Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kalypsow : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Out Out
Natsuo Kirino   
Un roman noir, ou le besoin d'argent, va mener un groupe de femme , jusqu'au porte le l'enfer. Très bien écrit, et on reste pas sur sa fin.

par woopyhs
Tokyo electrique Tokyo electrique
Tomomi Muramatsu   
Il ne faisait pas vraiment sombre mais, sans doute à cause du panneau de bois noirci par la fumée qui recouvrait le mur derrière le comptoir, la silhouette de Genji semblait se fondre dans une couleur indigo. Il ne manquait plus qu'une personne pour que le groupe soit au complet. De toute façon, il restait encore du temps jusqu'à l'heure du rendez-vous et ils avaient décidé de ne commencer que lorsque tout le monde serait là. Les trois premier arrivés attendaient sans rien faire, laissant leur regard se perdre dans vague. Le patron du Fukagawa proposa de servir de la bière mais Yamaguchi, d'un signe de la main, lui fit signe que ce serait mieux d'attendre. Au même moment, Genji craqua une allumette. La flemme s'éleva dans la pénombre, et ils la fixèrent tous du regard.
Au cœur du Yamato, Tome 1 : Mitsuba Au cœur du Yamato, Tome 1 : Mitsuba
Aki Shimazaki   
Lorsque j'ai besoin de faire le vide dans ma tête ou d'apaiser mon coeur, rien de tel qu'un livre d'un auteur japonais. Cette saga est depuis très très longtemps dans ma bibliothèque, puisqu'il me fallait un "S" pour le challenge, j'ai profité de l'occasion pour enfin lire ce premier tome.

J'aime cette pudeur et ce respect des "règles" qui sont reprises dans cette très très belle histoire. On reste dans le respect, la douceur malgré la douleur et la peine lorsqu'on perd un être cher. La discrétion est telle que notre personnage principal, Takashi apprendra par hasard la réelle raison du décès de son père. De nombreux silences mais les mots ne sont pas nécessaires pour faire parler son coeur.

L'honneur est au coeur de ce livre, Yuko, la belle, celle dont Takashi est fou amoureux, en fera les frais. Mais la douceur va venir couvrir la douleur de Takashi, telle une pétale de cerisier du Japon. C'est beau, c'est humble, c'est magique, c'est géant tout simplement. Et bon sang que ça fait du bien!

par cookies72
Monstrueux Monstrueux
Natsuo Kirino   
C'est le 2ème livre que je lis de N.Kirino et je ne suis pas déçu, les personnages sont extraordinaires, tous un peu cinglés (comme dans l'autre livre de l'auteur que j'ai lu : "le vrai monde").
c'est vrai que le livre est long à lire car en plus d'être un pavé c'est aussi avec un rythme lent que tout est décrit mais cela n'enlève rien à l'intérêt du roman, au contraire c'est très détaillé mais on ne s'y ennuie pas.
On passe dans la tête de divers personnages par le biais de leur journal ou d'un procès même si le récit principal est dicté par la sœur de Yuriko (Yuriko cette fille si belle qu'elle est vu comme un monstre par sa sœur aînée).
Si vous vous lancez dans cette lecture, n'ayez pas peur ça en vaut la peine !


par Maks
Au coeur du Yamato, Tome 2 : Zakuro Au coeur du Yamato, Tome 2 : Zakuro
Aki Shimazaki   
Ce deuxième tome nous plonge au cœur même des non dits. Une histoire du Japon que nous ne connaissons que trop peu voir pas du tout. Ai shimazaki avec beaucoup de sensibilité, nous raconte la déportation des japonais en Sibérie avant la seconde guerre mondiale. Événement tabous pour ceux qui l'ont vécu et qui les ont profondément changés. Avec ce cycle nous entrons dans les problèmes de la société japonaise. Une plume toujours aussi élégante et simple. Beaucoup de chose en si peu de page. Un plaisir pédagogique !
Lignes Lignes
Ryû Murakami   
Je reste perplexe quant à cette lecture pour le moins originale.
Il me reste cependant en tête un sentiment confus de tristesse et de désespoir après avoir fermé le livre.
Du Murakami Ryû, dans la lignée de la déchéance humaine.

par Iliane
Love and Pop Love and Pop
Ryû Murakami   
Un roman curieux, dans tous les sens du terme. L'alternance entre le récit d'Hiromi, les flash-back et les différents médias qui parasitent le récit est un peu perturbant au début. On cherche à faire un lien entre tout ça. Il n'y en a pas sinon mettre en scène une tranche de vie, rendre en quelque sorte une littérature en 3D. L'histoire d'Hiromi en elle-même fait froid dans le dos. C'est un aperçu de tout un pan de la culture japonaise qu'on connait peu, mais l'interprétation qui est donnée par l'auteur de cette pratique de rendez-vous arrangé, qui est un terme correct pour prostitution, est étrangement très poétique. Love and Pop est non seulement le récit d'une pratique culturelle, mais aussi celui du désir, de l'inconscience de la jeunesse et d'un acte manqué. L'image de fin nous laisse cependant bon espoir quand à l'évolution d'Hiromi, la mise en garde semble porter lentement ses fruits.

par Anarore
Hôzuki Hôzuki
Aki Shimazaki   
Voici le 2° opus de la dernière pentalogie d'Aki Shimazaki .

Nous retrouvons Mitsuko, rencontrée dans le 1° opus.
Elle tient une librairie de livres anciens et vit avec son fils Tarô qui est sourd et muet.
Mitsuko va faire une étrange rencontre qui va dévoiler bien des secrets..

Comme toujours, dans les livres de cette auteurs, les évènements s'imbriquent les uns dans les autres à la manière des poupées russes.
Le rythme est lent, l'histoire bien construite. Chaque mot choisi avec beaucoup de justesse.
On y évoque l'amour maternel, les fragilités, les rencontres dues au hasard, le tout avec tendresse et douceur.

Bref , encore une fois un enchantement.

par Granny-1
Azami Azami
Aki Shimazaki   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2014/12/09/azami-aki-shimazaki/

Azami est le premier roman d’Aki Shimazaki que je lis. Il s’agit du premier titre d’un troisième cycle de l’auteur japonaise installée au Canada. Après deux premières pentalogies Le poids des secrets et Au coeur de Yamato, Aki Shimazaki démarre donc un nouveau cycle avec ce court roman (130 pages).

Je n’ai pas d’éléments de comparaison avec les autres romans de l’auteure, mais j’ai bien aimé Azami. Azami veut dire chardon. C’est le nom d’une comptine qui revient souvent en tête de Mitsuo, c’est aussi le surnom de Mitsuko, le premier amour de Mitsuo, qu’il retrouve 24 ans après l’avoir perdue de vue.

L’écriture est fluide, poétique. Le roman, lu en une paire d’heures, permet d’évoquer les souvenirs d’enfance, les amours perdus, les rêves d’avenir et s’interroge sur les trajectoires de vie. Faut-il courir après ses rêves ou se satisfaire du bonheur que l’on tient déjà dans ses mains?

Une agréable lecture.
M/T l'histoire des merveilles de la foret M/T l'histoire des merveilles de la foret
Kenzaburô Ôé   
«Crac, voici l'histoire. Vraie ou fausse, qui le sait ? Mais comme c'est une vieille histoire, il faut que tu l'écoutes en croyant qu'elle est vraie, même si elle est fausse. D'accord ? - Oui !» Il était une fois un village au fond d'une vallée, dans l'île de Shikoku. C'est là que jadis se sont rassemblés des fuyards, bannis hors de la ville du château. Ils ont fondé, après un long périple, une société autonome de rebelles. La forêt les entoure et, dans la forêt, des forces mystérieuses : les «merveilles». Une rivière capable de détruire une armée entière. Un déluge qui dévaste la terre. Un chef, surnommé le «destructeur», des jeunes femmes appelées les filles de l'île des «pirates», des villageois qui ressemblent aux démons de l'enfer bouddhiste, une géante, des vieillards qui ne savent plus s'ils vivent un rêve ou rêvent leur vie et qui disparaissent dans les nuées au clair de lune et un enfant qui est né avec une malformation qui semble la marque fatale des «merveilles de la forêt». Dans ce roman complexe et magique, Kenzaburô Ôé prend le ton d'un conteur. Il nous raconte, dans un style envoûtant, l'histoire mythique de son village natal, telle que la psalmodiait sa grand-mère. À travers les légendes et les anecdotes venues de son enfance, il tente de tisser le fin réseau de l'histoire et du rêve, autour de ce signe mystérieux : M/T. La nostalgie émerveillée est ici accompagnée d'une réflexion brillante sur la structure des révoltes, sur les sociétés autarciques et sur les mythologies régionales. Et surtout, l'auteur du Jeu du siècle offfre à son fils, Hikari, qui est, depuis longtemps, le centre de son œuvre, un bouleversant témoignage d'amour.

par Lily67