Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kathy-Fouilhac : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sur la ligne, Tome 1 : Sur le fil du rasoir Sur la ligne, Tome 1 : Sur le fil du rasoir
Bridget Page   
Je ne connaissais pas cette auteur et je serais sans doute passée à côté de ce livre si je n'avais pas lu quelques commentaires élogieux. Et je n'ai pas été déçue.

Ce premier tome nous offre un huis-clos haletant lors d'un braquage à 3 points de vue :

celui du preneur d'otage Stan, un homme intelligent mais dont la démence n'a aucune limite
celui d'Emma, une otage dont le mari a été la première victime et donc l'état alterne entre dépression et colère voire folie
celui des négociateurs dont Constantin qui crée un lien avec Emma

Je me suis laissée emportée par l'histoire et par les émotions d'Emma, même s'il faut le reconnaître, une prise d'otage ne se passerait jamais comme ça en France. Les négociateurs sont formés à la démence des preneurs d'otage et seraient intervenus (dommage collatéraux ou pas). J'ai été surprise par la fin de ce tome que je n'avais pas vu venir et j'attends avec impatience le suivant pour voir comment Emma va tenter de s'en sortir.

par Oxanes
Marked Men, tome 2 : Jet Marked Men, tome 2 : Jet
Jay Crownover   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/04/01/marked-men-tome-2-jet-jay-crownover/

Le premier tome de Marked Men avait été une incroyable surprise, tant et si bien que j’avais eu un joli coup de cœur pour cet opus aussi surprenant qu’addictif. J’avais donc hâte de renouveler l’expérience avec la suite, même si je redoutais un peu le fait que cette dernière ne soit pas à la hauteur.

Alors, effectivement, j’ai préféré Rule à Jet, mais cela ne s’est joué qu’à un cheveu. J’ai vraiment apprécié ce second opus à sa juste valeur, dans la pure continuité de l’histoire précédente, et c’est avec plaisir que je me suis replongée au cœur de notre groupe de tatoués préférés.

Ayden m’a étonnée, mais Jet m’a complètement faite craquer. Vu son étoffe de rock star, je pensais que l’on aurait affaire à un tome où la femme allait courir après le mec. Pour ma plus grande surprise, ce fut l’inverse. Il faut dire qu’Ayden et Jet cachent bien plus de choses qu’ils n’en laissent transparaitre. La fragilité de Jet m’a prise au dépourvue et m’a sincèrement touchée ; ce grand garçon m’a émue et je n’avais qu’une envie : qu’il puisse trouver le réconfort qu’il cherche inconsciemment. Ayden, quant à elle, m’a étonnée, non pas dans sa façon d’agir, mais dans sa dualité ; ce conflit constant entre là Ayden d’aujourd’hui et celle de son passé. Alors quand ce passé ressurgit, ce n’est pas forcément pour le meilleur, et j’ai vraiment été scotchée par ce passif que je n’avais absolument pas entr’aperçu chez elle.

Mais là où Jay Crownover se démarque vraiment dans son genre, c’est qu’elle n’abreuve pas son histoire de scènes de sexe. Souvent, c’est la surenchère dans ce genre d’histoire, où les scènes explicites prennent le pas sur l’histoire principale et ne servent plus à grand chose au bout d’un moment. Ici, c’est l’inverse. Chaque moment intime est judicieusement placé sans que cela ne fasse trop ; chaque scène permet à l’historie d’avancer… et c’est vraiment quelque chose qui m’avait marquée dans le premier tome, cette justesse et cet équilibre, et que j’ai adoré retrouver une nouvelle fois dans la plume de Jay Crownover.

Pour conclure : j’ai encore passé un excellent moment avec nos Marked Men. Jay Crownover a su trouver ce juste milieu dans son écriture pour nous livrer une histoire aussi sensuelle qu’intrigante. Le tout saupoudré de bad boys tendres comme des nounours. Je suis toujours aussi conquise après ce second tome, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la bande !

par Kesciana
Elements, Tome 3 : The Silent Waters Elements, Tome 3 : The Silent Waters
Brittainy C. Cherry   
Je ne sais ce qui c'est passé entre le tome 2 et celui-ci. Je m'explique je suis amoureuse du tome 1 sur le tome 2 j'ai vécu une véritable déception et la retour dans les top. Mon coeur était tout serrer face au désespoir de Maggie. Elle voit tous mais personne ne l'a voit vraiment ... on veut l'aider à s'en sortir via brooks qui ne la quitte pas , qui perturber par la belle ,sans dire un mot elle l'a séduit.

par magsi
Elements, Tome 1 : The Air He Breathes Elements, Tome 1 : The Air He Breathes
Brittainy C. Cherry   
Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !
Elements, Tome 4 : The Gravity of Us Elements, Tome 4 : The Gravity of Us
Brittainy C. Cherry   
Brittainy Cherry est définitivement une de mes auteurs préférée !! Tous les livres de la sage Elements sont des bijoux et ce livre n'a pas fait exception.

par Mareeva
Elements, Tome 2 : The Fire Elements, Tome 2 : The Fire
Brittainy C. Cherry   
Je l'ai dévoré en une nuit... Ce roman est tellement beau. Je ne m'attendais pas à ça, j'étais restée un peu sur ma faim avec the air mais celui-ci est d'une beauté remarquable. Certes l'histoire est un peu du déjà vu et on s'attend un peu à la fin, mais on a tellement envie de connaître l'histoire de Logan, de savoir s'il va sortir de ses démons qu'on ne lâche The Fire.
Je trouve juste dommage que le personnage d'Alyssa ou même de Kellan ne soit pas assez développé, il y a deux points de vue et Alyssa est presque effacé par Logan, bon en même temps je l'épouserai bien ce Logan c'est juste que j'aurai voulu un peu plus d'initiative de la part d'Alyssa. Je n'en dis pas plus pour les prochains lecteurs

Bref. Je recommande chaudement ce roman qui a été un gros coup de cœur pour moi et qui m'a même fait lâché une petite larme

par Mylene-1
Maestra, Tome 1 Maestra, Tome 1
L.S. Hilton   
Je remercie Cécile ainsi que les éditions Robert Laffont pour cette lecture et pour leur confiance. Bon, écrire cette chronique va être très difficile, car Maestra est une lecture qui a éveillé des sentiments déroutants et parfois contradictoires chez moi. Mon avis ne se cantonnera pas à “j’ai aimé” ou “je n’ai pas aimé”. Ce que j’ai découvert dans cette lecture nécessite un peu plus de développement.

Encensé par la critique, Maestra a fait parler de lui bien avant sa sortie. Il n’était donc pas question que je passe à côté. Jusqu’à présent, les livres de la collection thriller de Robert Laffont m’ont toujours ébranlée. J’en ressortais chaque fois soufflée et admirative. Avec Maestra, mon sentiment est plus… mitigé, je dirais. Ce n’est clairement pas mon genre de lecture ; j’ai été franchement dérangée, mais on ne peut pas nier le talent de L.S Hilton. Non, je n’ai pas apprécié ce roman comme j’ai pu apprécier les autres thrillers de La Bête Noire, mais j’ai ressenti le désir de pousser toujours plus loin ma lecture, parce que malgré tout ce qui me dérangeait, l’auteur me tenait entre ses griffes.

Nous suivons Judith Rashleigh, qui travaille dans un hôtel de ventes aux enchères d’art à Londres, comme assistante. Surqualifiée pour cette emploi, ses qualités ne sont pas reconnues, et la jeune femme est traitée comme une subalterne. Frustrée, elle décide de prendre un deuxième job, comme hôtesse dans un bar à champagne (pour ne pas dire escort-girl). Judith s’assume, aime l’argent et ne le cache pas. Les choses s’accélèrent lorsqu’elle perd son emploi d’assistante et qu’elle décide de ferrer un gros client en le suivant sur la Côte d’Azur. Judith ne se doute pas un seul instant dans quelle histoire elle met les pieds. Meurtre, art, mode et sexe se côtoient étroitement dans une spirale infernale.

Depuis sa sortie, on a souvent comparé ce livre à 50 nuances de Grey, ce que je ne m’explique pas. Le côté érotique est très présent, c’est exact, mais il n’y a pas l’ombre d’une histoire d’amour cucul la praline qui se dessine en arrière-plan. L’auteur nous offre du cru et du faste, ce qui, je dois bien l’admettre, donne un résultat assez surprenant.

Le fait que je ne sois pas parvenu à apprécier le roman vient surtout du fait qu’entre Judith et moi, ça n’a pas collé. C’est une très bonne anti-héroïne, ça, c’est certain, mais elle a une personnalité à laquelle il est difficile de s’identifier. Sulfureuse, sournoise et fatale, elle est comme un serpent venimeux qui jauge sa proie avant de frapper. Son désir de vengeance n’occulte pas pour autant sa soif de contact charnel, ses instincts sont totalement débridés et finissent par en devenir obscènes. On ne peut pas dire que je sois prude – il m’arrive de me pencher sur la littérature érotique –, mais là, c’est froid, presque chirurgical, il n’y a aucune place pour les sentiments. D’érotique, le roman bascule rapidement dans la pornographie. D’autant plus que la sexualité tient une place non négligeable tout le long de l’histoire, et j’avais tendance à automatiquement chercher le paragraphe suivant pour passer à autre chose, car à la longue, ça en devenait lassant.

Ce qui est assez spécial avec Judith, c’est que même si on ne l’aime pas, elle n’a de cesse de nous prendre par surprise. Elle a des objectifs bien précis et est prête à tout pour y parvenir. Elle assume ce qu’elle fait et ce qu’elle est sans sourciller, n’hésitant pas à manipuler, mentir et simuler. C’est une héroïne déterminée, entreprenante et très calculatrice.

En dehors de ça, j’ai été agréablement surprise par le cadre mis en place par L.S Hilton. Le milieu de l’art est fascinant, et lorsqu’il est couplé à l’aspect criminel, ça donne un mélange particulièrement original. Cette trame de femme fatale qui utilise sa sexualité et sa ruse pour arriver à ses fins se révèle aussi effrayante qu’impressionnante.

La plume de l’auteur est travaillée, aboutie. En dehors de l’érotisme trop présent qui m’a fait freiner des quatre fers, j’ai néanmoins bien accroché à l’intrigue, avec l’envie de connaître la suite. L’univers est riche, élaboré avec soin, et laisse entrevoir les dessous d’un commerce parfois déloyal et malhonnête.

En résumé, L.S Hilton est une auteur qui ne manque pas d’audace. Si Maestra m’a laissé un sentiment mitigé, je dois reconnaître qu’il est doté de qualités indéniables, qui feront vibrer la corde sensible de certains lecteurs. En ce qui me concerne, j’ai trouvé l’intrigue accrocheuse, mais l’héroïne imprévisible et sans scrupule m’a empêchée de me sentir complètement à l’aise. Le côté érotisme cru a été un véritable frein dans ma lecture, également.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/thriller---polar/maestra-ls-hilton
Maestra, Tome 2 : Domina Maestra, Tome 2 : Domina
L.S. Hilton   
2nd tome qui m’est apparu plus rythmé et haletant. L’intrigue est plutôt sympa et bien menée. Mais comme dans le 1er tome il me manque quelque chose pour être réellement embarquée dans ce roman. C’est peut-être les détails, trop nombreux, où les références constantes à l’histoire de l’art ; domaine qui finalement me laisse assez indifférente. Je vais donc m’arrêter là et ne lirais pas le 3ème tome malgré la fin palpitante !

par Nene33
 Havre des morts Havre des morts
Patricia Cornwell   
J'ai lu et dévoré toutes les aventures de Scarpetta et malheureusement, plus on avance pire c'est..... très décevant, comme le précédent! Je ne pense pas que je lirai encore un livre de Patricia Cornwell! Heureusement que je l'ai emprunté à la bibliothèque et pas acheté!

par carol
Vent de glace Vent de glace
Patricia Cornwell   
Encore un très belle enquête bien mené avec notre si chère Kay Scarpetta toujours aussi attachante aux fils de ses histoire j'adore...
Excellente auteure....
Marquise66
  • aller en page :
  • 1
  • 2