Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de KaoriJade : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Midare Somenishi Midare Somenishi
Kazuma Kodaka   
Once, Shirou and his little brother were captured by bandits and then forced to work for them. Shirou is not only forced into the bandit lifestyle himself, but is also forced to become the bandit leader’s, Sougetsu-sama’s, sex toy. Night after night, day after day, he is forced to gratify the leader’s sexual appetite. Though Shirou is extremely strong and is able to fight off any attacker’s, he cannot, for the life of him, repel Sougetsu-sama’s advances. Shirou hates the bandit leader with all his might, yet cannot deny the sexual gratification that the man brings him.

The bandit leader, Sougetsu-sama, has many lovers. Yet, why does he constantly keep coming back to the violent and unwilling Shirou, when he already has a bevy of willing partners at his beck and call? Sougetsu-sama’s partiality towards Shirou is not only puzzling, but it also creates jealousy amongst some of his lover who views the strong Shirou as nothing more than a rabid dog because of his violent nature.

par valkyrie
Rendez-vous à Udagawachou Rendez-vous à Udagawachou
Hideyoshico   
L'histoire ne me disait rien et puis finalement, j'ai beaucoup aimé. L'auteur a su me rendre les personnages attachants ce qui fait que j'avais envie très rapidement de connaître la suite de leur histoire. Elle prend le temps de développer l'intrigue et fait naître beaucoup de mystère autour des personnages. Les interrogations se bousculent et les réponses arrivent petit à petit. c'est très bien dosé et ça laisse le petit frisson suffisant pour avoir envie de continuer à lire. on découvre les personnages au fur et à mesure même si j'ai trouvé dommage que l'auteur se concentre sur Yashiro et moins sur Momose qui reste du coup très mystérieux et sur lequel on a pas beaucoup d'informations.
concernant l'intrigue, elle est simpliste mais le côté travesti donne la touche d'originalité et de piment nécessaire dans une histoire d'amour. c'est un biais intéressant et ça permet de voir le travestissement différemment de d'habitude.
L'ambiance est très douce, calme et pleine d'émotions ce qui est souligné par les dessins très épurés et blancs. On a donc beaucoup de douceur ce qui permet une explosion des sentiments et une plongée dans les émotions des personnages.
Bref, j'ai trouvé ce tome très bon, frais et osé, différent et entraînant...une très bonne lecture
Neji Neji
Kaori Yuki   
J'ai ce one-shot depuis très longtemps et je l'ai lu je ne sais combien de fois... et je viens juste de me rendre compte d'une chose qui m'a choqué : ils ont francisé le titre (et prénom du héro) ! Qui a eu l'idée saugrenue de mettre un accent aigu sur ce foutu "e" ! ? Alors oui, vous me direz qu'à l'époque les mangas n'avaient pas encore connu leur apogée et que, donc, Tonkam s'est sûrement dit que ce serait plus facile pour les néophytes... Mais quand même... :'(

Enfin bref, passons !

Ce one-shot, se passant en 2033, est pourvu de trois mini histoires qui se suivent au niveau du fil chronologique et aussi de la trame de fond.
La première, nous présente Neji et son histoire, comment il est arrivé là et pourquoi.
La seconde introduit un nouveau personnage, Batsu. Elle sera plus centrée sur son histoire à lui, mais Neji ne sera jamais très loin et est plus lié à cette affaire qu'il ne le croit.
Quant à la troisième Neji et Batsu vont se retrouver mêlés à une histoire incluant des automates à la technologie de pointe et ressemblant à s'y méprendre avec des humains.

Entre la première et la dernière histoire, 8 ans se sont écoulés. Dans la vie réelle j'entends. Kaori Yuki a écrit la troisième histoire, 8 ans après la première. Elle évoque une longue série qui serait venue s'implanter entre les deux, je pense donc à Angel Sanctuary. ^^
Cette cassure, on la ressent au niveau du graphisme (toujours aussi beau, cette mangaka a du talent !) qui a beaucoup évolué entre le début et la fin, surtout celui de Neji qui passe d'adolescent (il a 15 ans je crois) à jeune homme. Le truc que je pourrais reprocher, c'est l'absence de repères chronologiques entre les histoires parce qu'on ne sait pas s'il s'est passé 2 semaines, 2 mois ou 2 ans...

Après, je trouve les histoires bien ficelées, même si parfois j'aurais aimé avoir un peu plus de détails et d’approfondissements sur certains points. N'empêche, Neji et Batsu forment un très bon duo là où le sérieux de l'un est complété par l'humour de l'autre.
C'est un shôjo car la première histoire notamment est basée sur les sentiments de Neji, pour sa fiancée, mais il est aussi très sombre et assez sanglant, voire un peu glauque parfois. A ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.

Pour résumé, un manga que j'aime beaucoup et que je recommande sans souci si vous aimez les histoires un peu sombres avec un (très) petit fond de romance, de pouvoirs psy et d'organisation gouvernementale diabolique. Sans oublier les jolis graphismes. ^^

par Khiad
L'amour à tout prix, tome 2 L'amour à tout prix, tome 2
Kanan Minami   
Dans ce deuxieme tome, notre héroïne est pas mal torturée. Il y a des actions très épineuse pour que Seri quitte son copain. Mais elle s'accroche beaucoup et ne laisse pas les autres lui marcher dessus.

par Elinaewen
Canis : Dear Hatter, Tome 2 Canis : Dear Hatter, Tome 2
ZAKK   
Bon et bien la suite est géniale ! J'ai adoré retrouvé les personnages. L'auteur sait parfaitement nous faire ressentir les émotions des personnages et nous met dans le bain. Je plonge toujours dans l'histoire avec une facilité déconcertante. Ici, la relation principale évolue grandement mais l'auteur nous fait aussi découvrir le passé de Ryo tout en gardant une part d'ombre qui permet d'attendre une suite. elle dose vraiment bien les révélations et les mystères. de la même façon, elle gère bien le temps de son intrigue, accélérant quand c'est nécessaire, faisant des flash backs quand il faut... vraiment la narration est parfaite.
Les dessins sont géniaux aussi. Ils sont une véritable personnalité et colle parfaitement à l'ambiance du récit. L'auteur joue parfaitement avec les ombres pour créer des ambiances différentes selon le milieu dans lequel les personnages évoluent, s'il s'agit du milieu de Ryo ou de celui de Satoru. Du coup, cela me permet de m'immerger encore plus facilement dans l'intrigue. C'est vraiment du grand art.
Bref, je suis une grande fan de cette série et j'attend la suite !
Spicy & Sugary Spicy & Sugary
Akira Norikazu   
Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour la gentillesse de leur accueil.

Je trouve la couverture de ce manga vraiment très attrayante, un peu intrigante, aussi. Avec un titre pareil, on se demande vraiment où l’on va mettre les pieds, et c’est sans le moindre à priori que j’ai plongé dans cette histoire. Le titre est très adapté à la douceur de ce one shot très acidulé. On le déguste comme une sucrerie, avec plaisir, et douceur. Les dessins vont dans ce sens également, ils sont très jolis et très doux, les expressions des personnages le sont aussi, on est vraiment dans une ambiance posée et confortable qui fait du bien.

Pourtant, l’histoire de Kitahara est loin d’être douce, elle. Derrière ses sourires, sa gentillesse et son humour tranquille, se cache un terrible secret, qui lui pèse énormément et l’empêche d’aller de l’avant. Des évènements sombres, qui l’ont vu fuir, et font de lui un éternel inquiet. Il a une personnalité très ambivalente : d’un côté il a cet aspect très « animal de compagnie » (je dis cela parce que c’est un peu comme ça que Nagai le considère, parfois, et même lui semble apprécier l’idée d’être traité comme cela), il est attentionné, très amical et même un peu pot de colle, et de l’autre, il fuit le quotidien, les habitudes, les relations de longue durée. Il dit ne pas vouloir s’attacher, parce qu’il a peur de souffrir ensuite. Pourtant, il semble très proche de Nagai, et absolument pas motivé à quitter la chaleur de son foyer… Très bon cuisinier, il semble apprécier de tenir Nagai dans ses filets culinaires… Pourtant, à chaque fois qu’il part, il le fait sans réelle raison, ou du moins, ses raisons semblent très caduques, et également très soudaines. Clairement, quelque chose ne va pas dans son comportement, ses paroles ressemblent à des mensonges, et Nagai s’en aperçoit rapidement… et s’inquiète.

La dynamique qui unit les deux hommes est intéressante, et drôle. Nagai est très partagé. Kitahara a envahi son univers, pour « quelques jours », sauf que son séjour s’est éternisé. Il râle beaucoup sur lui, mais à chaque fois que Kitahara lui a annoncé qu’il partait, il s’est senti très seul, et très déprimé. Il a ensuite été soulagé de voir son colocataire revenir, et a accepté sans hésitation de l’héberger à nouveau… Il réfléchit beaucoup, mais ne se doute absolument pas que Kitahara puisse être attiré par les hommes, de la même manière qu’il ne se pose pas de questions sur son attachement flagrant à son colocataire « forcé ». En fait, avant que Kitahara lui avoue ses penchants, il n’y avait jamais vraiment pensé. On le voit réfléchir à une vie de famille, avec une épouse et des enfants (même s’il n’est pas très motivé), mais absolument pas à ce genre de sujets. Ouvert d’esprit, une fois qu’il découvre la vérité, il ne change pourtant pas de comportement, mais il se met tout de même à s’interroger de manière soudain très différente. Son inquiétude pour Kitahara devient de plus en plus flagrante, sa jalousie, s’il ne l’identifie pas en tant que telle, est touchante.

La profession de Nagai, enquêteur de police, reste plus un fond qu’un élément réellement important, mais c’est toujours bien de savoir ce que les personnages font de leur vie. Ça reste ici assez présent pour donner un vrai relief à Nagai, et pour offrir un beau contraste avec les mystères qui planent au-dessus de Kitahara. Quant à ce dernier, on ne sait rien de lui : à priori il fait des petits boulots, mais quoi ? Quand ? Comment ? Il y a une réelle divergence entre nos deux protagonistes, qui sont opposés sur presque tout, au final. Nagai semble ordonné, Kitahara est bordélique. Nagai est stable, Kitahara semble n’avoir pas de racines. Nagai pense à l’avenir, Kitahara vit le moment présent. Un beau contraste, donc, qui met du piment dans cette histoire toute douce et sucrée.

Les scènes érotiques sont assez soft, mais tout de même présentes et adaptées à un public averti. Plutôt esthétiques, avec un côté très tendre, et un autre très drôle, notamment dans les bonus.

Les bonus, justement, arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe, sans réelle démarcation avec l’histoire principale, et je dois avouer que j’ai eu un petit temps de recul à me demander ce qui se passait d’un coup. Je ne comprenais plus qui était qui ! Mais une fois la surprise passée, j’ai trouvé finalement qu’ils étaient un joli petit plus, duquel l’humour n’est pas exclu, la petite touche clin d’œil pour finir ce one shot en beauté.

Une belle histoire, donc, courte et acidulée, que je vous invite à découvrir avec plaisir et légèreté, pour un bon moment à passer !

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-spicy-and-sugary-norikazu.html

par lilylelfe
L'Amour à tout prix, Tome 3 L'Amour à tout prix, Tome 3
Kanan Minami   
J'adore la volonté que Seri a. Pour rester avec Tamaki, elle va jusqu'à se démener de toutes les façons pour être admises dans une autre section. Je trouve ça sympa, même si la suite risque d'être assez mouvementée.
L'amour à tout prix, tome 1 L'amour à tout prix, tome 1
Kanan Minami   
Ce shôjo ne se démarque pas vraiment des autres, déjà la fille qui se la joue soumise, ça colle pas vraiment à son caractère d'ancienne karateka. [spoiler]Elle se laisserait violer juste pour honorer sa promesse, c'est vraiment n'importe quoi, et puis même l'autre type, s'il avait essayé lui aussi de la contrôler, je suis certaine qu'elle se serait laissé faire[/spoiler], et c'est le genre de comportement qui m'exaspère au plus haut point. [spoiler]Et l'histoire était malheureusement basée sur ça pendant trop longtemps, elle est le jouet de son ami d'enfance, ok, passionnant. Et après, direct elle sort avec lui. Un peu rapide quand même.[/spoiler]
Du coup pour le moment, c'est assez plat, pas franchement palpitant.

par Jenna95
Les forêts d'Opale, Tome 7:les dents de pierre Les forêts d'Opale, Tome 7:les dents de pierre
Christophe Arleston   
Après 2 ans d'attente pour obtenir ce 7ème opus. c'est comme le bon vin cela valait le coût d'attendre du très bon Charleston.Je reste sous le charme des dessins. à lire

Merlin La quête de l'épée, Tome 3 : Swerg le maudit Merlin La quête de l'épée, Tome 3 : Swerg le maudit
Jean-Luc Istin   
Nous sommes ici pour créer l'épée du futur roi de Bretagne, une épée que je veux hors de commun. Pour ce, il nous faudra trouver le métal le plus rare, indestructible et merveilleux. Et quel est ce métal ? La lave du dragon.

par Dragz