Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de KalayaanAtTapang : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Dernier Jardin, Tome 2 : Fugitive Le Dernier Jardin, Tome 2 : Fugitive
Lauren DeStefano   
Mon Dieu, quel roman ! Quel chef d'oeuvre, devrais-je dire... Car je ressors de cette lecture complètement estomaquée. Ce second tome, bien qu'un peu moins bon que le premier, reste excellent, plein de suspense et d'action.
Le titre résume tout : Rhine est en fuite, et l'on découvre grâce à cela l'horreur du monde extérieur. De nombreux personnages apparaissent, dont certains absolument horribles. Rhine montre encore à quel point elle est déterminée à échapper à cette vie d'esclave qu'était son mariage, à retrouver son frère, et à vivre, tout simplement.
Au fil des pages, on ne peut s'empêcher de ressentir soi-même les terribles épreuves que traverse Rhine : [spoiler]La vie dans le quartier chaud avec Madame l'obligation de s'exhiber pour le plaisir des hommes, la mort omniprésente autour d'elle...[/spoiler] Comment rester insensible face à tant de souffrance ?
Dans ce second tome, Gabriel est bien sûr un peu plus présent : J'ai aimé sa gentillesse, sa détermination à suivre Rhine et à la protéger quoi qu'il arrive. Au contraire, Vaughn s'enfonce encore un peu plus dans la cruauté, on mesure vraiment à quel point ce personnage est cruel et machiavélique. [spoiler]Néanmoins, il faut dire que la balise enfoncée dans la cuisse de Rhine afin de la retrouver où qu'elle aille est un procédé ingénieux. Tout comme la drogue qu'étaient devenus les June Beans bleus pour Rhine... [/spoiler] Vaughn est donc un bon gros méchant, comme on les déteste.
Le seul bémol à mes yeux serait que le bouquin ne se concentre plus sur Linden, la vie au manoir, les soeurs-épouses, etc. On lit quelques passages dessus tout au long du livre, mais ce n'est qu'au cours des soixante dernières pages que ces personnages sont vraiment présents ! Moi qui aimait beaucoup Linden, j'étais un peu déçue... Mais dans les quelques pages où il est présent, il est toujours aussi généreux, et on sent l'amour qu'il éprouve pour Rhine. Quant à celle-ci, je ne sais pas bien dire si elle ressent encore quelque chose pour lui ou non : [spoiler]Elle s'obstine à garder son alliance, mais ses réflexions ne vont pas dans le sens de Linden.[/spoiler]
La fin est très bonne, et promet un merveilleux tome 3 : [spoiler]sans doute centré sur la recherche de Rowan, et celle d'un antidote à la mort prématurée de tous les jeunes ![/spoiler]
Ce deuxième roman est absolument à lire, les fans du premier ne peuvent pas être déçus !

par isane3
Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère
Lauren DeStefano   
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuée. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.

par Jordan
Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture
Lauren DeStefano   
Une fois n'est pas coutume, ce livre m'a laissée sans voix. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette fin. [spoiler](mais est-ce une fin, vraiment ? Plutôt un commencement vu le ton des dernières lignes... Vous comprendrez en lisant.)[/spoiler] Tout est si soudain, et pourtant il y a des moments où le temps semble s'arrêter. Des personnages qui nous faisaient parfois horreur paraissent tout à coup tellement humains. [spoiler]J'ai une pensée toute particulière pour Madame qui va, de façon imprévisible et indirecte, libérer tout le monde.[/spoiler] Des instants tant attendus ne se déroulent absolument pas comme on l'aurait imaginé.Vous pleurerez peut-être, ou vous hurlerez ou alors, vous serez, comme moi, tétanisés, incrédules face à des moments d'une tristesse infinie ou d'autres instants pleins d'un espoir autrefois redoutable.
J'annonce la bonne nouvelle : Linden, Cecily et Bowen seront de retour dans ce tome en tant que personnages principaux aux côtés de Rhine. Pour le meilleur ? Pas sûr. Il est évident que Vaughn ne reculera devant rien pour continuer à mener ses obscurs projets tout en s'assurant que son fils reste parfaitement ignorant. Mais Linden n'est plus aussi naïf qu'avant, et cela grâce à Rhine. [spoiler]Je n'aimais pas particulièrement Linden au début, c'était agaçant de se dire que des filles avaient été enlevées, tuées pour lui et qu'il n'en savait rien. Aussi, lorsqu'il s'est réveillé (enfin, c'est plutôt Rhine qui lui a jeté un grand seau d'eau froide à la figure) et qu'il a réalisé le monstre qu'était son père, j'ai commencé à l'apprécier. Pas parce qu'il a accepté ce fait tout de suite (il a accusé Rhine de mentir et l'a rejetée plutôt sèchement, il fallait s'y attendre) mais parce qu'il a eu le courage de regarder la vérité en face puis de comprendre Rhine. Pour un homme qui a vécu dans une illusion toute sa vie et qui se rend compte du truquage, je trouve ça particulièrement courageux.[/spoiler]
Et vous ne reconnaîtrez (presque) pas Cecily. Bien sûr, elle a toujours son sale caractère mais elle a grandi. Elle ne vit plus que pour son mari et son fils, et c'est pour ça qu'elle ne se laissera plus manipuler par Vaughn. C'est pour cette raison qu'elle va se retrouver en danger... [spoiler]Le moment où on a cru qu'elle était morte avec son bébé... Je n'aurais jamais pensé ressentir une telle peine pour la disparition de celle qui apparaissait comme une vraie peste au début de la série. La réflexion de Rhine au sujet de la force qu'il a fallu à Cecily pour ressusciter est magnifique.[/spoiler]
Vous croyez connaître l'étendue de la cruauté de Vaughn ? Mais vous n'avez encore rien vu. Il va commettre un des seuls actes dont on l'aurait cru incapable... [spoiler]Il va tenter d'assassiner Cecily en même temps que son futur petit-fils. Le bébé ne survivra pas mais Vaughn a sous-estimé la volonté de sa belle-fille.[/spoiler]
L'introduction du personnage de Reed, le frère de Vaughn, est intéressante pour l'histoire. Il apporte un nouvel éclairage sur certains faits de famille. Sorte de savant (un peu) fou, bricoleur et pas très loquace au début, il va offrir un soutient inattendu à son neveu et ses épouses. J'ai beaucoup aimé son côté marginal et ses théories conspirationnistes sur les livres d'Histoire. Je pense que certains le détesteront à la fin. [spoiler]Personnellement, je n'ai pas réussi à lui en vouloir pour l'accident avec Linden, en grande partie parce que Linden n'aurait jamais vécu totalement heureux sans Rose, c'était évident vu sa réaction chaque fois qu'on parlait d'elle, et puis aussi parce que Reed ne pouvait pas prévoir sa mort.[/spoiler]
Et maintenant, la question principale du tome : Rhine va-t-elle retrouver son frère ? Oui. Mais ne vous attendez pas à des retrouvailles de conte de fée. Comme le dit Rhine à un moment du livre, on ne peut pas s'attendre à ce qu'une personne soit la même après un an de séparation. [spoiler]Je n'ai pas accroché avec Rowan. Je n'arrivais pas à comprendre comment quelqu'un de si pragmatique et brillant, selon Rhine, avait pu se laisser manipuler par un psychopathe comme Vaughn. Et puis, je ne sais pas... Il n'avait pas ce petit truc qui fait qu'on se met à aimer un personnage; une expression, un tic, une opinion... Il m'a paru peu utile et passif, en bref.[/spoiler]
La fin... La fin est complète (c'est nul comme terme mais je n'ai pas mieux). Orchestrée très rapidement, surprenante mais complète. Encore une fois, pas de conte de fée. Ils ne vivront pas tous heureux. [spoiler]Ils ne vivront pas tous, d'ailleurs.[/spoiler] Quant à savoir qui aura droit à un happy ending... Vous le saurez en lisant Sever sans vous évanouir avant la dernière page.
Player One Player One
Ernest Cline   
2044. Dans un monde touché de plein fouet par des crises énergétiques et environnementales, Wade, un garçon de 17 ans, échappe à un quotidien sordide en passant la majorité de son temps connecté à l'OASIS, un monde virtuel créé par le fantasque et richissime James Halliday. Comme les autres chassœufs, il essaye de décoder les énigmes, laissées en guise de testament par le milliardaire, pour trouver l'Easter Egg caché dans l'OASIS et remporter ainsi la totalité du pactole, 250 milliards de dollars. Halliday ayant conçu cette quête comme un grand jeu de piste à travers les années 80, seuls ceux qui maîtriseront les arcanes de la culture geek ont une chance de l'emporter... Mais les chassœufs feront-ils le poids face à la compagnie IOI, fournisseur d'accès et géant d'Internet, prête à tout pour mettre la main sur l'OASIS et en finir avec la protection des données personnelles que ce monde garantissait jusqu'alors?
Comme annoncé dès la couverture Pac-Man, le livre est blindé de références aux jeux vidéos, chansons, films, séries etc. des années 80. Étant moi-même dans la tranche d'âge visée (un tout petit peu plus jeune en réalité, mais mes cousins se chargeaient de mon éducation) j'ai vraiment apprécié cet espèce de retour en enfance et n'ai pas eu de mal à me prendre au jeu (aaah, D&D! aaaaah les Atari! aaaah Sacré Graal!...bon bref, je vous épargne la suite). Toutefois, je ne suis pas tellement persuadée que ce livre soit intéressant pour quiconque en dehors de cette tranche d'âge car en dehors de l'argument "rétro/vintage", l'intrigue est somme toute très simple et manichéenne. Ni les personnages, ni la Terre version "2044" n'ont vraiment la possibilité d'être développés entre tous ces gros morceaux d'année 80, malgré quelques bonnes idées entr'aperçues ici ou là. Une recharge de mana, pour geek only?

par Mereiane
Warcross, Tome 2 : La revanche Warcross, Tome 2 : La revanche
Marie Lu   
Une suite que j’ai pris plaisir à découvrir et qui m’a fait passer un très bon moment. Il n’aura pas fait long feu, tant grâce à son intrigue captivante que par ses personnages attachants. J’étais loin d’imaginer que l’aventure prendrait cette direction et malgré quelques défauts, j’ai apprécié l’action qui en découle.

Emika Chen n’a pas choisi la direction qu’à prise sa vie depuis sa rencontre avec Hideo Tanaka, mais depuis les révélations du projet de ce brillant créateur, elle est déterminée à l’empêcher de poursuivre sa propagation. Elle qui n’a toujours pu compter que sur sa seule personne, va pouvoir se reposer sur les Phoenix Riders, qui ont gagné sa confiance et son amitié. Lorsqu’elle découvre que sa tête a été mise à prix, Emika réalise qu’elle n’est plus en sécurité et sa survie dépend du mystérieux Zéro. Dans un climat de tension, elle va devoir choisir son camp et la confiance est difficile à accorder quand on apprécie celui qu’on combat.

Dans ce dernier opus, il se passe beaucoup d’événements et l’action est omniprésente, pour mon plus grand plaisir. Grâce aux descriptions on plonge la tête la première dans l’intrigue et l’imagination travaille à cent à l’heure. J’ai trouvé original que l’intrigue se déroule dans une ville au Japon, habitué à lire des romans avec pour cadre les États-Unis c’est monnaie courante, donc on apprécie ce décor inédit. Et bien évidemment, le côté virtuel vient consolider l’originalité du récit avec un univers très bien exploité qui comme je le disais plus haut, ne cesse de faire marcher l’imagination du lecteur, tant l’intrigue est complexe et le suspense n’est pas en reste.

J’ai juste quelques regrets concernant l’évolution d’Emika qui a toujours été une battante et bien qu’elle se batte pour ses convictions, j’ai trouvé qu’elle avait trop souvent le rôle d’un pion dans l’histoire, même si j’admets que les personnages sont plus travaillés et on voit une profondeur qui n’était pas autant présente dans le premier tome et on aborde des thèmes qui mettent en avant leur diversité, il y a une réelle volonté d’offrir des personnages plus étoffés. Warcross est une duologie que j’ai apprécié découvrir et qui se démarque par son originalité.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4n1

par Luxnbooks
Le noir est ma couleur, Tome 4 : L’Évasion Le noir est ma couleur, Tome 4 : L’Évasion
Olivier Gay   
Voilà mes états d'esprit en lisant ce livre :
En lisant le premier chapitre
-OUI!!! Je l'ai.
En lisant le deuxième chapitre
-Oh non quand sors le tome 5?
En allant regarder à la fin du livre
-Quoi?!? Début 2016! C'est pas possible!
En continuant ma lecture
-Ce livre est génial...
En lisant la fin
NON MAIS C'EST QUOI CETTE FIN! [spoiler]Ce livre possède la fin la plus atroce! Olivier Gay est vraiment cruel! [/spoiler]

Maintenant, on attend 2016... Allez plus que 6 mois!


par Dauphyne
Le noir est ma couleur, Tome 3 : La Riposte Le noir est ma couleur, Tome 3 : La Riposte
Olivier Gay   
http://bazarlivresque.blogspot.fr/2016/10/le-noir-est-ma-couleur-tome-3.html

Ce tome-ci est plein de révélations, on va de surprise en surprise ! De plus, le pouvoir de Manon évolue, elle progresse de plus en plus dans la pratique de sa magie, ce qui devient de plus en plus intéressant.
J'aime toujours autant les personnages de Manon et Alexandre qui me font rire et qui ont une relation que j'adore. Ces personnages évoluent bien sûr, ils deviennent plus matures, se font davantage confiance et leur relation se densifie.
Côté intrigue, l'originalité et la plume de l'auteur sont toujours là, et le scénario devient moins prévisible. Bref, une série qui s'améliore à chacun de ses tomes !
L'action est au rendez-vous, et j'ai adoré ça. Jordan est un personnage détestable, et on a envie de tout faire pour aider Manon. Alexandre en prend pour son grade comme d'habitude, mais heureusement qu'il est là ! Il devient un véritable pilier pour Manon, et vice-versa. Ce tome est vraiment un tournant de la série je pense.

Pour conclure, mon avis est bref, certes, mais concis pour vous dire que la série Le Noir est ma Couleur ne fait que de s'améliorer de tome en tome, et c'est plus que réjouissant. J'ai hâte de lire les tomes suivants, au vu de la fin de celui-ci. L'originalité est toujours là, au même titre que l'humour et l'action, bref un cocktail génial pour décompresser, alors jetez-vous dessus sans attendre !

par Zolii
Le noir est ma couleur, Tome 2 : La Menace Le noir est ma couleur, Tome 2 : La Menace
Olivier Gay   
http://bazarlivresque.blogspot.fr/2016/08/le-noir-est-ma-couleur-tome-2.html


On retrouve dans ce tome un Alexandre à l'hôpital, sans souvenirs de la semaine qui vient de s'écouler, ce qui l'inquiète un temps soit peu. Il ne se souvient pas non plus de cette fille qui se nomme Manon, mis à part qu'elle est dans sa classe. Manon quant à elle doit tenter de maîtriser ses pouvoirs de Mage Noire tout en essayant de ne pas se faire repérée par le Conseil des Mages des Couleurs dont son père en fait parti. Mais Manon n'est qu'une jeune fille de 15 ans et Mage Noire ou pas elle a besoin de se confier à quelqu'un, et qui est le mieux placer qu'Alexandre pour se rôle là ? Elle se décide alors à tout lui raconter une nouvelle fois, puisque son père lui a fait un lavage de cerveau complet, au risque d'aller à l'encontre de toutes les règles instaurées par le Conseil. La situation devient encore plus bancale lorsqu'un nouvel élève Mage des Couleurs lui aussi débarque dans leur classe, un élève plus dangereux qu'il n'y paraît...

Tout le livre se concentre sur les relations entre les différents personnages, que ce soit celle entre Manon et Alexandre mais aussi Manon et Jordan (le nouvel élève Mage) ou Alexandre et sa bande d'amis. Il n'y pas beaucoup d'action pure, le livre se situe davantage sur les secrets, mensonges et faux semblants. Et aussi sur les pouvoirs de Manon. Parce que ce n'est pas anodin tout de même, et c'est même le centre de l'histoire, ce qui relie tout.
J'ai adoré retrouver l'originalité de l'histoire, les Mages, les Couleurs tout ça, et découvrir le Noir avec Manon, et Alexandre. Parce qu'Alexandre est là lui aussi, et n'est pas en reste ! Sa relation avec Manon se développe et j'ai vraiment beaucoup aimé cela. L'auteur prend son temps, ne les fait pas tomber dans les bras l'un de l'autre, au contraire il avance petit à petit et c'est très agréable et amène une touche de crédibilité.
J'ai adoré aussi l'évolution du personnage d'Alexandre, qui sort de sa case "voyou qui fait de la boxe et qui jure" et devient plus mûr, plus protecteur et plus réfléchis, tout en gardant son humour bien à lui et sa manière de faire les choses.
Par ailleurs, j'ai eu l'impression dans ce tome que la vulgarité baissait en fréquence. Ou alors c'était juste plus soft. Bref c'était bien mieux de ce côté là.
Comme dit plus haut, il n'y a pas beaucoup d'action physique mais il y en a un peu quand même. L'action est présente quand même mais sous une forme plus ténue ce qui n'empêche pas à l'histoire d'être un gros page turner. Heureusement que j'avais le tome suivant sous la main car je ne pouvais pas rester sur cette fin (ou peut être faim ?) !
J'ai trouvé le scénario moins schématique que dans le premier tome, même s'il le reste un peu quand même. J'espère que ça le sera moins dans les tomes d'après.
L'écriture est toujours aussi fluide et originale, qui m'a fait rire plusieurs fois.

Pour conclure, ce second tome est pour ma part bien meilleur que le premier, moins schématique mais toujours un peu. Assurez vous d'avoir le tome 3 sous la main en le finissant, c'est une histoire de survie !

par Zolii
Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari
Olivier Gay   
Je me demande pourquoi j'ai mis autant de temps à l'acheter ... Je ne m'attendais pas au fait que j'aimerais autant ce livre ! Je le recommande grandement !

par Bisou
Oksa Pollock, Tome 6 : La Dernière Étoile Oksa Pollock, Tome 6 : La Dernière Étoile
Cendrine Wolf    Anne Plichota   
Voilà je viens de le finir!
Ce tome est beaucoup plus mature que les autres, peut être en raison qu'Oksa a grandi elle aussi. Je crois que je suis passée par toutes les émotions possible et imaginable pour un humain : la joie, la rage, le désespoir, l'espoir, la tristesse, le vide absolu, ...
On se demande à tout moment qui des Sauve-Qui-Peut va survivre au redoutable Félon Orthon!

La fin est totalement inattendue, bluffante et impressionnante! Je suis totalement vidée, comme si j'avais subi le Détachement Bien-Aimé. Grâce à la 4e partie, on comprend mieux le choix de Zoé, Tudgual, Mortimer, Barbara et Abakoum. Je ne vais pas vous en dire plus, simplement que ce livre est le plus pur des diamants directement importé d'Edéfia ou de l'incroyable imagination des deux auteurs : Anne Plichota et Cendrine Wolf.
Encore une chose : j'ai vraiment hâte que le livre "Tugdual" sorte pour en avoir encore plus!! (J'ai l'impression d'être un Diaphans qui n'est jamais assez nourri ...)

Bonne lecture ;)

par Roxy67