Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ka_ro : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
L'Amour Interdit, Tome 2 : Hadès L'Amour Interdit, Tome 2 : Hadès
Alexandra Adornetto   
Hades, la suite de Halo, se révèle être beaucoup plus prenant que son prédécesseur ! J'ai adoré me perdre dans ce nouveau chapitre des aventures de Bethany et de Xavier... Ce roman regorge d'action et de surprises. Du coup, il est réellement plus intriguant que le tome 1. On entre dans le coeur de l'histoire, et c'est génial.
Dès le départ, on plonge dans un univers déroutant et captivant ! Souvenez-vous de mon avis sur Halo... J'avais beaucoup aimé, mais certains passages étaient "mous", lents, et l'intrigue en elle-même n'était pas vraiment dotée de rebondissements spectaculaires. Hades rattrape ces petits moins, car à partir de la première page, j'ai été ancré dans le roman ! On retrouve Beth, Xavier, Gabriel, Ivy et Molly et ça fait du bien ! Quelle joie de partager à nouveau du temps avec eux ! C'est vraiment une chouette petite bande qu'on a là !
Au début, une magnifique scène nous est offerte... Une qui se déroule pendant une soirée d'Halloween. Raaa, j'adore quand une histoire se passe dans ces moments-là. Tout le monde est déguisé, l'atmosphère est oppressante et mystérieuse... Chaque mot qu'on lit est pesant, et on a l'impression que tout peut basculer d'une seconde à l'autre. C'est exactement ce qui va se passer pour Beth et Xavier. Tous deux ont été invités à passer la soirée du 31 octobre dans une vieille maison loin de toute civilisation avec des tas d'étudiants de leur lycée. Beth n'était pas vraiment enchantée à l'idée d'y aller. En tant qu'ange, tout ce qui concerne la peur et l'horreur n'est pas vraiment sa tasse de thé. Mais pour Xavier, l'homme qu'elle aime, elle accepterait tout.
Une fois là-bas, Beth va être séparer de ce dernier. Xavier va rapidement devoir rejoindre ses amis pour qu'ils aillent se baigner, laissant Beth seule avec sa meilleure amie, Molly, et quelques-unes de ses connaissances. Ensemble, elles vont décider de faire une séance de spiritisme. Là, Beth n'est pas du tout d'accord. Mais face aux encouragements des adolescentes qui l'entoure, elle ne peut pas refuser.
Pendant les premières minutes, rien ne se passe... Jusqu'à que le roman nous fasse frissonner et nous prenne aux tripes ! En effet, d'étranges phénomènes vont alors avoir lieu. La planche de Ouija sur laquelle le groupe de fille jouait se met à fonctionner tout seul... Des courants d'air vont s'élever dans la pièce alors que toutes les fenêtres sont fermées. Pire encore, l'esprit qui communique avec elles veut les prévenir qu'un énorme danger approche. A ce moment-là, tout va s'arrêter, car une personne va briser le cercle. A partir de cet instant, la vie de Beth va chavirer dans les ténèbres.
Cette séance n'aura fait, comme l'avait pressentie Beth, qu'attirer de maléfiques puissances vers elle. Et par ceci, j'entends un très très mauvais démon que nous avons déjà rencontrés... Je parle bien sûr de Jake, cet être malfaisant qui s'en était déjà prit à Beth dans Halo. Il va réussir à l'enlever suite à un plan diabolique dans lequel Xavier va jouer un rôle clé. Bethany n'aura pu l'approcher que quelques secondes avant d'être emportée tout droit... en Enfer.
Elle va alors vivre dans une chambre luxurieuse, avoir des domestiques et vivre dans un monde de richesses... Avec Jake. Bethany va bien sûr se rebeller, et tout faire pour retrouver sa famille, ses amis, et son âme-sœur. Comment ? Dans quel but Jake a-t-il enlevé Beth ? Va-t-elle s'en sortir ? Là-dessus, je ne dirai rien, mais les réponses à ces questions m'ont conquis ! J'ai vraiment beaucoup plus aimé cet opus que le précédent. Tout est beaucoup plus intense, les personnes plus vrais, plus humains, et le contexte encore plus réaliste.
On en apprend également plus sur les conditions de vie des anges, ainsi que sur leurs existences, leurs histoires. J'ai beaucoup aimé les passages où Gabriel et Ivy parlaient de leur nature et de leur fonctionnement. Bien qu'ils soient des anges, ils ne peuvent pas vivre comme des humains. Enfin, pas totalement. Ils sont obligés de penser aux autres avant eux. Du coup, pas mal d'interdits vont nous être transmis. Il y a même un moment où Gabriel et Molly se parlent qui m'a touché. Gabriel se dévoile un peu plus. C'est un protagoniste qui est très intéressant. On découvre aussi Xavier sous un nouveau jour. Il montre un côté de lui courageux, fort, mature et prêt à tout par amour.
D'ailleurs, on sent fortement que le côté catholique et très traditionnel d'Alexandra Adornetto ressort dans ce livre. L'amour est le centre de tout. Il représente tout. Beaucoup de livres expriment la même chose, mais Hades le démontre d'une autre façon... L'amour est présent de différentes manières. Celui qu'on éprouve pour quelqu'un, celui qu'on éprouve pour sa religion, celui qu'on éprouve pour son dieu. Personnellement, ça ne m'a pas du tout dérangé ! Hades est un concentré de romance et d'action qui passionnera tout le monde, j'en suis sûr.
La fin du roman est d'ailleurs très axée sur le côté religieux. Vous comprendrez ce que je veux dire en lisant le livre, mais il est question de sexe. Hé oui ! Du sexe dans Hades, incroyable, non ?! Évidemment, cet aspect de l'histoire est abordé avec beaucoup de délicatesse et d'innocence. Que dire d'autre ? Ha si ! Les dernières pages du livre m'ont laissé pantois ! Puis les derniers mots... Argf ! Comment peut-on nous laisser comme ça ? Je veux la suite moi !
En résumé, Hades est meilleur que Halo. L'histoire est beaucoup plus prenante, et même l'atmosphère du livre est plus envoûtante. Les personnages deviennent plus épais et plus intéressants à suivre. Bethany et Xavier forment toujours un couple magnifique et plein de tendresse, qui m'a touché. En bref, une très bonne lecture qui donne envie de lire la suite parce que sincèrement, la fin est géniale !

http://wandering-world.skyrock.com/3033027538-Halo-Tome-2-Hades.html

par Jordan
Cainsville, Tome 1 : Mauvais Augures Cainsville, Tome 1 : Mauvais Augures
Kelley Armstrong   
Waouh !!! Un roman excellent qui m'a absolument transportée... J'ai dégusté chaque ligne de ce livre époustouflant. Les personnages sont tout ce que j'aime, aussi bien Olivia que Gabriel, avec leurs forces, mais aussi leurs faiblesses et leurs secrets. L'intrigue est passionnante, le mystère omniprésent. Et quelle fin... Je sens que l'attente du tome 2 va me rendre complètement dingue...

par Migabo
Le choix vous appartient Le choix vous appartient
Dean Ray Koontz   
bon livre qui se lit facilement...cependant, l'histoire est un peu loufoque, on ne comprend pas toujours les choix du personnage principal...Ideal pour les vacances
Uglies, Tome 3 : Specials Uglies, Tome 3 : Specials
Scott Westerfeld   
Un livre qui fait réfléchir...On voit où peut mener le progret scientifique si on l'utilise à mauvais escient et la manipulation dont font l'objet tous les habitants de la ville de Tally. Cela montre la facilité de manipuler les gens avec les progrets de la sciences et à quel points les habitants de la ville de Tally sont naïfs.

par butterfly
L'Enlèvement, Tome 1 L'Enlèvement, Tome 1
Anna Zaires   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Je crois que je ne suis définitivement pas une adepte des "Dark Romance"... (COMMENT peut-on trouver ce genre d'histoire romantique ?!?!?!?!)

Ce livre m'a en fait profondément choquée...

Nora est traitée tout du long comme une vulgaire poupée gonflable par Julian, corvéable selon son bon vouloir quand ça lui prend, sans aucun respect pour ses sentiments ou ses désirs (elle n'a même pas le droit d'exprimer ses sentiments - la colère par exemple - sans être "punie")... quasiment toutes les scènes de sexe sont des viols... personnellement, ça ne me fait pas du tout fantasmer qu'une pauvre fille de 18 ans vierge se fasse violer par son "trop beau" ravisseur (remplacez le canon par un mec répugnant physiquement, c'est toujours aussi "romantique" du coup...?).
Le fait qu'elle éprouve du plaisir (qui est une réponse mécanique à un stimulus physique approprié) ne change rien au fait que l'acte est immonde ! (encore plus que de toute évidence, comme le dit Gatou29, elle était attirée par lui donc il aurait très bien la conquérir de manière "traditionnelle")
[spoiler]Je rajouterai également que les raisons de son attirance pour Nora au départ - elle lui rappelle une fillette qu'il a connu quand il était enfant - sont plus que douteuses à mon goût et son comportement est d'autant plus incohérent quand on connaît l'histoire (il se reproche d'avoir essayé de protéger la fillette, de n'avoir pas pu éviter ce qui lui est arrivé - viol et mort - mais... il viole et maltraite Nora ?!? O_O)

D'ailleurs, comment peut-on sérieusement fantasmer sur cet homme (mis à part son soi-disant physique de rêve) ?!? Parce que, franchement, c'est un sociopathe ce mec ! Les personnes qui le trouvent "trop génial" voudraient-elles échanger leur place avec Nora ?!? (ah mais non, puisque Nora n'a pas le choix, vous ne l'auriez pas non plus du coup !)
A part du dégoût et de l'horreur, il ne m'a rien inspiré… Et à la fin du bouquin (même tout le long en fait), je dois dire crûment - alors que je suis plutôt une pacifiste - que la seule chose que j'avais envie de faire, c'est lui taillader les couilles avec un cutter (et tout le reste par la même occasion)...[/spoiler]

Le personnage de Beth m'a profondément dérangé dans son attitude également... cautionner les actes de son "patron" et reprocher à Nora son manque de gratitude envers Julian, surtout connaissant son histoire (elle a été vendue et a dû se prostituer) est révoltant ! tout ça parce qu'elle lui est reconnaissante d'avoir sauvé sa vie ?!?
Passons également sur la réaction (ou plutôt non-réaction) des parents de Nora : leur fille disparaît pendant plus d'un an et c'est comme si ça ne les affectait absolument pas...

Et je n'arrive pas à comprendre comment on peut tomber "amoureuse" d'un homme qui vous enlève, vous séquestre, vous viole et vous bat... ça me dépasse complètement ! (c'est du conditionnement ça, pas de l'amour pour moi).
Nous vendre cette histoire comme une magnifique histoire d'amour, une romance, me donne envie de vomir !

[spoiler]D'ailleurs, la preuve que l'autrice est vraiment tordue… la première pensée que Nora a après que Julian l'ait violée la première fois :

" comment ai-je pu rester là et laisser Julian me faire l'amour ?"

L'AMOUR ?!? Il ne lui a pas fait l'amour, il l'a violée !!! Appelons un chat un chat quoi ! CA, ce n'est pas faire l'amour ! (ou alors je ne sais pas quel genre de relations sexuelles a vécu Anna Zaires dans sa vie…)
Faire l'amour, c'est un partage entre deux adultes totalement consentants ! CA, ce n'est pas du partage ! Ce n'est pas du consentement !
Par ailleurs, écrire des scènes de viols et tortures exactement de la même façon que des scènes de livres classiques érotiques ou de BDSM où les protagonistes sont consentants, c'est quoi le but exactement si ce n'est d'érotiser (ou plutôt de tenter d'érotiser) ces actes immondes ?!?
Anna Zaires est vraiment tordue dans sa tête à mon avis...[/spoiler]

En bref, je crois qu'au niveau de ce genre de scénario, dont la crédibilité est proche de zéro à mon goût et qui ne me fait absolument pas fantasmer, je vais en rester là… et au grand JAMAIS je ne recommanderai ce livre à qui que ce soit !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !

par Vitany
Immortels, Tome 2 : La Traque Immortels, Tome 2 : La Traque
Cate Tiernan   
Vivement Septembre ! La couverture est super belle , mais je trouve qu'elle est trop differente du theme de la couverture du tome 1. Pas vous ?
Tu ne m'attraperas pas Tu ne m'attraperas pas
Jennifer McMahon   
Une enfant qui disparaît, une communauté traumatisée, des secrets qui refont surface... Dans la torpeur d'une bourgade du Vermont, un polar à l'atmosphère troublante, par une nouvelle venue au talent exceptionnel. Infirmière d'une quarantaine d'années, Kate Cypher pensait bien ne jamais revenir à New Canaan. Un coup de fil la prévient que la santé mentale de sa mère s'est subitement altérée et la voilà de retour, sur les traces d'un passé qu'elle avait soigneusement enfoui : son enfance dans une ville trop tranquille, où tout le monde se connaît, sa difficile intégration à l'école et son amitié miraculeuse avec Del, jeune fille débordante de vie et de fantaisie. Et puis le drame : le meurtre de Del, jamais élucidé. Une tragédie qui, étrangement, a toujours laissé à Kate un inexplicable sentiment de culpabilité... Et voici que trente ans plus tard, une autre jeune fille est retrouvée assassinée...


par Aude
Le cas Jack Spark, tome 4 : Printemps Humain Le cas Jack Spark, tome 4 : Printemps Humain
Victor Dixen   
Bon alors, j'ai décidé de mettre ce tome dans la catégorie « Bronze », mais je ne vous cache pas que c'est très difficile de le classer tant il est spécial. Sur les conseils de ValentinWatson, j'ai choisi de ne pas acheter ce quatrième tome de Jack Spark, mais plutôt de l'emprunter à la bibliothèque et je crois que j'ai plutôt bien fait. Il arrive à rester dans la lignée des tomes précédents tout en ayant une atmosphère très différente, atmosphère qui ne m'a beaucoup plu … C'est encore une fois très subjectif, mais je vais essayer d'être précise dans mes explications ^^

Déjà, il faut savoir que le livre est divisé en trois parties : « Germination », « Floraison » et « Fructification ». Chaque chapitre alterne la narration entre Caleb et Tiago, qui sont respectivement père et fils, flic et lycéen.. J'ai trouvé sympa de pouvoir découvrir les points de vue de chaque personnage, mais ce style présente les mêmes défauts que le deuxième tome de Jack Spark : le changement est fatiguant et casse l'action au moment où le lecteur commence à s'immerger totalement dans le chapitre. C'est un peu comme à la télé, quand Patrick Jane (Mentalist) est sur le point d'annoncer le nom du tueur et que TF1 balance une page de pub ! Horrible ^^

Comme je l'ai déjà dit, ce tome est très différent, mais on retrouve quand même l'univers de Victor Dixen, ainsi que son originalité. Je vais parler en premier des points positifs de l'histoire, pour commencer dans la joie et la bonne humeur, avant de parler des choses qui fâchent ^^

Alors comme d'habitude, j'adore la façon d'écrire de l'auteur avec ses « blang », ses « Krzzz » et les différentes polices d'écriture qui donnent une dimension sonore à l'histoire. On retrouve aussi au fil des pages des illustrations (comme les publicités de l'entreprise Carabas & Carabosse) qui permettent de mieux imaginer l'histoire. Je trouve ça génial ! J'adore aussi la façon dont les noms des fées font toujours référence à une vieille légende connue de tous, comme Gauvin ou La dame blanche, etc …
Dans le même genre, les annexes à la fin du livre sont très pratiques. Elles manquent quand même de quelques infos, comme une rapide biographie des anciens personnages. Pour moi qui n'ai pas lu les tomes précédents depuis un certain temps, ou encore pour les nouveaux lecteurs, certains passages et actes des personnages sont un peu difficiles à comprendre ! Je suis sûre qu'il y a même des enjeux de l'histoire qui me sont complètement passés au dessus de la tête.

Mais alors surtout, SURTOUT, je vénère la créativité et l'originalité de Victor Dixen. Non mais imaginez : un auteur écrit trois énormes tomes excellents qui débouchent sur la création d'une république utopique, symbole de paix et d'unicité entre humains et fées. Le lecteur est heureux pour les personnages, satisfait. Et puis BAM ! Tome suivant, l'auteur explose en mille morceaux le nouveau monde bâti par son héros. Je ne sais pas si vous vous rendez compte ? Je n'ai jamais vu ça dans aucun des livres que j'ai vu. Je trouve ça hallucinant d'originalité. Et l'auteur ne s'arrête pas là : il crée l'histoire d'une révolte « moderne », c'est à dire sans combat physique, via des manifestations … Comme pour coller un peu plus à notre réalité d'aujourd'hui, afin que le lecteur puisse s'identifier aux personnages et se sente faire partie de ce monde.

Voilà, ça c'était pour ce qui m'a plu : le contexte général de l'histoire.
Malheureusement, le contenu n'a pas toujours suivi, en particulier les personnages principaux. Les deux héros ; Tiago et Caleb ; sont beaucoup moins charismatiques que les héros du premier cycle. Caleb est quasiment transparent et Tiago … Une tête à claque interstellaire ! Je n'ai pas du tout accroché à sa mentalité : « Ouais, parce que moi j'ai toutes les nanas du lycée à mes pieds, mais tu vois je me préoccupe aussi de trucs vachement plus importants, tu peux pas comprendre ... ». Si ça majesté pouvais daigner retrouver le commun des mortels, ça ferait du bien. Un poil prétentieux le héros, mais alors juste un peu hein.
Sinon, il y a un troisième personnage qui a beaucoup d'importance dans le livre : c'est Onyx, la petite chérie de Tiago. Alors avec sa mentalité « On va tout faire péter », on a vraiment le duo gagnant (:

Au delà des personnages qui ne m'ont pas du tout plu (encore que finalement, Caleb est sympathique), j'ai eu du mal à accrocher au scénario. Choisir de renverser la république grâce à la manifestation c'est bien. C'est long aussi. L'atmosphère de cette révolte est moins épique que le premier cycle de Jack Spark, et beaucoup plus politique. J'ai vraiment eu beaucoup de mal à accrocher, il y a même eu un stade où le bouquin m'a franchement gavée.

Alors je vois d'ici voir les gens arriver pour dire « Oui mais tu exagères, on revoit les anciens héros non ? » … Que répondre à ça ? Et bien NON, on ne revoit pas les anciens héros. Parce que devinez quoi ? Il sont mort de vieillesse depuis une bonne paye ! Quant à Jack Spark l'immortel, ne vous attendez pas à en entendre parler avant le tout dernier chapitre. Du coup, pendant tout le livre vous rencontrez un peuple qui souffre, qui se bat … Et Jack Spark, ne fait absolument RIEN. Plus le livre avance, et plus le lecteur entretient une frustration née de l'inactivité, de la passivité et surtout de l'absence de l'ancien héros.

Enfin, je tiens quand même à préciser quelques petites choses : si au début du livre (c'est à dire le premier tiers de l'histoire environ) j'ai vraiment galéré pour avancer, on entre beaucoup mieux dans l'histoire après « Floraison » ! A partir de ce moment là, il commence à y avoir beaucoup plus d'action dans l'histoire, et j'avoue avoir eu du mal à décrocher de l'histoire. Mais ce n'était rien comparé au plaisir que m'avaient procuré les premiers tomes de la série, à croire qu'à l'époque le livre était soudé à ma main. Là, j'aurais plutôt dit accroché avec de la pâte à fixe.

En ce qui concerne la fin, j'ai moyennement apprécié … Certes, c'est un peu tiré par les cheveux, mais surtout ce qui m'a déplu c'est qu'au lieu de ressentir de l'espoir pour les humains et les fées, j'ai surtout ressenti la tristesse de la mort (pour Sinead, Ti-jean, Doug, Brandy, etc) et la solitude de l'éternité pour Jack Spark. Une citation [p.382] m'a beaucoup touchée :
« Sinead et Kasandra ont vécu pour moi. A présent qu'elles ne sont plus et que je subsiste, je ne puis plus vivre pour quiconque, et je dois vivre pour tous ».
A ce moment là, j'ai juste eu envie de pleurer comme une madeleine. Mais ce n'est pas tout : le lecteur a aussi droit à une « leçon » de morale horriblement triste : l'amour entre humains et fés est impossible.
(Ceci dit, ils nous cassent moins les pieds sur le sujet qu'Edward et Bella)

C'est clair qu'à la fin du livre j'étais totalement déprimée, mais lire ce bouquin était quand même une nécessité : je DEVAIS finir la série. Alors restons positifs : ce livre n'est pas « mauvais », même si il n'est pas trop à la hauteur des précédents. Certains rebondissement sont vraiment très intéressants à lire, et découvrir ce qu'est devenu la société réunissant les humains et les fés créée par Jack Spark vaut le détour, ne serait-ce que pour la curiosité ! Cependant, mon cœur est resté aux héros de la première trilogie, dont le dénouement se finissait dans l'amour et l'amitié, avec une atmosphère d'espoir et de bonheur.
[Pourtant ce tome se finit pas mal hein, mais disons juste que l'espoir et le bonheur de Tiago j'en ai rien à carrer.]
Ce tome est très à part, donc.

P.S. : Le dessin de la couverture est super classe … Alors pourquoi y a t-il dessus un horrible bandeau rouge avec l'inscription « Insurgez-vous ?! »
Éditeurs, je VEUX une explication !

par Grenette
Minuit, Tome 7 : Les Ombres de minuit Minuit, Tome 7 : Les Ombres de minuit
Lara Adrian   
j'aime la façon dont lara adrian nous raconte l'histoire de kade et alex ..beaucoup d'action ,et d'amour ...a ne pas rater

par jimmylou
Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit Minuit, Tome 1 : Le Baiser de minuit
Lara Adrian   
Effectivement, cette série n'est pas sans rappeler la Confrérie de la dague noire, je trouve pour ma part qu'il s'agit d'un entre deux entre cette série et la confrérie des Ombres mais en beaucoup moins addictif.
L'histoire possède tout de même quelques particularités qui lui sont propres, mais peut-être pas suffisamment pour qu'elles suscitent mon engouement.
Ce livre est toutefois agréable et se lit facilement. Lucan est de plus en plus attachant au fil des pages, quant à Gabrielle, disons qu'elle garde la tête froide et montre un courage certain, étant donné l'ampleur des révélations qui lui sont faites. Pas vraiment de surprises dans ce scénario mais encore une fois, ce fût une lecture plaisante.
J'espère que le tome 2 sera davantage novateur!

par ccmars