Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de karmagali : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même
Thomas D'Ansembourg   
Dans un monde idéal, tout le monde aurait ce livre de chevet et croyez-moi, on s'éviterait bien des emm*rdes.

Le concept peut paraître hyper naïf au départ "nooooon, il suffirait de se parler sans violence et sans agression pour que tout aille sur des roulettes ?!" mais l'auteur arrive bien à nous démontrer que la solution est simple (même si pour l'appliquer c'est une autre paire de manche)

Finalement, comme d'habitude l'être humain se complique la vie, alors qu'il suffit de savoir écouter les autres, de les respecter et de les laisser s'exprimer.

Bref, je vais précieusement garder ce bouquin sous le coude et je ne manquerai pas de le relire de temps en temps quand j'aurai oublié ces chouettes leçons (je ne me fais pas d'illusion, viendra forcément un moment où j'aurai oublié mes belles résolutions !)
Anita Blake, Tome 24 : Cœur de glace Anita Blake, Tome 24 : Cœur de glace
Laurell K. Hamilton   
Qu'est ce que je l'ai attendu ce livre !!

La dernière nouvelle, Jason, était plus centrée sur quelques personnages et beaucoup de sexe, là on retrouve enfin les enquêtes, le FBI, Zerbrowski, les histoires qui ne tournent pas (que) autour d'Anita et de ses amants, et ça fait du bien.

Je suis un peu restée sur ma faim, mais à chaque fois qu'un nouveau tome sort, j'attend tellement de voir la suite de certains fils, le mariage de Ted, la prochaine rencontre avec Olaf, la rencontre de la famille d'Anita par exemple, que forcément, ça fait trop de pression pour un seul livre.

Il ne fait "que" 566 pages en anglais, on en apprend plus sur la politique lycanthrope, on voit plus d'interactions entre les différentes espèces de Saint Louis, Sin (Cynric) grandit, Asher.... fait son Asher, les personnages évoluent, même si le livre est trop court pour prendre des nouvelles de tout le monde.
Par contre, [spoiler]on voit certains préparatifs de mariage qui commencent [/spoiler] et je trouve qu'Anita commence à devenir plus pragmatique dans sa manière de voir ceux qui l'entourent.

Ça fait du bien de retrouver Anita, les flingues, les bagarres, mais j'attends avec impatience la rencontre de Dona et des amants d'Anita, j'attends le voyage en Europe (on commence à en apprendre un peu plus sur comment les choses se passent là bas - c'est à dire ici- donc je pense que Laurell K Hamilton commence à poser le ton sur la manière dont se déroulera le voyage), comme à chaque fois la fin n'est pas une fin mais un teaser pour la suite.

par Lup_Ha
De la poussière à la chair : souvenirs d'une famille d'immortels De la poussière à la chair : souvenirs d'une famille d'immortels
Ray Bradbury   
Ce roman est magnifique. Chaque phrase racontant les souvenirs de Trisaïeule, les voyages de Cecy, la naïveté enfantine de Timothy et chacun des membres de la Famille est écrite avec une poésie et un onirisme envoûtant. J'aime beaucoup l'idée que l’existence de chacun de ces personnages ne tienne qu'au fait fait que des gens puissent croire en eux, ça n'en rend l'atmosphère que plus fantasmagorique.

par x-Key
Sleeping Beauties Sleeping Beauties
Stephen King    Owen King   
Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment avec Sleeping beauties : une histoire originale et vite addictive, des personnes vraiment bien développés, qui ont tous un background qui permet de comprendre leurs actions et de sympathiser même quand ce n'est pas gagné au premier abord. Le style de Stephen King est bien présent, je ne sais pas dans quel mesure celui d'Owen King l'est aussi, n'ayant lu aucun de ses écrits.

On se retrouve donc dans une petite ville, avec des tas d'habitants dont on va pouvoir entrer dans l'intimité, et dont les histoires vont entrer en collision les unes avec les autres. Un décor à la Stephen King, quoi. Où les personnages se croisent, s'allient ou s'antagonisent, où les petites histoires de chacun se recoupent.

J'ai eu un souci avec les nombreux personnages, parce qu'ils ne sont quasiment jamais décrits physiquement. Du coup, pas simple de les identifier clairement et de ne pas les mélanger, au début. Je ne me rappelle pas si c'est toujours le cas chez Stephen King, mais ici ça m'a un peu dérangée au début. (par exemple, on apprend seulement à plus de la moitié du roman que Jeanette est noire ou que je ne sais plus qui est rousse. Quand on se les est imaginés autrement, il faut se contorsionner le cerveau pour faire entrer les nouvelles données et c'est assez agaçant).

J'ai aimé la note de mysticisme aux accents bibliques, comme l'auteur nous en réserve souvent dans ses bouquins. J'aime bien ce genre de surnaturel un peu mythologique.

J'ai ressenti quelques longueurs quand même. Stephen King m'a habituée aux gros bouquins et quand l'histoire suit, ça ne pose aucun problème, mais là, j'ai trouvé certains passages un peu fastidieux à lire, notamment ceux avec les femmes de l'autre côté. Il ne s'y passe jamais grand chose et j'avais à chaque fois hâte de revenir à l'action dans le vrai monde.

Le roman est très accès sur les relations femme/hommes, sur les problèmes de société qui y sont liés, et il n'évite pas toujours les messages féministes un peu clichés (les hommes ne savent pas faire la vaisselle ou repasser, ils sont violents alors que les femmes ne sont que paix et amour, ou que sais-je). Même si le roman fait un effort pour conserver une certaine neutralité en donnant une voix à tous les points de vue, c'est justement comme ça que je l'ai parfois ressenti : un effort. Stephen King m'a plus habituée à des situations ambiguës qui renversent les préjugés et les attentes.

Pour ce qui est des personnages : celui d'Evie Black est parfait. Un mélange de Randall Flagg et du du méchant dans La tempête du siècle (me rappelle plus de son nom, désolée).
Le personnage qui m'a le moins convaincue est Don Peters, il est un peu une caricature du connard sexiste et n'a aucune nuance. On a parfois l'impression qu'il est méchant pour être méchant [spoiler](pourquoi il tue sa mère ??)[/spoiler]
J'ai beaucoup aimé Franck Geary, j'ai trouvé qu'il était le plus abouti parce qu'il porte en lui toutes ces contradictions qui le rendent assez fascinant. Il n'est pas un personnage mauvais, il essaie toujours de faire ce qu'il y a de mieux. Son objectif est louable : il veut sauver sa fille. Et s'il se laisse aller à être parfois trop violent, s'il a certaines pensées peu charitables envers son ex-femme ou s'il commet parfois des erreurs, c'est parce qu'il est humain, il n'est pas parfait, loin de là. Le face à face entre lui et Clint est intéressant parce que ce sont sensiblement les mêmes personnes, sauf que Clint a déjà vaincu les démons qui possèdent encore Franck. J'ai trouvé un peu dommage que leur bras de fer se résolve aussi rapidement, j'aurais bien aimé un peu plus d'interaction entre les deux pour vraiment voir une évolution dans les façons de penser.
Oh, et Angel Fitzroy est géniale aussi, cinglée à souhait.

La scène finale où les hommes se créent un champ de bataille était assez bien faite, et renvoie bien l'idée que, confrontés à un problème, les hommes finissent toujours par en venir aux mains ou par se faire la guerre, à plus ou moins grande échelle.
Le dénouement m'a satisfaite aussi : il nous laisse avec un message d'espoir et de réconciliation.

En bref : Sleeping Beauties est un bon Stephen King avec une intrigue originale et prenante et quelques personnages très marquants. Je regrette les thèmes féministes trop poussés qui occultent parfois l'histoire et les accents moralistes de certains passages. Heureusement, l'intrigue parvient à ne pas s'embourber là-dedans et reste à flot jusqu'à la fin.

par Anna19
Bad, Tome 2 : Amour dangereux Bad, Tome 2 : Amour dangereux
Jay Crownover   
Une bonne suite.
Même si le couple Race/Brysen est différent de Bax et Dovie, j'ai trouvé cette suite addictive.
Une bonne lecture.

par Adèle
Dôme, Tome 1 Dôme, Tome 1
Stephen King   
voilà enfin depuis longtemps un "très grand" stephen King!
on y retrouve ces sujets préférés,la religion,la politique et l'armée.Il nous sert avec ce roman une histoire terrifiante,il prends plaisir à nous faire peur avec cet isolement que subissent les habitants de cette ville,il nous oblige à jouer les médecins fous et voyeurs qui observeraient ce petit monde,au microscope,en train de se battre contre une dictature abjecte et soudaine,contre l'horreur de se retrouver en cage,prisonniers de ces instincts les plus vils et les plus laids.
je tiens à remercier ce grand auteur qui a su retrouver avec Dôme son talent de compteur de l'horreur.
80 Notes de Blanc 80 Notes de Blanc
Vina Jackson   
La série « 80 notes de » est la première série érotique que j'ai lu. L'engouement autour de ce genre littéraire était à son apogée, avec les débuts de « 50 nuances de Grey » qui était exposé de toute part dans chaque librairie. Cependant, je n'avais pas envie de commencer avec l'histoire de Grey et de Anastasia, à cause des avis négatifs que j'avais lus dessus. Du coup, j'avais sauté le pas avec « 80 nuances de jaune ». Ce premier tome ne m'avait pas vraiment convaincue et j'avais été choquée par plusieurs scènes de sexe présentes dans ce livre. J'ai quand même décidé de laisser une seconde chance à cette série avec « 80 nuances ambrées », qui n'a pas les mêmes personnages principaux que les trois premiers tomes.. Et là, j'ai été plutôt séduite.
Du coup, j'attendais d'être autant satisfaite par cette lecture.

« 80 notes de blanc » nous présente l'histoire d'une jeune femme prénommée Lily. Fille de bonne famille, studieuse et plutôt sage, elle va décider du jour au lendemain de vivre sa vie comme elle le souhaite et non pas comme les autres le voulaient. Tout bascule donc le jour où, sur un coup de tête, elle se fera tatouer une larme sous son œil.
Tatouage visible au message lourd, il va dès lors être une partie d'elle-même et guider sa vie.
A la fin de ses études, Lily décide de vivre au jour le jour à Londres, avant de se lancer vraiment dans la vie active. Elle a deux boulots qui sont à l'opposés l'un de l'autre : le jour elle est vendeuse dans une boutique de musique, le soir elle est aux vestiaires d'un club BDSM.
Entre ses nombreux amants et sa vie nocturne au club, Lily va apprendre petit-a-petit à se connaître, à savoir qui elle est vraiment entre fille sage et extravertie et même découvrir sa vraie nature sexuelle.

Nous retrouvons donc dans ce tome la plume de Vina JACKSON qui est plutôt plaisante. Sachez que, derrière ce pseudo, se cachent en réalité deux auteurs. Comme dans les deux autres tomes que j'ai lus, je n'ai pas trouvé de différence de style d'écriture entre les chapitres. Pari donc encore réussi pour eux.
Cependant, j'ai trouvé que dans ce tome il y avait beaucoup de répétitions. Je ne sais pas si je n'avais pas vraiment fait attention dans les autres tomes, mais là ça m'a plutôt sauté aux yeux. Lily se répète souvent dans ses pensées, ses doutes et cela devient agaçant à la longue.

Le personnage de Lily m'avait plutôt intriguée au début du livre et m'a finalement laissée perplexe à la fin. Elle devient une femme complètement différente de celle que l'on découvre au début du tome et je n'ai pas vraiment apprécié celle qu'elle est devenue. Certes, elle est libérée sexuellement parlant, mais certaines de ses actions et de ses décisions m'ont laissé pantoise.
Quant au personnage masculin.. Il n'y en a pas un, mais plusieurs ! Oui, Lily va avoir des relations spéciales et intimes avec quatre hommes, mais pas un seul n'avait le charisme suffisant pour m'envoûter. Dommage car ce genre de romans à besoin d'une figure masculine imposante et non pas de quatre figurants.
Les autres personnages sont un peu décevants aussi, mis-a-part Elle qui est spéciale.

Ce qui m'a plu dans ce livre sont les nombreuses apparitions des personnages des autres tomes. J'ai surtout aimé retrouver Luba, la danseuse de « 80 notes ambrées ».
Bien que j'ai aimé cela, je trouve quand même absurde que les personnages de la série se connaissent tous alors qu'ils ont chacun une vie de malade. Niveau crédibilité, c'est limite.

Assez rapidement, nous savons là où Vina JACKSON veut emmener son personnage et comment elle aimerait terminer son histoire. Certes, certains événements ne sont pas prévisibles, mais la trame générale l'est. Le livre perd un peu de suspens et d'attrait du coup.

La particularité de « 80 notes de blanc » est que l'héroïne, Lily, n'est pas une femme soumise, mais une dominatrice. Les rôles sont inversés et cela fait plaisir de trouver pour une fois l'homme à la place de la femme, mais aussi de découvrir le monde BDSM du côté du dominant et non du dominé.

Les scènes de sexe sont présentes, nombreuses et explicitement décrites. Si vous n'aimez pas les scènes crues et/ou BDSM, vous aurez du mal avec ce livre, mais aussi avec la série en général.

La fin est, comme je l'ai plus ou moins dit avant, pas vraiment surprenante. On arrive au dénouement que l'on s'était imaginé, sans grande surprise.


En conclusion, « 80 notes de blanc » m'a satisfaite, sans me surprendre. Vina JACKSON échange dans ce tome les rôles, mettant enfin la femme au pouvoir. Cependant, le manque de suspens et d'une figure masculine digne de ce nom laisse à cette histoire un goût d’inachevé.



Un livre à lire pour ceux qui ont aimé ou non la saga « 80 notes de » et qui veulent découvrir une histoire BDSM avec un personnage féminin aux commandes.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/80-notes-de-blanc-vina-jackson.html )
80 Notes de Rouge 80 Notes de Rouge
Vina Jackson   
C'est le meilleur des trois Tomes.
Un Tome basé sur les sentiments de nos deux héros, sur le Baily et la musique.
J'ai beaucoup aimé, le couple est enfin ensemble, enfin réunis et mignon. Ils assument leurs sentiments et c'est beau !
La fin m'a touchée, une scène captivante et pleine de sentiments. La prestation mythique des Quatres Saison de Vivaldi.
J'attends la suite avec impatience et je conseille cette saga, qui est juste dément ! :D

par sara1996
80 Notes de Jaune 80 Notes de Jaune
Vina Jackson   
Pourquoi choisir de lire un livre sur le sexe, le B.D.SM (bondage, domination et soumission) et le sado-masochisme, pour lui reproché ensuite d'être basé sur le BDSM, SM et très (trop) érotique ?
Vous vous attendiez à quoi ?

par allissia
Sexy Boss Sexy Boss
Miranda Lee    Cathy Williams    Abby Green   
- Moi : bonjour, Messieurs, Dames, puis-je faire quel que chose pour vous ?

- Theo : bonjour Fifi, excusez nous de vous déranger, mais serait-il possible d'avoir votre ressentis sur notre histoire à chacun de nous ?

- Moi : bien sûr, avez-vous du temps pour cela maintenant, et tous ensemble, ne vous dérange pas, j'espère ? Leur dis-je, car d'après à première vue, rien ne les relient !

- Kane : bien sûr, est-ce que cela vous ennuie, dit-il en se retournant vers les deux autres couples ?

- Romain : pas de soucis pour nous, n'est pas, ma chérie ?

- Theo : bien sûr que non, lui dit-elle ? Cette dernière hoche la tête pour affirmer son accord.

- Moi : bien dans ce cas, suivez-moi et installez-vous à votre aise, je dois dire que je suis surprise de vous voir ici, Messieurs.

- Theo, Kane et Romain en cœur : pourquoi ? Ce qui fait rire les compagnes.

- Moi : par ce que vous avez un métier très prenant.

- Jessie : vous avez raison Fifi, ils ont un métier très prenant ais, ils ont toujours du temps pour nous, n'est-ce pas Mesdames ?

- Sorcha : j'approuve vous dire !

- Heather, : moi aussi, je ne peux qu'approuver.

- Moi : mes dames, Messieurs, avant tout de choses, présentez-vous aux autres couples, car ma première impression est que vous n'êtes pas amis dans la vie, je me trompe ? Leur dis-je en les regardant à tour de rôle ? Je les vois hocher la tête en guise de réponse, donc j'avais vu juste

- Jessie : je suis Jessie et voici mon mari Kane

- Heather : enchantés, Jessie et Kane, moi, c'est Heather et voici mon époux Theo.

- Sorcha : enchanté de vous rencontrer, moi, c'est Sorcha et voici mon mari Romain. Les couples se serrent la main à tour de rôle.

- Moi : bien maintenant que cela est fait, je vais commencer par vous Kane et Jessie, puis par vous Romain et Sorcha et je terminerais par vous Heather et Theo. Cela vous convient-il ? Je les vois hocher la tête. Bien, quand, j'ai lu votre histoire à tous les deux, la première chose qui m'est venue à la tête, c'est est-ce que Jessie, allait mener sa mission à terme et si oui comment tout cela aller finir ? Puis ensuite quand vient le moment où vous Kane, allait faire passer son entretien d'embauche à votre compagne, je me suis posé la question si vous alliez jouer à celui qui ne s'en souvient pas ou si vous alliez refuser le poste à Jessie, il me coupe

- Kane : pourquoi aurais-je fait cela ?

- Moi : je reprends peut-être par ce que Jessie vous a échappé ?

- Jessie : Calme toi, mon amour c'est normal, que Fifi, se pose la question.

- Moi : merci, Jessie. Vous et votre compagnon m'avaient captivé, ému, attendri, j'ai trouvé, que votre histoire était touchante, et que vous Kane, était un homme comme beaucoup de femmes rêverais d'avoir et que vous aviez de la chance d'être tombé sur une comme Jessie.

- En chœur : merci

-Moi : vous Romain et Sorcha, vous m'avez fait vibrer, ému, rendu curieuse de savoir qui allait gagner la bataille au jeu du chat et la souris auxquelles, vous m'avez soumis tout du long, et je vais être honnête avec vous Kane, je vous ai traité de gros naze, car franchement vu votre comportement, j'ai plein Sorcha, qui elle a eu droit à ma compassion, par contre au fil des pages, vous avez remonté dans mon estime même si j'ai compris vos motivations.

- Romain : je sais que je me suis montré odieux avec elle, mais que voulez-vous, j'ai été un idiot

. - Sorcha : je ne peut-être que d'accord avec toi, mais je t'aime comme tu es, n'en doute jamais

- Romain : moi aussi, je t'aime, n'en doute jamais toi aussi.

- Moi : je me retourne vers Theo et Heather. Vous, Theo, je dois avouer que vous m'avez paru être grossier, égoïste et imbu de votre personne, je vous ai détesté au début et puis, vous m'avez fait changer d'avis sur vous au fil des pages, je dois avouer que votre compagne m'a ému, et que j'ai eu de la compassion pour elle, je l'ai trouvé naïve, même si, elle nous montre son courage et ça depuis, le début.

- Theo : pas besoin de me rappeler mon attitude, je sais très bien comment, je me suis comporté avec elle.

- Heather : calme-toi, mon chéri, Fifi, nous donnent seulement son avis sur notre histoire.

- Theo : je sais, mon amour.

- Moi, Bien pour conclure avant mon prochain rendez-vous, sachez que votre histoire m'a subjugué, prise dans ses filets et que vous Messieurs est des romantiques même si vous voulez le cacher sauf en privé. Lecteurs, lisez leur histoire, conseil d'ami. Les trois couples me saluent et sortent de la pièce, ouf, je respire maintenant, il y avait trop de beaux mâles ici.