Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de karinechouzier : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Fighting for Love, Tome 4 : Saving Beauty Fighting for Love, Tome 4 : Saving Beauty
Gina L. Maxwell   
[JENNI] : -A lire !- https://wp.me/p6618l-e6x

S’il y a bien quelque chose d’indéniable, c’est l’addictivité de la plume de Gina L. Maxwell. Elle a un style simple et vraiment accessible. Chose qui fait que l’on n’a aucun mal à se mettre dans la peau de nos personnages.

‘Saving Beauty’ est une lecture succulente entre un héros qui s’obstine à se battre pour faire ressortir ce qu’il y’a de mieux chez l’autre et une héroïne qui cache une profonde blessure au fond d’elle à cause de certains événements survenus dans sa vie.

Sophie est une rebelle dans l’âme passionnée par la pâtisserie. Très attachée à son commerce qu’elle a hérité de sa grand-mère elle s’implique à fond dans son travail pour satisfaire au mieux sa clientèle. Malheureusement, la pâtisserie tout comme les autres biens composant l’immeuble où elle habite fait partie d’un fidéicommis placé sous le contrôle de son oncle jusqu’à ce qu’elle atteigne ses trente ans ou bien se marie… vu que ses relations sentimentales sont chaotiques, elle devrait être propriétaire de sa pâtisserie au plus tôt dans trois ans. À moins que Xander inverse la tendance… en mettant en place un stratagème des plus réfléchis pour remédier à leurs problèmes…

Xander a beau être canon et la fait languir d’impatience par son allure de lutteur lors de ses visites dominicales… Malheureusement, son style de vie à la Casanova agit sur elle comme un répulsif et suffit à éteindre tout étincelle de concupiscence. Mais alors qu’ils sont loin d’être indifférents l’un à l’autre, voilà que l’oncle de Sophie décide de vendre l’immeuble où résident Sophie et Xander. Du coup, ils vont s’allier pour faire flancher la décision de leur expulsion imminente allant jusqu’à prendre une décision, sur un coup de tête, les mettant au pied du mur. Finalement, parviendront-ils à se mettre d’accord et à trouver la solution miracle pour sauver leurs commerces ?

Je tiens juste à préciser qu’il y’a une erreur dans le résumé où on nous annonce la mort de sa grand-mère… Chose fausse puisque cette dernière a légué à sa petite fille son commerce dans la pâtisserie car elle n’est plus en état de le faire, tout en lui transmettant également sa passion pour les petits plaisirs sucrés…

Sophie et Xander sont un binôme bien trouvé et forment un bon duo ! Elle ne cède pas sous la pression, elle affronte les défis. C’est exactement le genre de partenaire dont un lutteur professionnel à besoin à ses côtés… Alors entre la rebelle et le lutteur va se jouer un badinage très plaisant. Qui des deux mettra l’autre au tapis en un tour de main ? Comment cohabiter, tenir leur engagement sans se sauter dessus au vu de la tension érotique constante qui les habite… (Ça vous le découvrirez par vous-même !)

Avec cette histoire, nous avons là une union qui prend un tour sentimental des plus agréables. Leur relation est belle et entre eux c’est plus fort que tout. C’est une évidence…Il n’y avait qu’eux qui ne le savaient pas encore avant d’y goûter… On prend un réel plaisir à avancer à leurs côtés à chaque chapitre.

L’auteure a créée avec cette série une trame commune au fil des tomes avec un message distinct entre les lignes. J’adhère totalement ! La plume de Gina L. Maxwell m’a avec ce quatrième tome de la série ‘Premier Round’ fait vivre une romance charmante… C’est sexy, sensuel, bien rythmé… et surtout entraînant ! Non seulement on se régale avec les mignardises mais on ne fait qu’une bouchée de ces personnages, tant leur relation est aussi bien passionnée que passionnante. De plus, voir évoluer toute la tribu (les personnages principaux des précédents tomes) est d’autant plus plaisant et réconfortant car ainsi, elle nous permet de satisfaire notre curiosité !
Rock Me, Tome 1 : Rock Me Rock Me, Tome 1 : Rock Me
Anna Wayne   
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes... ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.

Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.

J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.

Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange "?!" dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même... Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.

J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant... sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra "squelettique", "superficielle"... Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.

S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.

On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un "peu" fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément...

Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?

Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes "mais bon", "mais bon que voulez-vous"... ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !

Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduites dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments...

Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. Le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre... ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. Le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens... en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.

Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente... Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?

par LLyza
La fierté de Nik Cozakis La fierté de Nik Cozakis
Lynne Graham   
J'ai bien aimé, même si j'ai trouvé dommage qu'ils aient gâché dix ans de leur vie à ne plus se parler alors qu'ils auraient pu les passer ensemble si les circonstances avaient été différentes.
Nik est assez virulent dans ses paroles au début. Il traite notamment Olympia de "garce", de 'manipulatrice" et j'en passe.
Après, on peut le comprendre car il a été blessé par ce qu'il croit qu'elle a fait, tout comme Olympia a été blessée de son côté.
Par contre, j'ai juste trouvé qu'Olympia pardonne tout trop rapidement. Elle a tendance à très vite oublié ce qu'ils ont fait ou dit.
Mais tout est bien qui finit bien comme dans tout Harlequin qui se respecte !
Colocs (et plus) Colocs (et plus)
Emily Blaine   
J'ai dû un peu me forcer pour le finir celui-là...
C'est beaucoup trop long, ça tourne en rond !

L'histoire est très classique et ça sent grandement le déjà-vu (le meilleur ami du frère aîné qui craque sur la petite soeur mais ne doit pas en raison de sa grande amitié avec ledit frère aîné...).
J'aime bien ce genre d'histoire et en même temps, le fait que la soeur ne soit pas considérée comme une adulte mature avec ses propres désirs et sentiments et qu'il faille un pacte des deux frères pour régenter sa vie amoureuse, ça m'agace profondément ! Ca pue le paternalisme (un peu comme un père qui régenterait les copains de sa fille adulte alors que ça ne le regarde pas). Une personne majeure a le droit de faire ce qu'elle veut, personne n'a à décider pour elle bon sang (étonnamment, ce genre de comportement "protecteur" n'arrive jamais quand c'est un homme tiens... !)
Et bien que Connor semble combattre son attirance pour Maddie en raison de son statut de soeur de son meilleur ami, je trouve qu'il ne se gêne pas trop pour flirter, toucher et passer outre ses grands principes, et cela très vite et facilement !

J'ai bien aimé Maddie, que j'ai trouvé relativement mature pour son âge (22 ans), vive, intelligente et pleine de bagou.

Là où le bât blesse pour moi, c'est le personnage de Connor... S'il s'était agi d'un étudiant dans la vingtaine, ça aurait passé... Mais son immaturité et son comportement alors qu'il a passé la trentaine (32 ans quand même !), c'était rédhibitoire pour moi ! Je veux dire, il fait très souvent preuve de moins de maturité que Maddie, alors qu'il a 10 ans de plus ! Et il reproche à Maddie son âge qui plus est et la traite de "sale gamine" ! C'est l'hôpital qui se fout de la charité !
[spoiler]Sans compter la première fois où ils couchent ensemble... Maddie est vraiment bourrée, donc pas forcément totalement à ce qu'elle fait... Et il le sait, et il couche quand même avec elle…
Bon et on peut ajouter aussi le moment où il trompe Maddie… quand ils ne sont pas encore ensemble, soit, je veux bien qu'il couche ailleurs, mais une fois qu'ils sont ensemble ?!? Et Maddie, ça ne lui fait rien de rien ?!?[/spoiler]

Ensuite, bien que je n'ai rien de coincé ni problème quelconque avec le fait que les personnages aient une sexualité active et ne soit pas forcément en mono-couple, j'ai trouvé le truc de Connor et Austin qui, à passé 30 ans, ne cherchent que des coucheries d'une nuit avec des petites étudiantes au début de la vingtaine (de la chair fraîche comme ils le disent eux-mêmes) plutôt pathétique en fait...
Je n'avais pas l'impression de me retrouver face à deux hommes trentenaires mais plutôt à deux gamins sortant à peine de la puberté !

J'ai trouvé aussi tous les personnages très caricaturaux... C'est du lu et déjà relu... On devine d'ailleurs quasiment tout dès le départ (Maddie/Connor et Sophia/Austin).
Et même si les dialogues sont plutôt sympas, le truc du "tu fais ça souvent...", ça a finit par me gonfler car ça revient trop fréquemment !

En bref, je n'ai pas été franchement emballée...

par Vitany
Fixed, Tome 3 : Forever with You Fixed, Tome 3 : Forever with You
Laurelin Paige   
Meilleur que les 2 premiers tomes.
Le final de cette trilogie s'est révélé être d'un niveau supérieur.
En effet, l'histoire prend le pas sur les scènes érotiques.
Les problèmes de confiance entre Alayna et Hudson refont surface.
Les sentiments sont mieux exploités.
Et les révélations s’enchaînent.
Une bonne lecture.

par Adèle
Luxuria, Tome 2 : Khaos Luxuria, Tome 2 : Khaos
Frédérique De Keyser   
EPROUVANT & ADDICTIF
Jamais un titre n'a été si bien porté !
Le chaos règne sur l'ensemble des pages de ce tome. L'équilibre précaire que semblait avoir trouvé Slaine à la fin du T2, est pulvérisé à une vitesse allucinante.
Si l'auteur nous a déjà montré avec quelle facilité elle joue avec nos nerfs, dites vous qu'elle les mettra à rude épreuve dans cet opus.
C'est la douleur morale qui est expérimentée ici, sous tellement de formes et sur tant de sujets qu'on ne peut qu'avoir le cœur serré face au martyr subit par les personnages. Des personnages auxquels on s'est attaché, Sio, Voan, Slaine, Siatris, aucun ne sera épargné et chacun devra mener son propre combat.
Un tome éprouvant mais qui nous laisse espérer un dénouement moins chaotique pour le prochain volume.

par ccmars
Évanescence, Tome 3 : La Rivalité Évanescence, Tome 3 : La Rivalité
Penelope Douglas   
Falling Away est peut être le tome que j'ai le moins apprécié de la série, mais il n'en reste pas moins un livre vraiment génial.
L'histoire n'a rien de grandiose, mais son seul défaut est d'être peut-être un peu exagérée. C'est une lecture fluide et agréable.
En effet, on retrouve Jax le frère mystérieux de Jared, qui apparaît brièvement dans les tomes précédents. On connait les grandes lignes de son calvaire, mais la réalité est bien différente.
K-C, quant à elle, est la meilleure amie de Tate. Le personnage de Jax est séduisant, celui de K-C, alias Juliet, l'est un peu moins. Elle est un peu... simple d'esprit, disons. On comprend mieux le comportement de Jax à travers son point de vue, du coup ses attitudes de "bête de sexe" sont un peu plus cohérente. Elle comble une sorte de vide affectif. Mais j'avoue ne pas avoir compris la psychologie de Juliet...
Ce livre contient, bien plus que les précédents, une histoire basée uniquement sur le sexe et c'est un eu ça qui m'a rebutée. Il n'y avait pas d'amour a proprement parler.
Cependant, la fin était en réalité le début d'une vraie histoire. D'amour, cette fois. Et puis finalement, j'ai vraiment apprécié ce couple atypique. Loin d'être parfait, et plus fidèle à la réalité, finalement.
Pour conclure, je vous conseille cette série. Le niveau d'anglais est vraiment abordable.

par Kiiwako
Tes mots sur mes lèvres Tes mots sur mes lèvres
Katja Millay   
The Sea of tranquility est un véritable diamant l'état brut...3 mots pour le décrire : émotions, émotions et émotions....Fucking hard emotions!!

Entrer dans ce the Sea of Tranquility, c'est d'abord aborder un roman mystérieux,ou on se pose des tas de questions et pourquoi et pourqoui..et on se frustre, mais de cette frustration naît une véritable de soif de révélations, donc on continue a naviguer à travers les pages jusqu’à que ce livre fasse intégralement partie de votre vie..Une intrigue crescendo comme je les aime, de personnages réels , attachants, brisés,puissant, en totale perdition..c'est au fil de la lecture, chaperonnée d'un talent fou, que Katja Millay,, insinue ses protagonistes jusqu'à qu ils ne fassent plus qu'un avec vous.

On devient Josh et on devient Nastya...et attention car il est très difficile de s'en défaire...et toutes leurs émotions, ce qu'ils peuvent penser ou dire vont imploser en vous et attention les dégâts.

Je ne parlerai pas des sujets sur lesquels repose roman car je vous enlèverai tout ce qu'il y'a découvrir, et il y'a tellement à découvrir.

Un premier roman de cette auteure..et vraiment un des plus beaux que j'ai pu lire...dans mes favoris pour l'année 2013.

par Lylie34
Fight for Love, Tome 6 : Legend Fight for Love, Tome 6 : Legend
Katy Evans   
Je l'ai lue en anglais, j'ai pas pu attendre sa sortie vf
Il est vraiment bien, dans la même lignée que les précédents. On y retrouve un peu l'histoire du début avec un boxeur mais c'est quand même différent et tellement bien. L'histoire des deux tourtereaux est touchante. Je ne veux pas trop vous en dire sinon ce serait gâcher votre plaisir mais en tout cas il vaut le coup d'être lu !

L'auteur a également annoncé à la fin que ce serait le dernier de la saga donc savourez le bien ! :) ;)

par Smurphy
Le désir nu, Tome 1 : Pour être à toi Le désir nu, Tome 1 : Pour être à toi
Erin McCarthy   
Livre qui se lit assez rapidement. Il n'est pas exceptionnel, mais distrayant.

par Louisev