Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kawthar13 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier
Erin Watt   
Beaucoup de bruit pour pas grand chose concernant ce livre. L'écriture est simpliste, pleine de répétition et surtout vulgaire. Beaucoup de gros mots et un langage très cru concernant le sexe. J'espère vraiment que les ados américains ne parlent pas ainsi car ça serait très inquiétant.
Concernant Ella on essaye de la faire passer pour une fille qui a du caractère mais [spoiler]La fille est prête à faire une fellation à un mec qui l'insulte de sal... toutes les 2 minutes wtf, ensuite elle tombe amoureuse de lui et ne peut pas résister parce-qu’il est trop beau donc qu'il te manque de respect, te menace et t'harcèle c'est pas bien grave. Euh non je ne suis pas d'accord ce n'est pas de l'amour vache c'est mal et dévalorisant pour la femme [/spoiler]

Reed ce n'est absolument le genre de personnage masculin qui me plait. Ce n'est pas un bad boy c'est un mec irrespectueux et vulgaire.

Leur histoire d'amour tombe comme un cheveux sur la soupe ainsi que le statut de "petite soeur" d'Ella y a 2 pages vous la détestiez et là d'un coup sans elle votre famille sera brisé. C'est n'importe quoi.

Bref le livre est tout de même prenant, qui nous laisse en suspens à la fin je lirais surement le second tome mais je ne le qualifierais pas de bon livre bien au contraire.

par suhani76
Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé
Erin Watt   
Enfin la suite ! Le premier tome se termine sur un coup de tonnerre : Reed trahit Ella de la pire des manières. Cette dernière se rend donc compte que les Royal sont peut-être aussi pourris que ce que tout le monde prétend. Donc elle s'enfuit.
Ce deuxième tome a la particularité d'inclure le point de vue de Reed, ce qui est une chose intéressante. Le lecteur assiste alors à toutes les magouilles, les trahisons possibles et imaginables. Des embrouilles que l'on ne perçoit pas dans le point de vue d'Ella. L'alternance des points de vues des deux protagonistes est complémentaire et donc géniale.
Même si je trouve que tout est un peu trop romancé[spoiler]Comme par hasard, Ella revient au bout de deux semaines, alors que je pensais qu'elle réapparaîtrait seulement à la fin du tome. Et encore une fois, c'est l'oeuvre de Callum. Merci le tuteur ![/spoiler]Il y a beaucoup de révélations, les unes les plus choquantes que les autres. Et bien sûr, chacun essaie de tirer profil des faiblesses des autres. Et malheureusement, les Royal ne semblent plus aussi soudés ; comment vont-ils tous réussir à surmonter les obstacles que l'on trouve seulement dans le monde des privilégiés ?
Vivement la suite ! Parce que sérieusement, j'ai cherché les pages qui manquaient, mais non, j'étais bien à la dernière page (cette foutue dernière page que pas mal de lecteurs détestent surtout quand l'histoire s'achève de cette manière.)

par armel86
Les Héritiers, Tome 3 : La Prison dorée Les Héritiers, Tome 3 : La Prison dorée
Erin Watt   
J'étais impatiente de découvrir le fin mot de l'histoire d'Ella et Reed et autant dire que j'ai adoré ce troisième tome qui conclut bien leur histoire.

On reprend juste à la fin du tome 2, alors que Reed est emmener par les forces de l'ordre, menottes aux poignets. Ella, persuadée de l'innocence de Reed va tout faire pour convaincre les autres, mettant même carrément de côté le retour de son père, ne voulant pas lui accorder d'importance. Mais autant dire que rien n'est gagné pour nos deux héros. Reed risque la prison pour très longtemps et Ella se voit contrainte de composer avec un père qui découvre sa fille et semble vouloir se mêler de tout. Rien n'est acquis pour le couple et pourtant, ils vont tout faire pour s'en sortir et sortir la famille Royal de l'impasse.

Autant le dire tout de suite, il ne m'a fallu que deux lignes pour replonger direct dans cette sublime histoire. J'adorais Ella et Reed et je voulais savoir comment ils allaient se sortir de ce mauvais pas. J'ai donc dévoré le roman en quelques heures, pour enfin voir la fin. Et, si ce roman n'est pas un coup de coeur, j'ai quand même adoré cette lecture.

Ella se retrouve à composer avec son père qui veut se mêler de sa vie. Encore une fois, elle fait preuve d'une force inouïe dans ce roman. Elle soutient Reed envers et contre tout sans même se poser la question de sa culpabilité, montrant à quel point elle l'aime. Elle lutte aussi contre son père qui semble déterminé à jouer au père modèle alors qu'il débarque seulement. Surtout, elle montre à quel point en seulement trois mois elle est devenue une vraie Royal, qui n'a pas peur de se battre et qui fait tout pour protéger la famille. Tout ça fait que je trouve ce personnage absolument génial et que je l'adore. Elle est forte, elle se bat pour ses convictions et surtout elle reste droite. Bref je l'adore.

Reed se retrouve dans une situation compliquée qui le met sous le feu des insultes. Autant dire que, alors qu'il est supposé rester calme et ne pas faire de vague, sa propension à régler ses problèmes à coup de poing pourrait lui être préjudiciable. Il est tellement adorable avec Ella, il fait tout ce qu'il peut pour lui montrer qu'il l'aim mais il se bat aussi avec ses propres démons. Et pourtant le couple semble solide et ancré. Comme si même les tempêtes qu'ils traversent ne peuvent les faire vaciller. Et franchement je suis hyper admirative de cela. Bref autant vous dire que mon petit coeur à encore flanché pour Reed qui est un #BookBoyFriend.

Si l'enquête ne prend pas une grande part du roman, à mon plus grand regret puisque j'adore ça, la présence de Steve, le père d'Ella est vraiment importante. Et bordel il ne m'a pas fallu trois lignes pour le haïr et à chaque fois qu'il intervenait je le détestais un peu plus. Il se comporte comme un enfant de 3 ans à qui l'on refuse son jouet sous couvert d'être le père parfait... Si ce roman n'est pas un coup de coeur c'est à cause de la haine que m'a inspiré Steve ^^

Pour le reste, on peut dire des Royal qu'ils sont insupportables, qu'ils sont riches et qu'ils en abusent, mais c'est une famille unie dans l'adversité qui m'a énormément touché. Ils font tellement preuve de soutien entre eux que cela m'a parfois émue aux larmes et je suis heureuse qu'il reste encore un ou deux tomes pour les voir ensembles parce que, si ce n'est pas une famille modèle, c'est quand même une belle image de ce que dois être une famille unie.

Quant à l'écriture des auteures, elle m'a rendu totalement accro à cette histoire une fois encore, la plume est addictive et l'histoire vraiment super donc j'ai adoré.

En bref, une belle fin de trilogie que j'ai beaucoup aimé et je suis impatiente de lire le prochain tome.

>> http://meliegrey.blogspot.fr/2018/03/les-heritiers-tome-3-la-prison-doree-de.html

par MelieGrey
Les Héritiers, Tome 4 : Le Prince déchu Les Héritiers, Tome 4 : Le Prince déchu
Erin Watt   
Grosse déception pour ce tome. Je n'avais pas du tout aimé le tome précédent non plus, mais comme celui-ci est centré sur Easton, mon personnage préféré, je pensais que j'allais adorer... Et au final, j'aurais été mieux à ne pas le lire ^^'

C'est en plein dérapage avec sa prof de maths qu'Easton est surpris par Hartley, la nouvelle du lycée. A partir de là cette fille l'intrigue, elle est simple mais a l'air de cacher un quotidien difficile. Pour elle c'est catégorique, elle n'a pas besoin d'un petit-ami qui pourrait lui créer de nouveaux problèmes. Mais Easton ne lâche pas et cherche à mieux connaître Hartley, à sa plus grande exaspération.

Ce n'est qu'un résumé... Mais voilà, en fait, c'est tout ce qu'il se passe dans ce livre... Un garçon lourd qui court après une fille non consentante (donc on est sur du harcèlement de gros lourd en fait) pendant plusieurs centaines de pages...
Je ne saurais vous dire à quel point je suis déçue. Dans ce tome il ne se passe absolument rien, et j'ai plus été dégoûtée d'Easton par sa méchanceté gratuite et sa gaminerie qu'autre chose. Lui qui était mon préféré de la famille Royal, j'ai maintenant un tout autre avis de lui... malheureusement.

Les personnages sont clichés à n'en pas finir, et en gros on retrouve la même intrigue qu'entre Ella et Reed dans le premier tome de la saga. Quel dommage... De plus, les seuls fois où on évoque les événements dramatiques du précédent tome, ce n'est qu'en quelques phrases, et j'avoue que je suis un peu déçue de ne pas en avoir vu davantage. Pareil, on n'entend pas parler de Reed.

La seule chose qui me décide à quand même finir la série est la toute fin, qui comporte un cliffhanger.
Mais s'il n'y avait pas eu cette fin, je ne me serais pas embêtée à continuer... Sachez également qu'il n'y a aucune romance dans ce tome. A mes yeux, j'ai donc lu dans le vent si je puis dire !

On verra si la série se finira pour moi sur une autre déception, mais pour l'instant à mes yeux seul le tome 2 se démarque et a su provoquer un coup de cœur pour moi !

Bonne lecture tout de même !
Sacha

par lou-du-76
Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger
Erin Watt   
Quel dommage de conclure cette série par un roman si estompé. J'ai vraiment l'impression que beaucoup de choses restent en suspens.
Tellement d'effleurements sans aller jusqu'au fond des choses dans cette saga.
C'est vraiment quelque chose que je regrette car malgré ces cinq tomes il y a une forme bien présente de trop peu.

Dans ce tome-ci on voit une réelle évolution d'Easton.
Mais concernant les autres personnages, je suis plus dubitative.
De par [spoiler] l'amnésie [/spoiler]d'Hartley, j'ai comme l'impression qu'au final toute l'histoire construite avec Easton ne servait pas à grand-chose, même si elle ressent d'instinct qu'elle est bien avec lui, leur histoire se construit sur une ancienne Hartley qui existe dans l'esprit d'Easton, mais plus dans celui de la Hartley présente, qui n'a plus les mêmes fondamentaux qui l'avaient amené à être celle rencontrée, ça me laisse un peu perplexe.
Les personnages de la famille Royals, quant à eux, sont très frustrants, car on sent que les choses vont plus loin mais au final comme c'est juste frôlé ça apporte plus de perturbation que d'intérêt.
Particulièrement avec les jumeaux qui laissent vraiment beaucoup de place à un approfondissement.
Après peut-être est-ce le choix de l'auteur de ne pas tout résoudre à l'image de la réalité qui s'étale sur toute une vie.




Pour finir, même si je suis loin d'avoir adhéré à tout ce qui a pu se passer dans cette saga, je suis un peu triste de conclure l'histoire des royals.

par bscmm
Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue
Leigh Bardugo   
«Crows remember human faces. They remember the people who feed them, who are kind to them. And the people who wrong them too.»

Je ne sais pas par quoi commencer sauf par avouer que je pleure comme un bébé. J'aurais jamais cru que ça serait aussi difficile de dire au-revoir à une bande criminels.

Aussi pathétique que ça soit, je bénis le jour où Leigh Bardugo a commencé à écrire cette histoire. Et je bénis le fait qu'elle n'ait pas abandonné son aventure à la première panne de mots.

Par tous les saints, j'adore les fins et en même temps je ne peux pas m'empêcher de les détester. C'est dans ce genre de moments que la phrase toute faite la plus stupide mais la plus vraie du monde me revient en pleine figure comme une gifle : "toutes les bonnes choses ont une fin."

Crooked Kingdom a été un second et dernier tome fabuleux, à la hauteur de Six of Crows. En Novembre dernier, quand je me suis lancée dans Six of Crows, jamais j'aurais pensé que je serais là aujourd'hui, presque un an plus tard, encore folle amoureuse de cette histoire. Et plus même.

C'est un genre de coup de cœur violent. Comme si après avoir marché dans le noir pendant trop longtemps la lumière vous aveuglait soudainement.

Leigh Bardugo a écrit une histoire épique, ingénieuse et badass avec une plume qui vous pousse à toujours aller plus loin comme si vous aussi vous apparteniez à l'histoire. Comme si vous étiez le fantôme qui suit Kaz et son équipe.
C'est le genre de sentiment, d'impression que j'aime ressentir quand je lis un livre. Parce que c'est à ce moment-là que je me dis que j'aurais sérieusement raté quelque chose si je ne m'étais pas lancée.
Je remercie le jour où j'ai décidé de lire comme si c'était le seul air que je pouvais respirer et que chaque nouveau livre lu était un nouveau souffle.
La meilleure idée de ma vie.

Je devrais parler des personnages. Et je vais parler d'eux. Je voudrais parler d'eux pour l'éternité à venir et encore, une éternité toute entière ne sera jamais assez longue pour tout ce que je voudrais dire!
Je me suis attachée aux personnages, ça il n'y a pas de doutes. Ils sont tous uniques et je n'ai pas pu leur résister. Pour être honnête, je n'ai même pas cherché à essayer de leur résister.
On ne résiste pas à Kaz Brekker. On ne résiste pas plus à Inej Ghafa, à Jesper Fahey, Wylan Van Eck et Nina Zenik. On ne résiste pas non plus à Matthias Helvar.
Ce n'est pas humainement possible. C'est un fait scientifique. Demandez à Wylan, il vous dira que j'ai raison. ^^

Ils vont me manquer. D'un point de vue extérieur au monde de la lecture et du fangirlisme (si je vous dis que ce mot existe!) le fait d'être attachée à des personnages comme ça peut sembler très pathétique. Et c'est limite si on ne va pas me forcer à aller me faire soigner.
Mais c'est comme ça. Je les aime et ils vont me manquer même si je sais que j'ai juste à recommencer l'histoire du début pour qu'ils soient de retour.

Et mine de rien, je serais toujours totalement amoureuse des relations que Leigh Bardugo a mis en place entre les personnages. Que ça soit une relation amicale ou amoureuse, je suis fan.
Je m'incline.

Crooked Kingdom a été une conclusion totalement dingue où les évènements se sont enchaînés à la perfection. La suite/la fin des aventures de mon crew préféré m'a souvent laissée à bout de souffle, émerveillée. J'ai eu les larmes aux yeux et un énorme sourire accroché aux lèvres.
Et j'en passe.
Ça vaut clairement le détour.

Quant à la fin. Je ne trouve pas de mots. Ils sont tous si petits par rapport à la grandeur de ce que Leigh Bardugo nous a offert.
[spoiler]Wylan et Jesper s'installent dans la maison du père de Wylan avec sa mère qui n'est en fait pas morte. Nina s'en va mais elle reviendra un jour. Matthias... il va me manquer. J'ai pleuré quand il est mort. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot que n'importe quoi se passe et qu'il soit à nouveau bel et bien vivant.
Quant à Kaz, il reste Kaz avec son royaume qu'est Ketterdam. Et Inej n'en a pas fini avec Ketterdam. Avec Kaz. Elle a un navire pour mener à bien ses projets et grâce à Brekker elle a retrouvé ses parents.
Si c'est pas beau ça?
Même si je regrette la mort de Matthias parce que je l'adorais, c'est une excellente fin.[/spoiler]

Alors, je dois m'arrêter là? C'est comme officialiser la fin pour moi. C'est horrible et en même temps c'est super! Et clairement horrible.
Mais je recommande cette duologie de tout mon cœur. Par tous les saints, je recommence à pleurer. Merde.
Je suis sûre que Leigh Bardugo continuera de nous offrir de superbes histoires. Mais Six of Crows aura toujours une place bien grande et bien spéciale dans mon cœur de lectrice.

«He doesn't say goodbye. He just lets go.»

par Sheo
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Un palais de colère et de brume Un palais de colère et de brume
Sarah J. Maas   
*Ce commentaire peut contenir des spoilers du tome précédent.*

RHYSAND. OMG.

A Court of Mist and Fury reprend peu après les évènements du premier tome. Tamlin et Feyre s'en sont sortis vivants mais pas indemnes. Et ils se préparent à se marier.
Sauf que maintenant Feyre n'est plus humaine et plus vraiment sûre de ses sentiments pour Tamlin. Effectivement, le grand jour alors qu'elle se dirige vers son futur mari dans l'optique de lui dire oui, elle a soudainement envie de s'enfuir.

Dans le premier tome, Feyre a passé un marché avec Rhysand et le prix de ce marché était qu'elle devait passé une semaine par mois avec lui, le High Lord de la Court de la Nuit.
(Donc forcément, ça promettait d'avantage de Rhysand. YES! Quel bonheur!)
Le mystérieux lien qui relie Feyre et Rhysand permet au High Lord de se rendre compte de la détresse de la jeune femme et c'est ainsi qu'il décide qu'il est temps qu'elle honore sa part du marché.
Et puis c'était l'occasion pour lui de faire une entrée théâtrale et de sortir son "Hello, Feyre Darling" donc pourquoi manquer l'occasion?

J'ai une préférence pour ce second tome. Déjà parce qu'il est plus long que le premier et ensuite parce qu'il y a plus de Rhys et ça, ça n'a pas de prix.
Qui dit plus de Rhysand dit plus de Feysand et la fangirl en moi en était ravie.
J'avais peur d'un triangle amoureux mais à ma grande joie il n'en est rien! Tamlin est rapidement évincé du cœur de Feyre pour des raisons bien précises -et impardonnables-. Et ensuite se met en place la relation entre Rhys et Feyre.

Malgré le fait que le tome précédent Feyre était folle amoureuse de Tamlin, le retournement de situation est tellement bien en place par SJM que tout le monde est ravie de dire byebye à Tamlin the tool et de fondre aux pieds de Rhysand.
[spoiler]Surtout que Rhys et Feyre sont des âmes sœurs!!![/spoiler]

Avec cela, des moments intenses pour nos pauvres cœurs, romantisme et sensualité au rendez-vous.

Au-delà du fait que Rhysand est d'avantage présent dans ACOMAF, il y a une nouvelle intrigue puisqu'Amarantha est morte. Faut bien passer à autre chose.
Feyre découvre ses pouvoirs de High Fae, se tient éloignée de Tamlin et une nouvelle menace se profile au loin. Effectivement, le roi de Hybern a décidé qu'il en avait marre d'attendre pour chercher des noises aux faes. Mais en plus de menacer Prythian, il menace le monde des mortels et là-bas il y a les deux sœurs de Feyre donc personne n'a envie que ça arrive.
Alors il est temps de trouver une solution pour arrêter le roi d'hybern. Et pour ça, le légendaire Cauldron. Je ne le dirais jamais en français tellement ça semble ridicule en VF.

J'en dis pas plus sur ce point et nous passons aux nouveaux personnages! Ah, les proches de Rhysand sont aussi irrésistibles que lui. Nous avons Cassian *___*, Azriel *___*, Mor *___* et Amren *___*. Et sincèrement, je suis toujours surprise que j'ai encore de la place pour aimer un personnage de plus dans n'importe quel roman tellement les personnages de Sarah J. Maas colonisent des grandes parties de mon cœur.
[spoiler]PS: je veux que Mor et Azriel finissent ensemble!
Et je veux que Cassian finisse avec Nesta, la sœur de Feyre. Voilà, merci de bien écrire cela dans ACOWAR Sarah.[/spoiler]

Et parce qu'il se trouve que mon commentaire est finalement un vrai bordel, j'ai adoré découvrir la Court de la Nuit, la Court des Cauchemars et la Court des Rêves. J'ai adoré découvrir l'envers du décors et Velaris. C'est le paradis... Je vais aller m'installer là-bas.

Sarah J. Maas me retourne le cerveau. Et moi, j'en redemande. Parce que ce roman est merveilleux et que la fin est insoutenable. J'ai besoin du troisième tome TOUT DE SUITE. OMG. Pourquoi une telle torture? [spoiler]Les ailes de Cassian sont ruinées, les sœurs de Feyre sont transformées en fae et d'ailleurs Elain est l'âme sœur de Lucien. Tamlin the tool est persuadé que Feyre est toujours amoureuse de lui et il la ramène à la Court du Printemps. *Margaux pleure comme un bébé* Oh et, Feyre est la High Lady de la Court de la Nuit. C'est merveilleux![/spoiler]

En conclusion, Sarah est ma reine. La seule chose de ACOTAR qui m'a manqué dans ACOMAF, c'est Lucien. Parce que Lucien, c'est mon bébé. ;)

par IronQueen
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
The Princess Saves Herself in This One The Princess Saves Herself in This One
Amanda Lovelace   
«who would
i have
been without
the inspiration
behind my
demons?»

De manière générale, je ne lis pas tant de poésie que ça. Mais j'étais terriblement attirée par the princess saves herself in this one et je me suis donc lancée sans trop savoir à quoi m'attendre.

Je n'ai quasiment rien à dire sur cette merveille. Tout simplement parce que les mots que je pourrais utiliser pour décrire ce livre seraient tellement bêtes à côté de ceux que Amanda Lovelace a écrit.

the princess saves herself in this one est magnifique. Dès les premières lignes, j'ai été conquise. Et il n'y a rien à ajouter. À part que vous devenez aller le lire si ce n'est pas déjà fait.

Les mots de cette femme m'ont transpercés.

«how can
someone
be
too young
to be
in love
when we were
crafted
from
ocean waves
& starlight?»

par Sheo