Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kalypsow : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Out Out
Natsuo Kirino   
Un roman noir, ou le besoin d'argent, va mener un groupe de femme , jusqu'au porte le l'enfer. Très bien écrit, et on reste pas sur sa fin.

par woopyhs
Thanatos Thanatos
Ryû Murakami   
Présentation de l'éditeur :
Un photographe installé à Cuba est convoqué pour servir d'interprète auprès d'une compatriote japonaise suspectée par les services de l'immigration. Cette femme, Reiko, extrêmement belle, jadis actrice à Paris, lui raconte son histoire, sa rencontre avec Keiko Kataoka et celui qu'elle appelle " le maître ", et les relations intenses, fondées sur le plaisir et la soumission, qui se noueront entre eux. Elle ne parlait pas particulièrement fort, mais ses paroles étaient parfaitement distinctes. Casse-toi vite d'ici et rentre chez toi, me disais-je, mais je ne pouvais pas m'éloigner. J'étais comme enchaîné. Quelque part mon corps désirait sa voix. C'était une sorte de sentiment masochiste, comme d'être violé mais de jouir quand même. Réflexion sur l'identité, la sexualité, les métaphores du désir, de la jouissance et de la souffrance, Thanatos forme le dernier volet, après Ecstasy et Melancholia, de la trilogie regroupée par Murakami sous le titre de " Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort " - et en fournit en quelque sorte la clé. A l'opposé d'une lecture voyeuriste, les relations sadomasochistes y apparaissent comme le miroir grossissant de tensions sociales poussées à leur paroxysme.

par joe
Tokyo electrique Tokyo electrique
Tomomi Muramatsu   
Il ne faisait pas vraiment sombre mais, sans doute à cause du panneau de bois noirci par la fumée qui recouvrait le mur derrière le comptoir, la silhouette de Genji semblait se fondre dans une couleur indigo. Il ne manquait plus qu'une personne pour que le groupe soit au complet. De toute façon, il restait encore du temps jusqu'à l'heure du rendez-vous et ils avaient décidé de ne commencer que lorsque tout le monde serait là. Les trois premier arrivés attendaient sans rien faire, laissant leur regard se perdre dans vague. Le patron du Fukagawa proposa de servir de la bière mais Yamaguchi, d'un signe de la main, lui fit signe que ce serait mieux d'attendre. Au même moment, Genji craqua une allumette. La flemme s'éleva dans la pénombre, et ils la fixèrent tous du regard.
Sin semillas Sin semillas
Kazushige Abe   
Impossible de résumer ce livre-monde, ce livre-univers qui brasse les réalités les plus sombres de la petite ville de Jinmachi au nord-est du Japon : drogue, corruption, violences sexuelles, accidents, suicides, disparitions, inondations, apparitions d'ovnis et phénomènes supranormaux en cette veille du XXIe siècle. C'est un monde crépusculaire, violent et survolté, où chacun veut exercer son pouvoir sur l'autre, sans illusions et sans sentimentalisme aucun.
L'intrigue vous tient en haleine de bout en bout car chaque acte interagit en cascade sur la vie des autres (flics corrompus, politicien exhibitionniste, yakuzas, voyeurs, hommes de main, femmes infidèles ou cocaïnomanes…) et elle est comme un puzzle qui se construirait et se déconstruirait sans cesse. Ce roman qui prend en charge toutes les épaisseurs du réel ne propose pas de morale, n'apporte aucun apaisement mais il vous prend à la gorge et ne lâche plus prise.

par anonyme
Le chat qui venait du ciel Le chat qui venait du ciel
Takashi Hiraide   
Bizarrement, je n'ai pas accroché du tout...je m'attendais à un récit poétique, raffiné, à de la littérature japonaise en somme. Et là, rien...les premiers chapitres sont d'un ennui mortel, le milieu est intéressant (enfin le chat apparaît) et la fin est toute aussi longue que le début, en se perdant dans des descriptions relativement inutiles. Je n'ai pas retrouvé la magie évocatrice de la littérature japonaise, simplement un récit mal façonné qui met en scène un chat. Les deux dernières pages livrent pourtant une vérité bouleversante, qui aurait pu être développée largement. On reste sur sa faim. Cruelle déception et un livre archivé que je ne relirai sans doute pas avant 10 ans.

par Anarore
Au coeur du Yamato, Tome 2 : Zakuro Au coeur du Yamato, Tome 2 : Zakuro
Aki Shimazaki   
Ce deuxième tome nous plonge au cœur même des non dits. Une histoire du Japon que nous ne connaissons que trop peu voir pas du tout. Ai shimazaki avec beaucoup de sensibilité, nous raconte la déportation des japonais en Sibérie avant la seconde guerre mondiale. Événement tabous pour ceux qui l'ont vécu et qui les ont profondément changés. Avec ce cycle nous entrons dans les problèmes de la société japonaise. Une plume toujours aussi élégante et simple. Beaucoup de chose en si peu de page. Un plaisir pédagogique !
Love and Pop Love and Pop
Ryû Murakami   
Un roman curieux, dans tous les sens du terme. L'alternance entre le récit d'Hiromi, les flash-back et les différents médias qui parasitent le récit est un peu perturbant au début. On cherche à faire un lien entre tout ça. Il n'y en a pas sinon mettre en scène une tranche de vie, rendre en quelque sorte une littérature en 3D. L'histoire d'Hiromi en elle-même fait froid dans le dos. C'est un aperçu de tout un pan de la culture japonaise qu'on connait peu, mais l'interprétation qui est donnée par l'auteur de cette pratique de rendez-vous arrangé, qui est un terme correct pour prostitution, est étrangement très poétique. Love and Pop est non seulement le récit d'une pratique culturelle, mais aussi celui du désir, de l'inconscience de la jeunesse et d'un acte manqué. L'image de fin nous laisse cependant bon espoir quand à l'évolution d'Hiromi, la mise en garde semble porter lentement ses fruits.

par Anarore
Hôzuki Hôzuki
Aki Shimazaki   
Voici le 2° opus de la dernière pentalogie d'Aki Shimazaki .

Nous retrouvons Mitsuko, rencontrée dans le 1° opus.
Elle tient une librairie de livres anciens et vit avec son fils Tarô qui est sourd et muet.
Mitsuko va faire une étrange rencontre qui va dévoiler bien des secrets..

Comme toujours, dans les livres de cette auteurs, les évènements s'imbriquent les uns dans les autres à la manière des poupées russes.
Le rythme est lent, l'histoire bien construite. Chaque mot choisi avec beaucoup de justesse.
On y évoque l'amour maternel, les fragilités, les rencontres dues au hasard, le tout avec tendresse et douceur.

Bref , encore une fois un enchantement.

par Granny-1
Miso soup Miso soup
Ryû Murakami   
Murakami est un auteur doué et dérangeant à la fois.. on ne peut s'empêcher de continuer à lire, malgré des scènes d'une violence et perversion inouïes.. un auteur que je recommande vivement!
La danseuse d'Izu La danseuse d'Izu
Yasunari Kawabata   
Lu ! intéressant, très exotique, un peu ésotérique, le Japon traditionnel tellement différent de l'Occident. Bien écrit et sous forme de nouvelles assez courtes. Se lit bien.

par isa