Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kalisy : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Dragonfury, Tome 6 : Furie délivrée Dragonfury, Tome 6 : Furie délivrée
Coreene Callahan   
J'ai aimé ce tome, comme j'ai aimé tout le reste de la série, mais comme avec le tome 5 je suis restée sur ma faim. Une fin trop rapide et surtout.. Pas assez d'interactions entre Forge et son fils à mon goût. Dommage, je pense que le tome réservé à Forge méritait d'approfondir la relation père-fils

par Myst
Dragonfury, Tome 2 : Furie de Glace Dragonfury, Tome 2 : Furie de Glace
Coreene Callahan   
Beaucoup mieux que le tome 1.
Maintenant que l'histoire a été posée dans le tome 1, on entre directement dans l'action avec ce second volet.
Les personnages sont vraiment intéressants, on s'attache vite à eux et j'ai hâte de lire la suite.

par Adèle
Dragonfury, Tome 4 : Furie de désir Dragonfury, Tome 4 : Furie de désir
Coreene Callahan   
La suite, la suite, la suite, svp!!!!!
J'ai encore adoré ce tome, même si après avoir lu les 4 tomes d'affilé les quelques fautes récurrentes - je ne sais pas si elles sont dues à la traduction ou non; et il faudrait aussi penser aux synonymes, parce que donner du "létal" quasiment toutes les pages, ça fait beaucoup.
Belle histoire et beaux personnages que sont Wick et J.J., tellement touchant tous les deux.
Vivement le tome 5 pour voir le sort réservé à Venom, qui doit se sentir un peu abandonné par Wick, surtout après 70 ans ensemble. De même j'ai hâte de savoir ce qui est arrivé à Gage, Haider et Nian, et le sort que va réserver Bastian à Azrad. Pleins de questions en suspens, ça va être long jusqu'à la sortie du suivant!!!

par Arendelle
Dragonfury, Tome 5 : Furie de Passion Dragonfury, Tome 5 : Furie de Passion
Coreene Callahan   
Alors j'ai était un peu déçus de ce tome, autant j'ai adoré les précédent tomes mais celui ma déçus. J'ai trouvé que l'auteur fessait beaucoup trop de description, mais surtout des description a rallonge qui fait que l'on décroche vite et ces dommage parce que l'histoire et tellement bien.
Ce qui ma déçus aussi c'est l'histoire de Venom et Evelyn qui était prométeuse. Les deux personnages sont très intéressant, on voit Venom sous un autre jour plus tendre, doux, vulnérable, attendrissant, on voit aussi qu'ils est très attacher au reste de la meute. Evelyn pour sa part et tout aussi tendre, douce, très attendrissante également mais très forte et intélligente. J'ai trouver que dans ce tome en faite que l'histoire entre Venom et Evelyn ne fessait que commencer, que ce n'était que le début et qu'il manque la fin et j'ai trouver sa dommage. J'ai également apprécier de retrouver Gage et Haider je trouve qu'ils sont très attachant ces deux là. On retrouve également Nian et un nouveau personnage que Gage va prendre sous sont aile le petit dragoneau Osgard, il et adorable se gamin, aussi très attachant et touchant.
Malgré quelque petit dépstion j'ai hâte de lire le prochain tome !!
Dragonfury, Tome 3 : Furie tentatrice Dragonfury, Tome 3 : Furie tentatrice
Coreene Callahan   
Une lecture agréable.
J'ai eu plaisir à retrouver cette saga sur les hommes dragons mais j'ai également retrouvé les défauts des tomes précédents.
L'écriture est par moment trop lourde, avec des monologues tellement longs qu'on a envie de sauter une ou deux pages.
Le passé des 2 personnages principaux n'est pas assez exploité.
Quant à l'intrigue de base de cette saga, elle n'évolue presque pas.
Et que dire de la fin du tome, qui arrive comme un "cheveu sur la soupe".

par Adèle
Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme
Coreene Callahan   
Une déception !

Ah, je l’attendais tant, ce roman ! Dès que j’ai lu le résumé, il y’a plusieurs mois, j’ai été tout de suite très attirée et je comptais les jours jusqu’à sa sortie. Il faut vraiment que j’arrête de faire ça, car c’est dans ces cas-là que je suis le plus déçue. Dragonfury est une petite déception, bien qu’il ait quelques points positifs. Ce livre est tellement… Commun ! Il n’a aucune originalité et c’est justement ce que j’espérais trouver avec cette histoire de dragons, de l’originalité. Eh bien, je me suis fait rouler dans la farine.

Myst Munroe est infirmière et prend très à cœur la vie de ses patients. Un jour, elle se rend chez une jeune femme enceinte à problème dont elle s’occupait et la retrouve morte… Elle décide de retirer son enfant de son ventre afin de le sauver mais elle est alors emmenée par des hommes étranges qui se disent être des dragons ! Et qui veulent l’enfant, car il est l’un des leurs. Leur chef, Bastian, ressent quand à lui un lien féroce qui le lie immédiatement à Myst…

Les personnages. Certains étaient très sympas mais la majorité sont du vu et du revu. Franchement, j’ai eu l’impression de retomber dans un énième copié collé de La Confrérie de la Dague Noire, avec ses « frères ». Bastian, il est fade. Creux, sans intérêt, sans passion, sincèrement, quand tu à connu des hommes dans la Bit-Lit tel que Bones de Chasseuse de la Nuit ou Kohler, Viszs ou Zadiste de La Confrérie de la Dague Noire, comment se satisfaire de… ça ? Je ne l’ai pas aimée du tout, vous l’aurez compris. Myst est un personnage sympa, elle n’a rien de particulièrement attachant mais ça va. J’ai bien appréciée les personnages secondaires d’Ivar, Rikar, Forge et Wick, ils sont mon petit rayon de soleil du roman. La romance entre Myst et Bastian est beaucoup trop rapide et peu crédible. Et elle accepte les dragons avec une telle facilité, comme si c’était normal de voir des dragons tous les jours ! Vraiment pas crédible.

L’histoire maintenant. Passable. Les dragons, dans ce livre, ressemble un peu… aux vampires. Ils ne sortent que la nuit et ont besoin de prendre l’énergie de femmes pour se nourrir, ce qui rappel les vampires qui se nourrissent de sang. Leur histoire n’est pas particulièrement fascinante, pas plus que les dragons en eux-mêmes et c’était ce que j’attendais le plus au tournant, eh bien finalement, la saga jeunesse sur les dragons Lueur de Feu de Sophie Jordan est plus intéressante et plus approfondi. J’ai eu énormément de mal à lire les 150 premières pages aussi. Mais par la suite, cela s’est un peu amélioré et au final, ce n’est pas non plus le pire livre que j’ai lu de ma vie, y’a même deux où trois passages où certains trucs sympas et intéressants, je ne me suis pas non plus forcée à la lire, j’ai même un peu hésitée avec un 4/5 car le livre à un petit côté attractif et je pense que l’auteur pourrait peut-être s’améliorée. Mais bon, je peux pas être gentille avec tout les livres et donnez des bonnes notes à tout va. Ce livre est donc une lecture… agréable on va dire malgré ces défauts, mais elle est bourrée de défauts et de faiblesse. Pourtant, j’ai du mal à le noter, il est au-dessus de mes 3/5 et en dessous de mes 4/5, c’est difficile, même un 3,5 / 5 n’était pas assez bon (j’aurais dit la note idéal pour ce livre était en fait un 3, 75) mais je note pas comme ça alors… J’avais cependant beaucoup d’attente pour ce livre et il n’a pas à été à la hauteur de mes espérances, mais c’était une lecture assez sympa.

Je pense cependant lire la suite, car il portera justement sur trois personnages que j'ai aimée, par curiosité.
Monsters in the Dark, Tome 3 : Larmes silencieuses Monsters in the Dark, Tome 3 : Larmes silencieuses
Pepper Winters   
Dans ce dernier tome, on retrouve Q et Tess là où on les avait laissés, sur le point de s'unir officiellement, pensant enfin avoir battu le passé.

Un passé qui les rattrape inexorablement. Le feu de Tess a disparu, malgré l'amour qu'elle porte à Q, et chaque jour qui passe les oppose dans leurs désirs, dans leurs envie, dans leurs sacrifices.
Q doit guérir son esclave avant de pouvoir vivre enfin dans la lumière. Et disons que ses méthodes sont... inhabituelles. Typiquement Q.

Quand enfin ils arrivent au bout du chemin, les fantômes du passés les pourchassent, nous laissant au bord du précipice, menaçant de briser tous les efforts de Tess et Q pour arriver jusque là. Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue, qui est le point fort de ce dernier livre.

On a le bonheur de voir Tess prendre enfin son envol, sa liberté, devenir ce qu'elle devait être, et de voir Q libéré de son passé, de son fardeau, accepter enfin ses désirs.

L'écriture de Pepper Winters est une nouvelle fois exceptionnelle. Elle vous touche l'âme, prend vos pleurs, vos sourires, vos frissons, et vous laisse tremblant.

Ce tome achève la trilogie de Q et Tess dans une apothéose à couper le souffle.
Une trilogie qui n'est pas une romance habituelle, qui n'est pas douce ou tendre.
Non, Monsters in the Dark, c'est le récit de deux personnes marquées par le passé, vivant dans les ténèbres, qui se trouvent et forment un ensemble parfait, de deux personnes qui trouvent l'amour dans des circonstances sanglantes et déjouent un à un les obstacles que le destin jette sur leur chemin.



"Intertwined, tangled, knotted forever, our souls will always be twisted together,
our demons, our monsters belong to the other,
Bow to me, I bow to thee, now we are free."

Coup de coeur de l'année sans hésitation.
Monsters in the Dark, Tome 4 : Larmes sincères Monsters in the Dark, Tome 4 : Larmes sincères
Pepper Winters   
Le récit reprend là où c’était arrêté le précédent… Tess et Q doivent à nouveau affronter leur passé. Alors qu’ils passaient un week end en amoureux pour repartir sur de bonnes bases, des ennemis de Q les retrouvent et le kidnappent. Dès lors une course contre la montre s’enclenche. Tess, secondée par toute l’équipe de Q part à la recherche de son homme, tout en sachant que ses heures sont comptées… Arriveront ils à temps ? De quoi Tess sera t elle capable pour sauver la vie de son maître ?
Avec les événements de la fin du tome précédent, je me suis dit » allez c’est reparti ! » et je dois avouer que cela m’a un peu refroidit… Mais comme je suis d’un naturel curieux, il fallait que je sache où tout cela allait nous mener. Le fait que cet ultime roman soit moins épais que les autres m’a un peu rassurée, je me suis lancée et je ne le regrette absolument pas ! Nous avions laissé Tess et Franco, dans un piteux état, dans une chambre d’hôtel à Rome. Q venait d’être kidnappé par les hommes d’un de ses ennemis, avec la promesse d’être torturé avant d’être tué ! Pour Tess, il est impensable de laisser son futur mari aux mains de ses ordures et elle veut partir à sa suite immédiatement. Seulement tout ne va pas se passer comme elle le souhaite… Grâce à la paranoïa de Q, ils arrivent à garder sa trace, malheureusement ils ont perdu beaucoup de temps déjà qu’ils en manquaient cruellement … C’est la colère qui anime Tess, elle est déterminée à rejoindre son homme et à le libérer, à n’importe quel prix … Dans quel état vont ils retrouver Q ? Que lui ont ils fait subir ? De quoi Tess sera t elle capable pour sauver son maître ? Ce quatrième roman se présente plus sous une forme de nouvelle, plutôt complète et j’ai apprécié car comme cela, Pepper Winters se concentre sur l’essentiel. La plume de l’auteur est énergie, et le rythme est soutenu, nous sommes entraînés dans une course contre la montre, semée d’embuches, avec au bout, la vie de Q ! Les pages se tournent et le stress nous ronge, il est quasiment impossible de lâcher notre lecture, nous avons besoin de savoir ce qu’il va se passer après… L’auteur donne la voix, une fois de plus, à ses deux protagonistes, cela va nous permettre de vivre les angoisses de Tess et de Q, de voir à quel point ils s’aiment, ils tiennent l’un à l’autre et surtout ce qu’ils sont prêts à faire pour se protéger mutuellement… Alors oui, c’est une romance, donc nous nous doutons de la tournure finale mais le chemin pour y arriver nous torture avec délice… Je ne vous en dirais pas plus car l’intérêt réside dans la découverte, mais je peux vous dire que j’ai vraiment aimé ce tome. Certes il est tout aussi violent et cruel que les autres, Pepper Winters met en avant ce qu’il y a de plus mauvais chez les hommes mais tout cela à un but, faire ressortir la beauté de la noirceur… A travers toutes ses épreuves, Tess et Q vont se révéler, ils ne se cantonnent plus au rôle de la Belle et la Bête, ils évoluent en même temps que leurs sentiments. Ils se complètent et se subliment… Ils s’apprivoisent ! Les mots sont crus ; les sentiments violents et passionnés ; les émotions brutes, sauvages et salvatrices. C’est excellent ! Ce tome met en avant tout le chemin qu’ils ont parcouru… Ensemble…
Nous allons découvrir une nouvelle facette de Tess. Nous savons que c’est une femme forte et déterminée mais là une nouvelle force l’anime : la rage ! Elle est motivée par la peur et par le désir de vengeance. Elle ne supporte pas l’idée que quelqu’un puisse faire souffrir Q. Pour le sauver, elle est prête à tout, elle va laisser sortir le démon qui sommeille en elle. Elle va montrer à Q de quoi elle est capable par amour pour lui…
Q va également révéler un autre côté de sa personnalité. Nous le savions dominant, violent, impulsif, possessif et protecteur, surtout vis à vis de Tess. Là, nous allons voir le Quincy amoureux, dépendant et loyal. Il va nous montrer à quel point il aime son esclave et jusqu’où il peux aller pour la protéger. L’amour qu’il porte à Tess est beau et pur malgré ses déviances. Il la vénère et est capable de donner sa vie pour elle…
Nous retrouvons, comme dans les tomes précédents, le clan Mercer : Franco, Suzette, Frederick et sa femme ; et c’est toujours un plaisir. J’aurais aimé que l’auteur confronte Tess à ses parents car le peu que l’on sait d’eux montrent des gens méchants et égoïstes… j’aurais aimé que Tess, soutenu par son milliardaire de mari, puisse leur dire leurs quatre vérités ^^
Monsters In The Dark ne peux pas nous laisser indifférent… Perso, j’ai adoré ! Ce tome clôture parfaitement cette série violente et sombre avec une note de douceur et de romantisme… Si vous aimez la Dark Romance, foncez, vous ne serez vraiment pas déçus

par BeaMars
Monsters in the Dark, Tome 2 : Larmes brûlantes Monsters in the Dark, Tome 2 : Larmes brûlantes
Pepper Winters   
N.B. Les deux derniers tomes de Monsters in the Dark sont extrêmement violents, plus encore que le premier, donc si vous avez déjà eu du mal avec Tears of Tess, Quintessentially Q et Twisted Together seront probablement trop brutaux.


Ce deuxième tome reprend quelques jours après la fin de Tears of Tess, et on a le plaisir du point de vue de Q en plus de celui de Tess. Quelque chose de nécessaire pour rendre ce livre encore plus intense que le premier.
Si Tears of Tess installait l'univers de la trilogie, ce tome deux le sublime. Le voyage émotionnel fait pleurer, trembler, frissonner, crier, rager, parfois rire, souvent sourire devant la beauté de la relation entre Q et Tess - entre le maître et son esclave - entre les deux monstres nés dans le noir.

On voit d'abord Q lutter contre ses désirs trop sombres, parfois pour le bien de son amante et parfois à son détriment. Leur relation est plus intense qu'auparavant, tous les deux libérés au moins en partie par la force de la jeune femme. Petit à petit, ils s'ouvrent l'un à l'autre, se révèlent, explorent ce lien entre eux si unique.
Puis Pepper Winters nous ramène à la réalité.
Sombre. Violente. Sanglante. Dangereuse.
Alors que le combat de Tess et son amour de la douleur la reliaient à Q, la rendaient si parfaite pour lui, voilà que tout lui est arraché, que sa vision du bien et du mal disparaissent, que son âme est mise à nue.
Et alors qu'elle se brise lentement loin de son maître, lui n'a de cesse de la chercher. Parce que si elle lui appartient, l'inverse est vrai. Et il est prêt à donner sa vie pour elle.

Je ne vais pas en révéler plus, ce serait gâcher l'intensité de la dernière partie du livre.

Dans Quintessentially Q, Pepper Winters nous emmène une nouvelle fois avec elle dans un univers sombre, où deux personnes hantées parviennent tant bien que mal à trouver leur propre beauté.
Monsters in the Dark, Tome 1 : Larmes amères Monsters in the Dark, Tome 1 : Larmes amères
Pepper Winters   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

La Dark Romance, je crois que définitivement, je n'y arrive pas et c'était mon dernier essai… En fait, ça ne correspond pas du tout à ce que je m'imaginais au départ sous cette appellation… Je pensais que les deux héros souffriraient, qu'ils seraient dans un climat très dur (guerre, mafia, gangs, etc…), mais je ne pensais pas qu'il s'agissait du héros qui infligeait lui-même des horreurs à l'héroïne !

On peut créer une histoire très sombre, mais ce besoin (dans tous les romans Dark Romance que j'ai lues) d'humilier, rabaisser, violer, battre, torturer et détruire le personnage principal féminin, qui au final termine quand même par aimer ça, c'est pas possible pour moi ! (si c'était dans un livre d'horreur, un thriller ou un polar, à la limite ok, mais pour une "romance", même dark... non quoi !)

Si c'était l'héroïne contre les méchants, mais qu'au moins le personnage principal masculin était gentil et doux avec elle (lui qui la protège contre le monde cruel), je veux bien... mais faire subir les pires horreurs à une femme et qu'au final elle tombe amoureuse de vous, ça n'a pas de sens !
[spoiler]A noter qu'on essaie de faire passer Q pour un homme honorable qui récupère des femmes détruites par l'esclavage sexuel et abusées pour les aider à se reconstruire puis les renvoyer chez elles… et là, il tombe sur une femme non détruite et au lieu de la renvoyer direct chez elle, il la détruit ?!? (oui parce que TOUT ce qui lui arrive d'horrible après - les viols, les maltraitances physiques et j'en passe - c'est sa faute parce qu'il l'a gardée ! => sans compter tout ce que LUI lui fait...)[/spoiler]

Par ailleurs, concernant ce bouquin spécifiquement, je n'arrive pas à dépasser la réalité de la chose, car ce que subi le personnage féminin arrive VRAIMENT dans la vie de tous les jours à des femmes, des hommes et des enfants... mais sans tout le "romantisme" qu'on essaie de nous faire avaler ici ! Ca me révolte qu'on essaie de rendre romantique des horreurs que vivent des personnes dans la réalité !
Romanciser et érotiser les abus et l'esclavage sexuel, le kidnapping, le viol, la maltraitance, la torture et j'en passe, c'est écoeurant ! (imaginez juste de remplacer Tess par un enfant de, disons, 10 ans - mis à part l'âge, tout le reste serait pareil - c'est toujours aussi "érotique" et "romantique" ? Q est toujours un héros à vos yeux en imposant tout ça à un enfant plutôt qu'à une femme adulte non consentante ?)

Quand je lis une romance, c'est pour échapper à la dureté du monde, pour me faire rêver… et ça, en plus que le terme de "romance" accolé à ce genre de récit me dérange profondément, ça me balance juste toute l'horreur du monde dans la face, ça ne me fait vraiment pas rêver !

Je pense que pour écrire un récit tel que celui-ci (ou comme d'autres Dark Romance que j'ai testé comme Percée à Nue ou Twist me), il faut être profondément misogyne et sadique...

Vraiment trop tordu pour moi et je ne comprends absolument pas comment on peut trouver ce genre d'histoire romantique !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !

par Vitany