Livres
568 622
Membres
623 678

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de kaki6 : Ma PAL(pile à lire)

Alex Stern, Tome 1 : La Neuvième Maison Alex Stern, Tome 1 : La Neuvième Maison
Leigh Bardugo   
Je ne sais pas ce que j'espérais en pré-commandant ce livre : j'ai aimé Six of Crows mais n'ai jamais été attiré par Grisha. J'aimais Leigh Bardugo sans pour autant être une grande fan mais son Ninth House m'a appelé, de sa couverture à son résumé. Et puis, il faut bien dire que le bruit autour de la sortie de ce livre était intriguant. Alors j'ai cédé et... je ne l'ai pas regretté.
Par où commencer ? Je ne sais même pas si je pourrais trouver quoique ce soit de négatif à ce roman. Qu'il ne soit pas un stand-alone, peut-être ? Je déteste déjà l'idée de devoir attendre une suite alors même que le premier tome vient seulement de sortir. Damn me, j'aurais dû attendre avant de le dévorer.
Alors oui, certes, ça commence lentement et ça n'accélère pas avant une bonne moitié du roman. Mais est-ce vraiment un défaut quand l'autrice prend simplement son temps pour développer son univers et ses personnages ? Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et Leigh Bardugo a un talent certain quand il s'agit de décrire et de nous envelopper dans l'atmosphère de ses romans. J'ai avancé aux côtés d'Alex tel un Gray, sensible à chacune de ses émotions. Je me suis vu à Yale quand je ne suis même pas sûre d'en avoir un jour vu une simple photographie. J'ai ressenti tout le poids du malaise et de l'obscurité qui règne tant à New Haven que dans le cœur des personnages, auxquels je me suis rapidement et sauvagement attachée.
J'ai compris l'amour quasi inconditionnel de beaucoup de lecteurs pour Darlington dont chaque passage vaut presque le coup d'être cité. La fête des Manuscripts me hantera encore longtemps tant elle était aussi terrible que sexy. J'ai moins compris l'absence d'Alex dans beaucoup de critiques ou les sentiments mitigés qu'elle a inspiré. J'en suis littéralement tombée amoureuse et j'aurais bien du mal à la décrire autrement que terriblement humaine. Elle est forte mais pas invincible, courageuse mais retenue par ses peurs, méfiante mais incapable de ne pas chercher l'approbation et l'amour de ceux auxquels elle s'attache. Sa relation avec Hellie a été décrie d'une façon magnifique et j'ai adoré voir se construire son amitié avec Dawes.
Que dire d'autre si ce n'est que, pour moi, c'est là que le talent de Leigh Bardugo s'exprime le mieux ? Son univers YA m'a plu sans me convaincre à 100% et voilà que devant ce roman-ci, je reste sans voix... la suite, la suite. La suite.

par muze
L'Alchimiste L'Alchimiste
Paulo Coelho   
La quête de la legende personnelle, on en a tous une, mais combien l'ont réalisée ?
Amour, rêve ambition et ignorance du monde qui nous entoure, ce livre nous montre toutes les choses que l'on oublie en grandissant, nos envies, nos rêves...

par bamby114
Demain j'arrête ! Demain j'arrête !
Gilles Legardinier   
Oh bon sang !!!!!!!!! Ce livre est tout simplement merveilleux !!! Sublime ! Tout les mots que vous voulez pour parler d'un chef d'oeuvre peuvent être employer pour cette petite merveille !! Je n'ai pas pu décroché !! J'avais beau avoir la rentrée le lendemain, il a fallut attendre 2h30 du matin pour que je sois raisonnable et que je m'arrête. Vous voulez passer un bon moment, prenez un livre au hasard dans votre librairie, ça marchera peut être. Vous voulez passé un moment formidable, vous dérider, rire à en perdre la tête ? Lisez ce livre ! Une fois les premières pages commencées, vous ne pouvez pas vous arrêter. On suit les aventures de Julie, qui est tout simplement déjantée. Elle est complètement folle. Folle à lier, et folle de Ric. Avant même de l'avoir vu, il la faisait rêver. Mais que dire de quand elle l'a rencontré. Julie et ses tentatives pour séduire le beau Ric, Julie et son imagination débordante, Ric, Xavier, Sophie, tous, on ne peut que les aimer. Parce qu'ils sont humains, ils sont français (pour la plupart), ils sont parfait ! Un roman magnifique et FRANCAIS !! Si c'est pas une raison de plus pour l'acheter !!!!! Lisez le ! Ce n'est pas une proposition, c'est un ordre, parce que quand vous aurez commencé, vous ne le regretterez pas !!!

par lalisa78
Le Signal Le Signal
Maxime Chattam   
Le Signal, ou comment aller d’une déception à l’autre... Déjà, posons les faits : j’adore Maxime Chattam, j’ai quasiment lu tout ce qu’il a écrit, donc forcément j’ai une attente forte avec ses livres. Ce qui explique probablement ma très forte déception.

Le livre est certes bien écrit, mais beaucoup de choses me dérangent. Et la plus importante est celle-ci : je n’avais pas envie de lire un livre de Stephen King. Car oui, même si c’est bien écrit (je persiste), je n’y ai vu qu’un mélange de différents livres de Stephen King avec des références à d’autres œuvres (la plus évidente : l’asile d’Arkham, mais j’ai aussi repensé à un ou deux épisodes de supernatural, même si pour le coup ça n’était peut-être pas volontaire).

L’autre problème pour moi a été le manque d’attachement aux personnages. Pourtant ça aurait dû marcher, d’autant que j’ai une fille du même âge que la fille de l’héroïne. Mais non, flop total. Je n’ai pas tremblé une fois pour les personnages malgré les épreuves terribles qu’ils ont traversées. Les seuls émotions pour ma part ont été « beurk » face à la description de certains cadavres, et l’attente d’arriver au bout parce que j’espérais tout de même finir par être touchée. Loupé. Je suis arrivée aux dernières pages en me disant que j’étais heureuse d’être arrivée enfin au bout.

Vraiment dommage pour moi. Ça n’était pas du tout ce que j’attendais et espérais. Je suis très déçue, même si je reconnais que c’est sûrement dû à mes attentes quant au nom de Chattam.
Demain Demain
Guillaume Musso   
J'ai, encore une fois, pu réaliser ma petite tradition Musso, dévorer son nouveau livre le jour même, et je ne suis pas déçue !
Demain remplace sans aucun doute La Fille de Papier, qui était mon préféré jusqu'à présent. J'ai vraiment adoré ce roman, qui était très différents de ses derniers et un peu plus semblables à ses débuts du point de vue de l'atmosphère du livre.
Déjà, j'adore l'idée de base, pourtant vue et revue je vous l'accorde mais qu'il fait à sa sauce de façon royale. Ce roman mêle tous mes thèmes de prédilection à merveille avec, comme toujours, cet entremêlement des personnages, une intrigue qui tient en haleine, des rebondissements ingénieux, un déroulement digne des meilleurs films et un décors "comme si on y était" jusque dans les moindres détails, des personnages plus vrais que nature et attachants dans lesquels on peut s'y retrouver, le tout avec une touche d'invraisemblable. Parfait.
Ce qui me tue c'est de savoir qu'il va falloir attendre environ 1 an avant d'avoir droit à une autre de ses merveilles !


par Eoria
Un(e)secte Un(e)secte
Maxime Chattam   
J’avais des aprioris négatifs sur ce roman. Sur les romans de Maxime Chattam. Sur Maxime Chattam. Je n’arrive pas vraiment à me l’expliquer mais, depuis la lecture des derniers tomes d’Autre-Monde, je le considérais comme un auteur à la recherche d’argent et de célébrité plutôt que soucieux d’écrire de « bonnes histoires » authentiques.

Je ne vais pas vous mentir en disant que cette pensée m’a accompagné toute la lecture d’Un(e)secte et je ne comprenais pas, sincèrement, les nombreux articles élogieux déjà parus, surtout concernant ce côté « effrayants » de nos amis les petites bestioles qui n’apparaît que très subtilement. Je me suis alors posé cette question : Que penserais-je du roman s’il avait écrit par un autre auteur ? »

J’ai alors pris conscience que ce roman contient tout ce que l’on attend d’un thriller. Alors que je me disais « que ce roman est long », je m’aperçois que c’est mon impatience de connaitre la suite qui parle à la place de la raison. Maxime Chattam est l’un des plus grands auteurs, l’un des rares à parvenir à rendre le lecteur dépendant de l’histoire. L’alternance du narrateur entre plusieurs personnes coupe l’intrigue aux moments les plus cruels. Il devient alors très difficile de reposer le roman avant de l’avoir terminé.

L’auteur nous propose deux histoires parallèles qui finissent, comme vous vous en doutez, à se rejoindre aux 4/5 du roman pour conclure ensuite en un dénouement haletant et à couper le souffle. On pourrait regretter une fin « bouclée » en à peine quelques pages mais n’est-ce pas là la marque des plus grands auteurs ? D’être capable de nous tenir en haleine jusque la toute dernière page ? Je ne suis pas certain que la comparaison soit acceptée de tous, mais Maxime Chattam est en train de se mettre au niveau de Mary Higgins Clark, la reine du suspense. Vous rappelez-vous le dénouement de La nuit du renard ?

Les personnages sont attachants et on parvient assez facilement à s’immerger à leurs côtés au point de ressentir leurs émotions respectives. Maxime Chattam a veillé à faire de nous les confidents de ses héros, notamment grâce à ces petites phrases en gras et italique qui nous permettent de connaitre ce que pense les personnages bien plus efficacement que les simples descriptions habituelles.

L’écriture est d’une telle simplicité, mais quelle efficacité. Maxime nous donne cette impression que l’écriture est facile et ne nécessite aucun effort. Et pourtant, il a du passer de nombreuses centaines d’heures à se documenter, se rendre sur le terrain ou bien encore parler à des spécialistes. Les descriptions pourraient sembler simplistes à cause de l’utilisation de phrases courtes, très brèves. Mais je peux vous garantir que cela a un effet beaucoup plus dévastateur sur notre imagination. Surtout quand il s’agit de la découverte du cadavre d’un homme rongé par des insectes (que nous aimerons encore moins pour les dix années à venir).

Malgré l’apparence d’un roman qui fait peur (la couverture est sublime), on se retrouve à lire un thriller exceptionnel où l’auteur, à travers des descriptions simples et des personnages authentiques, parvient à nous tenir en haleine de la première à la dernière page.
Sauve-moi Sauve-moi
Guillaume Musso   
J'ai enfin goûté à l'écriture de Musso et je suis assez surprise! J'aime la fluidité de son écriture tout en racontant une histoire d'amour, qui est plus est, une très belle histoire d'amour! Je pense que je lirai d'autres livres de cet auteur...
Sept jours pour une éternité... Sept jours pour une éternité...
Marc Levy   
J'ai adoré ce roman!!! de tous les Marc Levy, je trouve que celui-ci est le plus beau. Le thème est banal : la lutte entre le bien et le mal, mais l'histoire d'amour est tellement touchante, que j'aurais besoin d'un sacré amas d'arguments pour qu'on me prouve que c'est un roman nul !
Journal Journal
Anne Frank   
C'est un livre boulversant et poignardant. Certains passages sont horriblement tristes. Mais il retranscrit bien l'ambiance et la situation de l'époque. Ce n'est pas le genre de livre qu'on lit pour se distraire mais pour apprendre, s'instruire. Je dois avouer qu'à la fin de l'histoire j'ai bien pleuré.

par myra44
L'Illusion L'Illusion
Maxime Chattam   
L'auteur est classé en diamant ( groupe) mais concernant ce titre il devrait être dans " j'ai lu aussi " . pourquoi?
Et bien je dirai : désillusion !
Grosse déception, en effet . J'ai terminé ce livre par respect pour cet auteur qui fait parti de mes chouchous. 5 jours sur un Chattam , déjà mauvais signe et cet après midi j'ai bouclé les cent dernières pages pour m'en débarrasser et passer à autre chose.
Je me suis ennuyée , j'ai failli lire en diagonale, voir arrêter tellement plus de la moitié du livre est lente . C'est un livre d'atmosphère qui ne m'a pas captivée . J'ai aimé le dernier quart du livre mais c'était trop tard pour changer mon sentiment sur l'ensemble de cette histoire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode