Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kat3601 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Rock Chick, Tome 2 : À la Rescousse Rock Chick, Tome 2 : À la Rescousse
Kristen Ashley   
J’avais apprécié le dynamisme du tome un m’évoquant Charley Davidson.

J’avais espéré retrouver cette énergie sur le tome 2 mais même si plusieurs punchline m’ont bien fait rire, j’ai été déçu.

La première difficulté que j’ai rencontrée dans la lecture est le personnage principal. L’héroïne passe du « femme forte » à « femme faible » dans le même paragraphe sans que pour autant ça soit décrit comme un de ses traits de caractères… Un peu perturbant. Et encore plus perturbant est la relation qu’elle a avec son « futur » compagnon. [spoiler]Quand elle lui dit "non" pour un baiser ou du sexe, il lui répond "si" et la pousse à accepter avec pour seule explication : "tu vas aimer, ça va te détendre". [/spoiler]

Je n’ai pas été au bout car je me suis pas mal ennuyé. [spoiler]La même action se répète inlassable sur plus de la moitié du tome : elle se met dans les ennuis, elle se fait agresser, elle s’en sort, son « futur » compagnon l’engueule. [/spoiler]

Mais si je n’ai pas aimé ce tome 2, je reste sur une impression positive du 1 malgré une vision très patriarcale du rapport homme/femme.
Rock Chick, Tome 1 : À la Diable Rock Chick, Tome 1 : À la Diable
Kristen Ashley   
Je crois que ce qui résumé bien mon avis sur ce livre c’est What The Fuck ! (WTF pour les intimes). Vous allez comprendre.

Pour commencer, l’intrigue ne m’a pas laissé un souvenir impérissable mais je crois que c’était pas si mal mais il y tellement d’autres points qui m’ont mises hors de moi que ça ne m’a pas marquée.

Déjà , l’immaturité de l’héroïne. On apprend à la page 100 son excuse pour ça, mais ça vient trop tard, on la déteste déjà (elle a 30 ans et on croirait qu’elle en a 18, et encore je crois que c’est une insulte pour les lycéennes). Et puis les euphémismes pour le sexe… On se croirait au collège, franchement ! A d’autres moment, c’est même plus de l’insouciance, comme on veut nous le faire croire mais de la bêtise, elle met délibérément les autres en danger.

Et puis la relation de couple ! Franchement, quand on lit des trucs comme ça, on comprend pourquoi #Balance ton porc à encore de beaux jours devant lui, malheureusement ! Bon déjà, la mise en couple et leur relation, on y croit pas trop. Bref, ils finissent par se mettent ensemble, ok. Mais alors ensuite c’est WTF tout du long !

– rien qu’au début, le consentement, on y repassera !

– une nuit de sexe, paf ! On emménage ensemble ! WFT !

– le mec qui se prend pour le maître, t’es ma copine donc maintenant, je te donne des ordres. WTF !

– Y a une scène où ils se disputent et un peu trop d’agressivité pour une relation saine. Je n’en dirai pas plus…

– [spoiler]Attention : petit spoiler : A un moment, je ne sais plus exactement le contexte, quelqu’un soupçonne la fille d’être peut-être enceinte. Bon, ça, pas de soucis, ça peut arriver à tout le monde. Mais ensuite, il y a une petite phrase : « « elle est enceinte de toi, pas de risque qu’elle aille voir ailleurs ». CA ! Mais ça, ça m’a fait bondir ! Mais quel est le rapport ! Alors parce qu’elle est enceinte, elle n’a plus aucune liberté et aucun libre arbitre, elle appartient au père du gosse ? Avec une mentalité comme ça, on ne se demande plus pourquoi certaines sociétés forcent les femmes violées à se marier avec leur violeur si elles tombent enceinte (ou pas, d’ailleurs).[/spoiler]

J’ai lu ce livre en entier parce que j’espérai toujours une amélioration mais tout ceci fait que ça empirait à chaque chapitre. Heureusement que je ne l’ai acheté que 0.99€ lors d’une OP. J’étais déjà en colère en lisant ce livre, je l’aurai été encore plus si j’avais payé plus cher.

Note : 01/10 (et encore, le point que je donne c’est pour le traducteur et le correcteur qui ont eu à subir cette histoire)

https://laforetdespages.wordpress.com/2018/01/21/a-la-diable-de-kristen-ashley/
Ranchers of Chatum County, Tome 2 : Sarah s'abandonne Ranchers of Chatum County, Tome 2 : Sarah s'abandonne
Lynda Chance   
Le héro masculin est déplaisant de par ses propos. On ne comprend pas l'attirance de l’héroïne pour un mec pareil. Malgré toutes les provocations elle reste silencieuse.
Peu intéressant à lire

par Fannyanka
Game On, Tome 1 : Troisième mi-temps Game On, Tome 1 : Troisième mi-temps
Kristen Callihan   
The Hook Up est une jolie romance entre un joueur de foot américain adulé et une jeune femme "ordinaire" .Rien de très original mais une lecture qui a dépassé mes attentes: j'ai beaucoup aimé les personnages, apprécié leur évolution, et l'univers campus/sport universitaire.

Drew change des bads boys souvent rencontrés dans le genre NA. Il est le contraire de l'athlète superstar un peu arrogant et collectionnant les conquêtes féminines. Il ne cache pas qu'il a eu une phase "fêtarde" mais il a rapidement dépassé ce stade d'autant plus que les circonstances l'ont obligé à mûrir tôt. Il est dédié à son sport et un peu dépassé par l'adulation dont il fait l'objet en tant que Quaterback vedette. Et quand il a un objectif il est particulièrement déterminé. Son objectif c'est la conquête de Anna pour laquelle il a un vrai coup de foudre mais il va ramer car Anna bien que très attirée par lui est plutôt hostile.

Dès les premiers chapitres , la description de ce grand type plutôt bien dans sa peau qui devient tout maladroit lorsqu'il s'adresse pour la première fois à son coup de coeur (et en plus rougit!) est attendrissante. Et la découverte de son passé donne envie de le consoler. Mais Drew sait aussi être passionné et certaines scènes avec Anna font clairement monter la température. Il est déstabilisé par le désir d'Anna de ne pas s'engager au delà de rencontres sexuelles mais ne se laisse pas décourager et essaye de la connaître et de se faire connaître. Du coup, il est très compréhensif et intuitif avec elle. Parfois trop, je me suis demandé par moment quelle allait être la rebuffade de trop. Mais quand la colère explose, tous aux abris!!

Anna a de prime abord, beaucoup de (sale) caractère. Si elle affiche une confiance en elle de façade, intérieurement que de peur et d'insécurité!! Elle est parfois agaçante et de mauvaise foi avec Drew , notamment sa volonté de le cantonner dans la case "Athlète bourrin" même si certaines de ses remarques m'ont fait sourire.

[spoiler] And here he is again. Yeah, that one, the big, hulking jock striding into class like he owns this university, which he kind of does. Football is a religion around here, and he is the chosen messiah. Which sounds kind of sacrilegious considering the fact that he’s smacking a brunette on her ass as he leaves her at the classroom door. And she giggles, giggles, like it’s a privilege to be degraded in front of thirty students. And I suppose it is to some. God knows there’s a pack of girls who follow him around campus, all wanting to meet Drew Baylor, star quarterback, the phenom who will take us to the National Championship[/spoiler]

Elle a un comportement parfois très dur avec lui mais c'est un personnage totalement crédible: une jeune femme de 22 ans, qui a mal vécue son adolescence, qui a connu des trahisons marquantes et qui se cherche. J'ai eu quelques inquiétudes lors des premiers chapitres en me disant que si ce n'était que des successions de rebuffades de la demoiselle suivi de scènes de sexe , ça allait tout de même être lassant.

Mais, Anna va peu à peu baisser la garde , ils vont se confier l'un à l'autre et on assiste à l'évolution de leurs sentiments. Les décisions d'Anna font parfois grincer des dents et vont les amener à se blesser l'un l'autre. Finalement suite à un concours de circonstances, on a un retournement dans leur rapport. Anna gagne en maturité et est prête à se battre avec et pour Drew.

Les personnages secondaires sont sympathiques ( les coéquipiers de Drew, les colocs d'Anna ) et j'ai apprécié que niveau football universitaire, on s'attache plus à l'envers du décor qu'au côté paillettes,gloire et fiesta , et pas de grandes descriptions de parties de foot avec intervention miraculeuse du quaterback.
Là sont plutôt abordés le côté adulation déraisonnable des étudiants (et même des professeurs), le côté discipline et rigueur nécessaire,la pression, la peur des blessures,la difficulté de résister aux sollicitations des agents...

Un bon NA avec des personnages très attachants.

par Marie85
Wind Dragons MC, Tome 3 : Le Destin de Tracker Wind Dragons MC, Tome 3 : Le Destin de Tracker
Chantal Fernando   
Après avoir lue les deux premier tome de Wind Dragons et avoir autant apprécier je ne pouvais clairement pas attendre la sortie française. Je me suis donc lancer sans plus attendre en V.O dans le livre qui met en vedette Tracker et Lana la meilleure amie de Anna.

Tracker's End fut comme ses compagnons très agréable à lire bien que j'ai trouver ce tome plus soft pour un livre sur des motards, j'ai tout de même apprécier. Je ne me tanne tout simplement pas de la superbe plume de Chantal Fernando, tout en fluidité et finesse elle a le dont de créer quelque chose d'unique et d'addictif. Bien que je n'ai pas trouver qu'il y est de véritable intrigue, l'histoire coule d'elle même et suit son cour tout en m'ayant garder accrocher. J'avais bien hâte de découvrir Tracker qui m'avait tout de suite plu dans le premier tome. Et je n'ai tellement pas été déçue jusqu'ici je crois que sa personnalité est ma préféré de ceux que nous avons pu découvrir jusqu'ici. Tracker à lui seul apporte beaucoup à l'histoire par son côté ; on a juste une vie à vivre. Il sort le meilleure de chaque moment, il est drôle, agréable, aime faire rire les autres, il est facile d'approche pour les siens. J'ai aimer son côté doux, gentil et même un brin romantique avec Lana. En plus d'être beau comme un dieu et avoir la langue bien pendue, il a le côté badass et dur que chaque motard digne de ce nom devrait avoir, un beau mélange quoi. Malgré le fait qu'à un certain moment de l'histoire son personnage m'a un brin déçue, Tracker fut un gros coup de cœur. Et bien que je l'ai adoré, Lana n'est pas en reste non plus. Elle semble timide et gêner au premier abord et je dois avouer qu'au début j'ai douter qu'elle était fait pour ce genre de mode de vie, on apprends très vite à la connaitre et on découvrir la vrai Lana. Une femme gentille, douce mais qui sait prendre sa place quand c'est le temps. Elle est loyale, fidèle et forte et j'ai adoré voir son personnage prendre son envol. Et que dire de la romance entre elle & Tracker qui m'a agréablement surprise. Ils sont beaux et adorables comme tout sans tomber dans le gnagna puisque c'est quand même une histoire sur un groupe de motard, je n'aurais pas bcp apprécier. Mais une fois de plus Chantal Fernando a manier le côté sweet et hot de leur relation en gardant le tout mordant et intéressant. J'ai adoré Tracker et Lana ensemble. J'ai aimer comment Tracker traite Lana dès le début et fait tout pour la mettre en confiance. C'est deux-là m'on bien plu. Malgré quelque petite chose qui m'on fait tiquer dans leur histoire dans l'ensemble ce fut du pur bonheur à lire.

Chantal Fernando offre une histoire à la fois addictive, captivante parsemé de touche d'humour et des personnages vrais qui sont créer subliment. L'univers de ce groupe de motard est manier avec justesse et brio. C'est impossible de ne pas tomber sous le charme de ses bikers et de ses femmes qui les aiment. De beaux personnages et un groupe qu'on a juste envie de découvrir. Le fait que les personnages secondaires sont aussi important et intéressant apporte beaucoup de richesse à l'histoire, de savoir qu'ils auront droit à un livre me donne encore plus envie de plonger dans leur univers. Je me lance dans la suite sans plus attendre, il n'y a pas a dire je suis accro au Win Drangons et à la plume de Chantal Fernando !

par Marieno89
Driven, tome 3 : Crashed Driven, tome 3 : Crashed
K. Bromberg   
Excellent.
Le meilleur de cette trilogie.
Ce tome est un concentré de sentiments. On en prend plein la tête et plein le coeur.
Magnifique.

par Adèle
Chances, Tome 1 : Take a Chance Chances, Tome 1 : Take a Chance
Abbi Glines   
je suis tout à fait d'accord avec sweetmel, j'ai trouvé ce livre particulièrement niais et larmoyant. Rien ne manque : la pauvre jeune fille condamnée par une maladie de cœur, la mère qu'on croyait morte, le père inconsolable, le petit copain effrayé par l'intensité de ses sentiments... D'ailleurs, j'ai envie de rire quand je lis ce genre de déclaration dans la bouche de Grant : "tu me rends vulnérable...je ne mérite pas ce que tu m'as donné, mais je te jure que je le chérirai toute ma vie...".
Sans rire? quelqu'un connait un homme qui parle comme ça et dit ce genre de choses? (ou une femme, d'ailleurs!?)
Et c'est vrai que dans la page suivante, on a "tu veux que je caresse ta petite chatte?", le changement de registre fait sursauter !
Tout ça ne me parait vraiment pas crédible. Du coup, au lieu de faire rêver, Grant me parait surtout ridicule ou énervant.

par IsaR
Driven, tome 1 : Driven Driven, tome 1 : Driven
K. Bromberg   
Encore une lecture abandonnée.

Le début partait bien mais le manque de crédibilité m'a complètement enlever mon envie de poursuivre.

Tout allait bien aux premières lignes avant que tout ne dérape d'une façon qui m'a refroidie et vraiment dégoûtée. [spoiler] Vous connaissez beaucoup de nanas qui après avoir fait une crise de panique, de claustrophobie se laisse peloter par le premier mec dans les bras duquel elle tombe ? Un mec qui venait de s'envoyer en l'air avec une autre dans un couloir ? Non mais sérieusement, pour moi c'est crade ! Oui je suis brutale dans mes mots mais il ne faut pas abuser là ! Je ne trouve vraiment rien de fantasmant la dedans. Je vois plutôt ça de manière ragoutante et peu crédible. ça beau être de la romance, il ne faut pas non plus pousser mamie dans les orties. [/spoiler]

La suite n'a absolument pas rattraper ce gros plantage du début, puisque tout est couru d'avance, rien n'est crédible, tout est beaucoup trop facile.

Rylee n'a laissé de marbre même si on sait qu'elle a un lourd passé. Je n'ai pas eu ma curiosité de pousser. Dommage, j'aimais bien les passages au " foyer" avec ces gamins qui l'entourent.

Quant à notre cher homme, qui me laisse de glace, parce que je ne lui trouve aucun charme et bien ça se passe de plus de commentaire.

C'était une quatrième couverture alléchante, une très bonne idée mais j'ai l'impression que la nouvelle mode c'est de pousser les extrêmes, de faire des histoires d'amour rocambolesque, de faire du sexe ( car le début pardonnez-moi mais c'est déjà du trop gros pour moi) pour faire vendre et surfer sur cette vague qui m'a noyée depuis longtemps.



par Vidia
Désir fatal, Tome 3 : En plein cœur Désir fatal, Tome 3 : En plein cœur
Abbi Glines   
Il nous aura fallu attendre trois ans pour connaître le fin mot de l’histoire, et oui à raison d’un tome par an l’attente a été longue. Sans compter les nombreux spoilers suite à la publication du reste de la série. J’étais -et je suis toujours- ravie de retrouver mon couple favoris. J’avais beaucoup d’attente pour ce tome, qui pour moi n’était pas indispensable compte tenu de la fin du tome précédent. J’ai imaginé beaucoup d’hypothèses et mon côté exigeant n’a pas été totalement comblée, malgré le bon moment détente.

Nous reprenons là où le tome précédent s’est arrêté, Blaire est enceinte et son amour pour Rush est toujours aussi puissant. Seulement les problèmes familiaux de Rush ne sont toujours pas réglés et après la bombe concernant le père de Nan, la jeune femme a débarqué à Los Angeles chez son père biologique, seulement son caractère de garce nécessite une intervention de son frère. Seulement, l’éternel problème va se poser, comment être un frère aimant, lorsque votre sœur ne supporte pas votre fiancé et que cette dernière bien que bienveillante est éprouvé par l’attitude de la garce de sœur. Trouver le juste milieu va être difficile pour Rush, pour combiner son passé, son présent et son avenir.

J’ai été un peu agacé par Rush, je l’ai trouvé trop excessif, trop protecteur et trop possessif avec Blaire. J’ai eu du mal à reconnaître l’homme qui m’avait séduite dans le tome 1. J’aime beaucoup sa manière d’être aux petits soins pour sa moitié, mais j’ai trouvé qu’il avait perdu une part de son identité et j’avais parfois envie de le secouer pour qu’il ouvre les yeux. Sans compter cette manière de sans arrêt tout donner à Nan, parce que c’est sa sœur et qu’elle n’a pas eu une vie facile. J’ai parfois eu du mal à comprendre ses choix et c’est peut-être ce qui m’a dérangée dans ce tome. Blaire de son côté a retrouvé une partie de sa répartie, mais elle conserve sa douceur et une capacité hallucinante à pardonner. J’aurais aimé qu’elle soit plus mordante et qu’elle force Rush à prendre une décision.

Le style d’Abbi Glines est toujours aussi addictif et on passe forcément un bon moment, sans oublier les passages concernant les futurs couples de la bande, qui font plaisir à (re)découvrir. Après d’un point de vue objectif, il est loin d’être le meilleur de la série et à mon sens, ce n’est pas un épilogue comme je l’espérais, car il n’a pas clôturé certaines scènes comme je m’y attendais, alors forcement malgré tout le bien que je pense de cette auteure, de sa plume et de ses personnages, je suis une petite chose exigeante qui s’attendait à passer par différents stades d’émotions et il m’a manqué quelque chose pour décoller complètement au 7ème ciel. Rendez-vous le 6 avril pour découvrir la suite (merci la publication dans le désordre) avec le tome 9 : Forever Mine, à paraître chez JC Lattès, dans la collection &moi.

http://wp.me/p4u7Dl-1X3

par Luxnbooks
Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être Désir fatal, Tome 1 : De tout mon être
Abbi Glines   
Abandon à 40% par KO.

Je crois que je peux m'inscrire dans le Guiness Book des Records, dans la catégorie "roulage de noeil". Je n'ai jamais autant levé les yeux, ni aussi haut, ils ont faillis faire le tour complet et désaxer la Terre… Mais heureusement, il fait toujours aussi beau et chaud en ce bon mois de mai. Ahem. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

La première question qui m'est venue, c'est bon sang mais quel âge a Abbi Glines ? 15 ans ? 16, 17 ? Ah nan, 38 ans d'après Wikipedia, ça aurait pu expliquer tous ces enfantillages et l'intrigue toute moisie qui te donne juste envie d'entrer dans ce bouquin, de tous les flinguer et d'étrangler l'auteur. Oui mais non.

Généralement une plume simple pour moi rime souvent avec efficace, ici la simplicité est juste digne d'un pré-ado ou cela vient de la traduction. Alors J'ai Lu, on ne s'est pas beaucoup foulé, google trad ou bien ? C'est très médiocre mais si les échanges entre les deux persos principaux avaient été un peu plus digne de leurs âges et non pas des dialogues issus de téléréalité, j'aurai passé l'éponge.

Mais non, on se coltine une histoire à deux balles avec un personnage masculin qui se la joue trou du cul qui saute tout ce qui bouge et qui dés le départ est attirée par la douce et pure jeune fille… Au secours, c'est kitsh ! Et vla qu'il balance des petites phrases du genre : ne t'approche pas de moi, je ne suis pas assez bien. Et bla, et bla. Mec, elle veut juste un toit, tu n'es pas si sexy que tu ne le crois.

L'intrigue est inexistante, elle est bidon parce que sa mise en scène est pathétique. Abbi Glines croit que la technique de "je ne termine pas mes phrases comme ça on a du suspens" est une façon de faire. Je ne connais rien de plus agaçant. Tout le monde sait, l'héroïne entend bien des phrases où il manque des bouts et elle ne cherche pas plus que ça à savoir. Je ne compte pas les "mais qu'est ce qu'il entend par là ?". Bah demande, spèce de dinde !

Voilà, je vous donne mon avis à chaud sachant que je n'ai pas terminé, parce que si je le fais, je vais sauter plusieurs chapitres. Je ne sais pas à qui s'adresse ce genre de textes, parce que vu le cul qui est clairement annoncé, je n'ai pas envie de le proposer au moins de 15 ans même avec cette plume et l'intrigue basique. On a déjà lu des jeunesses bien plus développés que ça et ce serait complètement crétin de prendre les ados comme tels.

par LLyza