Livres
395 135
Comms
1 387 772
Membres
289 907

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Kafka - L'éveil ajouté par GabrielleViszs 2017-10-14T20:29:32+02:00

Je n'avais toujours aucune idée de l'identité d'Alphonse, ni pourquoi il avait été assassiné, mais surtout, j'ignorais pourquoi son meurtrier l'avait jeté du haut d'un toit au lieu de le faire disparaître. C'est ce qu'un assassin fait généralement, à moins de vouloir faire passer un message. J'espérais vraiment que cette nouvelle journée m'apporterait son lot de réponses qui me permettraient de progresser et de me rapprocher de Robert.

Afficher en entier
Extrait de Kafka - L'éveil ajouté par GabrielleViszs 2017-10-14T20:29:13+02:00

Lorsque ma main droite allait se poser dessus, une jeune femme entra dans la pièce.

Assez grande, elle devait avoir mon âge et faire dans le mètre soixante-dix. Teint pâle, elle avait une longue chevelure brune légèrement ondulée qui lui arrivait au niveau des reins. Ses yeux pers en amande étaient mis en valeur par un maquillage sombre alors que ses lèvres, pulpeuses étaient couvertes d'un rouge à lèvres couleur sang. Le spectacle était intense et me donnait envie de l'embrasser à pleine bouche...

… C'était une belle pièce mais peut-être que ce constat ne me traversa l'esprit que pour une seule et bonne raison : il mettait son buste et sa poitrine en valeur. Et quelle poitrine ! Un quatre-vingt cinq D, voire E. C'était impressionnant et j'étais aux anges...

Afficher en entier
Extrait de Kafka - L'éveil ajouté par GabrielleViszs 2017-10-14T20:28:55+02:00

- La tête, hurla Raven ! Vise la tête bordel !

Cessant de tirer, je portai mon regard sur elle pour la dévisager. Le remarquant du coin de l’œil, elle quitta son attention de la route afin de me regarder furtivement pour m'adresser un regard moqueur.

- C'est chiant hein ? De se faire dire ce qu'on sait que l'on doit faire sans y arriver ! ponctua-t-elle en affichant son plus beau sourire narquois.

Afficher en entier
Extrait de Kafka - L'éveil ajouté par XavierAmet 2017-03-21T08:20:48+01:00

Depuis toujours, en plus de très bons réflexes, je savais comment mettre au tapis n’importe qui en quelques coups. Le maximum qu’il m’était arrivé

d’atteindre était un total de cinq coups pour le même gus. Peu importait le gabarit du mec ou sa force. Je regardais mon adversaire et c’était comme si je voyais les points à frapper avec l’ordre dans lequel je devais m’exécuter afin de le mettre hors service. Un peu comme ce jeu pour enfants où il faut relier les points entre eux en suivant l’ordre croissant des chiffres. Sauf que dans mon cas, une fois tous les points reliés, ce n’était pas un mignon personnage de BD ou de dessins animés que l’on découvrait amusé, mais un pauvre type gisant sur le sol, la langue pendante, les yeux révulsés –

certaines fois –, le nez qui pissait le sang –

quasiment tout le temps –, des ecchymoses et quelques os brisés. C’était mon art !

Afficher en entier
Extrait de Kafka - L'éveil ajouté par XavierAmet 2017-03-21T08:00:34+01:00

Depuis toujours, en plus de très bons réflexes, je savais comment mettre au tapis n’importe qui en quelques coups. Le maximum qu’il m’était arrivé

d’atteindre était un total de cinq coups pour le même gus. Peu importait le gabarit du mec ou sa force. Je regardais mon adversaire et c’était comme si je voyais les points à frapper avec l’ordre dans lequel je devais m’exécuter afin de le mettre hors service. Un peu comme ce jeu pour enfants où il faut relier les points entre eux en suivant l’ordre croissant des chiffres. Sauf que dans mon cas, une fois tous les points reliés, ce n’était pas un mignon personnage de BD ou de dessins animés que l’on découvrait amusé, mais un pauvre type gisant sur le sol, la langue pendante, les yeux révulsés –

certaines fois –, le nez qui pissait le sang –

quasiment tout le temps –, des ecchymoses et quelques os brisés. C’était mon art !

Afficher en entier