Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de karabass : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
RAJuffern, Tome 1 : Taliane RAJuffern, Tome 1 : Taliane
Emmanuelle Amadis   
Taliane, est un Dionos - race souveraine de RAJuffern - travaille avec ses équipiers pour récupérer des corps. Son don de réparer les os le font traverser leur monde de long en large. Âgé de plusieurs siècles, Taliane est immortel - ou presque. Il est un Dionos agréable, qui ne connaît pas grand chose à la race humaine, mais va faire en sorte que le temps de Jaison à ses côtés lui soit le plus agréable possible. Son personnage est intéressant sur le fait qu'il ne ressemble pas forcément aux autres Dionos. Là où ils voient un simple en-cas ou jouet, Taliane voit d'abord un corps, un mâle perdu qui s'éveil au milieu d'un monde qu'il ne connaît pas.

Jaison est un humain avide de savoir. Il ne met pas longtemps à trouver ses marques, apprenant la langue Dionos jusqu'à surprendre Taliane lui-même d'une telle rapidité et facilité. La vie humaine de Jaison était un bazar total - et je reste courtoise pour le coup - mais sur RAJuffern, il nage presque en plein bonheur depuis que ses yeux ont croisés ceux de son ange, Taliane. C'est presque naturellement que tout va s'enclencher entre les deux mâles. Deux races différentes, qui lentement vont cohabiter.

L'intrigue se déroule essentiellement chez Taliane, de ce fait nous avons une impression de huit clos, bien que nous ayons des points de vues externes sur Taliane et Jaison. Nous découvrons lentement ce monde surprenant, leur mode de vie, leur fonctionnement etc... C'est un monde vaste et riche, intéressant et un mélange entre plusieurs créatures fantastiques modelées différemment. Ce que j'ai aimé, c'est qu'ils apprennent de l'un et l'autre. Le savoir est une chose qui se partage et c'est ce qui se passe dans ce premier tome. Ils échangent, discutent, apprennent. Bien que Taliane n'irait pas jusqu'à apprendre la langue humaine. Leur relation va naître tranquillement, avec le désir comme fil conducteur.

J'ai beaucoup aimé l'écriture d'Emmanuelle Amadis. Lente, prenante et efficace. Il est facile de plonger dans son univers pour en découvrir le maximum. Beaucoup d'informations surviennent. Parfois de longues descriptions ou de longs paragraphes, mais on se laisse happer avec facilité dans cet univers.

http://encredeslivres.blogspot.fr/2016/08/rajuffern-tome-01-emmanuelle-amadis.html

par Linkward
Miami torride, Tome 1 : Blessures Passées Miami torride, Tome 1 : Blessures Passées
Jessie G.   
Wow ! Ce livre est juste parfait... Une bombe … une petite merveille ! Voilà c’est dit, j’ai adoré, je l’ai carrément dévoré, et j’en aurai voulu encore beaucoup plus !!
Avec la couverture, je l’avoue, je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Je me suis imaginée pleins de choses (carrément lubriques :p), je me suis attendue à tout sauf à cela. Et mon dieu, quelle belle surprise et quel régal.
L’auteure avec une plume addictive, franche, avec des mots justes, pleins de délicatesse, sans faux-semblants, a réussi à nous servir une histoire, avec des thèmes délicats, carrément douloureux, sans pour autant nous faire dévaler avec horreur sur la pente glauque des choses …
Dès le début, elle nous plonge dans l’enfer de la vie de Davin. Il est détective par dépit et survit tant bien que mal aux horreurs qu’il découvre au fil des ses enquêtes… Jusqu’au jour où, son enquête sur un sérial killer et ses crimes, le replonge irrémédiablement dans son passé. De là, il va devoir faire face à ses regrets, ses fantômes, ses démons tapis dans l’ombre … et surtout reprendre contact avec Alaric, l’homme qu’il n’a jamais cessé d’aimer, malgré les huit années de séparation.
Avec douceur et pudeur, au fil des mots, l’auteure nous dévoile leurs blessures, leurs fêlures. Elle va nous montrer avec beaucoup d’intensité, les sentiments qu’ils se portaient et ceux qui les unis encore aujourd’hui. L’histoire en est encore plus intense, quand on apprend qui est la dernière victime du sérial killer, et où ce crime va nous emporter, quand nous suivons page après page, l’enquête, quand on ressent leurs craintes, leurs doutes, leurs attachements …
Voilà deux hommes qui n’ont jamais cessé de s’aimer, que la vie à séparé bien malgré eux, que la mort va réunir. Deux hommes qui vont devoir faire confiance à nouveau, qui vont devoir se redécouvrir, se dévoiler et s’accepter.
Quand Davin se laisse porter, ouvre son cœur et le remet entre les mains d’Alaric, c’est juste criant de réalité, de vérité. C’est intense, touchant, émouvant. C’est Juste Beau. Ils redécouvrent leurs habitudes et tout doucement réinstallent dans leur quotidien, leur rôle de dominant/soumis … Attention, point de scène crue, de voyeurisme, le tout reste très soft. C’est passionnel, charnel, intime et cela les défini complètement.
Voici un livre à lire absolument, et une auteure à suivre de très près.
J’attends avec grande impatience le second tome, en espérant ressentir les mêmes émotions.
Je finirai avec ces trois citations :
« Tu me voyais confiant et arrogant, mais tu n’as jamais vu à quel point j’avais besoin de toi. Ce que nous avions, quelle que soit l’étiquette que les autres lui auraient donnée, était tout pour moi. Te perdre a été dévastateur »

« Quand je disais que je te voulais, cela n’avait rien à voir avec le sexe. Je te veux à mes côtés. Je veux que ton visage soit la première et dernière chose que je vois chaque jour. Je veux pouvoir décrocher le téléphone et entendre ta voix. Je veux m’asseoir pour les repas et discuter de notre journée, de nos projets. Je veux que l’on prenne soin de l’autre à nouveau, de toutes les manières qui nous rendent heureux. Je veux pouvoir tendre la main au milieu de la nuit et enrouler mes bras autour de toi, sachant que tu es en sécurité, entier et à moi. Le sexe, aussi génial qu’il ait toujours été entre nous, est très bas sur la liste des raisons pour lesquelles je veux que tu reviennes dans ma vie »

« — Tu ne me laisseras pas te repousser ?
— Jamais, tu es l’autre moitié de mon âme »


Pat & Syrvian : le temps viendra Pat & Syrvian : le temps viendra
V. D. Prin   
Je l’ai dévoré… J’adore les histoires de métamorphes et pour avoir lu quelques livres de V.D. Prin, j’étais sûre de ne pas prendre de risque. Alors c’est tout naturellement que je me suis précipité pour le lire…
On rencontre Pat, jeune loup mis à l’écart de sa meute car il est albinos. Seule sa mère et son frère jumeaux Sean se soucis de lui. Il est souvent brimé et frappé. Pendant la fête organisée pour les dix huit ans des jumeaux, Pat fait la connaissance de son âme sœur, Syrvian.
Celui-ci est un sorcier, un ami et le professeur de Sean. Il est aussi un coureur de pantalon et s’évertue à faire entrer son camarade dans son lit. Les présentations se passent mal, Sy insulte Pat dés ses premières paroles malgré Sean, qui essai de défendre son frère. Pat après avoir répondu à ces attaques, évite le petit groupe. Mais plus tard dans la soirée en passant non loin d’eux, il entend son âme sœur parler de lui avec un profond dégoût.
Rejeté, le cœur brisé, Pat disparait dans la nuit.
Ce n’est que cinq année plus tard que Syrvian retrouve enfin son loup.
Pat qui a pris du poil de la bête, muri, s’avère fort, plus fort que quiconque ne le pensait. Il a aussi, quelques mois après son départ, rencontré un jeune tigre Mejiana. Les deux hommes fusionnels ne se sont plus quittés depuis leur confrontation dans un parc. Mej est son meilleur ami, son confident et son amant. Syrvain, quant à lui, a également changé, à maintenant vingt sept ans il sait ce qu’il veut, et ce qu’il veut c’est Pat.
Syrvian arrivera-t-il à se faire pardonner et prouver qu’il a changé ? Pat pourra-t-il oublié et passer outre la douleur, la dépression, l’envie de mourir que lui a infligé son âme sœur ? Pourra-t-il lui accorder sa confiance ? Et Mejiana dans tout ça, quelle sera sa place ?
Je me suis laissé entrainer dans la vie de Pat, j’ai pleuré pendant le premier chapitre et rigolé pendant leurs joutes verbales. Je me suis attaché aux personnages. Pat et Mej m’ont émue et leur passé ma serré le cœur. Syrvain, malgré son arrogance m’a également touché.
L’auteure m’a une nouvelle fois conquise par sa plume douce, fluide, tendre et drôle. Mais c’est trop court ! Maintenant, j’attends avec impatience la suite des aventures de Mejiana pour qui j’ai littéralement craqué…
Je dirai tout simplement, lisez-le !


par ElsReader
Histoires de cœur, Tome 3 : À cœur ouvert  Histoires de cœur, Tome 3 : À cœur ouvert
Andrew Grey   
C'est peut-être moi qui commence à me lasser des histoires de cow-boys (à la sauce Grey en tout cas) mais ce tome m'a paru particulièrement niais et moralisateur (la palme revenant au personnage de Wally qui est juste insupportable dans ce récit). Entre Troy qui passe son temps à s’apitoyer sur son sort et à se sentir coupable de tout et n'importe quoi même quand il a rien à se reprocher (Parce que oui aux dernières nouvelles repousser les avances d'un mec qu'on connait à peine ça mérite pas les excuses qu'il est obligé de présenter ni l'engueulade qu'il se prend de Wally... O_o) et Bambi... oups Liam (bha oui mais à force de s'extasier tout le livre sur ses airs de faon ou de biche ça porte à confusion aussi -_-) et ses airs de midinette énamourée au 1er regard c'est devenu complétement insipide. En fait les 2 perso auraient pu être très intéressant vu leurs background respectif, c'était même bien partit dans l'épilogue et le 1er chapitre, mais à partir de leur rencontre ça devient ridicule.
Enfin voila, tout cela pour dire que personnellement j'ai eu du mal à arriver au bout de cette histoire et que je ne la conseil pas particulièrement :-s

par Sashy
Lagos Lady Lagos Lady
Leye Adenle   
Meurtre (rituel ?) dans les quartiers chics. Prostituées, hommes riches, petites frappes et grosses voitures ; escrocs, policiers et magie noire : voilà pour les ingrédients. Du traditionnel, n'était la star de ce Lagos Lady, qui en fait un polar époustouflant : Amaka la sublime, la lady en question, aussi convaincante côté sex-appeal que dans le combat féministe de son association pour la défense des prostituées de sa ville. Un personnage en or, né de l'imagination du Nigérian Leye Adenle, qui signe son premier roman de Londres, où il est chef de projet dans l'informatique. C'est justement la ville d'où vient son héros Guy Collins, reporter pour une petite chaîne de télé. Pourquoi ce journaliste si peu globe-trotteur a-t-il tant insisté auprès de son chef pour partir à Lagos couvrir les élections toutes proches ? Peut-être parce que son ex-petite amie, Mélissa, est une métisse à moitié nigériane. S'il avait su ce qui l'attendait dès sa première sortie de boîte : une prostituée gisant dans une mare de sang, seins coupés... Sans l'intervention d'Amaka, le pauvre Britannique croupirait encore dans les geôles de Lagos. Mais qu'en attend la belle ? De la pègre grouillante, prête à tout pour quelques centaines de nairas de plus, aux fortunés Nigérians des beaux quartiers, prêts à tout, eux, pour quelques milliards de plus, Adenle propulse le lecteur à un rythme d'enfer avec des personnages impeccablement brossés : l'inspecteur Ibrahim, plein de ressources, cette brute de Knockout, qui porte bien son nom, mais aussi une Tata Baby au grand cœur, émergeant de la corruption et du carnage, jusqu'au haletant bouquet final qui ramène au prologue. Ouf. Il est quand, le prochain vol pour Lagos ?
Sous un ciel étoilé Sous un ciel étoilé
JM Pery   
Le magnifique duo d'auteures « cervo in cervo » a encore frappé en nous offrant une très belle histoire de 289 pages, rien de moins. J'ai beaucoup aimé la personnalité d'Adam aux belles dents et la jolie chanson qu'il a composé pour la belle Erin de Londres. Les scènes de sexe sont hot hot hot. Je ne me suis pas ennuyée, ça se lit vite et bien comme j'aime. Je vous le recommande ! Et vivement le tome 2 !

par Issa_
Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit
Eloisa James   
C'est un bon premier tome, vraiment agréable à lire. Je pense que le point fort du roman est inévitablement la plume de l'auteur. Eloisa James a un vrai don pour nous entraîner complètement dans son histoire et pour créer des dialogues excellents. J'attendais toujours avec impatience ceux entre Gabriel et Kate et je me suis souvent surprise à rire pendant leurs discutions. Malgré cela je ne me suis pas attaché à eux. Je regrette un peu que l'auteur n'ai pas plus travaillé sur la profondeur de ses personnages.
Ce n'est pas vraiment un conte revisité, ça tient plus du clin d’œil que de réécriture. Néanmoins, j'ai aimé retrouver tous les petits détails du conte, que ce soient les rats (ici en chiots), les pantoufles de verre ou encore la marraine. J'ai adoré Henry ! Toutes ses répliques étaient toujours pleines d’humour.
C'est donc un bon livre très agréable à lire et avec une plume d'auteure très belle. Une petite déception en ce qui concerne la fin, que j'ai trouvé beaucoup trop rapide. J'ai déjà les prochains tomes dans ma pile à lire, et il me tarde de les commencer !
Les Sœurs Clemens, Tome 1 : Le prix de ton corps Les Sœurs Clemens, Tome 1 : Le prix de ton corps
Leda Swann   
Une lecture pour passer le temps.

Le début semblait prometteur, mais j'ai très vite été déçue. Je rejoins beaucoup Clary-bouquineuse et Tiaa-Noda, "Aventure - Passion - Sensualité" n'est pas vraiment la catégorie de ce livre. "Passion Intense" aurait été beaucoup mieux.
Ensuite, comme l'a dit Clary, dans la deuxième moitié du livre, cela devient trop axé sur le sexe et on part dans du voyeurisme.
J'ai trouvé l'histoire plate et sans profondeur, et j'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages. [spoiler]Je n'ai même pas réussi à vraiment compatir à leur malheur à l'hospice tellement je n'étais pas proche des personnages. Et puis mince, une fois qu'ils sont tous envoyés à droite à gauche, plus rien ! On ne sait pas ce que devient tous les autres alors que Caroline ne pensait qu'à eux la première partie de livre. On passe d'un extrême à l'autre ! [/spoiler]
J'ai également eu un sentiment de "trop facile, trop simple". Je m'explique, toutes les expériences sexuelles de Caroline sont empreintes de facilité. Elle fait tout trop facilement, elle a beau être "gênée" je n'ai pas ressenti de grosse résistance.

La fin est vraiment bizarre. Brutale. J'ai tourné la page m'attendant à une suite et là bah déception, c'était fini.

Bref, une lecture mitigée. A lire si on n'a plus rien sur la table de nuit.

par Eiko
Une autre voie, Tome 2 : Pour être tien Une autre voie, Tome 2 : Pour être tien
Anna Martin   
Grrr ! Ce second tome est à la hauteur du premier. Tout en sensualité, amour, tendresse et des tas de bonnes choses. J'aime le scénario, la façon dont tout ce met en place. J'ai adoré retrouver Will et Jesse, un bonheur. Tout n'est pas facile, mais les choses prennent du temps pour s'arranger, tout n'est pas simple, ce qui rend l'histoire toujours plus prenante. Une réussite totale. Un excellent moment.

par Linkward
Hurog, Tome 2 : Le sang du dragon Hurog, Tome 2 : Le sang du dragon
Patricia Briggs   
Quatre années sont passé en Terre d'Hurog et nous retrouvons Stolon en reconstruction de son fief. Une fois de plus, la majeure partie du récit est du point de vue de Stolon mais il laisse cette fois-ci la parole à Tisala et non son cousin.
L'histoire est plus prenante dès le départ, et on visite le fameux Asile Royal. Une bonne partie du livre y est consacré, et on suis les supplices de Stolon presque au jour le jour. J'apprécie de plus en plus Tolsten... On le voit plus souvent et il prend une place un peu plus importante que dans le tome précédent.
Oreg est là également, sous ces deux formes. Ce qui nous ravi : on voit enfin un dragon !
Les complots de cour continuent leur route entre Jakoven et Alizton, eux aussi une place plus conséquente. La second partie du lire est un peu plus lente dans l'action et j'ai ralenti mon rythme de lecture.
J'ai préféré ce tome-ci.
La seconde moitié du livre ouvre une nouvelle page. [spoiler]Les liens entre Tisala et Stolon se ressèrent. Dans le tome 1, Briggs nous laissait entrevoir une possible relation, et bien la voilà. Ces deux héros s'assortissent bien, on est satisfait de voir en partie un dénouement heureux.[/spoiler] Malgré tout, je n'arrive pas à m'attacher au personnage de Stolon. Peut-être cela qui m'a aussi freiner dans tome 1.