Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kallyx : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Gaulois : Les fiers ennemis de Rome Les Gaulois : Les fiers ennemis de Rome
Jean-Louis Brunaux   
" Que reste-t-il à découvrir de " nos ancêtres les Gaulois " ? Tout ou presque, car contrairement aux idées reçues, vingt siècles après leur disparition et leur fusion dans l'Empire romain, ils gardent tout leur mystère.

Barbares aux yeux des Grecs et des Romains, figures poétiques pour les Romantiques, héros nationalistes pour les historiens du XIXe siècle, les Gaulois ne parviennent pas à se débarrasser des caricatures qui se sont attachées à eux.


C'est assurément parce que les civilisations grecque puis romaine ont absorbé la leur, moins attachée qu'elles à laisser des monuments pérennes dans les arts, l'architecture ou la littérature.

Pourtant les écrits des historiens et géographes antiques, et les résultats exceptionnels de l'archéologie de ces quarante dernières années, permettent aujourd'hui de se représenter les Gaulois et leur civilisation avec infiniment plus de précision et d'objectivité qu'il n'est possible de connaître d'autres peuples contemporains sans histoire propre.

C'est cette connaissance nouvelle des Gaulois que ce guide complet et richement illustré voudrait partager avec le plus grand nombre.

par LIBRIO64
Belle du Seigneur Belle du Seigneur
Albert Cohen   
Je me demande bien ce que les effluves hallucinogènes de ce roman-fleuve peuvent bien avoir de si précieux, pour que la majorité des femmes le vénèrent, quand il n'est pas qualifié de chef d'œuvre. Ont-elle remarqué que l'auteur ne les aimait pas ?
Je sais bien que les centres du plaisir et de la douleur sont difficilement dissociables quand le message est martelé avec insistance, et que le masochisme peut provoquer des jouissances extrêmes. Mais de là à se pâmer devant autant de misogynie sans contrepartie me coupe les bras.
Décidément, nous devons bien souvent faire fausse route quand nous pensons, pauvres diables, intéresser nos compagnes. Arrêtons-là, car vous penseriez que je suis jaloux… et vous auriez raison.

Rien à dire sur l'écriture, brillante, comme l'est l'exercice de style, sinon que l'auteur s'amuse à nous changer sa façon d'écrire au gré de ses caprices.
Par exemple, je n'ai encore jamais rencontré quelqu'un ayant noté qu'un chapitre (et un seul) est intégralement écrit en une seule phrase, sans la moindre ponctuation ? Une façon de dire : "Avez-vous remarqué comme je suis habile ?" Eh oui ! il l'est le bougre.

par SANTOUL
Enquête sur les vampires Enquête sur les vampires
Jérôme Noirez    Fabrice Colin   
J’avoue avoir beaucoup apprécié la lecture de ce petit recueil. C’est une très bonne compilation de ce que l’on a pu glaner (inventer) sur les vampires. Cela se parcourt très rapidement, assez facilement pour ceux qui aimeraient se donner quelques connaissances ou découvrir ce monde fantastique ou tout simplement le redécouvrir.

Enquête sur les vampires peut être un très bon atout à votre bibliothèque ou un cadeau original pour ceux qui aiment le style vampirique


par Kore
De l'eau pour les éléphants De l'eau pour les éléphants
Sara Gruen   
Un livre captivant, poignant. C'est le personnage principale qui raconte l'histoire, enfin je devrais plutôt dire ses souvenirs où jeune, il a travaillé dans un cirque dans les années 1930, aux États-Unis. Il fait la connaissance de personnes plus ou moins recommandable et puis il va tomber amoureux. L'écriture est belle malgré quelques fautes de traduction, l'auteure, de par son écriture a su me happer dans le livre. Tantôt je me retrouvais dans le cirque, tantôt dans l'hospice, j'avais l'impression d'être moi-même Jacob, et de vivre sa propre existence. Franchement, c'est un livre que je conseille à tous et à toutes de lire. On sent que l'auteure a fait des recherches sur cette époque et sur le monde du cirque durant cette période.

par Elena62
Un chœur d'enfants maudits Un chœur d'enfants maudits
Tom Piccirilli   
J'ai découvert cet auteur avec son roman "la rédemption du marchand de sable". Et j'avais beaucoup aimé la noirceur globale et la façon dont l'auteur traitait l'histoire. Puis j'ai appris qu'il était mort... jeune... J'ai alors commencé "un coeur d'enfants maudits" un peu triste et depité. Et la ça a été la claque. Un roman halluciné, sombre et gluant. Le bayou, la sorcellerie, les fantômes du passé, des personnages étranges, déroutants. Ça sent le marais et l'orage, la moisissure et la décomposition. Mais c'est tellement vibrant! Organique...
Un roman comme "le yeux électriques " de Lucius Shepard... On se laisse happer dans la boue du bayou. On s'y perd, on s'y noie dans un rêve glauque emprunt de fantastique et d'étrangetés... Et le fil rouge de l'histoire si dur à suivre au début finit par en tirer de la vase putride toute la beauté cachée... Les fantômes resurgissent et les histoires noyées dans les eaux troubles du marais aussi...

J'ai adoré. Autant si ce n'est plus que le "Louisiane breakdown" de Shepard... Le même bayou... La même magie malsaine, et pourtant cette même beauté étrange et envoûtante.

Injustement classé SF ce roman et cet auteur sont inclassables. Mais au final si bons. Dommage qu'ils ne soient pas plus traduits en français. Et surtout qu'il n'ait pas eu le temps d'écrire plus.

par mika1204
Je suis une légende Je suis une légende
Richard Matheson   
Je l'ai lu il y a pas mal de temps maintenant pourtant j'en garde un bon souvenir. Je préfère le livre au film. Il faut bien préciser qu'ils sont "très" différent au niveau de l'histoire. Le livre ma beaucoup émue, notamment avec les passages sur le chien, je n'en dirais pas plus... La fin est éprouvante et étonnante bien qu'assez abrupte.

par saltanis
Vampire Knight, Tome 6 Vampire Knight, Tome 6
Matsuri Hino   
Géniale , comme d'habitude. Yuki veut retrouver ses souvenir perdu et elle est un peu pomé avec kaname et Zero.

par dede1422
Vampire Knight, Tome 5 Vampire Knight, Tome 5
Matsuri Hino   
Un tome de la série génial, comme d'habitude. La couverture est magnifique. ♥
La Première Nuit La Première Nuit
Marc Levy   
J'ai trouvé ça incroyable à quel point Marc Lévy a su faire continuer l'aventure et le suspense sur leur lancée. Je trouve ça assez rare qu'une suite soit aussi bien que le premier tome et j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.
L'Éducation sentimentale L'Éducation sentimentale
Gustave Flaubert   
Ce livre est un désœuvrement… Que raconte-t-il ? Pas grand chose et il ne s’y passe presque rien ! Pourtant, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture ; parce que je me suis peut-être un peu reconnu dans cette vision passive de l’existence. Mais ce qui m’a surtout marqué, c’est la qualité de la langue, le style de l’écriture avec lequel Flaubert est parvenu à me passionner pour un récit fait de petits riens. Les descriptions sont de vrais poèmes et cette éducation est d’une clarté sublime sur les sentiments des personnages, leurs vies, leurs états d’âme et leurs amours.
Flaubert nous offre ici un livre sur la grisaille des amours bourgeois, la grisailles des cœurs inertes et sur la niaiserie des souffrances de gens trop bien naît. C’est aussi un roman de passions. Frédéric Moreau a une passion ardente, sublime mais platonique pour madame Arnoux ; une passion charnelle avec Rosannette, encore une autre, plus intéressée avec madame Dambreuse. D’autres personnages ont eux, des ardeurs pour leur carrière et la gloire comme Deslauriers. Arnoux à lui, l’appétit pour l’argent et les femmes tandis que Pelerin a une adoration pour l’art. Etc. … Ainsi, tous ses personnages (et bien d’autres encore ; ils sont très nombreux dans ce roman) ont pour point commun la recherche vaine d’un idéal et d’une félicité qui semble leurs être promise. Malheureusement, ses exaltations sont éphémères et c’est la vacuité, l’échec de leurs vies (sentimentales et sociales) qui prédomine. Flaubert pourfend ainsi la bourgeoisie de province, incarnée par tous ses jeunes gens séduisants mais décevants. Se sont les rois de l’occasion manquée, les fils d’une révolution trop ambitieuse pour eux. Les occasions se multiplient mais ils n’en saisissent aucunes. Leurs désirs s’étiolent ; leurs projets meurent par manque de volonté… Frédéric Moreau, le personnage central de l’éducation sentimentale est un homme médiocre, influençable, insignifiant, hésitant… Je l’ai même souvent trouvé pathétique ! Sa participation même à des événements politiques bouillonnants, terribles et tragiques comme la fin de la monarchie de juillet, la révolution de 1848 et l’avènement de la seconde république deviennent fade à son contact. Il est si imbu de lui-même et sa personne est si ennuyeuse !
Mais que j’ai apprécié ce très bel ennui…


par RMarMat