premiers tomes. Alors qu'il faut savoir que j'étais déjà folle des relations entre les personnages dans les deux premiers tomes. L'évolution de la relation de Gansey et Blue ainsi que celle de Ronan et Adam, c'était super ! Mon pauvre cœur a eu du mal à supporter tout ça. ^^ Je ne mettrais pas de mot sur ces relations parce que je n'en trouve pas. C'est quelque chose qu'il faut découvrir.

Voilà, c'est ça ! Je ne trouve jamais les mots pour les tomes de The Raven Cycle parce que ce n'est pas quelque chose sur lequel on met des mots : c'est quelque chose qu'il faut vivre, ressentir, découvrir par sois-même. C'est ce qui fait que cette saga est géniale.

Ce tome est complètement dingue ! [spoiler]Persephone aide Adam en ce qui concerne son lien, sa relation, avec Cabeswater, Ronan cherche un moyen de réanimer sa mère et il avoue à Adam que c'est lui qui a rêvé Matthew, son petit frère -si mes souvenirs ne sont pas trop erronés-...[/spoiler]

On rencontre de nouveau personnage : Piper [spoiler]qui prendra l'Homme Gris en otage[/spoiler], Colin Greenmantle [spoiler]qui est le boss de l'Homme Gris, il débarque en ville pour le punir de l'avoir trahi[/spoiler], Jesse Dittley [spoiler]qui 1. est aussi sur la liste de ceux qui vont mourir, tout comme Gansey et 2. dans la cave de Jesse se trouve une tombe qui renferme Gwenllian, la fille bâtarde de Glendower. Elle a passé quelques centaines d'années dans sa tombe, sans dormir, donc on peut comprendre qu'elle soit un peu timbrée. Qui ne le serait pas ?[/spoiler] et Henry Cheng.

Des personnages aussi intéressants les uns que les autres, pour différentes raisons. C'est simple, j'aime les personnages de Maggie Stiefvater.

[spoiler]Aussi je ne me souviens plus si on le savait déjà dans les deux premiers tomes ou non mais lorsqu'ils auront trouvé Glendower et que celui-ci leur accordera une faveur -un voeu, quoi-, Gansey veut demander que Noah soit sauver. Ce qui me fait penser qu'avec ce vœu ils pourraient sauver Gansey qui est censé mourir... Alors, Noah ou Gansey ? Dure, dure, la vie des Raven Boys... On verra ça dans le quatrième tome ![/spoiler]

La fin de ce merveilleux tome est à la hauteur du reste du bouquin : [spoiler]On a une Persephone qui meurt (triste) et une Blue qui retrouve non seulement sa mère (Maura) mais aussi son père (Artemus).[/spoiler]

Tout ça pour dire que ce fut un tome extra ! De ce que je m'en souviens... ^^ Non mais sérieusement, je recommande cette saga. Elle vaut vraiment, vraiment, le coup d'être lue. Voilà, c'est définitif, je suis fan ! Maggie Stiefvater et les Raven Boys m'ont conquis !

Maintenant reste plus qu'à attendre le quatrième tome qui, à l'heure actuelle, ne va plus trop tarder. Rien que d'y penser je me sens nerveuse ! ^^ Je ne veux pas que ça se termine... peut-être que je mettrais encore plus de temps à poster mon commentaire sur The Raven King quand il sera sorti et que je l'aurais lu. ^^ La fin approche, j'y crois pas !

En deux mots : addictif et passionnant.

par Sheo
La Prophétie de Glendower, Tome 1 La Prophétie de Glendower, Tome 1
Maggie Stiefvater   
http://wandering-world.skyrock.com/3129441122-Raven-Cycle-Tome-1-The-Raven-Boys.html

Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Quel bonheur d'avoir pu retrouver la plume de Maggie Stiefvater dans un nouveau roman ! Son monde, sa culture, ses légendes et sa prodigieuse écriture m'avaient terriblement manqué ! Avec The Raven Boys, Maggie innove encore, sort des sentiers battus et nous emmène avec ses nombreux protagonistes dans un lieu gorgé de magie et de mystères... Le truc avec ce récit, c'est qu'il vous tourmente et vous hante sans cesse. Je n'arrêtais pas d'y penser ! Au lycée, à table, ou bien lorsque j'avais quelques minutes pour moi mais que je n'avais pas le roman sous la main ! L'univers captivant de cet ouvrage nous colle à la peau, c'est aussi simple que ça. Une fois que l'on se risque à ouvrir le roman et à pénétrer dans son climat ténébreux et tellement passionnant, impossible de pouvoir en sortir !
Maggie Stiefvater nous permet, une nouvelle fois, de rencontrer des personnages entiers, authentiques, et définitivement humains. On a beau voyager au cœur d'une intrigue fabuleuse avec une dizaine de protagonistes, impossible de ne pas s'attacher à chacun d'entre eux. C'est là que réside l'énorme potentiel de l'auteure, d'ailleurs. Qui d'autre qu'elle est capable de nous permettre de créer des liens avec autant de héros. Franchement ? Que ce soit avec quatre Raven Boys, Blue, Maura ( sa mère ) ou Calla et Perséphone ( ses tantes ), on se lie véritablement à leurs personnalités et à leurs histoires. En fait, plus j'y pense et plus je réalise que je ne pourrais vraiment pas choisir mon héros préféré, vu qu'ils m'ont tous plu. Les Corbeaux, Adam, Gansey, Noah et Ronan, sont tous ultra attachants et adorables. Chacun à sa manière, ils nous touchent, nous troublent, nous renversent et nous bouleversent. Chaque garçon possède sa propre identité, son propre rôle dans l'intrigue et son propre pouvoir pour nous attirer dans ses filets. C'est vraiment quelque chose ! Et je dois bien reconnaître que les Raven Boys me manquent déjà... Attendre un an avant de les retrouver ne va pas être une mince affaire. Blue est également une protagoniste passionnante à suivre. Je me suis tout aussi intéressé à elle qu'aux Corbeaux, en fait. C'est une jeune femme sincère, mature, tendre et bienveillante que j'ai adoré. De plus, elle sait être très drôle ! Souvent, les échanges avec sa famille ( qui est également très très agréable à découvrir ) m'ont énormément fait rire. Sa mère, Maura, est juste tordante et un peu folle. Je l'ai beaucoup aimé !
On commence un peu à connaître Maggie Stiefvater. En tout cas, me concernant, c'est le cinquième roman de l'auteure que je lis, donc je savais à peu près à quoi m'attendre niveau intrigue. En effet, même si j'ai adoré plonger au cœur de cette histoire riche en suspense et en mystères, le manque de retournements de situation s'est pas mal fait sentir. Exactement comme pour Frisson, Fièvre, Fusion ou encore Sous Le Signe Du Scorpion, Maggie ne décrit que très peu de coup de théâtre. Pour certains, cet aspect, enfin ce manque, risque d'être gênant. Pour moi, même si cela m'a un peu refroidi au départ, tout c'est très bien passé malgré tout. Bon après, j'ai l'habitude de cette auteure, donc ça vient peut-être de là... Mais en même temps, comment ne pas passer au-dessus de cette absence de "vraies" surprises quand Maggie nous permet de découvrir autant de légendes ensorcelantes et d'histoires teintées de magie et de secrets ? Sincèrement, j'ai été absorbé par ce récit de la première à la dernière page. J'ai adoré en apprendre plus sur les lignes telluriques, ces lieux où l'énergie du monde est décuplée, sur les légendes galloises et romaines, sur les endroits de la planète où l'irréel prend le pas sur notre normalité, sur les esprits, les fantômes, la route des morts... Franchement, c'est génial. Juste génial. Maggie m'a permis de passer des heures sur mon ordinateur ou mon téléphone pour en apprendre plus sur les ley lines ( les alignements de certains sites sacrés et les lignes telluriques ) et, rien que pour ça, le roman mérite bien son excellente note. Quel autre auteur dans ma vie m'a poussé à faire ça ? Aucun. Merci Maggie pour ces découvertes ! Merci beaucoup !
Autre détail ultra important à souligner : la plume de l'auteure. Hé là, ouaaaaaaaaaaaw quoi. Ok, Maggie ne nous écrit pas de longs chapitres avec un retournement de situation à chaque fois. Mais, au moins, elle s'arrête vraiment sur chaque ambiance, chaque atmosphère, chaque sentiment, chaque sensation. Maggie à la pouvoir de nous faire ressentir des choses intenses et réelles. Palpables, même. Tout est ultra visuel. Chaque sensation nous percute et nous brûle. Madame Stiefvater sait comment nous posséder corps et âme. Elle maîtrise les mots et les tournures de phrases avec brio. Vraiment, ce fût un plaisir immense de retrouver son écriture si unique et parfaite.
J'aimerais aussi vous parler de la romance dans l'histoire... En fait, il n'y en a pas. Quelques caresses, et encore... Le truc, c'est que, ça aussi, ça ne m'a posé aucun problème. On ne s'attend évidemment pas à découvrir un couple qui s'aime passionnément, vu que Blue et censée tuer son véritable amour en l'embrassant. Du coup, c'est comme si tout était décuplé par ce refoulement et cette malédiction. Surtout qu'au fur et à mesure de notre lecture, on doute sans arrêt sur l'identité de la véritable âme-sœur de Blue. Quatre garçons pour une fille, aucun pentagone amoureux ( je vous rassure ) et un résumé qui semble en dire trop... Pourtant, les retournements de situation côté romance sont bien présents, je vous le jure ! Même s'il n'y a, au final, aucun baiser échangé, la tension amoureuse est bien là...
L'histoire se laisse donc lire avec une immense fluidité. On laisse entraîner dans ce tsunami d'intensité, de lumière, de légendes, de personnages profonds et de ténèbres entêtantes sans aucun mal. La fin du récit m'a beaucoup plu ! En effet, tout s'accélère légèrement, quelques masques tombent, des révélations nous sont offertes, et pas mal de questions trouvent finalement leurs réponses. Pas de gros et horribles cliffhangers, et pas de fins qui nous poussent à vouloir la suite immédiatement. Quoi que... Même si les surprises ne sont pas vraiment au rendez-vous dans les ultimes pages, moi j'en veux toujours plus ! Le climat si fascinant, envoûtant, attractif et enchanteur du récit est véritablement obsédant. Intense, noir et obsédant. Trois mots qui décrivent à merveille le roman qu'est The Raven Boys.
En résumé, Maggie Stiefvater se réinvente, et ça fait du bien. J'ai adoré rencontrer Gansey, Blue, Adam, Noah et Ronan ( d'ailleurs, je suis fan de leurs prénoms ! J'aime toutes ces sonorités qui sortent de l'ordinaire ! ), voyager dans un univers terriblement captivant, retrouver la plume exquise de l'auteure et être tourmenté à longueur de journée par ce récit inoubliable. Les Raven Boys et Blue me manquent déjà, et je suis vraiment vraiment vraiment vraiment pressé de les retrouver en 2013 ! Vite, vite, vite Maggie, écrivez-nous la suite de la saga Raven Cycle !

par Jordan
La Prophétie de Glendower, Tome 2 : Les Voleurs de rêves La Prophétie de Glendower, Tome 2 : Les Voleurs de rêves
Maggie Stiefvater   
Wouah... Wouah... Wouah... !!!
Je l'avoue, j'étais un peu réticente à l'idée de lire ce second tome. Surtout quand j'ai vu que tous les commentaires disaient presque la même chose : [spoiler]la relation de Blue et Gansey n'était "pas vraiment approfondie", qu'elle passait surtout au "second plan"[/spoiler]
Mais pourtant, POURTANT, j'ai complétement été happée par l'histoire ! Elle m'a transporté ! L'histoire m'a permit de voyager vers des terres, vers des mondes lointains, inconnus !
Oh mon dieu ! J'ai vraiment, j'ai LITTÉRALEMENT adoré ce deuxième tome !
La plume de l'auteure est tellement sublime !
L'histoire est tellement superbe !
Et, [spoiler]malgré la "non-présence" importante de Blue et Gansey, les moments qu'ils passent ensemble sont tellement mignons, tellement électriques et remplies d'intensité ![/spoiler]

Et cette fin... CETTE FIN ! Je vais vraiment avoir du mal à m'en remettre !
Après une lecture riche en émotions, riche en rebondissements et riche en révélations, j'ai complétement été scotchée par cette fin ! Une fin pleine de promesses ! De promesses qui laissent entrevoir quelque chose de grandiose, d'épique et où on va devoir s'accrocher !

La quête n'est pas encore finie ! Et, j'ai vraiment hâte de connaître la suite !

par MissNaais
La Prophétie de Glendower, Tome 4 : The Raven King La Prophétie de Glendower, Tome 4 : The Raven King
Maggie Stiefvater   
«Dreamers are to be classified as weapons.»

J'ai peut-être, je dis bien peut-être, attendu dix minutes avant de commencer à écrire ce commentaire après avoir terminé The Raven King.
J'avais besoin d'un moment pour retrouver mon cœur que j'avais paumé quelque part dans ce livre. Je l'aurais bien laissé avec cette histoire mais il se trouve que j'en ai encore besoin, pour toutes les histoires à venir.
Enfin bref.

The Raven King me terrifiait. C'est la raison pour laquelle il m'attendait sagement dans ma PAL depuis fin Avril. Et puis hier, j'ai trouvé le courage de me lancer dans ce dernier tome d'une saga que je ne serais jamais capable d'oublier.
Et sans déconner, je n'ai pas pu m'arrêter. Il fallait toujours que je lise une page de plus. Et vous connaissez tous ce truc. J'ai donc lu encore une page. Et encore une. Une autre. Encore une autre. Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de page à lire et qu'il ne reste que moi et mon pauvre cœur.

Oui, j'ai aimé cette quatrième et dernier tome comme j'ai aimé toute cette saga. Oui, j'aurais pleuré si j'avais encore des larmes à verser. Oui, tout ça va me manquer. Et là tout de suite, je ne suis pas sûre de savoir comment gérer mes sentiments.

L'histoire a toujours été superbe. Dès le départ, elle m'a conquise, elle a pris une part de mon cœur et cette part en question ne m'est jamais revenue. Elle ne me reviendra jamais.
Je vais vouer un amour éternel à cette saga.

Maggie Stiefvater a su rendre son histoire magique et authentique. Il y a quelque chose dans cette histoire que j'aime absolument mais sur lequel je ne pourrais jamais mettre de mot. Parce que je n'en connais aucun qui puisse expliquer mon sentiment.
Mais je l'aime en tout cas, ce sentiment.
Et cette histoire toute entière.

Et j'aime ces personnages. Je me suis attachée à ce qu'ils sont. Chacun est différent, ils me paraissent tellement humains que parfois j'arrive presque à me convaincre qu'ils sont quelque part dans le monde, à vivre.
Je suis folle de cette saga. Et à partir du moment où vous êtes fou de quelque chose, je suis suppose que vous devenez fou, tout bêtement.

J'adore Gansey et la passion qu'il a voué à sa quête pendant tant d'années.
J'adore Blue et sa personnalité, tout simplement.
J'adore Henry qui me semblait si clair et si complexe à la fois.
J'adore Noah et son histoire. [spoiler]J'aurais quand-même aimé qu'on le voit d'avantage. On ne l'a presque pas vu dans ce tome, il m'a manqué. Et j'ai un peu eu l'impression que les autres l'ont zappé. Oups.[/spoiler]
J'adore Adam et sa façon de vous briser le cœur sans l'avoir voulu et ensuite de vous réparer sans l'avoir cherché.
J'adore Ronan dont le côté rebelle et adorable forment un mélange parfait.
Je suis tombée amoureuse de chacun d'eux.
Et j'adore la bande qu'ils forment.

La romance n'est pas au premier plan et en même temps depuis le début, elle est ancrée dans l'histoire. Et la romance dans ce quatrième m'a torturé. Mon pauvre petit cœur.
[spoiler]Blue et Gansey sont super mignons.
Pynch. Adam et Ronan, mon dieu. J'ai jamais rien connu d'aussi bon, d'aussi beau.[/spoiler]

J'aurais aimé que ça ne se termine jamais. Il n'existe aucune aventure comme celle des Raven Boys et de Blue. Personne n'a écrit une aventure aussi authentique et je ne pense pas que quelqu'un le fera un jour.
Et c'est bon.
Je bénie le jour où Maggie Stiefvater s'est lancée dans cette aventure.

Ce quatrième tome ne m'a pas déçue. À vrai dire, il a même dépassé toutes mes attentes. Mais j'ai quand-même cette impression qu'il manque quelque chose. Qu'il y a quelque chose d'incomplet. Je sais que tout ne peut pas être parfait. Mais il me manque quelque chose et ça me frustre. [spoiler]Notamment au niveau de la relation entre Ronan et Adam.
Notamment au niveau de l'épilogue. À la dernière ligne, je me suis dit "Et après ?"
Et ça m'a un peu brisé le cœur qu'ils se séparent. Chacun cherche différentes choses de la vie, ce que je comprends totalement et c'est ce qui rend l'épilogue génial.
Et puis, quelque part il y a toujours ce lien entre eux.
Mais j'ai un peu eu comme l'impression que c'était définitif comme séparation.
J'aurais aimé qu'ils soient ensemble une dernière fois.[/spoiler]
Malgré tout, je suis plus que satisfaite, ce qui pourrait sembler assez contradictoire. Mais bon.

La fin. Je me demande encore comment j'ai pu y survivre. Je l'ai trouvé superbe, à la hauteur de ce qu'on pouvait en espérer. Tout semblait à la bonne place, comme quoi c'était ainsi que ça devait se passer.
Et même si c'était pas super surprenant, cette fin reste absolument géniale.
[spoiler]Ils trouvent Glendower mais découvrent que celui-ci est mort depuis des siècles.
Ils ont un démon à tuer. Alors le moment tant redouté et tant attendu depuis le premier tome arrive enfin : Gansey doit mourir pour sauver tout ça. C'est un sacrifice. Alors il demande à Blue de l'embrasser.
Blue l'embrasse et comme il est son véritable amour, Gansey meurt.
On dit au-revoir à Noah. (Définitivement je suppose puisqu'il m'a l'air de partir pour de bon). Je vais finir par pleurer, ne vous en faites pas.
Et au final, Gansey retrouver la vie grâce à Cabeswater, entre autre.[/spoiler]

Tout va me manquer. Les personnages vont me manquer après m'avoir fait rêvé pendant quatre merveilleux tomes.
Sincèrement.

The Raven King est l'excellente conclusion d'une excellente saga. Une histoire de quête, d'amour et d'amitié. Une histoire de magie et de rêves.

«forsan et haec olim meminisse juvabit»

par Sheo
Off-Campus, Tome 1 : The Deal Off-Campus, Tome 1 : The Deal
Elle Kennedy   
J'ai absolument tout adoré dans ce livre.
Absolument TOUT. C'était tellement une histoire réaliste, une histoire ou les sentiments prennent le temps d'évoluer où les personnages apprennent à se connaître. Ce n'est pas le genre d'histoire d'amour ''je tombe en amour au premier regard'' non ici l'auteur nous offres une histoire bien battit et puissante & très réaliste. On passe de je ne t'apprécie pas beaucoup, à je t'aide pour tes révisions à je t'apprécie & on devient amis. Puis on passe du stade amis au stade on se désirent puis viennent les sentiments & la relation. C'était génial j'ai adorée voir nos merveilleux personnages évoluer, voir leur histoire se construire, se bâtir tranquillement et un coup dedans WOW on en veut juste plus encore plus. J'ai été charmer par Garret et le fait qu'il assume ses sentiments envers Hannah quand il se rend compte qu'il veut plus. J'ai aimer que Hannah ne soit pas le genre de personnage qui tome sur les nerfs en acceptant tout sans broncher etc. Elle est forte, belle, intelligente, talentueuse & une fois qu'elle sait ce qu'elle veut elle assume & je l'ai adorée du début à la fin. Garrett aussi vraiment j'ai aimer qu'il soit bon vivant, drôle, agréable, beaux comme pas permis, talentueux & fort lui aussi. Ce sont deux personnages qui ont vécu chacun une épreuve difficile & ils l'affrontent vraiment bien.

La romance est tellement belle & agréable. L'ambiance & l'univers de ce livre est super. L'auteur aborde des sujets sérieux mais les manies d'une tel manière que le livre reste léger c'st tout simplement brillant & les personnages secondaires sont géniaux aussi. C'est un livre tellement bien écrit avec une romance comme je les aimes. L'auteur nous offres vraiment quelques choses de qualité ici avec Off-Campus. Vraiment je manques de mot pour dire à quel point j'ai aimée, adorée l'histoire d'amour entre Hannah & Garrett à quel point je me suis régaler avec leur parcours, leur sentiments & la magnifique chimie qui opère entre eux tout au long du livre. Je me suis laisser emporter dans l'univers du livre je m'aurais crue à l'université c'était tellement présent, tellement bien manier. C'était une lecture addictive & fabuleuse. J'ai bien hâte de me lancer dans l'histoire de Logan quoi que Garrett & Hannah vont vraiment me manquer. Heureusement j'imagine que nous allons les retrouver un petit peu dans le prochain roman.

C'était mon premier roman de Elle Kennedy & ce ne sera définitivement pas mon dernier. J'ai absolument tout aimer dans ce livre. J'ai été charmer par sa plume & son talent, par ses personnages & son histoire, l'univers dans le quel on gravite c'était de toute beauté. Off-Campus mérite d'aller dans ma palme d'or. Je suis tellement heureuse d'avoir lue ce petit bijoux. Une magnifique histoire lisez-le.

par Marieno89
Off-campus, Tome 3 : The Score Off-campus, Tome 3 : The Score
Elle Kennedy   
J'avais déjà exprimer mon amour envers Elle Kennedy & sa merveilleuse plume après l'avoir découvert avec The Deal & puis j'ai continuer avec The Mistake qui était tout aussi bon. Alors imaginer combien j'étais heureuse de me lancer dans The Score qui est l'histoire de Dean que l'on a vue dans les tomes précédents & D'Allie que l'on appercue dans The Deal puisqu'elle est la meilleure amie d'Hannah. J'étais littéralement impatiente pour sa sortie et je me suis jeter dedans tête première. Et WOW coup de cœur. Ce livre est parfait j'ai été totalement happer par l'histoire.

C'était une lecture complètement addictive, agréable, drôle & à la fois émouvante. J'avais une vision de Dean dans les romans précédents et en avançant dans ma lecture je me suis rendue compte à quel point Dean est plus qu'un Ladies man. Oui le gars aime définitivement le sexe mais il est juste tellement plus. Il est heureux, libre d'esprit, intelligent, malgré sa richesse il a les pied sur terre. Il est drôle, amusant, sexy comme pas permi & c'est une vrai bête de sexe. Je veux dire le gars m'a vraiment surprise. J'ai adoré son personnage. Allie aussi est géniale, vraiment géniale en fait. Elle est belle, forte, amusante, drôle & agréable. Les deux sont supers mais ensemble ils sont phénoménal selon moi.

Leur histoire commence par un coup d'un soir mais très vite Dean qui ne fait pas dans la répétition se rend compte qu'il veut encore Allie. Et de là l'histoire commence et c'est un vrai régale c'est deux là sont juste parfait. L'alchimie entre les deux personnages est juste immense & tout au long de ma lecture j'appréciais vraiment beaucoup leur moments ensemble, leur complicités, leur discutions, leur chaude séance de sexe et je vous assure que c'est chaud à souhait et la chimie entre eux est super. J'ai découvert un Dean différent de ce que je pensais et tout au long du roman il évolue ainsi qu'Allie. Les deux sont parfaits l'un pour l'autre. L'auteur à fait un travail génial en créant deux personnages aussi bien assortie. Leur romance m'a vraiment beaucoup plus, sans gna gna ou artifice juste vrai & beau. J'ai vraiment eu un immense coup de coeur pour Dean. Il m'a surprise, m'a fait rire et j'ai adoré chaque minute de ma lecture.

C'est aussi agréable de retrouver les autres personnages principaux des autre livres. Hannah, Garret, Logan & Grace ainsi que Tucker. J'ai adoré la sœur de Dean qui est à mourir, elle est drôle & pétillante. Bref le tout était un gros coup de cœur j'ai vraiment adoré les tomes précédents mais j'ai un immense coup de cœur pour celui-ci. The Score était définitivement à la hauteur de toute mes attentes et même plus. Et je dois dire que le talent de Elle Kennedy y est pour beaucoup. Elle a un dont pour créer un univers et de nous plonger dedans et ici l'univers du campus est très bien métriser. Sa plume est belle, fluide & agréable & tout ses personnages sont bien construis avec de belles personnalités bien à eux. Je suis vendue et j'adore cette série. Je suis donc plus qu'heureuse de savoir que Tucker aura sa propre histoire vue comment l'auteur nous laisse dans The Score. Can't wait :)

par Marieno89
The Maddox Brothers, tome 1: Beautiful Oblivion The Maddox Brothers, tome 1: Beautiful Oblivion
Jamie McGuire   
Pour répondre aux messages un peu plus bas, oui c'est la «suite» de Beautiful Disaster, sur le point de vu de Cami. C'est son histoire d'amour avec Trenton, le frère aîné de Travis. Par contre, l'histoire se déroule en parallèle, au même moment que Beautiful Disaster.
J'ai trouvé l'histoire un peu moins rebondissante que celle de Beautiful Disaster, en sens que Trenton est plus réfléchi et moins explosif et possessif que Travis. Néanmoins, j'ai adoré l'histoire. Trenton a toujours été amoureux de Cami, et Cami a fuit les Maddox toute sa vie. Sauf que lorsqu'un Maddox est amoureux...
Et puis il y a le mystérieux TJ, petit copain longue-distance de Cami...
Bref, des personnages croustillants, un histoire pleine de rebondissement. J'ai adoré :)