Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kabb : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Cantos d'Hypérion, Tome 1 : Hypérion 1 Les Cantos d'Hypérion, Tome 1 : Hypérion 1
Dan Simmons   
J'ai commencé ce livre en me disant : "tiens, je vais tester un bouquin de SF", et connaissant Dan Simmons de réputation (et Hyperion aussi). C'était pour moi un genre de prélude avant d'aborder un nouveau genre jusqu'alors inconnu.
Dès le début, j'ai été un peu effrayé par ces termes étranges, ce jargon propre à un roman de SF ; les mégatrans, les distrans, les persocoms, les extros, l'Hégémonie, le Retz...
Puis j'ai réussi à m'y faire, peu à peu... J'ai découvert les histoire de chacun des protagonistes, et j'ai compris en quoi consisterait le roman.
Mais là, j'ai été foutrement émerveillé par la qualité de chacune des parties, qui sont en elles-mêmes tout autant d'œuvres relativement indépendantes autour du monde créé par Dan Simmons ; par la différence radicale de genre et de narration, de vie et d'imagination entre chaque histoire.
Chaque récit est prenant d'un bout à l'autre, l'écriture de l'auteur n'est pas du tout lourde et compliquée (ce que je craignais en lisant de la SF), et je suis peu à peu parvenu à me sentir à l'aise dans cet univers assez particulier. L'histoire principale et celles qui s'y entremêlent sont tout sauf superficielles ; chaque point de vue et chaque subjectivité y est développée, analysée, la singularité de chaque personnage est respectée et sa psychologie mise en avant dans chaque récit ; et l'imagination de l'auteur est stupéfiante à chaque page.
A la fois, comme c'est le premier SF que je lis, je suis peut-être émerveillé par quelque chose qui est commun à beaucoup d'auteurs de SF. Je le saurais quand j'aurais poussé plus loin mon exploration du domaine.
Dans tous les cas, avant ça, je vais m'empresser de lire la suite de l'histoire ; car arrivé à la fin d'Hypérion, l'histoire ne fait que commencer...
Les Cantos d'Hypérion, tome 1 : Hypérion 2 Les Cantos d'Hypérion, tome 1 : Hypérion 2
Dan Simmons   
Voici la deuxième moitié de mon commentaire sur les Cantos d'Hypérion, traitant cette fois de la seconde partie. (Mystère des maisons d'édition française).

Seconde moitié aussi passionnante sinon plus que la première... je crois l'avoir mieux aimée: est-ce par ce que je me suis sentie plus proche des personnages, que leurs histoire m'ont plus touchée, ou juste parce que la barrière de la science-fiction a fini par céder à l'enchantement de la lecture? Je ne saurais le dire.
Reste que le style est toujours aussi beau (comme de juste, il s'agit du même livre), et le mystère aussi entier.
IA, Hégémonie, Extro, et le gritche... quatre ombres planantes sur le destin de tous nos personnages, la dernière n'étant pas des moindres.

La fin... est splendide... grandiose en tout point, et en particulier en frustration.

Mais le tome suivant saura je l'espère répondre à ces affres d'interrogations dans lequel nous sommes plongé par les dernière lignes.


par Mondaye
L'Échiquier du mal, L'intégrale L'Échiquier du mal, L'intégrale
Dan Simmons   
Pour moi un excellent moment de lecture avec ce Thriller Fantastique parfaitement maîtrisé.
Le lecteur découvrira cette sombre histoire de vampires mentaux, dont les capacités psychiques paranormales sont responsables des pires atrocités commises au XXème siècle .

Une flopée de personnages attachants, des méchants terrifiants... Une preuve supplémentaire du grand talent de SIMMONS




par bioki
La Horde du Contrevent La Horde du Contrevent
Alain Damasio   
Une belle découverte que ce bijou, j'en suis encore tout retourné.
Malgré une fin (presque) prévisible, l'ensemble est selon moi tout simplement parfait.
On sent l'influence de Perec tout du long, ce qui n'est pas pour me déplaire: l'écriture a du style, et ajoute une dimension littéraire sensationnelle à ce qui aurait été un excellent bouquin sans cela.
Rien que la première page m'a laissé pantois...

Finalement, comment ne pas s'attacher sincèrement à un personnage aussi fin et délicat que Golgoth?

par codis
La Mort en tête La Mort en tête
Sire Cédric   
Alors là ... ça décoiffe et c'est du lourd, du très lourd! Bon sang, je n'ai pas eu une minute pour dire "ouf", j'ai été prise dans l'engrenage et le tourbillon de stress tout au long du livre.

A chaque instant, je me suis dis "attends attends, c'est pas possible" et je n'avais qu'une seule hâte: savoir comment allait se terminer cette aventure.

Trois personnages à des années lumières les uns des autres et pourtant si "imbriqués" dans la "folie". Eva est un être particulièrement intéressant, elle a vécu des choses abominables et cruelles. Elle a une part de "mystique" puisqu'elle possède un don qui lui sert également en tant que "profileuse".

Alexandre lui, est devenu un flic redoutable et redouté de tous. Ses pratiques sont quelques peu douteuses et la violence est son "amie". Il est "connecté" à sa partenaire autant dans le boulot que dans la vie intime. Tous les seront encore plus fusionnels grâce aux bébés que portent Eva. De là, se dégagera un phénomène aussi étrange que révélateur.

Et que dire de Dorian Barbarossa! Il est machiavélique, cruel mais terriblement intelligent! Waouh! Tout est calculé au millimètre près. Et le must, c'est la fin. Alors qu'on pense que "ouf, c'est fini", il n'en est rien et cela ne laisse présager rien de bon.

On pourrait se dire que toute cette histoire est hallucinante au fur et à mesure de la lecture mais tout s'imbrique si parfaitement telles les pièces d'un puzzle que je dis "Chapeau monsieur Sire Cédric". Une écriture parfaite, vous avez su jouer avec mes nerfs et mon mental!


par cookies72
L'Enfant des cimetières L'Enfant des cimetières
Sire Cédric   
Ce thriller gothique est génial. Le style d'écriture est particulier, mais très vite, on se laisse emporté par la plume talentueuse de l'auteur et on se prend dans l'histoire, si bien qu'on n'arrive plus à lâcher le livre.
L'horreur, les émotions, tout y est décrit de façon hypnotisante. Le suspens y est très présent et parfois même à la limite du supportable !
J'ai beaucoup aimé le principe de l'histoire, qui découle d'une histoire qui à l'origine n'est rien de plus qu'une légende urbaine !


par Fantasyae
Le Jeu de l'ombre Le Jeu de l'ombre
Sire Cédric   
Au tout départ du récit, quand l'histoire débute à peine, le lecteur est plongé dans le roman dès les premiers mots. Au fil des pages, l'histoire se révèle un peu plus, l'ambiance glauque et oppressante s'installe petit à petit tout en prenant de soin de ne pas "écœurer" le lecteur. Sire Cédric est un maître du suspense et des rebondissements de situation étonnants. Il n'en dévoile jamais trop en se situant au juste niveau. Il impose un contrôle total à son style d'écriture et ne se laisse jamais emballer au fil de la plume. Les soupçons s'imposent dès qu'une bonne partie du roman est entamée et on éprouve du plaisir à mener sa propre enquête avec ces interrogations en tête, classiques des romans policiers ou thrillers : " Mais qui est le tueur ? Pourquoi ? Comment ?". Puis on se plaît à s'embusquer dans ce défi où l'on a l'impression de tout connaître de l'histoire alors que réellement on n'ignore tout.

Au tout départ, l'auteur nous conte l'accident de Malko Swann, une rock-star achevant son première concert. S'échappant d'une soirée, il est retenu par son meilleur ami qui lui, en vain, ne réussira à dissuader Malko de prendre le volant. Roulant à 170km² jusqu'à atteindre Le Pont du Diable, Malko ressort miraculé d'une chute de trente mètre de hauteur. Mais uniquement dans un sens. Il devient amusie (fait du cerveau qui ne sait comment interpréter les notes de musique tout en les distinguant). Malko se trouvera tourmenté par ce défaut et ne pourra poursuivre sa carrière qu'en attendant que son hyperacousie musicale ne revienne.Mais il va être l'objet d'une manipulation d'un jeu totalement sanguinaire. Le jeu de l'ombre. Mêlant suspense et découvertes, Malko au tout pour le tout tentera de débusquer l'auteur de ses souffrances qui ne fait que débuter.

D'un autre côté on suit une enquête policière qui semble toute "banale". Le cadavre d'une jeune-femme retrouvée dans les flots, sauvagement meurtrie et frappée par son agresseur. Se lance alors, une longue enquête se poursuivant dans l'ambiance glaciale, menant dans toute une flopée d'interrogations, de soupçons et de suspects. Mais cette enquête s'avèrera lié par Le jeu de l'ombre.

J'ai trouvé ce thriller totalement excellent et exceptionnel. J'ai totalement adorer le lire, surtout que l'ambiance et les tons superposées sont dans un accord qui lie le roman dans un style qui ne s'épuise pas. J'ai littéralement adoré Le jeu de l'ombre qui pour moi est une excellente réussite et qui s'annonce comme une excellente découverte. L'univers est propre à soi-même et tout se respecte. L'histoire fréquentée entre deux espaces semblent sans aucun rapport mais au bon rythme, l'auteur nous fait comprendre que l'enquête criminelle n'est pas dans le roman pour un motif hors-sujet. Malgré tout, je n'ai pas apprécié la tournure fantastique de l'histoire à la fin du roman.

Un roman excellent ! Je ne peux que vous recommander de vous le procurer et d'en apprécier la lecture. Pour moi, c'est un coup de maître que nous fait là, Sire Cédric ! Une découverte qui me précipite vers les autres ouvrages de cet auteur, en espérant de ne pas être déçu.

http://jotmanbook.blogspot.com/2011/05/avancement-de-la-lecture-19476-pages-le.html

par Jotman
Le Premier Sang Le Premier Sang
Sire Cédric   
Aaaaaaaaaaaaaaah !!!!!! OMG ! J'y crois pas ! Je viens de terminer ce livre et je n'ai qu'une envie, me plonger dans la suite ! Dire que maintenant, je dois attendre un an avant de pouvoir me plonger à nouveau dans les nouvelles aventures d'Eva Svärta et Alexandre Vauvert ! Si j'avais littéralement adoré De fièvre et de Sang, le premier roman de cette série, ce second tome est tout simplement époustoufflant ! Avec Le premier sang, Sire Cédric nous entraine dans un univers palpitant aux confins de la terreur et de l'angoisse.

Ce que j'apprécie particulièrement chez cet auteur, c'est qu'il arrive à plonger le lecteur dans l'histoire et ce, dès les premières lignes. Il joue habilement avec les mots afin de créer un univers sombre et inquiétant autour de ses personnages tous plus louches les uns que les autres.
Mais les personnages que je préfère, sont les deux principaux, Svärta et Vauvert. Des personnages charismatiques presque malgré eux, un peu dérangés mais intriguants et attrayants. Bien que combattant le crime et oeuvrant pour la paix, ils n'en ont pas moins leur côté obscur, un passé plus ou moins sombre qui ne cesse de les hanter. Surtout Eva. J'apprécie énormément la force de caractère de cette femme qui à traversé l'enfer et qui lentement apprend à s'ouvrir au monde.
La relation qu'entretiennent ses deux personnages est un peu à leur image, houleuse, fragile et incertaine. Si l'un est près à se livrer sans concession, pour l'autre, cela demande encore trop d'efforts. Du coup, leur relation avance lentement, stagne, repart doucement, mais je garde tout de même bon espoir pour la suite ! Et quand on voit la fin des plus frustrante que nous à réservé l'auteur, on ne peux que vouloir lire la suite !!!

Toujours aussi bien écrit, dans un style fluide et vraiment plaisant. Si j'étais un peu surprise par le style d'écriture lorsque j'ai lu pour la première fois un roman de cet auteur, à présent, j'adhère totalement. Un style un peu décalé, particulier, mais indéniablement efficace. Il ne s'encombre pas de fioritures inutiles et va droit au but. Du coup, l'histoire avance à un rythme régulier tout au long des pages pour finalement accélérer et atteindre un rythme endiablé sur la dernière partie.
On accroche ou on accroche pas, mais quoi qu'il en soit, un livre comme ça, on est pas près de l'oublier !

J'ai trouvé l'histoire quant à elle, vraiment bien ficellée avec du suspense à toutes les pages ou presque ! Au début, on ne sait pas où l'on va, mais l'auteur lui le sait et il nous y conduit sûrement et avec une assurance à présent entièrement acquise.
On suit l'histoire sur deux fronts, d'un côté Svärta, de l'autre Vauvert sur deux affaires apparament sans aucun lien. L'un à Paris, l'autre à Toulouse. Puis l'auteur tisse lentement sa toile et pièce par pièce, le puzzle se met en place. Très vite, on en arrive à certaines conclusions, les unes confirmées les autres non, mais même dans le premier cas, l'auteur arrive encore à nous surprendre ! Un livre ou l'on ne s'ennuie pas une seule seconde !

Ce livre à vraiment été un énorme coup de coeur pour moi. Et même si j'ai mis un peu de temps à le lire, je ne l'ai pas moins gardé en tête à longueur de journée, à me languir de pouvoir replonger dans le livre afin de savoir la suite au plus vite ! Je vous le dis, un an avant d'avoir la suite, ça va être long...

par Fantasyae
De fièvre et de sang De fièvre et de sang
Sire Cédric   
Encore un roman de Sire Cédric que j'ai lu avec un grand plaisir !
Je dois dire que les meurtres dans ce roman ont de quoi en dégouté plus d'un ! Mais c'est ça quand on écrit ce genre de romans. Et comme toujours, j'ai adoré !!!
Le personnage de Eva est vraiment très intéressant. J'espère qu'on la verra vite de nouveau dans un de ses prochains romans.
Horreur, folie, action...tout les ingrédients qui réussissent à Sire Cédric !

par Skoldasy
Wastburg Wastburg
Cédric Ferrand   
Voici une œuvre qui mériterait davantage de reconnaissance. Incroyable ! Aucun commentaire ? Un peu de pub s'impose...
Vous avez aimé Gagner la Guerre de JP Jaworski ? Vous avez aimé la Compagnie Noire de Glen Cook ? Alors vous aimerez Wastburg de Cédric Ferrand. C'est cru, c'est froid, ça sent le bout de barbaque un peu moisi oublié au fond d'une casserole (elle même oubliée au fond d'une cuisine oubliée...). Cette odeur, c'est Wastburg ! Cette odeur c'est ce fleuve qui dégouline comme une trainée de pus autour d'une dent cariée.
Au-delà de tout cet aspect un peu brut de décoffrage (ne vous attendez pas à trouver dans ce livre un vocabulaire policé digne de Pierre Grimbert), il y a une histoire, elle-même découpée chapitre par chapitre avec des protagonistes différents et hauts en couleur. Mais, cela, je vous laisse le découvrir...
Allez, ajoutez moi ça dans vos PAL ! ;)

par Karun
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3