Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de [email protected] : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."
Red Queen, tome 2 : Glass Sword Red Queen, tome 2 : Glass Sword
Victoria Aveyard   
Voila un second tome que j'ai attendu de pied ferme. Une attente qui m'a semblé interminable bien que pour le coup, les éditions MSK nous ont fait une énorme surprise avec une date de sortie très proche de celle en VO.

C'est donc tout naturellement que je me suis jetée dessus. Un an après avoir lu le premier tome, j'avais globalement l'histoire en tête. Du moins le principal. Après, j'avoue avoir eu besoin d'une bonne cinquantaine de pages pour me remettre vraiment dans l'histoire.

Concrètement, Glass Sword se découpe en deux parties. La première reprend quasiment là où on s'était arrêtée. Cal, Mare, et les rouges fuient Maven et sa mère qui sont prêts à tout pour en finir. Cette première partie était assez lente. Et j'ai vraiment eu peur que les choses ne décollent pas, et donc, que je ne retrouve pas ce que j'aimais dans le premier tome. En tout cas c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Cal. Ce personnage si mystérieux qui m'avait tant plu dans Red Queen.

Passée cette première partie qui globalement relatait leur fuite et de multiples pièges, j'ai enfin commencé à vraiment apprécier ma lecture. Les choses commençaient à bouger, à évoluer et les rebondissements étaient nombreux.

L'apparition de nouveaux personnages a relevé l'intrigue à ajouter un petit plus à l'histoire. Finalement, on découvre tout autre chose en dehors du palais.

On a également le droit à la présence que je redoutais vraiment : le retour du meilleur ami... comment vous dire que c'est le genre de détail qui m'énerve profondément. J'ai senti venir un triangle amoureux qui forte heureusement, n'ira pas plus loin.

Dans l'ensemble cette lecture m'aura donc tenu en haleine. Seulement, j'avoue m'être attendue à plus. Et pas seulement. En fait, le personnage de Mare m'a vraiment énervée. Son comportement, ces décisions m'ont déçues. Alors oui, je sais, elle évolue, elle a changé à cause de tout ce qui lui arrive mais pour le coup, ça m'a vraiment embêtée. Au final, j'étais assez perdue, comme Cal.

Et alors qu'on tourne tranquillement les pages... on arrive au dernier chapitre, et là, on se dit que ce n'est pas possible. Victoria Aveyard nous achève avec cette fin. Littéralement. Cette fin bouleverse tellement de choses. Elle remet tout en question.

Par pitié, dites-moi que la suite est prévue pour bientôt...

par Carole94P
D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You? D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You?
Estelle Maskame   
il se lit vite, encore une fois. il m'a énervé, encore une fois.
j'ai vraiment pas du tout accroché a l'univers de DIMILY et ce tome-là n'a fait que conforter l'idée que je détestais les personnages.

honnetement, je suis quand meme choquée que l'histoire renaisse "comme ça", a peine arrivé a l'aéroport Eden est déjà en train de parler de Dean comme d'un poids mort dans sa vie qu'elle oublie super vite. franchement ça n'a choqué que moi qu'elle se gene ABSOLUMENT PAS pour partir en vacances chez Tyler alors qu'elle est avec Dean ? et que tout ce qui se passe ensuite soit fait avec le strict minimum de remords et carrément sans respect ?
Même Tyler que je ne détestais pas dans le premier tome m'a gonflé dans celui-ci, surtout pour la scène final qui sonne faux.

ce deuxieme tome est encore une énorme déception, encore plus que le premier tome et me conforte dans l'idée que les personnages de DIMILY sont caricaturaux ou sans aucune morale, détestable au minimum.

par sorello
D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You? D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You?
Estelle Maskame   
Ce livre est juste une pépite, une des 10 meilleures que j'ai lues depuis des années ... Ca faisait très longtemps que je n'étais pas tombée sur quelque chose d'aussi magique, merveilleux, qui prend au cœur de cette façon ... Les deux protagonistes sont originaux et tellement attachants, changent beaucoup des clichés, le scénario est très fin, bien écrit, l'intrigue est un vrai suspense... Quand à la romance principale n'en parlons pas ! Le goût de l'interdit dans leur histoire et cette tension amoureuse palpable même pour le lecteur rend ce livre totalement addictif, la réputation ne ment absolument pas. Attendre mai pour le 2ème tome va être une vraie torture !

par Rules23
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
L'Héritage des Syrénas, tome 2 : Triton L'Héritage des Syrénas, tome 2 : Triton
Anna Banks   
Un très bon livre, quoique un peu moins bon que le premier. Sûrment parce qu'Emma et Galen sont séparés pendant une bonne partie du roman...
Encore une fois une bonne dose d'humour est encore présente et un Galen tout aussi... Parfait, quoi !
Les personnages ont bien évolués dans tous les sens ;)
[spoiler] je m'attendais un peu à ce que Rayna ait le cadeau de Triton à cause de ce trou, mais Galen je ne m'en attendais pas! [/spoiler]
J'ai très hâte de lire la suite qui à l'air très prometteuse :)

par wicca64
L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon
Anna Banks   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/08/the-syrena-legacy-tome-1-of-poseidon.html

Ce qui m'a tout de suite attirée vers ce roman est définitivement la mythologie et les créatures qu'a choisi de développer Anna Banks. En effet rares sont les romans qui s'intéressent aux sirènes, et encore plus rares sont ceux où c'est le protagoniste masculin qui s'avère être un sirène de rang royal. Parce que bizarrement lorsqu'on parle sirène on a forcément l'image d'une créature féminine à la chevelure de rêve (je blâme La Petite Sirène de Disney pour ce cliché), or dans Of Poseidon le mythe de cette créature est définitivement dépoussiéré et modernisé d'une bien belle et originale manière.

Si côté protagonistes on reste dans une configuration très habituelle des romans Young Adult, les personnages savent nous être tout de même sympathiques. Emma est une héroïne plutôt débrouillarde qui prend les révélations sur ses particularités avec une certaine philosophie. Elle ne fait jamais l'autruche et prend les problèmes à bras le corps, bien décidée à aller au fond des choses. Sa relation avec Galen, notre prince Syrena, se base quasi exclusivement sur des secrets et des non-dits ce qui peut parfois la rendre exaspérante malgré son côté mignon. Les deux jeunes gens ne cessent de faire un pas en avant puis deux en arrière, alors que Galen en rajoute en se culpabilisant sur l'éventualité que Emma soit héritière du pouvoir de Poseidon et donc par la loi Syrena promise à son frère aîné Grom (bonjour les réunions de famille après ça !). Cette problématique semble donc toujours se nourrir de nouveaux éléments et, sous prétexte de forts tempéraments propres aux Syrena, les personnages tombent alors dans des attitudes parfois extrêmes. Personnellement cela m'a somme toute un peu choquée (ou alors c'est tout à fait normal de balancer quelqu'un à travers une baie vitrée) et sûrement pas fait rire, or je crois que l'humour qui nous était promis reposait grandement sur ces supposés comiques de situation... Ou alors j'ai raté les dialogues censés être hilarants. Allez savoir. Toujours est-il que je ne qualifierais pas ce récit de drôle (pas que ce soit gênant en soi, mais autant le clarifier puisque c'est ce qu'on nous vend en quatrième de couverture).

Néanmoins tout ces petits défauts sont bien vite oubliés et mis de côté face à la mythologie proposée par l'auteure. Si les personnages sont un peu clichés et que l'intrigue ne renferme pas de gros secrets à cause d'indices tout sauf discrets, on peut tout de même souligner que Anna Banks a mis le paquet sur l'originalité de son univers. On est complètement entraînés dans ce monde inconnu qu'on découvre avec plaisir et pour lequel nous sommes insatiables. Personnellement je me suis réjouie de chaque détail qui nous été présenté et une fois le roman terminé j'avais déjà hâte de lire la suite pour en découvrir toujours plus. Le fait est que puisque Galen passe énormément de temps à s'occuper d'Anna en surface, on voit peu le royaume Syrena et on reste donc à espérer le découvrir plus en profondeur par la suite. Puisqu'il s'agit d'un tome 1 cela ne m'a pas gênée car il faut tout de même être réaliste sur le nombre d'informations de base à déjà présenter. On ne connait pas les personnages, il faut donc leur donner vie et leur créer des liens un minimum solides, tout en intégrant l’élément surnaturel qui ici nous laisse peu de points de comparaisons avec d'autres romans existants. Ainsi la partie fantasy du récit est distillée de manière assez juste afin que nous soyons intrigués et prêts à revenir pour la suite avec grand plaisir.

Ainsi Of Poseidon est un premier tome de trilogie satisfaisant et intrigant. Si les personnages ne sont pas particulièrement innovants ils ont le mérite d'être sympathiques, et si il y a peu de suspens cela passe au second plan face à l'originalité de la mythologie proposée. Le monde des Syrena promet d'être passionnant et il est clair que The Syrena Legacy s'annonce comme une trilogie montant en puissance au fil des tomes !

par Althea
Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth
Beth Revis   
http://wandering-world.skyrock.com/3140696752-Across-The-Universe-Tome-3-Shades-Of-Earth.html

Bon ok, 4,75/5, c'est vraiment une note à la mords-moi-le-nœud. J'essaie le moins possible de noter les romans avec des 0.25 ou des 0.75, mais Shades Of Earth est tellement parfait tout en possédant de minuscules ( mais vraiment minuscules ) points de noir que je ne voyais pas comment ne pas lui attribuer cette note. Bref, à part mon explication ennuyante, j'ai, genre, un milliard de trucs à vous dire. Shades Of Earth m'a brisé. Je ressors de ma lecture avec des millions d'étoiles dans les yeux, les muscles bandés, le cerveau comateux et le corps en état de choc. Ce livre, c'est une bombe. C'est le genre de romans qui vous poussent à lire jusqu'à une heure du matin alors que vous avez cours quelques heures plus tard. Une histoire comme celle-là, elle arrive très rarement entre vos mains. La conclusion de la trilogie Across The Universe est excitante, vibrante, puissante et sensationnelle.
Ce n'est plus un secret pour personne : j'attendais de connaître la fin de cette saga depuis des semaines. Across The Universe est véritablement une trilogie coup de cœur qui, je l'espère, paraîtra très prochainement en France. Avant toute chose, j'aimerais vous parler des personnages principaux, Elder et Amy. OH. MY. GOD. J'avais oublié à quel point nos deux héros étaient touchants, émouvants, adorables, fascinants et le pouvoir qu'ils avaient de nous consumer. L'alternance de leurs points de vue est bien évidemment présente dans ce troisième opus et il m'a semblé, ici, qu'elle était plus justifiée que jamais. Amy et Elder prennent un peu plus leurs distances dans ce tome, et on voit alors apparaître deux intrigues différentes mais toutes aussi renversantes. Les sentiments que ressentent alors Amy et Elder m'ont juste tué. On vit complètement l'histoire au travers de leurs émotions. Tout est justifié et logique. On ne peine pas une seule seconde à croire à leurs doutes, leurs peines, leurs élans de passion et leurs ressentis. Bien évidemment, Amy et Elder n'oublient pas de passer de nombreux instants ensemble, et de nous en faire voir de toutes les couleurs.
En effet, la romance qui bourgeonnait entre eux ne fait qu'exploser et s'enflammer dans ce récit. Purée, qu'ils m'ont fait rêver !!! On fond dans chaque parole prononcée, on brûle dans chaque caresse, et on se laisse submerger par un torrent dévastateur à chaque baiser. Sincèrement, leur histoire est une des plus douces, des plus touchantes, des plus romantiques et des plus poétiques qu'il m'ait jamais été donné de lire. On sent qu'ils s'aiment, et qu'une passion invisible et pourtant tellement palpable les unit. Juste ouaw ♥.
D'ailleurs, en parlant de poésie, je pense soudainement à l'écriture de Beth Revis. Et là, juste ouaw ♥ ( bis ). Je ne me souvenais pas que son style était à la fois si enchanteur et si enivrant. Les analogies et les comparaisons qu'elle fait dans son récit m'ont carrément mis les larmes aux yeux. C'est magique, c'est attendrissant, c'est aussi beau que c'est déchirant. L'auteure ne se gêne absolument pas pour nous tuer de l'intérieur, et pour nous couper le souffle à de multiples reprises.
En effet, avec Shades Of Earth, IMPOSSIBLE de lâcher le roman. Après tous les évènements horribles et violents qu'ont vécus Amy et Elder, ils parviennent enfin à atteindre la planète qu'ils convoitent depuis toujours. Sauf que cette nouvelles contrées, nommée Centauri, est un lieu peuplé d'étranges monstres et dans lequel d'étranges phénomènes voient le jour. Comment ne pas décéder avec une telle atmosphère ? De la première à la dernière page, on se pose sans cesse des questions. Quelle horreur va arriver ensuite ? Qui va devenir fou ? Qui va mourir ? Car, oui, Beth Revis joue la carte ( que j'aime énormément ) de l'insensibilité en tuant un nombre incalculable de personnages ! Et, bien évidemment, en sadique reconnu que je suis, j'ai adoré ça. Ça, et le fait d'avoir le cœur en mille morceaux pendant toute ma lecture. Il y a tellement de choses à dire sur les rebondissements que comporte ce récit... Tout, ABSOLUMENT TOUT, niveau action, est PARFAIT. Le climat inquiétant, les coups de théâtre totalement imprévus, les indices qui nous mènent sur des fausses pistes, et les révélations juste ahurissantes qui nous sont offertes dans les ultimes chapitres. Tout est vraiment extrêmement bien mené. A de très nombreuses reprises, j'ai dû lâcher le roman et reprendre mon souffle. Il y a tant de choses aussi bouleversantes que palpitantes qui nous arrivent en même temps en pleine tête qu'il est véritablement nécessaire d'avoir le cœur bien accroché, et d'être bien préparé psychologiquement à entamer cette lecture. Ouaw. Ouaw, ouaw, ouaw.
Pour revenir à ce que je disais dans mon introduction, Shades Of Earth possède tout de même de minuscules défauts, qui ne m'ont absolument pas gêné en eux-mêmes mais qui, ajouté les uns aux autres, causent du tort au récit. Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux nombreux personnages secondaires qui nous sont présentés ici. Par exemple, j'ai détesté le père d'Amy, alors qu'il est présent de manière récurrente dans l'histoire. Par ailleurs, je n'ai absolument pas compris pourquoi l'auteure avait essayé de mettre en place une sorte de triangle amoureux dans le dernier tome de sa trilogie. Ce n'est pas les sentiments du troisième héros qui me gênent, mais plutôt le fait que Beth Revis ait pu songer à intégrer une telle relation maintenant, à ce moment fatidique de l'histoire. Finalement, la fin, pourtant parfaite, ne nous livre pas toutes les réponses à nos questions. Mais comme ce sont des interrogations minimes et sans aucune importance, ce n'est si grave que ça. Malgré tout, Shades Of Earth possède tellement d'excellents points que ces quelques bémols ne changent rien à mon sentiment sur cette série. Même si elle aurait pu être encore plus parfaite, elle n'en reste pas moins affreusement poignante et magnifique.
En résumé, Shades Of Earth est une lecture envoûtante et fascinante, qui nous livre un tout nouvel univers en dehors des murs du Godspeed, tout en nous permettant quand même de garder la tête dans les étoiles. Amy et Elder sont des créateurs de rêves et de frissons, c'est aussi simple que ça. Leurs personnalités, leurs caractères, leurs émotions, toutes les épreuves qu'ils ont traversé et leur merveilleuse histoire d'amour m'ont permis de m'attacher à eux de manière intense et puissante. Je les adore, et ils me manquent déjà terriblement. Ce roman nous met également le cœur en miettes, de par ses rebondissements impressionnants et son climat hautement oppressant. Les ultimes chapitres m'ont vraiment laissé sur les fesses, et j'ai vécu plusieurs morts intérieures à répétition. En les lisant, le monde pourtant bien réel qui m'entourait m'a semblé devenir flou, avant de partir en fumée. La conclusion de cette brillante trilogie est explosive. C'est une baffe, une bombe, une perle. Croisons les doigts pour que ce chef-d'œuvre soit rapidement publié chez nous, car il serait véritablement regrettable que les lecteurs français ne puissent pas embarquer à bord du Godspeed. Une lecture éblouissante et étincelante, telle une étoile dans un ciel de nuit, qui me hantera encore longtemps.

par Jordan
Au-delà des étoiles, Tome 2 Au-delà des étoiles, Tome 2
Beth Revis   
http://wandering-world.skyrock.com/3072197997-Across-The-Universe-Tome-2-A-Million-Suns.html

A Million Suns est, à mes yeux, meilleur que Across The Universe ! Ce n'est pas compliqué, j'ai a-d-o-r-é ! L'intrigue est parfaite, les personnages sont profonds et touchants, l'atmosphère est juste hyper prenante et on veut toujours en savoir plus. Un vrai bonheur. En plus, ce roman dystopique nous change complètement des autres livres du genre. Un petit renouveau qui fait vraiment beaucoup de bien !
L'histoire de ce second tome prend place trois mois après celle de Across The Universe. Nous retrouvons Amy et Elder, chacun étant en train de à s’accommoder sa nouvelle vie. Elder est désormais le leader du vaisseau spatial Godspeed, et Amy apprend à vivre dans un environnement qu'elle déteste, dans lequel elle se sent enfermée. Rien qu'avec les premières pages, j'étais déjà conquis par nos deux protagonistes. Amy et Elder sont le genre de personnages que j'adore : matures, décidés, avec leurs propres failles, mais qui écoutent toujours ce que leur dictent leurs coeurs. Je me suis rendu compte qu'ils m'avaient énormément manqué.
Leur relation a également évolué, bien que ça ne soit pas dans le sens que je l'aurai souhaité. En effet, ils se sont tous les deux éloignés, car leurs missions à bord du vaisseau sont diamétralement opposées. Amy est la "cinglée" qui vient d'être dégelée et Elder est l'homme qui va devoir mener les 2296 personnes présentes à bord du Godspeed sur une nouvelle planète. D'ailleurs, il veut absolument faire disparaître la dictature qu'Eldest a mis en place, et faire naître au sein du vaisseau une réelle harmonie entre chacun.
Sauf que quasiment personne ne l'entend de cette oreille-là. Et c'est ici que réside le gros atout de Beth Revis : elle nous fait traverser les montagnes russes côté sentiments en créant un chaos total dans le vaisseau lui-même. La peur et la terreur ne viennent pas de l'extérieur, oh ça non, mais des êtres qui résident dans le Godspeed. Et j'ai complètement été subjugué par cette aspect de l'intrigue ! Une révolte se met en place, et, même si on ne peut pas s'empêcher d'être du côté d'Elder, on comprend parfaitement les points de vue des habitants du vaisseau. Très vite, certains vont s'autoproclamer leader, d'autres vont cesser de travailler, et d'autres... Et bien d'autres vont commencer à tuer.
Rien que d'y repenser, j'ai le coeur qui bat la chamade. Cet opus est chargé d'adrénaline, bien plus que pour le premier tome. En plus, comme nous avons encore droit à une alternance de points de vue entre Amy et Elder, l'action est omniprésente à chaque moment de l'histoire. Évidemment, comme l'horreur va aller crescendo, nos deux héros vont très vite s'allier. Débute alors une quête pour sauver le vaisseau, mais également une recherche sur leurs propres sentiments. Leur relation est très ambigüe, et j'ai été captivé par l'évolution de cette dernière.
Mais ce n'est pas tout ! Derrière ce chaos et cette romance palpitante, l'auteure rajoute une dose de suspense à sa magnifique histoire. Et cette fois, c'est Amy qui en est la cible. Des meurtres ont, comme pour le premier tome, lieu, de plus en plus vite, et ils sont de plus en plus proches d'elle. Il y a des morts. Beaucoup. Et ce ne sont pas seulement des inconnus que l'on tue. J'ai souvent eu les larmes aux yeux, je dois bien le reconnaître.
Sauf qu'Amy va décider de poursuivre cet assassin. Et quelques précieux indices vont lui être distillés. Des vidéos, des textes, des peintures. Bref, nous nous retrouvons également plongés dans une intrigue policière qui m'a conquis. Celle-ci va également nous offrir quelques révélations inquiétantes sur le vaisseau et son fonctionnement. Et elles vont mener Elder et Amy à une seule conclusion : ils doivent s'échapper du Godspeed, aussi bien pour protéger leurs vies que pour sauver celles des 2296 autres personnes à bord de ce dernier.
Bref, comme vous pouvez le constater, tout arrive en même temps, et nous en voyons de toutes les couleurs. Cet effet est accentué par l'impression de claustrophobie que créé le vaisseau. En effet, plus l’histoire avance et plus nous nous sentons oppressés. L'ambiance est lourde, pesante, stressante, et l'angoisse se mue en terreur jusqu'à la dernière page !
En conclusion, je ne saurai que vous conseiller de lire A Million Suns, et la trilogie de Beth Revis en général. Cette dystopie est totalement différente des autres, sur bien des points. Elle nous permet de nous poser de nouvelles questions philosophiques sur la société et sur les ressentis de chacun. La fin du roman est vraiment géniale et intense, et j'ai vraiment, vraiment hâte de lire la suite. Amy et Elder ont réussi à faire d'atroces choix, et a nous offrir des dizaines de scènes à la fois merveilleuses et poignantes. L'intrigue est sensationnelle, j'ai eu le souffle coupé à de maintes reprises. Un second opus à découvrir et à dévorer sur-le-champ !

par Jordan
Au-delà des étoiles, Tome 1 Au-delà des étoiles, Tome 1
Beth Revis   
Ouaw ! Moi qui attendais beaucoup de ce roman, je ne suis pas, mais alors pas du tout, déçu de lui. Across The Universe est touchant, angoissant, à mi-chemin entre le thriller, la dystopie et la science-fiction. Un cocktail explosif, qui ne pourra que vous plaire.
En effet, ce roman regroupe trois styles, tous aussi bien exploités les uns que les autres. Laissez moi vous expliquer pourquoi. Au départ, on suit l'histoire à travers les yeux d'Amy. Adolescente de dix-sept ans, elle va devoir embarquer à bord d'un vaisseau spatial. Son but ? L'emmener elle et les 2312 autres passagers sur une nouvelle planète. C'est le début d'un très long voyage, qui devrait durer exactement trois cents une années. Mais comment tenir trois siècles en restant en vie ? La réponse est simple : Amy va devoir se faire cryogénisée. On suit avec elle le procédé de cette manœuvre, et c'est atroce. J'ai eu beaucoup de mal à lire les passages où Amy devait se faire congeler. Elle souffre, énormément, mais pas seulement physiquement, moralement aussi. Elle doit abandonner la Terre, quitter son petit-ami, ses amis, son ancienne vie. Elle doit lâcher prise. J'ai été très touché par ce personnage. Amy une héroïne émouvante et attachante. Je regrette de l'avoir déjà quitté.
Une fois la douleur passée et que le froid s'est emparé d'elle, elle s'endort, et le voyage commence. A partir de là... Ouaw. On découvre cette fois l'histoire du point de vue d'Elder, un jeune homme de seize ans. Il sera le prochain leader du vaisseau, une fois que l'homme au-dessus de lui sera décédé. Cet homme, c'est Eldest. En anglais, Eldest signifie "le plus vieux", et il y a une raison à cela. Comme vous l'aurez compris, c'est la personne la plus vieille du vaisseaux. Il a alors toute l'autorité dans un monde vraiment troublant. En effet, plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que l'univers du vaisseau est oppressant !
Pas de ciel, celui-ci est remplacé par une sorte de voûte géante en métal. Pas de soleil, une lampe géante le remplace. Et donc... Pas vraiment d'échappatoire. Mais à quoi bon en chercher une ? Tout semble aller pour le mieux. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Le vaisseau Godspeed possède une foultitude de secrets qu'il préférerait bien garder enfouis.
C'est donc dans ce monde inédit et angoissant qu'on découvre l'histoire. A la fois sous le regard d'Amy et celui d'Elder. Les chapitres sont alternés, et c'est vraiment une très bonne idée. J'ai adoré pouvoir voyager à travers deux regards. Mais passons, d'autres choses plus importantes sont à venir ! En effet, dans ce monde en apparence parfait, un énorme problème va survenir... La cabine de cryogénisation d'Amy va dégeler, livrant alors celle-ci à elle-même. Son réveil est une nouvelle fois très difficile à lire. Ca fait mal de la voir subir autant de peines. Mais grâce à Elder, elle va réussir à s'en sortir.
Haaaa, ces deux là, qu'est-ce qu'ils m'ont fait rêver ! Elder, au moment où il voit Amy pour la première fois, tombe raide dingue d'elle. Mais attention, on ne nage pas dans le "elle est à moi pour toujours, je sais que c'est elle..." ici. Non. Là, ce coup de foudre est juste magnifique. Dans un vaisseau où tout le monde se ressemble, où la civilisation est mono-ethnique, où les humains ont tous la peau mâte, les yeux marrons et sont tous bruns, Amy est une chose fascinante. Ses cheveux rouges, sa peau blanche comme de la neige et son regard vert émeraude ont ébranler toutes les certitudes d'Elder. Et si l'idée de congeler tout le monde n'était pas la bonne ? Et si Amy avait un rôle des plus importants à jouer dans cet univers étouffant ?
Mais pas le temps de se poser plus de questions, le problème recommence. Des cabines de cryogénisation se mettent à dégeler de plus en plus vite, de plus en plus nombreuses. Certains de leurs "habitants" meurent, d'autres ont la chance de pouvoir s'en sortir. Mais pourquoi faire cela ? Et surtout, qui ? Elder et Amy vont alors se lancer à la recherche du tueur. Mais il ne peut pas être bien loin... Personne ne peut s'échapper du vaisseau. Le tueur est donc tout proche d'eux...
Rien que d'y repenser, j'ai envie de replonger ! Nous sommes vraiment happés dans un monde mystérieux, où les règles du dictateur Eldest ( il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cet homme affreux, que je déteste ) sont plus qu'étranges, et tout le monde les exécute sans rechigner. Le monde dystopique d'Amy et Elder est fascinant, et le lieu dans lequel nous sommes emportés et vraiment génial à découvrir. Un vaisseau voguant au beau milieu de l'espace, que personne ne peut localiser sur Terre c'est vraiment inquiétant, non ?
C'est donc dans cette atmosphère menaçante et alarmante qu'on avance. Entre problèmes techniques, meurtrier en cavale et histoire d'amour magnifique, autant se le dire, on ne peut pas respirer une minute ! L'histoire est autant exaltante que sombre, et nous conquit de la première à la dernière page. La partie dystopique/science fiction/thriller est vraiment très bien recherchée, et j'ai adoré partir à la recherche du tueur dans ce monde à couper le souffle. Le côté romance est vraiment très bien abordé, j'ai fondu à chaque baiser entre les deux protagonistes. Que dire de plus ? Ce livre est superbe, achetez-le dès que possible !

par Jordan