Livres
529 158
Membres
549 651

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Kamukura : Mes envies

Les trois jours de Pompéi Les trois jours de Pompéi
Alberto Angela   
Ce livre est formidable : on vit à Pompéi pendant 3 jours, lors de l'éruption du Vésuve. Le récit est comme un reportage et le journaliste de ballade dans les rues et nous raconte ce qu'il voit.
C'est étonnant, passionnant et extrêmement bien fait.

par lila11
Les Loups de Prague Les Loups de Prague
Olivier Paquet   
ce livre est un ratage complet en ce qui me concerne.
non pas que le livre soi mauvais.
mais il a vraiment trop de defaut.
pour commencer,le decoupage des chapitres.
un exemple.dans un chapitre,l'auteur change 4 fois de narrateur sans prevenir le lecteur rendant la possibilité d'avancer de ce livre assez brouillon.
il aurai été bien plus intelligent de mettre plus de chapitre pour suivre l'histoire.
de plus l'auteur a inclus des flashback.mais ils sont inutiles et encore une fois,le chagement de narrateur fait perdre le fil de l'histoire.
et enfin en ce qui me concerne,l'instoration d'une herachie comme celle des loups au sein de la guilde.
je vais etre direct,la personne qui a ecrit ca n'est pas un veritable amoureux comme moi de cette animal.
on voit bien la difference avec patricia briggs par exemple,qui est quelqu'un d'impliqué par la passion de cette animal.
on sent que l'auteur c'est juste renseigner sur les loups pour ecrire son histoire.
il n'y a pas la passion des loups et cela se sent.
a croire qu'il a pris le nom de "les loups de prague" pour vendre son livre.
je trouve cela insultant de prendre le nom d'un animal mythique juste pour en faire une histoire si c'est pas ecrit par une personne passionné.
enfin,je me pose la question de savoir si l'auteur ne c'est pas servi du jeu de role cyberpunk 203x.
en effet,la technolgie utilisé par les loups est la même que celle utilisé par les edgerunners dans ce livre.
le dernier defaut de ce livre est son manque d'indentité.
l'auteur a tenté de mettre en place un univers futuriste mais sans repere.
ce n'est clairement pas du cyberpunk malgres une tentative d'approche.
et c'est trop proche dun monde que l'on connais pour le classer sf.
on pourrai dire que c'est de l'anticipation.
mais il n'y a pas un point de repere.

pour finir olivier paquet a raté son coup à son second roman alors que richard morgan(et dans un autre registre sophie jomain) ont reussis leur capacité d'ecrivain des le premier roman.

et si vous devez acheter un livre recent sur l'anticipation (à part richard morgan avec black man),je vous conseil le 2087 de david bry.l'histoire n'est pas aussi difficile a suivre et surtout l'univers est coherent

par biocyber
Nanofictions Nanofictions
Patrick Baud   
Ce livre fait un bon livre de chevet, lire petit à petit chaque soir. Personnellement je l'ai dévoré en 1 heure mais je le relirais volontié.

par septune
Dernières nouvelles des trous noirs Dernières nouvelles des trous noirs
Stephen Hawking   
Petit ouvrage intéressant, en réalité, c'est une interview retranscrite de Hawking, avec des commentaires explicatifs du journaliste.
Par contre, gros défaut du livre, ce sont les deux gros polices qui rendent la lecture peu pratique : je comprends le choix de l'éditeur puisqu'il faut bien avoir quelques pages pour le vendre au prix indécent de 10€ !!!

par Thyda
Eclipse Eclipse
Lucie Heiligenstein    Céli'arts   
Si les couleurs habillent le monde, elles ont déserté le corps et le cœur de Térébenthine. Née albinos, fille d’une artiste peintre et d’un architecte, elle ne comprend pas pourquoi les nuances la laissent tant indifférente. Elle qui s’était résignée à la transparence décide subitement d’entreprendre une quête des émotions, pour s’en imprégner et remplir son âme de toutes les teintes possibles. Son ultime but : comprendre et atteindre le bonheur à travers ces couleurs.

par Freyja13
The Wicked Years, Tome 1 : Wicked : La Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest The Wicked Years, Tome 1 : Wicked : La Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest
Gregory Maguire   
J'ai abandonné.. Et pourtant j'attendais de mettre la main sur ce roman depuis des années! L'écriture est belle, c'était bien parti, mais ensuite, j'ai trouvé ça très complexe, très lent, très politique... Où est passé la magie?
Chroniques de San Francisco, tome 1 Chroniques de San Francisco, tome 1
Armistead Maupin   
J'ai adoré ce livre. On m'en avait parlé il y a un certain moment, et puis j'y ai repensé. Je voulais lire un livre en anglais, et étant donné que ce livre n'existe pas en ebook en français je l'ai acheté en anglais. Et il fut très simple à lire, étant donné qu'il est organisé en très courts chapitres, avec du vocabulaire simple bien que chargé d'argot.
Les personnages sont magnifiques. Mona Ramsey, juste incroyable. Pareil pour Micheal[spoiler] quand il s'est fait entre guillemet largué par le médecin, je n'y ai pas cru jusqu'à la fin de ce livre, puis pendant toute la première partie du suivant... et j'avais raison ! [/spoiler]. Finalement, l'histoire entre Edgar et Anna m'a également beaucoup touchée, j'ai même versée quelques larmes à la fin du roman.
Je le conseille vivement si vous voulez lire un roman très agréable grâce au style d'écriture de l'auteur, dynamique et qui raconte la vie quotidienne de jeunes adultes ou plus agés à San Francisco dans les années 70. J'ai envie d'aller à San Francisco maintenant ^^
Quelques minutes après minuit Quelques minutes après minuit
Patrick Ness    Jim Kay   
Un livre bouleversant...
et plein d’humanité...
Une maman gravement malade...
Un jeune garçon perdu...
Un monstre...
Le tout réunie dans un livre magnifique...
Quelques dessins ...
J'ai vraiment aimé ce livre .
Gros coup de cœur 2012
À lire...
Cartographie des nuages Cartographie des nuages
David Mitchell   
J’ai eu envie de lire ce livre, car le film Cloud Atlas qui s’en inspire m’avait beaucoup plu. Mais comment parler de ce livre ?

Pour commencer, il est bien écrit, et très bien traduit. J’ai pris un immense plaisir à le lire !

Ce n’est pas une, mais six histoires, qui se déroulent à des époques différentes, et qui sont écrites dans des styles eux aussi variés :
* première époque : nous lisons le journal que rédige vers 1850 Adam Ewing, jeune notaire de San Francisco qui traverse le Pacifique en bateau avec son ami le Dr Henry Goose. Dans un style très littéraire, le protagoniste prend conscience des injustices subies par certains peuples (roman historique).
* deuxième époque : nous découvrons les lettres écrites en 1931 par Robert Frobisher, jeune musicien déshérité. Anglais réfugié dans les Flandres pour échapper à ses créanciers, il se met au service d’un vieux compositeur reconnu (roman épistolaire mélodramatique).
* troisième époque : nous suivons l’enquête de Luisa Rey, jeune journaliste qui découvre un complot de grandeur ampleur, au cours d’un récit trépidant comme savent le raconter les Américains (polar).
* quatrième époque : de nos jours en Angleterre, nous nous amusons des catastrophes arrivant à Timothy Cavendish, éditeur misanthrope se retrouvant enfermé dans une maison de retraite par son frère encore plus filou que lui (comédie britannique).
* cinquième époque : dans une Corée futuriste inspirée de Philip K. Dick, nous assistons à l’interrogatoire de Somni~451, clone humain arrêtée et condamnée car elle menace cette société consumériste reposant sur l’esclavage des clones (science-fiction dystopique).
* sixième époque : dans un très lointain futur à Hawaï, Zachry et sa tribu survivent et combattent une horde cannibale. La civilisation a disparu, et avec elle le savoir et le beau langage… (roman post-apocalyptique)

C’est un roman où il faut accepter de se laisser emporter par la narration, les protagonistes et les événements. La langue évolue et perd sa beauté au fil du temps : élégante au XIXe siècle, standard dans la deuxième moitié du XXe siècle, elle devient malmenée dans le monde apocalyptique où règles et syntaxes sont oubliées. Il faut souligner le talent du traducteur, qui non seulement respecte le style de chaque époque, mais aussi qui arrive à nous rendre très lisible la dernière époque (post-apocalyptique) alors que le langage n’est plus qu’une bouillie, à tel point qu’on l’oublie et que l’on continue à plonger dans le récit pour suivre les aventures de Zachry.

Les liens entre les histoires et les personnages sont tenus, mais ils installent une ambiance légèrement fantastique : une tache de naissance similaire, et un document produit par le personnage de l’époque précédente qui tombe entre les mains du protagoniste de l’époque en cours sans qu’il y ait réellement d’impact sur son histoire.

Alors quels sont le vrai lien et le sens général de ce roman ?

La réponse réside dans la construction du récit, qui est très différente de celle du film. Dans la version cinématographique, les réalisateurs passent constamment d’une époque à l’autre. Pour le roman, l’auteur a choisi d’abord de raconter chaque aventure dans l’ordre chronologique, en s’arrêtant à chaque fois à la moitié de l’histoire pour passer à la période suivante. Arrivé à la sixième et dernière époque (post-apocalyptique), il va jusqu’au bout de la narration, pour remonter le temps et terminer les récits des époques précédentes. Lors de la période polar des années 70, un paragraphe nous suggère qu’il est possible de modifier le futur. Je m’attendais donc à un événement fantastique, et… pas du tout !

Nous remontons peu à peu dans le temps, nous prenons du plaisir à retrouver des personnages que nous avions laissés de côté, nous nous demandons sans cesse quel est le fin mot de l’histoire… Et nous découvrons enfin le thème qui lie les époques et qui soutient le récit dans les dernières pages. Et oui, les dernières pages. Mais quand on le lit, cela semble tellement évident ! Ce tour de force est permis par la construction du roman qui est très solide, plus que celle du film, tout en délivrant un message plus subtil.

J’ai regardé divers commentaires de ce livre après l’avoir lu, et les jugements sur la tonalité optimiste ou pessimiste de l’œuvre diffèrent grandement selon les chroniqueurs. De mon côté, j’ai préféré y voir une note positive : l’avenir de l’humanité est entre nos mains, si nous le voulons bien.

par FeyGirl
La Vague La Vague
Todd Strasser   
Comment aboutissent les effets néfastes d'un groupe d'individus lorsque sa cohésion est fondée sur des principes purement autoritaires.

Loin d'être un chef d'œuvre, le roman (n'ayant aucun intérêt purement littéraire) est écrit simplement et son sujet n'est pas approfondi. Mais, je pense qu'il a été écrit afin de permettre à un grand nombre de le lire. Et cela, c'est important ! Car le roman nous laisse à notre propre réflexion. Il en découle que la bête qui sommeille en nous peut se réveiller à tout moment. C'est une prise de conscience « post-lecture » révélant notre faiblesse, notre imperfection humaine et notre petitesse latente. Peut-on se permettre de juger les pages de l'histoire lorsque l'on s'aperçoit que la masse peut être sujette à l'endoctrinement irraisonné ? Je ne crois pas. L'homme préfère se voiler la face sur les actes d'horreur répréhensibles. L'homme est sujet à la dérive, au fanatisme, aux caresses de grandeur, au pouvoir du contrôle des esprits faibles.

Sommes-nous certains de ne pas mépriser nos propres convictions, malgré la peur ou la souffrance ?

Comment briser cette spirale infernale, dans laquelle nul n'aurait jamais cru pouvoir un jour tomber ?

La Vague est un roman qui dérange et génère de nombreux questionnements. Et pour reprendre les mots de l'auteur, c'est surtout un livre "très utile".

  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode