Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Katherina-Lu : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs
Carina Rozenfeld   
Je viens de le terminer, et je suis encore sous le coup de toutes les émotions que ce livre m'a fait éprouver, tant du côté de la joie, de l'amitié, de l'apaisement, de la tension, que de la tristesse. Si peu de livres ont le mérite d'aviver tant d'émotions et de me tirer des larmes,de joie comme de peine... celui ci en a fait partie.

J'ai trouvé que le choix de l'auteure de nous faire découvrir peu à peu, avec Anaïa, dans ses rêves, ce qu'elle a été et qui est celui qui la hante nous emporte avec elle et nous laisse, comme elle, nuit après nuit, sur notre faim, dans le désir de savoir, la frustration de ne pas y arriver, le combat pour renouer avec ce passé. L'absence d'Eïdan, bien que présent d'une certaine manière, laisse un vide, un gouffre même, chaque jour ranimé. Au plus le livre avance au plus le manque, le vide, est là, enfle, mais avec toujours l'espoir en fond, jusqu'à ce que certaines choses changent chez Anaïa.

Et puis il y a Enry, grand mystère lui aussi, car finalement, 2 oiseaux, qui sont ils vraiment, et parfois, il y a un léger doute qui s'insinue, qui survole et je me disais : "et si..."

Ce tome voit tout changer, advenir et réadvenir, autrement, brisant d'une certaine façon le cycle du Phaenix, le revisitant, le recréant, le ravivant, lui donant un nouvel envol et une nouvelle flamme. Les souvenirs, peu à peu, reviennent, les sentiments et les émotions explosent, ils se déplient, enflent, grandissent.... on est submergés et entrainés dans cette tourmente tout autant que dans cet amour inconditionnel et éternel qui vient nous habiter tout en même temps qu'Anaïa, on redoute avec elle de le perdre, de se perdre , de mourir , partir ..... On rit avec elle, on pleure avec elle, on avance avec elle avec le plus grand bonheur ....

Et toujours la playlistsuperbe qui nous accompagne et nous fait éprouver les choses autrement, plus intimement, même si pour moi la musique de cette bilogie sera et restera toujours Sia "i'm in here", celle qui j'écoute avec plaisir, nostalgie, amour... celle qui vient raviver tout les sentiments qu'a réveillé en moi ce livre novateur, original, et , au delà de tout , superbe.



par chrysta
Divergente, Tome 1 Divergente, Tome 1
Veronica Roth   
Que dire d'autre après avoir fini ce livre que "ouaw" ? C'est vrai, je viens juste de le finir est je suis encore sous le choc. Il est plein de rebondissements surprenants, de passages à couper le souffle et d'instants magiques époustouflants.
Divergent est un nouveau roman dystopique que j'ai adoré. En même temps, quel livre de ce genre ne me plaira pas ? Ici, nous sommes loin du contexte de Delirium ou Promise, et plus proche du style de Hunger Games. En effet, dans le monde de Beatrice, nous devons choisir entre cinq factions : Candor ( l'honnêteté ) Abnegation ( la générosité ), Dauntless ( le courage ), Amity ( la patience ) et Erudite ( l'intelligence ). Depuis sa plus tendre enfance, elle vit dans la faction Abnegation avec Caleb, son frère. Leurs parents et lui se sont toujours montrés à l'écoute, gentils sans rien attendre en retour. Mais pour Beatrice, les choses sont différentes.
Depuis toujours, elle a beaucoup de mal à s'adapter à sa faction, et bien que sa vie lui plaise, elle sait que quelque chose cloche. Heureusement pour elle, elle est âgée de seize ans. A cet âge là, les adolescents choisissent à quelle faction ils vont dédier leur vie jusqu'à leur mort. Beatrice va alors devoir passer un test pour savoir vers quelle vertu elle va se tourner. Malheureusement, les résultats de ce dernier vont se révéler être très étranges...
Là je me tais, et je vous laisse découvrir le suspense totalement prenant que cache cette fabuleuse histoire. Et quelle histoire ! Tout d'abord, il faut que vous sachiez que Beatrice va se faire surnommer Tris durant le roman. Pourquoi ? Je vous laisse le plaisir de le comprendre. Mais vous devez également savoir que cette héroïne est juste parfaite. Oubliez les protagonistes qui ne font aucune faute et qui semblent "bons" à chaque instant. Ici, on a le droit à une personne qui fait des erreurs, qui doute, qui souffre et qui ressent des émotions brutales. On ne peine pas à s'attacher à ce personnage troublant et touchant. Tris est courageuse et vulnérable à la fois. On sent en elle une véritable volonté de se battre pour vivre.
D'ailleurs, ce point est un élément clé de l'histoire. On découvre avec émerveillement jusqu'où l'héroïne est prête à aller pour découvrir qui elle est. Ce livre est également basé sur la découverte de soi d'ailleurs... En effet Tris va apprendre à dépasser ses limites et à se battre contre elle-même pour avancer. Cela n'a fait que renforcer mon admiration pour elle.
De plus, derrière cette personnalité forte et poignante, on entre dans un univers passionnant. Veronica Roth possède en effet ce rare pouvoir, celui de nous déchirer par de simples mots. Elle n'hésite pas à décrire de sanglants spectacles pour nous bouleverser et à nous décrire des scènes d'amour à nous en donner la chair de poule. Car oui, la romance n'est tout de même pas oubliée. Beatrice va rencontrer un homme durant son initiation. Un qui va énormément la troubler. Comme nous grâce à leur histoire.
Qu'est-ce que je peux ajouter ? Ce livre est vraiment sensationnel. On voyage au cœur d'une intrigue fascinante et palpitante. C'est vrai, j'ai ressenti plusieurs fois de fortes montées d'adrénaline, de stress et de tension. L'atmosphère de Divergent est à la fois oppressante et captivante...
Vous savez, ce livre nous attire alors qu'on sait qu'en le lisant, on va se faire mal. On sait pertinemment qu'il va y avoir des morts, que la douleur ne va pas s'arrêter pour les héros et que les cicatrices vont mettre du temps à se fermer. Mais on y retourne, inlassablement. C'est angoissant et extraordinaire. C'est Divergent, tout simplement.

par Jordan
Juliet Forever, Tome 2 : Roméo Forever Juliet Forever, Tome 2 : Roméo Forever
Stacey Jay   
Une excellente suite je les mêmes préférés au premier...
J'ai tout aimé notre Roméo si torturé mais si attachant à la fois ...
Et une belle fin, magnifique !
Comme je les aime quoi demander de plus que du bonheur ;-)
Flocons d'Amour Flocons d'Amour
John Green    Lauren Myracle    Maureen Johnson   
J'ai travaillé sur ce bouquin, et je peux vous assurer qu'il est génialissime ! =) Ne vous fiez pas à la couverture et au titre, qui donnent une image un peu mièvre, ce sont en vrai trois histoires d'amour très drôles et très touchantes, pleine d'énergie et d'humour !!
Je vous le conseille vivement ! à offrir pour Noël ! =)

par flo0wer
Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster
Jamie McGuire   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/beautiful-disaster.html

J'ai commencé cette lecture sans être complètement convaincue par le résumé, et pour tout dire je ne pense pas que le résumé rende justice à l'histoire. Tout ce que je sais c'est qu'il m'a fallu à peine quelques chapitres pour être complètement accro à cette histoire, à lire sans pouvoir m'arrêter avant d'être arrivée à la fin des péripéties de Travis et Abby. Pour moi ça a été typiquement le genre de livre qu'à peine terminé j'ai déjà envie de relire. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont un niveau en anglais leur permettant de lire des livres dans la langue de Shakespeare.

par Althea
Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster
Jamie McGuire   
Il est genial :) même si la plupart du temps on sait ce qui va se passer, ça reste un vrai régal. On sait enfin ce qui se passe dans la tête de Travis, mais surtout, le prologue a lieu dans son enfance, et la fin du livre ne s'arrête pas au mariage comme dans le un. Il va quelques années plus loin.

par Satine62
Sisterhoods Diaries, Tome 1 : Un automne à Seattle Sisterhoods Diaries, Tome 1 : Un automne à Seattle
Susan Andersen   
Cette incursion dans la collection Best Sellers a été une excellente idée, j'ai passé un très agréable moment avec cette petite romance pleine de charme. S'il est vrai que la trame de l'histoire n'a rien de très originale,les personnages sont sympathiques, le style fluide, et la relation qui se noue entre Jane notre héroïne et Devlin est volcanique. Il semblerait que ce premier tome soit le premier d'une trilogie et effectivement il serait très intéressant de découvrir un peu plus les deux amies de l'héroïne qui sont elles aussi pleines de charme et de peps.

Le récit met en place dès les premières pages la base de cette petite histoire, nous faisons connaissance des trois amies issues de milieux familiaux différents mais unies par de profonds liens d'amitié. Elles ont toutes les trois des caractères bien différents: Jane est timide et réservée, Poppy vive et enjouée et Ava gourmande et extravertie. Toutes trois se sont prises d'amitié pour une vieille dame riche et excentrique qui durant des années va leur servir de grand-mère de substitution et leur donner affection et encouragement durant toute leur adolescence. Jusqu'au jour où malheureusement elle meurt et à la grande surprise des trois amies leur laisse en héritage son superbe hôtel particulier ainsi que les magnifiques objets du passé qu'il contient.

Nous allons suivre nos trois amies et plus particulièrement Jane devenue conservatrice de musée pendant la restauration de l'hôtel Wolcott, tâche gigantesque qui les amènent à faite appel à une entreprise de bâtiment. La première rencontre entre Jane et Devlin est fracassante et à l'image de ce que sera leur collaboration professionnelle et amoureuse. Jane reconnaît volontiers que Devlin est attirant et très sexy mais son manque de confiance en elle, sa peur de ne pas réussir à rendre hommage à son amie décédée l'empêche de se laisser aller et de céder au charme du séduisant irlandais, mais ses hormones sont tenaces ainsi que Devlin.

Tous les deux vont jouer au chat et à la souris pendant un certain temps, c'est léger et sexy tout plein. Devlin a du mal à comprendre comment une femme aussi coincée et rigide peut l'attirer autant et Jane ayant un sacré passif affectif avec ses parents ne veut rien lâcher. Évidemment les circonstances et leur attraction mutuelle vont faire s'envoler leurs hésitations mutuelles mais tout ne va pas se régler pour autant et ils nous régalent de dialogues passionnés et d'étreintes voluptueuses.

Je ne m'attendais pas à autant de plaisir avec une trame aussi classique ,du moins au départ car ensuite la plume de l'auteure avec des dialogues savoureux entre les trois amies font beaucoup ,de même nous avons une petite intrigue assez convenue mais le méchant est bien campé et Susan Anderson réussit un joli travail en mêlant la romance et la noirceur du personnage . Bref si vous avez envie de lire une romance sympathique, de l'humour ,des sentiments et avec des personnages attachants vous devriez apprécier.

par samba
Toi et moi à jamais Toi et moi à jamais
Ann Brashares   
Pas mal !
J'ai beaucoup aimé l'histoire mais, il ne faut pas s'attendre a une grande histoire d'amour. Je dirait que ce livre parle surtout du passage a l'age adulte de trois amis d'enfance. Je trouve que Paul a l'esprit assez torturé. J'ai passer un bon moment a le lire alors je vous le conseil pour passer le temps

par thavany
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan