Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Karine-91 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs
M.L.N. Hanover   
La Fille du Soleil Noir est un roman d'Urban Fantasy écrit à la première personne dont le personnage principal est Jayné, une jeune et jolie femme au tempérament de feu. Rien qui permet à cette saga de se démarquer des autres romans Bit-Lit et pourtant, cette série à une petite diffèrence, elle est écrite par un homme. Je fus donc intriguer de lire ce premier tome pour voir ce qu'une sensibilité masculine pouvait apporter la ou les femmes ont la main mise sur le genre. Et bien je ne tournerai pas autour du pot, ce fut une grosse déception...

Ce qui me déçoit le plus, c'est le fait que l'auteur de s'émancipe pas des autres ouvrages du genre mais au contraire, en reprend les pires travers sans toucher aux meilleurs de ces derniers... Ainsi par exemple, dés les premières pages, l'héroïne est déjà attirée par un "beau mec" avec tout les clichés typiques tel que décharges électriques lors du touché et Cie pour que passer une cinquantaine de page, "emballer, c'est pesé". D'autant plus triste que la romance n'est que secondaire et que le roman met sous ellipse les ébats alors pourquoi nous amener ça sur le tapis dés le premier quart du roman? On le connait à peine cet homme et nous venons juste de rencontrer Jayné... Je préfère de loin des héroines réfléchi surtout qu'une saga a l'avantage de faire évoluer les relations par étapes et ce n'est pas les plus belles romances du genre qui vont me contredire (Kate Daniels, Georgina Kincaid, Vampire Academy, Mercy Thomposn, MacKayla Lane...).

Malheureusement, ce sentiment de précipitation va aussi gâché l'histoire et les personnages. Tout va beaucoup trop vite et on perd en crédibilité tandis que le lecteur peine à rentrer dans l'ouvrage. Si les premières pages avec l'héritage donnaient une bonne base, cela part en vrille trop rapidement quand passé les 50 premières pages l'héroïne forme déjà une équipe soudée pour tuer le "Bad guy". Car au lieu de créer une partie enquête ou Jayné découvrira la partie occulte de notre monde et les secret d'Eric, Hanover nous "balance" tout de but en blanc et nous ponds une équipe venue de "je ne sais ou" prête à l'épauler... Déjà que Hanover peine à donner une véritable dimension à un personnage principal soit disant "leader" alors je vous laisse imaginer pour les seconds rôles dont l'auteur ne parvient à faire ressortir aucune connivence...
Pour le reste, l'univers m'a un peu fait penser à celui de Morgane Kingsley avec des démons (que l'on nomme cavalier) qui prennent possessions des humains mais cela manque encore de détails pour le moment. Dommage d'ailleurs que nous n'avons pas de lexiques pour certains mots spécifiques utilisés durant la lecture de l'ouvrage.

Je finis donc ce tome déçu. L'auteur n'est jamais parvenu à créer la moindre dimension à son univers et ce n'est pas le combat final risible qui me fera changer d'avis. Seule consolation, la très belle couverture de Milady qui renoue avec le style plutôt classe des débuts du label.

par Caly
Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne
Diana Pharaoh Francis   
L'histoire/univers :

Dans cette série qui se passe à notre époque, les sorcières existent même si elles restent dans l'anonymat. Elles vivent en groupe/famille dans leurs sanctuaires et se partagent le territoire d'un pays. Les guerres de pouvoirs sont monnaies courantes entre les différents clans. Pour se défendre, la sorcière en chef (la plus puissante) créée des Lames d'Ombres et des Lances Solaires qui acquiert l'immortalité et des forces surhumaines (les Lames d'ombres ne peuvent se déplacer à la lumière du soleil et inversement avec les Lances Solaires). En contre partie, chaque soldat créé se voit imposer un sort de contrainte qui l'oblige à obéir et protéger sa sorcière quoi qu'il arrive.
Max est une Lames d'Ombres et pas n'importe la quelle, c'est la Prime. A savoir donc qu'elle est en charge de toutes les Lames d'Ombres du sanctuaire Horngate et est la principale responsable de la protection de Giselle, sa sorcière. Poste plutôt enviable si Max n'avait pas l'ardent désir de tuer Giselle. Bien qu'anciennement amie, Max en veut énormément à cette dernière pour lui avoir voler sa liberté 30 ans plus tôt (et les énormes avantages qu'elle en dire n'y feront rien). Haine qui se voit tempérer pour l'amour qu'elle porte au sanctuaire et à l'amitié qu'elle entretien avec les autres Lames d'Ombres.
Les choses ne sont pas prêt de s'arranger pour Max puisque les Gardiens, des êtres surpuissants, ont décidé que pour préserver la terre (et la magie qui en découle), il fallait anéantir l'espèce humaine et que le mieux pour y parvenir était de demander aux sorcières de s'en occuper à leurs places!

Le style de l'ouvrage :

Comme il n'est pas toujours aisé de connaitre le style de chaque ouvrage, il faut savoir qu'il s'agit d'un récit écrit à la troisième personne mais que l'auteur ne conserve que deux point de vue durant tout le récit : Max et Alexander. Le roman se veut avant tout de l'Urban Fantasy et ne vous attendez pas trop à de la romance. Si Max exprime sa libido à quelques reprise, cela reste assez rare et le personnage se concentre avant tout sur sa quête. Un lien/romance va se créer entre Max et Alexander mais il ne s'agit pas de la dominance du récit et nous n'avons aucune scène d'amour ou même "chaude".

Mes impressions :

J'ai acheté ce premier tome par pure curiosité et je dois dire que je suis très agréablement surprit par celui-ci. Les événements s'enchainent sans temps mort et l'auteur créée un rythme haletant du début jusqu'à la fin.
L'héroïne Max tient beaucoup à mon attachement au bouquin. Il s'agit d'une guerrière et son statut de "leader" apporte un petit plus non négligeable. Véritable tête brûlé qui ne mâche jamais ses mots, il faut la voir tenir tête à sa sorcière ou contourner les sorts de contraintes pour faire comme il lui chante. La relation Max/Giselle est d'ailleurs assez ambigu car si Max éprouve de la haine à son encontre, Giselle quand à elle semble éprouver énormément de sympathie envers Max et ne semble pas porter sur le vice. Un contraste plutôt saisissant quand on sait que Giselle c'est quand même permis de torturer et briser Max à plusieurs reprise dans le passé.
Les autres personnages du livre sont, pour la majorités, tout justes survolés et seul Alexander sortira du lot. Ce dernier est lui aussi une Lame d'Ombre Prime mais d'une sorcière aux tendances sadiques (et comme par hasard, elle est française!). Les événements font qu'il perdra ses liens avec sa sorcière et deviendra une Lame de Max. Dommage que son personnage soit un peu trop manichéen à mon gout et que l'auteur nous bombarde de "je suis ton ancien ennemi, je sais que tu ne peux pas me faire confiance". Pour autant, vu l'excellence du reste du bouquin, c'est un aspect que je pardonne aisément d'autant que la suite semble des plus prometteuse.
Le Cercle des Sorcières est donc une très bonne surprise avec un premier tome qui démarre sur les chapeaux de roues. L’auteur nous offre un récit addictif et sans temps mort avec une héroïne qui sort véritablement du lot. J'ai déjà hâte de lire la suite et vous recommande donc ce tome 1 qui me laisse une très bonne impression.

par Caly
Pouvoirs obscurs, Tome 1 : L'Invocation Pouvoirs obscurs, Tome 1 : L'Invocation
Kelley Armstrong   
Surexcité à l'idée de découvrir la nouvelle trilogie de Kelley Armstrong, dont je n'avais cesser d'entendre parlé sur les sites. Je l'ai acheté dès sa sortie chez nous, heureuse comme un rien de pouvoir le tenir enfin dans mes petites mains et de me dire faites que je ne sois pas déçue.
Eh ben je ne le suis pas, je trouve qu'on a peu de roman sur les nécros et les zombies, c'est vrai que ce genre d'univers est un peu glauque et fous les jetons mais bon j'ai besoin de ma dose d'adrénaline et là je l'ai eu.
Bon on commence l'histoire avec Chloé, toute petite qui suite à sa baby-sitters doit descendre dans la cave alors que c'est là ou ce cache les fantômes de la maison qui la terrorise.
Suite à sa on la retrouve, jeune ado, vivant une vie normale mais plus pour longtemps car elle se fera poursuivre par un fantôme dans les couloirs de son lycée et ce fera interné à Lyle House, une maison de fou pour adolescent mais remplie de mystère. Elle fera la connaissance de Liz, Rae, Simon, Derek et Tori tous pensionnaire dans cet institut.
Bon je vous ai restituer le contexte mais j'ai adoré ce roman, sombre et envoûtant je me suis laisser bercer par le style de l'auteur que j'ai pu retrouvé avec grand plaisir.
Un roman fort mature, ou magie et horreur ce mêle. Je regrette juste qu'il n'y ai rien entre Simon et Chloé je trouve qu'ils iraient trop bien ensemble.
Enfin, un roman superbe ou lorsque le deuxième sortira je me jetterai dessus, d'ailleurs ce dernier est dans le défi du mois :-).

Pouvoirs Obscurs, Tome 4 : Innocence Pouvoirs Obscurs, Tome 4 : Innocence
Kelley Armstrong   
Un young adult prometteur!

J'ai apprécié ce premier opus (c'est une triologie dont le second tome, The Calling, est paru en anglais en avril 2012) bien que le roman mette un peu de temps à prendre sa vitesse de croisière.
C'est donc essentiellement un tome de présentation qui campe parfaitement les personnages, bien définis et marqués:
l'héroine est une jeune fille forte, mâture, courageuse autour de laquelle gravitent une pléiade d'amis fidèles, et attirée par un mystérieux bad boy, Rafael.
Tout ce petit monde vit dans un lieu isolé et sauvage sur l'île de Vancouver et la présence forte de la nature, comme cette impression de huis clos apporte plus de poids encore à un suspense bien distillé.
Bref, cette histoire d'adolescent génétiquement modifiés, avec des pouvoirs de guérison, de métamorphose est originale et bien écrite.
A découvrir, même pour adulte.

par Celma95
Pouvoirs Obscurs, Tome 3 : La Révélation Pouvoirs Obscurs, Tome 3 : La Révélation
Kelley Armstrong   
Le meilleur tome des 3, l'action est toujours très présente, il y a de nonbreux rebondissements, les trahisons s'enchaînent et sont toujours très douloureuses mais heureusement pour nous il y a de la romance dans l'air et les ados sont tiraillés par leurs sentiments. La fin est très correcte mais offre de nombreuses possibilités si l'auteure voulait bien si remettre et nous offrir un tome 4 ou une nouvelle trilogie pourquoi pas.

par mickaele
Pouvoirs obscurs, Tome 2 : L'Éveil Pouvoirs obscurs, Tome 2 : L'Éveil
Kelley Armstrong   
Un tome magnifique !! On apprend plein de choses et les scènes d'action ne manquent pas !! Je le conseille à tous !!!!!

par lina69
La Fille sans visage La Fille sans visage
Patricia MacDonald   
Hello,
Encore une fois j'ai adorée!!!!
Patricia Mac Donald allie parfaitement le suspense policier et le roman psychologique d'ambiance. Ambiance trouble, suspense qui ne se dénoue que dans les dernières pages, héroïne crédible et qui pourrait être chacun ou chacune d'entre nous, relations familiales complexes...Tout y est, je n'ai pu lâcher ce livre avant la fin.
excellent marquise66
La double mort de Linda La double mort de Linda
Patricia MacDonald   
S'il fallait l'expliquer à quelqu'un, je dirais : impossible car il y a trop de détails, de liens entre les personnages,... il faut le lire pour comprendre l'histoire ainsi que le titre.
Ce livre est très bien écrit, merveilleusement construit. Il est facile de s’immerger dans le monde de la famille Newhal. Angoissant ? non. Remplie de suspense ? oui. Tout au long de la lecture, on se pose des questions et bien sûr, on obtient les réponses au fur et à mesure. Le mystère s'éclaircit dans les derniers chapitres, on reste donc en haleine tout le long. J'ai vraiment apprécié cette lecture, et j'ai hâte de découvrir d'autres romans de cette auteure.

par Kel30
La soeur de l'ombre La soeur de l'ombre
Patricia MacDonald   
Six mois après l'accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, Alex revient dans la maison familiale où un silence assourdissant envahit ce qui a été autrefois, un nid douillet où s'épanouir. C'est un vide insupportable et oppressant à l'approche des fêtes de Noël. Une semaine s'est-elle à peine écoulée, que le notaire remet une lettre à Alex, un pli écrit de la main de sa mère : "Il y a longtemps de ça, alors que j'étais encore adolescente, je suis tombée enceinte... Tu as une soeur... si tu désires tenter de la retrouver, tu as ma bénédiction...". Sous le choc et déstabilisée par cette révélation inattendue, Alex tente d'encaisser le coup. Drôle d'héritage ! Réticente d'abord, son envie de partir à la recherche de cette inconnue se révèle être plus qu'une évidence, une nécessité absolue. Mais Alex ignore quelques détails.

Dans la même veine que "La fille sans visage", "J'ai épousé un inconnu", "Une mère sous influence", "Origine suspecte"... ce dernier opus sera tout à fait apprécié par les fans de Patricia MacDonald et par les personnes qui prennent plaisir à découvrir une intrigue bien ficelée, une histoire en parfaite adéquation avec le paysage hivernal, l'ambiance propice à une enquête mêlant suspense et rebondissements. Patricia MacDonald réussit à maintenir le doute jusqu'à la fin et choisit un dénouement qui n'était pas prévisible. Un petit bémol tout de même quant à la rapidité de certains événements que je ne peux pas dévoiler et qui auraient mérité d'être traités de façon plus organisée. Mais un agréable moment de lecture assuré

par SuperNova
Le Poids des mensonges Le Poids des mensonges
Patricia MacDonald   
Comme toujours, un bon suspense psychologique, mettant en scène le kidnapping d'un enfant. très bien écrit (et traduit) et comme à chaque fois, on attend jusqu'à la dernière ligne pour connaître le fin mot de l'histoire.(Rien nous empêche de faire des suppositions concernant le coupable, mais à chaque fois, elle démonte nos arguments un par un)

par library28