Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kamukura : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Acté Acté
Alexandre Dumas   
Ce fut elle qui adressa la première la parole à Néron, sans se lever, et sans faire d’autre mouvement que celui des lèvres.
– Que me veux-tu encore ? lui dit-elle.
– D’abord, lui dit Néron, te souviens-tu du passé ?
– Demande à Thésée s’il se souvient de l’enfer.
– Tu sais où je t’ai prise, dans une prison infecte, où tu agonisais lentement, au milieu de la boue où tu étais couchée, et des reptiles qui passaient sur tes mains et sur ton visage.
– Il faisait si froid que je ne les sentais pas.
– Tu sais où je t’ai laissée, dans une maison que je t’ai fait bâtir et que je t’ai ornée comme pour une maîtresse ; on appelait ton industrie un crime, je l’ai appelée un art ; on poursuivait tes complices, je t’ai donné des élèves.
– Et moi, je t’ai rendu en échange la moitié de la puissance de Jupiter… J’ai mis à tes ordres -la Mort- cette fille aveugle et sourde du Sommeil et de la Nuit.
– C’est bien, je vois que tu te rappelles ; je t’ai envoyé chercher.
– Qui donc doit mourir ?…

par Paraffine
Les mystères d'Udolphe Les mystères d'Udolphe
Ann Radcliffe   
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, et malgré ses 800 pages, l'intrigue ne m'a jamais ennuyée. Il y avait des rebondissements qui survenaient juste quand un passage commençait à être un peu long, et qui empêchaient de se désintéresser de l'histoire, et beaucoup d'événements étaient totalement inattendus ! Le dénouement était parfait puisqu'il donnait une explication pour toutes les zones d'ombre qui s'étaient accumulées depuis le début du livre, et la façon dont tous les indices et petits événements sont disséminés dans tout le roman pour ne prendre sens qu'au dernier chapitre m'a beaucoup plu. Et puis, j'ai trouvé le style d'écriture d'Ann Radcliffe magnifique !

par LMBC
Les Métamorphoses Les Métamorphoses
Ovide   
Les Métamorphoses est un texte absolument magnifique et brillant. Ça fessait déjà quelques temps que je voulais le lire et je n'ai pas été déçue.

En fait, c'est un superbe tour d'horizon à travers les mythes gréco-romains, jusqu'à la période de l’empereur Auguste. C'est passionnant, magnifiquement bien écrit, poétique et fluide. J'ai vraiment beaucoup aimé la période du siège de Troie, qui me passionne depuis longtemps. Néanmoins, je trouve que les histoires nous sont racontés sans foi, on sent qu'Ovide n'y croit pas vraiment. On s'en l'ironie qui s'écoule de sa plume. La seule période qui raconté avec une véritable passion est l'époque de l’empereur Auguste. Donc, moi qui adore tout ce qui touche la mythologie, j'ai été pas mal rebuté par cet aspect. On ne peut pas réellement plonger dans le récit, ce que je déplore vraiment. Ça reste néanmoins instructif et intéressant. A lire !
Arcadia : L'Intégrale Arcadia : L'Intégrale
Fabrice Colin   
Ce livre, comme toutes les œuvres que j'ai lu de Fabrice Colin, m'a paru très étrange.

La trame de départ de l'histoire, soit les deux mondes qui nous apparaissent comme le reflet l'un de l'autre et le passage entre ces derniers, n'est pas vraiment exploitée comme on l'imagine : originale, sans aucun doute mais d'une certaine façon déconcertante voire frustrante.

De plus, le récit met en scène une multitude de personnages différents que l'on ne retrouve pas forcément dans la suite de l'oeuvre, ou que l'on retrouve mais d'une autre manière : à une autre époque, dans un autre monde, incarner dans une personne totalement différente etc. Certains en trouveront l'oeuvre variée, moi je l'ai surtout trouvé complexe.

Résultat assez mitigée sur cette oeuvre, toutefois, je pense qu'elle mérite quand même d'être lue pour le fabuleux mélange qu'elle nous offre entre anecdotes autour des poètes, légende arthurienne, et période apocalyptique du XXIème siècle, et pour la plume intense de l'auteur qui retranscrit merveilleusement bien les émotions.

par cam881995
L'Homme de l'ombre - Tome 1: Québec, 1770 L'Homme de l'ombre - Tome 1: Québec, 1770
Laurent Turcot   
Québec, 17 février 1770. Il fait plus froid que froid. Un mort gît dans la côte de la Montagne, la gorge tranchée. Pierre Dubois, un Français arrivé depuis peu en ville, est un des premiers à voir le corps. Suspecté, il décide de mener une enquête pour découvrir l’auteur du crime. Au coeur du régime britannique, il évolue dans un monde où l’armée est omniprésente. Son ami, Peter O’Sullivan, un Irlandais de la Royal Artillery, va l’aider dans ses recherches — tout comme Madelon, prostituée, qui n’attend plus rien de la vie et qui trouve en Dubois une oreille attentive. Les indices s’accumulent, comme les obstacles. S’agirait-il d’un complot ?

Dubois rencontre toute une galerie de personnages : un curé, une maquerelle, des francs-maçons, un marchand et un juge en chef. Tous veulent connaître la vérité… mais quelle vérité ?

Source: Amazon

Livre format Kindle
Les Amours Les Amours
Ovide   
Le comportement en société n'a pas tant changé au point de rendre obsolète les observations faites par l'auteur sur les relations amoureuses hommes femmes. Un ouvrage au contenu toujours d'actualité.
Les trois jours de Pompéi Les trois jours de Pompéi
Alberto Angela   
Ce livre est formidable : on vit à Pompéi pendant 3 jours, lors de l'éruption du Vésuve. Le récit est comme un reportage et le journaliste de ballade dans les rues et nous raconte ce qu'il voit.
C'est étonnant, passionnant et extrêmement bien fait.

par lila11
Les Seigneurs de Bohen Les Seigneurs de Bohen
Estelle Faye   
Les seigneurs de Bohen est vraiment un livre ambitieux. Avec ses 600 pages et quelques et le résumé dense qui nous ai proposé, on sait avant même de commencer qu'Estelle Faye va nous raconter une grande histoire. Et cette histoire, l'auteure aurait pu continuer de ma la conter sur des milliers de pages, je pense que je ne m'en serais jamais lassée !

Bohen cache beaucoup de secrets. Bâtie sur les restes d'une ancienne et obscure civilisation d'êtres-dragons, les Wurms, Bohen est un Empire dont les dirigeants, maudits, peinent à régner. La chute de cet Empire va nous être conté. Pour se faire, l'auteure nous propose de suivre des personnages différents qui vont finir par se retrouver dans leur vision du futur et leur envie de changement.

Dès les premiers chapitres, j'ai été impressionnée par la maîtrise et la justesse de l'auteure. Le lecteur doit en effet assimiler beaucoup de choses en peu de temps. Le récit alterne le parcours de plusieurs personnages différents. Bohen est un Empire très vaste, les croyances sont diverses et les cultures variées. Il y a de la magie, des êtres surnaturels et différents éléments imaginaires que l'on ne connait pas. Pourtant, pas une fois je n'ai été perdue, l'auteure nous rappelant toujours ce qu'il faut où il faut, les interludes aidant beaucoup.

En fait, j'ai été complètement happée par cet univers, par sa richesse et son originalité. Lorsqu'on lit beaucoup de fantasy, les mondes proposés finissent parfois par se ressembler. Mais celui d'Estelle Faye n'est pas comme les autres. Les créatures que l'on croise nous sont plus ou moins connues : vouivres, goules ou encore métamorphes, mais elle réussit à s'approprier et à complètement renouveler ces figures de la fantasy. Chaque région de Bohen est très différente, que ce soit au niveau des croyances, de la mode ou encore de l'architecture. Elle mélange les genres, les inspirations, glissant par exemple la poudre et les armes à feu ou encore l'imprimerie qui vont faire basculer son univers dans une nouvelle époque. Et il y a toujours ces questions et ce mystère autour de l'étrange civilisation des Wurms dont on veut connaître les secrets !

Mais ce sont avant tout les différents personnages que l'on va croiser qui portent le livre. Ils ont tous leur importance, et ce sont parfois leurs faiblesses et leurs erreurs qui vont finir par faire changer le cours de l'histoire. Ils ne sont pas parfaits, ce ne sont pas des héros, ce sont des personnages vraiment humains, animés par leurs sentiments et leurs différences. Ils ont en effet tous une particularité un peu étrange : Sainte-Etoile a un monstre dans sa tête, Maëve est une magicienne dont le pouvoir n'est au premier abord pas très utile, pour ne citer qu'eux. Ils sont presque tous animés par l'amour, l'amour dans toute sa différence, sans être niais, mais juste et beau. Des relations qui m'ont profondément touchées, surtout à la fin lorsque nous, lecteurs, sommes au courant du destin d'un personnage alors que son âme sœur a toujours l'espoir de le revoir. Toute petite déception pour le monstre de Sainte-Etoile, j'en attendais beaucoup plus de lui, une raison peut-être.

Dans tous les cas, on a terriblement envie de continuer à suivre tous ces personnages. La fin de l'Empire est peut-être la fin du livre, mais, comme dit plus haut, j'aurais pu continuer ma lecture indéfiniment. Estelle Faye arrive vraiment à nous toucher et à nous transporter. J'aurais aimé continuer à voguer avec Maëve, en découvrir plus sur les Wurms, assister à la renaissance de la magie apportée par Janosh et Wens... Je n'en ai pas fini avec Bohen et j'espère qu'Estelle Faye non plus car je n'attends qu'une chose, c'est de pouvoir replonger dans cet univers et en découvrir toujours plus !

http://bookshowl.blogspot.fr/2017/03/le-mois-destelle-faye-les-seigneurs-de.html
Les Loups de Prague Les Loups de Prague
Olivier Paquet   
ce livre est un ratage complet en ce qui me concerne.
non pas que le livre soi mauvais.
mais il a vraiment trop de defaut.
pour commencer,le decoupage des chapitres.
un exemple.dans un chapitre,l'auteur change 4 fois de narrateur sans prevenir le lecteur rendant la possibilité d'avancer de ce livre assez brouillon.
il aurai été bien plus intelligent de mettre plus de chapitre pour suivre l'histoire.
de plus l'auteur a inclus des flashback.mais ils sont inutiles et encore une fois,le chagement de narrateur fait perdre le fil de l'histoire.
et enfin en ce qui me concerne,l'instoration d'une herachie comme celle des loups au sein de la guilde.
je vais etre direct,la personne qui a ecrit ca n'est pas un veritable amoureux comme moi de cette animal.
on voit bien la difference avec patricia briggs par exemple,qui est quelqu'un d'impliqué par la passion de cette animal.
on sent que l'auteur c'est juste renseigner sur les loups pour ecrire son histoire.
il n'y a pas la passion des loups et cela se sent.
a croire qu'il a pris le nom de "les loups de prague" pour vendre son livre.
je trouve cela insultant de prendre le nom d'un animal mythique juste pour en faire une histoire si c'est pas ecrit par une personne passionné.
enfin,je me pose la question de savoir si l'auteur ne c'est pas servi du jeu de role cyberpunk 203x.
en effet,la technolgie utilisé par les loups est la même que celle utilisé par les edgerunners dans ce livre.
le dernier defaut de ce livre est son manque d'indentité.
l'auteur a tenté de mettre en place un univers futuriste mais sans repere.
ce n'est clairement pas du cyberpunk malgres une tentative d'approche.
et c'est trop proche dun monde que l'on connais pour le classer sf.
on pourrai dire que c'est de l'anticipation.
mais il n'y a pas un point de repere.

pour finir olivier paquet a raté son coup à son second roman alors que richard morgan(et dans un autre registre sophie jomain) ont reussis leur capacité d'ecrivain des le premier roman.

et si vous devez acheter un livre recent sur l'anticipation (à part richard morgan avec black man),je vous conseil le 2087 de david bry.l'histoire n'est pas aussi difficile a suivre et surtout l'univers est coherent

par biocyber
La voie des oracles, tome 1 : Thya La voie des oracles, tome 1 : Thya
Estelle Faye   
Thya est un roman de fantasy qui se déroule lors d'une période réelle dans un lieux réel, en l'occurrence la fin de l'empire romain en Aquitaine et plus largement en Gaule. C'est ce qui m'a d'ailleurs tout de suite attiré sur le quatrième de couverture.

Les personnages principaux sont assez classiques mais restent des valeurs sûres, Thya une ado oracle accompagnée par Enoch, un jeune maquilleur (parfumeur et coiffeur qui a une aisance pour le maquillage de ses clients) se retrouvent embarqués dans une quête qui leurs fera traverser le pays.
Là ou l'intérêt des personnages arrive c'est sur les créatures fantastiques présentes dans l'aventure qui eux m'ont vraiment plus, un faune, une ondine (sirène) et encore d'autres personnages fantastiques assez cool.

L'histoire est bien écrite et fluide, le sujet lui est intéressant, je me suis vite embarqué dans cette aventure.

Pour conclure je dirai que son côté classique est surpassé par le côté réel des lieux et par l'époque où tout cela se déroule, et que si vous cherchez un roman de fantasy français vous ne serez pas déçu mais ne vous attendez pas non plus à ce que ce soit une merveille d'originalité.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/02/la-voie-des-oracles-tome-1-thya-estelle.html

par Maks
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3