Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kadeline : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Hommes dénaturés Les Hommes dénaturés
Nancy Kress   
Ce roman nous plonge directement dans un futur bien, bien dystopique. Notre monde a continué ses conneries et les perturbateurs endocriniens ont engendré une grosse conséquence : une baisse de la fertilité et donc de la natalité, une population vieillissante et la difficulté de faire vivre une économie quand les jeunes se font de moins en moins nombreux. On nous explique que s’il y a des manipulations pour faire croître des organes humaines sur des animaux pour soigner les gens, la manipulation génétique pour créer des enfants est prohibée. Les enfants, leur côté “précieux” est mis en avant tout au long de l’histoire. Deux des protagonistes sont des jeunes adultes et sont donc considérés comme indispensables pour la société. D’un côté ils sont chouchoutés mais de l’autre on leur pardonne aussi peu certaines fautes.. Ainsi, l’homosexualité est (re)devenue une faute impardonnable. Les homosexuels sont considérés comme égoïstes car ils ne participent pas à l’effort collectif de faire augmenter la natalité. Cette ambiance et ce climat portent vraiment le livre et rendent la lecture extrêmement étrange. On fait aussi face à des questionnements éthiques qui sont assez actuels et vraiment flippants. Bien que premièrement édité en 1998, les thématiques de ce roman sont très actuelles.

Même si l’intrigue et l’ambiance sont intéressantes, j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages. Au nombre de trois, nous alternons entre leurs points de vues tout au long du récit. Shana, jeune soldate, qui va découvrir ces fameux singes aux visages humains est la première que nous rencontrons. Je n’ai pas trop aimé son personnage, elle est hautaine et extrêmement arrogante. Pire que cela, elle est aussi homophobe. Même si on comprend que cela lui est inculqué par la société dans laquelle elle vit, c’est assez dérangeant, surtout quand cela intervient sous la forme de réflexions homophobes assez fréquemment. Shana va entrer en contact avec Cameroun, jeune danseur de ballet. Ce dernier est assez intéressant à suivre car il a perdu la mémoire mais on comprend qu’il est lié à tout ça et le suspens nous tient un moment. Le dernier personnage principal est un homme âgé, un scientifique du nom de Nick Clementi. À travers ces personnages et leurs familles / proches nous sommes confrontés à des thématiques comme celle de la vieillesse, de la paternité et de l’éthique scientifique. Les réflexions autour de la génétiques sont encore une fois très intéressantes bien que dérangeantes quand on réfléchit à notre propre futur.

Ce sont les intrigues secondaires et les thématiques abordées avec ces dernières qui vont être intéressantes que de savoir qui sont derrière ses trafics. Le tout, mélange complots, scientifiques véreux et éthique scientifique pour un roman des plus intéressants bien qu’un peu dérangeant. C’est aussi le rôle d’un tel livre que de nous amener à réfléchir sur nos pratiques actuelles ou futures.

https://sphinxou.wordpress.com/2018/12/10/les-hommes-denatures-_-nancy-kress/

par Sphinxou
Les rêveurs du Louvre Les rêveurs du Louvre
Sheng Chang    Mari Yamazaki    Katsuya Terada    Shin'Ichi Sakamoto    Daisuke Igarashi    Richard Metson   
La collection Louvre a 10 ans. Pour célébrer cet anniversaire, une série d'expositions internationales a été programmée. Fin 2015, le MoNTUE museum de Taipei a été le premier musée à accueillir la collection. 11 auteurs francophones et japonais y ont côtoyé 7 auteurs de manhua qui ont réalisé une histoire courte sur le Louvre. A l'été 2016, c'est au tour du Mori Art Center de Tokyo d'accueillir l'exposition.
4 mangaka se sont prêtés à l'exercice de l'histoire courte. "Les Rêveurs du Louvre" reprennent 8 de ces histoires. 4 auteurs japonais et 4 auteurs taïwanais. 8 regards originaux sur le plus grand musée du monde.

par ceinwyn79
L'Aviatrice L'Aviatrice
Paula McLain   
Beryl est arrivé à l’âge de 2 ans au Kenya. Si son père et elle se sont bien installés, sa mère et son frère sont repartis en Angleterre.

Elle grandit donc au contact d’une tribu africaine proche, entourées des chevaux de l’élevage de son père, et loin de ressembler à une jeune fille convenable comme l’entend la société, elle devient une jeune fille avec de l’ambition, de l’amour pour les cheveux et l’envie de mener sa vie comme elle l’entend.

Au lieu de cela, elle se retrouve obligée en quelque sorte de se marier, et se retrouve seule au Kenya.
Cette jeune femme va choquer la bonne société, mais elle veut atteindre ses objectifs.

J’ai adoré le voyage au Kenya ! Un dépaysement complet, j’ai senti la terre d’Afrique sous mes pieds, j’ai entendu les chevaux, j’ai écouté les chants africains.

J’ai été complètement mise en situations par les descriptions du livre. L’auteur transporte ses lecteurs dans son territoire, à côté des personnages qui vivent dans ces pages.

Le livre est bien écrit, fluide, avec suffisamment de descriptions et d’anecdotes historiques pour que le lecteur puisse se placer correctement dans l’histoire. Les dialogues sont nombreux, les interractions sont bien décrites, et Beryl est désespérément attachante. Si jeune, si vive, et si décidée surtout.

Même en ne lisant pas le livre, je continuais à penser à Beryl et à ses péripéties. Les hauts et les bas de sa vie, ses réussites et ses déceptions, et l’entourage dont Karen Blixen, si célèbre pour son livre La ferme africaine.

En ayant terminé ce livre, et en ayant lu la note de l’auteur, je n’ai eu qu’une envie : faire des recherches sur la véritable Beryl Markham et le livre qu’elle, elle aussi, écrit, mais qui n’a malheureusement pas eu autant de succès que celui de son amie.

Bref, voilà un livre magnifique, que je ne regrette absolument pas d’avoir découvert. Il est magnifique, m’a laissé rêveuse même après l’avoir terminé, et j’ai eu du mal à partir d’Afrique.

C’est un signe que ce livre est un vrai gros coup de cœur pour moi.

par bebi
La fiancée de Bombay La fiancée de Bombay
Julia Gregson   
Aventures, émotions, suspense et romantisme, "La Fiancée de Bombay" est un roman exotique, foisonnant, grouillant et coloré, à l'image même des Indes britanniques des années 30. Dépaysant à souhait, ce récit terriblement romantique saura vous emporter loin de vos préoccupations quotidiennes et vous procurer un authentique moment d'évasion. Le lecteur (plus probablement la lectrice) appréciera le charme surrané et le rythme délicieusement indolent de la narration. Une véritable invitation à la rêverie, une lecture estivale tout simplement enthousiasmante !
Les Cités Englouties Les Cités Englouties
Paolo Bacigalupi   
ATTENTION ce roman fait partie de l'univers créer par Paolo Bacigalupi dans Ferailleurs des mers, même si Les cités englouties peut être lu indépendamment je vous conseille tout de même de lire l'autre roman avant car on retrouve en particulier un personnage mais aussi des lieux, des termes, des technologies, clans et croyances dans les deux livres.

Mis à part ça le livre est excellent, les personnages ont un charisme fou et l'ambiance est glauque à souhait.
C'est un petit peu long à démarrer mais une fois passé quelques chapitres c'est plein d'action et de compassion.
La fin est magistrale.

par Maks
Palimpsestes, Tome 3 : Anachronisme Palimpsestes, Tome 3 : Anachronisme
Emmanuelle Nuncq   
Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/09/18/palimpsestes-3-anachronisme-emmanuelle-nuncq/
Pour résumer, Anachronisme conclut avec brio une trilogie qui va crescendo sur la thématique du voyage dans le temps. Les amoureux de l’Histoire y trouveront forcément leur compte ainsi que les adeptes du steampunk léger et des romans de voyage. Pour ne rien gâcher, l’autrice aborde énormément de thématiques liées à des questionnements culturels et sociaux qui raviront les lecteurs adeptes de textes plus engagés. J’ai passé un excellent moment en compagnie de la famille Morgenstern et je recommande chaudement la lecture de cette trilogie.

par Bluenn
Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotives Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotives
Michael Ende   
C'est un des premiers livres que j'ai lu, pour tous les enfants qui commencent ou qui aiment lire c'est vraiment superbre !

par Onyme
IRL IRL
Agnès Marot   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/04/irl-agnes-marot.html

Décidément, on peut dire que cette année, j'enchaîne les coups de cœur ! Et là, quel coup de cœur ! J'ai eu énormément de mal à lâcher ce roman, à tel point que quand je l'ai commencé, j'ai avalé la moitié du roman et j'ai lu très tard dans la nuit. Premier livre que je lis de cette auteure, et certainement pas le dernier (j'ai aussi un défi à tenir, si je ne veux pas parler en alexandrins lors des imaginales :p).

Chloé est une jeune fille qui a grandi à Life City. Un jeu entre « The Truman Show » et « Les Sims ». En fait, un peu un jeu de simulation, mais dicté par les humains, qui prennent le contrôle de leurs personnages grâce à un casque. Mais ce qu'elle ignorait, c'étai qu'elle n'était qu'un personnage parmi tant d'autres, qu'elle n'était, en somme, pas réelle. Qu'elle était, comme tous ses proches, un simple divertissement pour la population, qui la voyait vivre et évoluer. Mais lorsqu'elle apprend la vérité grâce à un inconnu qui lui montre ce qui est vrai, son monde s'écroule. Comme sa rencontre avec Hilmy, un jeune garçon dont elle est tombée amoureuse.

Autant vous dire tout de suite : j'ai été embarqué dans cette histoire atypique et imaginative dès les premières lignes. Dès les premières lignes, j'ai su que j'allais adorer, sans pour autant me rendre compte que cela allait se changer en coup de cœur très vite. Car oui, j'ai tout aimé dans ce roman : l'univers, la plume, les personnages, la persévérance de Chloé. Même s'il est vrai qu'au début j'ai trouvé que la romance arrivait trop vite, je me suis rendu compte qu'elle apportait quelque chose en plus, quelque chose de vrai, qui serait un autre moteur à notre chère Chloé, qui veut sortir de ce jeu et avoir une vraie vie, loin des caméras et de ces curieux qui la voient 24h/24, 7 jours sur 7. Car oui, elle n'a aucune intimité, et très peu de droits de décision.

J'aimerais tellement vous décortiquer tout le roman, vous dire à quel point tel passage m'a plu, telle révolution m'a fait stresser etc. Mais je ne le ferai pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a tellement de choses à découvrir par vous-mêmes, que ce serait dommage de tout vous gâcher (parce que oui, évidemment, vous allez l'acheter, ce n'est même pas un conseil, dans ce cas-là). C'est surtout Chloé qui a su me toucher. Bien qu'elle ne soit qu'un personnage de jeu vidéo, elle ressent beaucoup de choses : de l'amour, de l'amitié, de la tristesse, de la joie, de la colère. En somme, comme nous, les humains. Alors quand elle apprend qui elle est vraiment, sa fureur et son envie d'en sortir sont décuplées, à tel point qu'elle est prête à tout pour y parvenir. Même à se mettre en danger. Surtout à se mettre en danger. Même si elle veut aussi sauver ses proches, elle les met dans des situations difficiles et sans retour en arrière possible.

Tout ça, c'est dans la première partie. Et la seule que je vais vraiment vous décrire. Parce que les autres spoileraient quand même un peu beaucoup le roman, et vous savez que je déteste spoiler. La grosse force de ce roman, c'est que, même à travers un jeu de simulation, l'auteure parvient parfaitement à inclure un panoplie de sentiments qui nous prennent aux tripes, nous fait nous rendre compte que tout ceci pourrait être réel. Nous fait voir d'une autre manière les jeux, que même si ce sont des personnages, eux aussi ressentent les choses. Et c'est ça qui m'a le plus touchée dans ce roman : de voir qu'on peut se tromper, faire des erreurs qui peuvent avoir de graves conséquences sur le futur. C'est aussi un beau message qu'elle fait passer : réfléchir avant d'agir.

L'inconnu qui montre à Chloé qui elle est vraiment, m'a intriguée dès le départ. Moi aussi je voulais savoir qui il était, mais surtout pourquoi il voulait l'aider. Puis quand on apprend à le connaître, on se rend compte de plein de choses, qui changent notre avis sur lui. Et oui, je l'avoue, il a fini par me décevoir, dans ses actes, ses paroles, ses pensées et ses choix. Il a finalement une vision des choses bien différente de ce qu'il faisait pourtant passer. Mais c'est là aussi qu'on se rend compte qu'Agnès Marot a crée des personnages avec énormément de psychologie, qu'elle a été au bout des choses, et qu'ils sont loin de rester en surface, comme dans certains romans.

Quant à l'intrigue. Mon Dieu, quelle intrigue ! À vrai dire, pour être honnête, avant de le commencer, je n'avais même pas lu le résumé, je ne savais absolument pas de quoi ça parlait, mais je m'en fichais royalement, parce que je savais que je voulais le lire, et c'était tout ce qui comptait pour moi. Eh bien, pour une fois, j'ai vraiment aimé me plonger dans le total inconnu, ne pas savoir ce qui m'attendait parce que... parce que tout simplement, ce livre est une bombe, et rentre clairement dans mes plus belles découvertes de cette année. D'autant plus que j'aime beaucoup les jeux de simulation, donc il est certain que je le relirai, juste pour le plaisir, même si maintenant je connais la fin.

Parlons un peu de cette fin... Je ne savais pas non plus ce qu'elle nous réservait, et même si elle est parfaite, et que je voulais ce genre de fin, je n'ai pas pu m'empêcher de verser ma petite larme, tant j'ai été touchée. Comme je le disais, Agnès Marot sait manier les mots avec perfection et nous amener sur des chemins très touchants. Encore une fois, les sentiments sont au rendez-vous et... m'ont rendue triste et heureuse à la fois. Contradictoire ? Lisez et vous comprendrez !

En résumé, que dire de plus, à part me répéter et redire que c'est un gros coup de cœur. Un univers totalement atypique, rempli de sentiments, de psychologie hautement menée, de personnages très attachants, d'une intrigue qui tient en haleine du début à la fin. Bref, j'ai tout aimé dans ce roman, et ce ne sera clairement pas le seul livre de l'auteure que je compte lire, ça c'est sûr ! J'ai l'impression de m'être éparpillée dans mon avis, mais je suis aussi frustrée de ne pouvoir vous en dire plus (surtout sur les deux dernières parties), mais ce serait vraiment vous gâcher la surprise, et je ne veux absolument pas que ce soit le cas. Bref, je n'ai plus qu'une chose à dire pour conclure : achetez-le, lisez-le, dévorez-le !

Justine P.

par just2iine
Les soeurs Deblois, tome 1 : Charlotte Les soeurs Deblois, tome 1 : Charlotte
Louise Tremblay-D'Essiambre   
Livre écrit par une très bonne auteure. Elle ne déçoit jamais. Très bon livre.

par Bidule2
Le Roi cornu Le Roi cornu
Stefan Platteau   
" Quittez à présent le monde pour entrer dans le cercle planétaire, énonça le Pandit. Soyez prêts à mourir ou renoncez sur-le-champ au trône, car nulle grâce ne sera accordée ! "