Livres
529 179
Membres
549 697

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Kannelle : Ma PAL(pile à lire)

Les Sullivan, Tome 1 : La passion dans tes yeux Les Sullivan, Tome 1 : La passion dans tes yeux
Bella Andre   
Amateur de romantisme, de guimauve et d'hypoglycémie, gourmande de mots doux de «  tu es belle » en veux-tu, en voilà, de niaiserie et de douceur, tendresse et vocabulaire d'amour ce livre est vraiment fait pour vous. Je suis une lectrice fleure bleue, romantique mais là c'est l'overdose complète, passant à un stade critique de l'hyperglycémie ! C'est d'un gnangnan dégoulinant, fatiguant et écœurant au point qu'on s'ennuie vite. Où est passé l'homme viril de la situation ? Bien que Chase soit un mec au passé de Don Juan là il se transforme en chevalier servant sur son preux destrier blanc volant au secours de la belle Cendrillon. Pitié rendez-moi un mec qui en a et ne dit pas amen a tout et «  t'es belle » «  mon amour » « ma douce » à chaque phrase. D'accord Chloé a un passé un peu encombrant mais bon sang elle est sublime, c'est la plus magnifique femme sur terre aux yeux de notre amoureux transi mais c'est bon une fois on a compris ! Sans compter le «  je t'aime » qui arrive au bout de quatre jours, le débarquement de l'ex de Chloé, Dean au dernier chapitre qui tombe comme par enchantement au milieu de ce tableau des Bisounours, je suis blasée. Sérieusement c'est tout mignon, tout doux, tout beau et d'un ennui pas possible. Les scènes osées sont baignées d'eau de rose à rendre ivre de désespoir et quand enfin notre Chase nous la plaque contre une porte malédiction il a commis presque un crime, il s'en veut et il redevient ce Roméo émasculé !

Chloé lui fait même la remarquer qu'il a le physique d'un gros dur mais qu'il est tout tendre dedans me donnant l'image parfaite d'un nounours guimauve enrobé de chocolat. Solide d'apparence mais une fois croquée c'est tout mou, ça colle et c'est onctueux. Là Chase est cette sucrerie qui donne mal au cœur. Les hommes qui passent leur temps à faire des déclarations à chaque phrase m'endorment et ne me charme pas du tout. Ça me fait plutôt rire et je trouve ça affligeant à ce point là. Chloé quant à elle est une femme qui se veut forte, aux promesses de ne plus faire confiance à un homme, d'être indépendante et de régler ses problèmes toute seule pour au final tomber tête la première dans ce délicieux chocolat chaud. Et pièce montée de ce roman la demande en mariage à la fin au bout de je crois même pas une semaine qu'ils sont ensembles et cerise sur ce gâteau elle dit OUI. Ah l'amour ça fait devenir vraiment tout chose et ça fait rompre les belles promesses.

A côté de tout ce dessert rose et tendre, on découvre quelques plats de présentations sur le reste du clan Sullivan notamment Marcus qui lui à un peu de piment dans sa vie bien qu'il travaille dans un vignoble, j'espère sincèrement que son tome ne va pas me saouler sous peine de faire un sevrage radical et d'arrêter de lire cette série.

Vous l'aurez compris ce roman est une guimauve trop sucrée à mon goût. J'ai besoin de piment, parfois de conflit, de tensions et de force pour être charmer par les personnages. Les preux chevalier limite au collant et tutu dansant dans un champs de fleur ce n'est vraiment pas pour moi. Un livre que j'ai survolé par moment, d'une simplicité flagrante et d'une douceur endormante. Je vais quand même laisser une chance au prochain tome en priant pour avoir du piment mais je pars déjà avec un avis craintif pour la suite. Prions pour que les autres Sullivan ne soient pas aussi dégoulinant de guimauve.


par Vidia
Les Sullivan, Tome 2 : Une nuit et puis... Les Sullivan, Tome 2 : Une nuit et puis...
Bella Andre   
La romance est agréable et sensuelle. Leur rencontre n'est pas des plus romantiques, mais l'histoire est douce et torride à la fois. Leur relation se développe au fil de scènes de tous les jours à des scènes plus chaudes. Les personnages sont fait pour être ensemble, tous les deux blessés par leur passé, ils se complètent malgré leur différence d'âge.
Cette romance comme la première reste légère mais sympathique à lire. J'ai passé un moment agréable et j'ai hâte de découvrir le tome 3 sur l'un des frères, Gabe Sullivan, le pompier.

par Matoline
Les Sullivan, Tome 3 : Comme une évidence Les Sullivan, Tome 3 : Comme une évidence
Bella Andre   
Une lecture bien trop courte à mon goût, tout simplement parce que j'ai été complètement charmé par le couple de Gabe et Megan. Ensemble ils sont plus que deux personnes qui s'attirent ou ressentent des sentiments, ils ont cette connexion spéciale ; un peu comme des âme-sœur. Et en plus de ça malgré il y a une authenticité vraiment épatante avec ce roman puisqu'il y a une petite fille ; Summer, qui est plutôt présente dans l'histoire, elle n'est jamais mise de côté, ce personne fais parti intégrante de l'histoire. Mais le plus de cette « histoire d'amour » c'est sans aucun doute le brin de mystère que possède les protagonistes mais aussi l'intrigue de leur relation : Est-ce qu'elle va s'améliorer au fil des pages ? Comment va réagir Megan ? Qu'es ce que va faire Gabe ? Quelles sont leur passé à chacun d'eux ? Beaucoup de questions et autant de révélations satisfaisantes !

Gabe Sullivan est le garçon de cette famille que j'admire le plus, pour le moment. Il est totalement à l'opposé de ces deux frères ; Chase et Marcus. Je ne peux pas encore juger les autres, puisque leur histoire n'est pas encore sortie. Gabe est quelqu'un qui donne tout dans son travail, celui-ci est sa raison de vivre, être pompier pour lui ce n'est pas seulement pour être face à de l'adrénaline ; il aime ça mais ce n'est pas pour cette raison qu'il fait ce métier. C'est pour aider des gens, sauver des vies ; être auprès de la communauté, à son service si besoin. Certes, il rencontre souvent la mort, et il n'est pas à l'abri non plus ; étant donné que c'est une profession dangereuse. Mais il est dévoué cœur, corps et âme à celle-ci. J'ai plus qu'aimé ce protagoniste, il est intense et assez ouvert sur ses sentiments ; sauf au début mais c'est normal. Après il est insistant, déterminé pour atteindre celle qu'il voit comme la femme de sa vie, la conquérir et la faire céder, il est prêt à tout pour ça. Il est intelligent et gentil, doux ; en particulier avec la fille de Megan : Summer. Il a ce charme qui conquis les enfants, au point de le rendre très paternel envers eux, c'est magique la relation entre les petits et lui.

Megan est une jeune maman, seule après la mort de son mari ; elle élève sa petite fille du mieux qu'elle peut. Et c'est une mère extraordinaire, cette femme est plus forte que jamais, courageuse et aventurière ; elle va protéger son enfant dans un moment critique. Mais en plus de ça elle est généreuse et douce, et de temps en temps elle est envahie par la passion. Elle a des qualités excellentes, mais elle a m'a aussi touché avec sa peur d'être avec un homme qui prend des risques, je l'ai compris de bout en bout et en même temps ça m'a permis de voir moi-même les choses différemment.

Dans ce genre de romance c'est très rare qu'un personnage secondaire soit régulièrement présent dans le récit ; mais c'est le cas ici avec Summer, la fille de Megan. C'est une petite adorable, intelligente et maline ; elle sait ce qu'elle veut et elle n'y va pas par quatre chemin, son caractère m'a énormément plu. Un enfant n'est pas souvent mis en avant dans une histoire d'amour, bien au contraire. Tandis que là c'est un peu elle ; la reine de la synopsis. En tout cas c'est ce que j'ai ressenti. Elle sait tout faire en plus : Cuisine, snowboard ; elle est très intéressante comme personnage d'un âge aussi jeune.

Cette histoire est pleine d'attente, c'est une romance qui se construit avec le temps et non avec précipitation ; et c'est largement plus passionnant quand c'est fait ainsi. L'intrigue est basée sur l'acceptation du risque de se mettre en couple avec quelqu'un, qui vit constamment avec le danger. Ce n'est pas forcément très original, pourtant il y a des petites touches personnelles telle que Summer, le passé de Gabe et Megan, leurs peurs et leurs appréhensions, la décision de ne se mettre « jamais » ensemble malgré leur connexion profonde. C'est une histoire courte mais elle est développée de A à Z.

Les émotions restent internes, elles sont dans le vécu des protagonistes et dans leurs « moments » ; je ne les ai pas toutes ressenti, ce qui est un peu dommage. Toutefois la passion entre ce couple est complètement captivante, mais il y a aussi la douceur entre une mère et sa fille ; ce style de sensation est parfois trop intense pour être éprouvée pendant la lecture. Mais les deux sentiments essentiels dans cette œuvre c'est l'amour et la peur, et ils sont plutôt bien retransmit pour un « petit roman » ; donc même si je demeure sur ma faim, je suis conquise par la subtilité et la sensibilité du livre.

Bella Andre a une écriture très agréable, tout est dans la sensualité plutôt que dans la vulgarité pour les scènes érotiques ; je considère ce choix comme parfait ! Ensuite sa plume est fluide et rythmé, il n'y a pas de longueurs donc c'est vraiment plaisant de lire un ouvrage bien écrit, où les approfondissements sont naturels et que l'histoire ne parte pas dans tout les sens.

Ce troisième tome de la saga « Les Sullivan » est beaucoup mieux que le second qui était pas mal, sans valoir le premier qui m'avait beaucoup plu ; mais pour le moment j'ai une préférence pour cette suite. Je me suis vraiment attachée à Gabe et Megan ainsi qu'à Summer, ce sont des personnages intéressants avec énormément de courage et surtout de personnalité, ils m'ont plu du début à la fin. Le récit est prenant et parfois surprenant, avec des fragments d'émotions par-ci par-là. « Comme une évidence » est une romance où la patience est mise à toute épreuve, surtout pour Gabe qui essaye de conquérir Megan, et celle-ci de l'éviter. Une œuvre que j'ai pris plaisir à découvrir et à aimer.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2017/08/les-sullivan-tome-3-comme-une-evidence.html
H.O.T., Tome 3 : Délicieuse Ivresse H.O.T., Tome 3 : Délicieuse Ivresse
Lacey Alexander   
Aaaaaah Rogan...

Evidemment j'attendais comme tout le monde l'histoire de Rogan Wolfe (pfiiou, rien que son nom donne chaud ^^), le flic muy calienté, un tantinet dominant et insaisissable, et je n'ai pas été déçue. Lors d'une filature Rogan fait la connaissance d'April, une avocate courageuse. Elle est rigide et coincée au possible dans ses tailleurs de luxe. Il est diaboliquement animal, sensuel et sexuel. C'est la rencontre du feu et de la glace... Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce tome est le moins hard des trois (attention tout de même aux âmes sensibles). Certaines répliques sont franchement drôles, et Rogan tel un chien fou dans un jeu de quilles va rapidement dégeler la glace. Mon tome préféré.

Argent : 7,5/10
Les Exilés d'Austin, Tome 1 : Insolente Créature Les Exilés d'Austin, Tome 1 : Insolente Créature
Jennifer Ashley   
Jennifer Ashley est surtout connue pour ses romances historiques avec l'excellente saga des frères. Mackenzie que j'avais adorée, mais écrit aussi des romances paranormales et à suspense. Je n'ai pas retrouvé la douceur et la sensualité de sa plume, quant au style il me laisse ici totalement perplexe. Si le contexte abordé est original et assez novateur mêlant du fantastique(mages, faes) à de la bit-lit (lycans, garous) l'interaction entre les personnages est plutôt fade, les dialogues totalement insipides à la limite de la mièvrerie pour certains, même si d'autres rehaussent parfois le niveau. Il y a quelque non-sens et contresens laissant supposer que la traduction n'est pas à la hauteur surtout lorsque l'on connait la qualité narrative de l'auteur, beaucoup de passages semblent flous, confus même! L'analyse psychologique des personnages est brouillonne, heureusement que l'enquête judiciaire que constitue la trame de base tient la route.

Il y a 20 ans que les garous ont révélé leur existence au monde, diverses espèces étant sur le déclin, certaines menacées d'extinction. Ils sont tous obligés de porter des colliers magiques destinés à maitriser leurs pulsions animales, et sont parqués dans des quartiers éloignés de ceux des hommes. Aucun procès n'avait eu lieu à leur encontre jusqu'au jour où Brian Smith est accusé d'avoir assassiné sa petite amie humaine. Kim Fraser chargée de sa défense et convaincue de son innocence compte bien innocenter son client, ouvrant la voie d'un cas de jurisprudence encore inexistant en faveur des garous, alors que la justice Texane a bien l'intention de punir toute une race en requérant le châtiment ultime à titre d'exemple. Face aux nombreuses erreurs et manipulations éhontées des faits par les services de police en vue de nuire à son client, la jeune avocate n'a d'autre choix que de demander l'aide de Liam Morrisey, fils ainé du chef des garous d'Austin, Dylan.

La jeune femme courageuse et obstinée chatouille l'instinct protecteur de Liam tout autant que ses sens exacerbés, sans compter le périscope qui se hisse sans cesse dans le pantalon alors qu'il n'a jamais été attiré par les humaines. En lui portant secours avec Sean son cadet, c'est sa vie et le bonheur de son clan qu'il met en danger, aussi décide t-il de la garder près de lui, désobéissant aux ordres de l'alpha des clans Fergus. La romance n'a donc rien d'exceptionnel d'autant que ce mâle prétendu alpha est comme de la pâte à modeler entre les mains de son âme soeur soit disant intelligente mais dont le cerveau a tendance à se liquéfier face à la plastique honteusement parfaite de son amant. Elle va découvrir et accepter bien trop facilement un univers étranger dont les rouages sont certes intéressants, et tenter d'aider ces garous dont elle a rapidement embrassé la cause. L'intrigue est bien menée à ce niveau puisque tous les indices semés depuis le départ dégagent toute leur saveur au final. Je suis donc assez déçue par ce premier tome qui s'annonçait prometteur grâce à cette nouvelle mythologie concernant les garous, et espère que le potentiel sera mieux exploité par la suite...

par Seregan
Les Exilés d'Austin, Tome 2 : Ange Gardien Les Exilés d'Austin, Tome 2 : Ange Gardien
Jennifer Ashley   
Même si ça change de nos garous habituels, j’aime de plus en plus cette série ^^

Petit rappel : les garous sont munis de collier qui ne les empêchent pas de se transformer mais qui les empêchent d’être violents. Ainsi les humains peuvent les « tenir en laisse » en quelque sorte. Du moins c’est ce qu’ils pensent…..

Ici on raconte l’histoire de Sean le frère de Liam (héros du T1). Rappelez-vous Sean est un dominant mais aussi le Gardien. Le Gardien est l’être qui envoi les garous décédés vers l’autre monde. Ce « Don » est une fierté mais aussi une souffrance quand Sean doit dégainer son épée sur l’un des siens. Il ne s’est pas encore remis d’avoir réduit son propre frère en poussière….

Sean a très peu de chance de trouver une compagne alors quand Andréa a besoin de protection il se montre volontaire et la revendique. Elle est maintenant sienne….

la suite ici http://lilitthbook.canalblog.com/archives/2014/08/10/30388606.html

par lilitth
Les MacKenzie, Tome 5 : Les Noces d'Elliott McBride Les MacKenzie, Tome 5 : Les Noces d'Elliott McBride
Jennifer Ashley   
C'est le jour du mariage de Julianna, tout le monde est à l'église sauf son fiancé, il ne viendra pas, il a épousé son professeur de piano la veille. Julianna se retrouve abandonnée au pied de l'hôtel, pour elle sa réputation est ruinée, elle finira vieille fille. Alors qu'elle s'est réfugiée dans une chapelle de l'église pour reprendre contenance avant d'affronter ses invités, elle s'assied sur un homme qu'elle connaît bien : Eliott MacBride, son amour de jeunesse, il est revenu des indes où il est devenu planteur après la guerre, un pays qu'il a fui en compagnie d'une famille indienne chez laquelle il s'est réfugié après avoir été emprisonné et torturé par des opposants.
Julianna ne le sait pas mais il est revenu pour elle, il ne l'a jamais oublié, il lui demande de l'épouser le jour même, Julianna accepte, après tout tous les invités sont là et elle connaît bien Eliott.
Une fois marié Eliott emmène sa femme dans la demeure qu'il a achetée dans les Highlands, Julianna devra apprendre à apprivoiser celui qui est désormais son mari, il n'est pas revenu indemne de ce pays lointain, il fait de nombreux cauchemars et a des drôles de réaction ; de plus la propriété a besoin d'un sérieux coup de neuf, elle est en ruine . Que cache Eliott McBride, pourquoi les gens de la région le pensent-ils fou ?


Ce n'est pas un secret j'adore la saga des MacKenzie, j'ai donc acheté le livre dès sa sortie, il me tardait de le lire, je l'ai sorti de ma Pal à l'occasion du challenge week-end à milles organisé par Lili bouquine.


Même si on ne parle pas directement d'un des frères McKenzie comme c'est le cas dans les 4 premiers tomes on les croise tout de même, Julianna est la meilleure amie d'Ainsley, l'épouse de Lord Cameron. Si j'ai été un peu déçue la déception a été de courte durée, Jennifer Ashley m'a à nouveau embarqué dans son monde et je ressors de cette lecture toujours aussi fan de la saga.


Julianna est une jeune femme attachante, elle soutient son mari à tout prix, même si elle ne reconnaît plus vraiment cet homme qu'elle a côtoyé enfant elle lui fait confiance, c'est une lady , une femme forte qui dirige sa maisonnée avec volonté et organisation, elle adore dresser des listes des tâches à effectuer, épouse aimante elle acceptera les frasques de son époux tout en le surveillant de loin, elle veut le protéger et le sauver de ces ténèbres dans lesquels il se débat.


Eliott est un être torturé mais fou d'amour pour Julianna, il ne l'a jamais oubliée, c'est elle qui l'a aidé à tenir le coup quand il était enfermé dans sa grotte loin de son pays . C'est un vrai highlander, un personnage que j'ai apprécié pour sa détresse, sa tendresse et le combat qu'il mène pour s'ancrer dans la réalité.
Pour l'aider il y a Mahindar, l'indien qui l'a sauvé , et sa famille qui continue à veiller sur lui .
On retrouve une palette de personnages connus comme les frères Mackenzie et leurs épouses, l'inspecteur Fellows mais aussi des nouveaux hauts en couleur comme l'oncle d'Eliott, le laird Mcgregor, les échanges entre ce dernier et Komal, la mère de Mahindar sont hilarants.


Jennifer Ashley nous offre un roman complet, entre le syndrome post-traumatique d'Eliott, les 2 héros qui s'apprivoisent et s'aiment avec passion, le secret que cache Eliott, on ne s'ennuie pas une seule seconde.
Il y a des passages plus lourds quand Eliott se débat avec sa folie et d'autres beaucoup plus léger.
L'auteure nous fait voyager des Indes à l’Écosse pour résoudre l'intrigue du roman, à savoir que s'est-il vraiment passé en Inde . Le dénouement se fait dans les dernières pages, le suspens est maintenu tout au long de la lecture.
Les échanges amoureux entre les 2 héros sont dignes des plus belles romances historiques.
Entre humour, sensualité, voyage et mystère le lecteur est comblé.


Si à la lecture des premières pages j'étais quelque peu dubitative sur la suite, comme par hasard Eliott est justement présent dans la chapelle où Julianna s'est réfugiée et décide de l'épouser et de le suivre sans se poser de question au fin fond des Highlands, ça peut paraître gros comme une maison mais je me suis vite prise au jeu de l'auteure, je n'ai pas du tout été déçue, j'attends avec impatience le 6eme tome, sa sortie est prévue en décembre 2013 .

http://luciebook.blogspot.be/2013/08/les-mackenzie-tome-5-les-noces-deliott.html

par lilipad
Les MacKenzie, Tome 6 : Daniel Mackenzie, un sacré coquin Les MacKenzie, Tome 6 : Daniel Mackenzie, un sacré coquin
Jennifer Ashley   
Daniel a bien grandi depuis le début de la saga, et il n'a absolument rien à envier à ses oncles ou à son père. En revanche il a beaucoup appris à leur contact et celui de leurs épouses et perpétue la tradition de ces fiers écossais enclins aux frasques en tout genre, pétris de vices et de passions, profondément attachés à leurs valeurs et surtout à leur famille. Outre les femmes, c'est le jeu qui attire Daniel, mais il consacre toute son énergie à construire des machines qui lui procurent l'ivresse d'une totale liberté, l'enchantement de ces instants d'évasion hors du temps et de l'espace, ce sentiment de puissance lorsqu'il atteint des records de vitesse. Et c'est tout naturellement qu'il va être attiré par une jeune femme très ingénieuse, n'aura de cesse de la charmer avec toutes les cartes dont il dispose sans jamais lui donner l'impression de perdre la main en chemin...

Violet est une héroïne torturée par un passé douloureux mais qui fièrement ne baisse jamais la tête et s'occupe de sa mère dont la santé fragile ne lui laisse aucun répit. Toutes deux vivent de la clairvoyance de Celine dont les spectacles ou représentations privées sont enrichis par les inventions de Violet qui donnent au public l'illusion de côtoyer de plus près le monde paranormal. Et ce sont ces astuces qui vont intéresser Daniel au point de ne pas voir en la jeune femme une menteuse et tricheuse prête à se servir de la faiblesse des gens pour gagner son pain, de même que sa personnalité hors du commun va éveiller l'instinct de protection d'un Mackenzie.

Jennifer Ashley reprend tous les ingrédients magiques des tomes précédents qui confèrent à cette saga rafraîchissante le cachet atypique d'une excellente romance historique, avec une famille peu banale très attachante qui a tendance à s'immiscer dans la vie des êtres qui lui sont chers. Les personnages secondaires apportent leur contribution à l'ensemble, mais c'est surtout l'intrigue qui se noue autour des caractères forts qui nous charme ainsi que la sensualité qui se dégage de ces hommes nobles et fiers de leurs racines. Daniel est le plus coquin de tous certes, son histoire plus légère mais non moins profonde, avec quelques petites longueurs et une tendance au mielleux parfois...Après, tout est affaire de goût, ma préférence allant à Ian.La folie de lord Mackenzie


par Seregan
Secondes noces Secondes noces
Carrie Adams   
J'ai beaucoup aimé le lire. Je trouvais le premier un peu long, mais celui ci pas du tout. J'ai aimé avoir le point de vu des deux femmes.

par Shelby07
H.O.T., Tome 1 : Divins Plaisirs H.O.T., Tome 1 : Divins Plaisirs
Lacey Alexander   
Je n'irais pas par quatre chemins, ce livre est destiné aux lectrices qui aiment les scènes de sexe, explicites et détaillées avec un langage cru, et ce n'est pas du sexe soft oh non ! Même moi qui suis une habituée de ce genre de récit j'ai été étonnée de la liberté qu'a prise l'auteure surtout que cette intimité est commentée par les deux héros qui ne nous épargnent rien de leurs sensations. Alors les adeptes de l'amour plan-plan à deux personnes et dans la position du missionnaire fuyez parce les relations décrites sont non seulement nombreuses mais impliquent plusieurs partenaires : duo, trio, quatuor, l'exhibitionnisme et le voyeurisme bref un sacré panel.

Certaines lectrices vont surement appréciées mais moi il m'a manqué quelque chose, les personnages sont intéressants et l'auteure a fait un très bon travail pour nous expliquer pourquoi Les deux héros Carly et Jake ont besoin de ce genre de relations mais il manque une intrigue autour. Tout est axé sur nos deux protagonistes, certes des personnages secondaires interviennent mais en surface si j'ose dire et dans l'action (sexuelle évidemment), ce n'est pas un huit clos mais c'est le sentiment que j'ai eu. Carly et Jake se sont rencontrés lors d'une soirée très particulière où la jeune femme se dissimulant sous un prénom et une apparence différente « à lever » notre héros ainsi que son ami pour une nuit débridée.

C'est un petit jeu que Carly/Désirée pratique souvent, incognito afin de satisfaire ses envies sexuelles loin de son image de tous les jours dans la petite ville tranquille où elle vit le pourquoi vous le découvrez au fur et à mesure. Le problème survient quand par le plus grand des hasards Jake, flic de son état va être muté dans cette petite ville et tomber sur Carly qu'il va reconnaitre. Si au départ Carly refuse de lui parler, ils finissent par en discuter et se voir. Ils ont chacun des problèmes liés à leur passé qui lors des rapports sexuels vont rejaillir, et s'ils vont finir par s'accepter puis se sauver l'un et l'autre , le manque d'émotions et le « je t'aime » qui tombe d'un coup n'est pas crédible du tout et ce n'est pas le léger conflit final qui change grand chose (du moins pour moi).

Alors si je reconnais que c'est bien écrit, que la dualité de la personnalité de Carly a quelque chose de fascinant, il y a trop de sexe et pas assez de sentiments, j'aurais aimé que l'auteure approfondisse cette relation très intense.

par samba

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode