Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kendalle : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
L'Ange de feu L'Ange de feu
Lisa Unger   
C'est une image qui ne la quittera jamais, un drame qui a bouleversé sa vie. Le meurtre, dans des conditions abominables, de sa mère. Aujourd'hui, Lydia est une jeune femme solitaire et sauvage, un écrivain à succès doublé d'un " profiler" réputé. La disparition de trois marginaux que ni amis ni famille ne réclament attire son attention. Une affaire ordinaire, selon la police de Santa Fe. Mais lorsqu'une quatrième personne disparaît, après avoir été la victime d'un rituel sanglant, la piste s'oriente vers un déséquilibré. Aidée de Jeffrey Mark, un ex-agent du FBI qui a permis l'arrestation de l'assassin de sa mère, Lydia se lance à corps perdu dans l'enquête. Convaincue d'être infaillible, elle oublie que de chasseur... on peut devenir proie.
La Princesse des glaces La Princesse des glaces
Camilla Läckberg   
On suit les histoires d'amis d'enfance qui après avoir vécu sur des chemins séparés, se retrouvent autour du cadavre de l'un des leurs... Qui a fait ça ? Pourquoi ? Erica Falk va tenter de comprendre qui est devenue sa meilleure amie et avec qui elle l'est devenue. Entre suicide et meurtre où est la vérité ?

L'auteure nous plonge dans un décor suédois neigeux, correspondant parfaitement à cette terrible histoire. Décor dans lequel je me suis prise d'affection pour "l'héroïne", Erica Falk qui été vraiment touchante et vraie. J'avais envie de plonger dans l'écrit pour l'aider ou la réconforter. Et l'intrigue, mon dieu cette intrigue, juste fabuleuse, aucun ennui à aucun moment. Elle a été particulièrement bien construite et pour une fois, je me suis contenté de suivre l'histoire sans essayer de trouver l'assassin (de toute manière, j'étais à mille lieux de pouvoir le découvrir). Et quelle fin !!

[spoiler]Elle nous livre dans cet ouvrage, une estimation du ressentiment de viol avec une telle force que l'on détournerait presque les yeux du livre, s'attendant à voir surgir une quelconque illustration de notre esprit.
On voit également la cupidité de l'être humain qui même face à une atrocité est capable de fermer les yeux, mais aussi la souffrance causée par le silence des êtres qui ne veulent qu'oublier ce dont ils ont été témoins. Chaque souffrance est différente, mais toutes sont insupportables...[/spoiler]


De force De force
Karine Giebel   
Karine Giebel, sur le thème de la vengeance : les ingrédients de base étaient déjà là pour faire de ce livre un petit bijou. Et s'il n'atteint pas le niveau du Purgatoire des innocents, c'est un très bon page-turner.

La tension est maintenue tout au long du livre. La force de ce roman réside, comme dans tous les romans de Karine Giebel, dans ses personnages, leur psychologie. Complexes, souvent en demi-teinte, il est difficile de se faire un avis définitif sur eux, et au fil de la lecture, mes sentiments sur leur compte se modifiaient constamment, changeaient de direction comme une girouette dans une tempête.
L'histoire est bien construite et le huit-clos oppressant, même si certains éléments sont éventés assez rapidement. Mais pas l'ensemble, en tout cas pour ma part, et du coup, j'ai trouvé la fin percutante. J'aime quand un élément vient éclairer l'ensemble du récit et lui donne une autre tonalité, ce qui s'est produit avec ce roman.

J'ai dévoré ce livre, et ai beaucoup apprécié ma lecture. Ce n'est pas le plus fort de ses romans, mais reste efficace et prenant.

Merci à Babelio et aux éditions Belfond, j'ai été ravie d'avoir la chance de découvrir le nouveau Karine Giebel, ce qui est toujours un événement en soi.

par Amaranth
Après la fin Après la fin
Barbara Abel   
Génial

Une suite digne du 1er tome. On retrouve la plupart des personnages 8 ans plus tard et rien n'a changé... ou presque, lol. Une nouvelle famille s'installe dans la maison d'à côté, avec des enfants, un autre petit garçon... Le cauchemar recommence, le suspense est insoutenable, on plonge dans un véritable page-turner et dans la folie meurtrière ordinaire. Une histoire qui n'a l'air de rien mais qui est terriblement bien ficelée. J'aurais mis "Or" si la dernière ligne ne m'avait pas laissé un sentiment de frustration énorme. Il ne peut y avoir qu'une suite après une fin pareille... Même si elle n'est pas annoncée j'ai envie d'y croire (ou de tordre le cou à l'auteur).

Argent : 7,75/10
Dossier Gillian Anderson : la biographie non autorisée Dossier Gillian Anderson : la biographie non autorisée
Marc Shapiro   
"Pendant des années, je me suis trouvée moche."
Ainsi parle celle que l'on voit partout - en couverture des magazines, sur des affiches, des T-shirts... Celle qui est aujourd'hui l'idole de millions de fans dans le monde entier : Gillian Anderson, alias l'agent spécial Dana Scully. Lunettes à fine monture dorée, trench-coat un peu trop vaste ou blouse blanche de médecin légiste... l'actrice d' "Aux frontières du réel" trompe bien son monde ! Saviez-vous que, contrairement à Scully, elle est fascinée par le paranormal ? Qu'adolescente, elle arborait anneau dans le nez, blouson clouté et coiffure punk ? Rebelle, mal dans sa peau, elle n'avait qu'une passion : le théâtre, qui lui permettait d'exorciser ses propres démons. Course aux cachets, auditions... La télévision ? Non, elle ne voulait pas en entendre parler ! Etonnante Gillian Anderson ! Secrète, déterminée, intelligente, talentueuse et... femme jusqu'au bout des ongles : un portrait inédit et sans retouches...
Divergente, Tome 2 : L'Insurrection Divergente, Tome 2 : L'Insurrection
Veronica Roth   
Je ne suis pas très douée en anglais, mais attendre encore 6 mois me paraissait infaisable. Je me suis donc lancée dans la VO, et même si certain passage me semblent un peu flou : J'ADORE !!!
Tout comme le premier :)
On retrouve Tris, Quatre, Caleb, Peter et Marcus juste à la fin du premier.
Les 5 se retrouvent dans un train et se dirigent vers le siège des Fraternels.
On découvre le fonctionnement de cette faction, et on aime, ou pas...
On découvre également celui des Sincères qui est...franc... et là aussi ça passe, ou ça casse.
On apprend plus de choses sur ce qu'être Divergent veut réellement dire.
Tris est toujours aussi forte et le deviens plus encore.
[spoiler]Elle est courageuse face à la mort de ses parents, et en particulier à celle de Will. La culpabilité la ronge à tel point que toucher une arme lui devient impossible, ce qui n'est pas spécialement pratique en temps de guerre. De plus quand elle retrouve Christina, la chose devient bien plus difficile.[/spoiler] Mais on retrouve toujours la Tris qu'on aime, têtue, courageuse et amoureuse et bien plus encore.
Tobias est... j'ai envie de dire toujours aussi parfait, mais ce n'est pas le cas. Là aussi on en apprend plus sur lui, sa famille et sur ses pensées.
[spoiler]Je n'aime pas Evelyne, c'est une manipulatrice et on ne peut même pas dire que c'est une mère.
Bien que Quatre l'ait déjà dit : Marcus est un vrai manipulateur.
Y'a pas à dire : Tobias n'a vraiment pas eu de chance avec des parents comme eux.[/spoiler]
La relation Tris/Tobias qu'on pouvait dire basée sur la confiance est en fait pleine de non dits.
J'ai eu plusieurs fois envie des les frapper tous les deux.
Ma grosse déception :[spoiler] Caleb, le sale traître, même si on finit par s'en douter, quand on l'apprend ça fait vraiment mal au coeur[/spoiler]
Je vais m'arrêter là, j'ai trop de chose à dire, et je ne sais pas comment donc je stoppe sur la fin.
Elle est... atroce !
UN AN ! Encore un an d'attente... ça va être une année de souffrances interminables... ;)
C'est un beau cliffhanger que nous fait Veronica Roth !
Vivement Mai 2013 !
Divergente, Tome 3 : Au-delà du mur Divergente, Tome 3 : Au-delà du mur
Veronica Roth   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/11/divergent-tome-3-allegiant.html

Je ne sais pas vraiment par où commencer pour parler de Allegiant. Tout simplement car ce tome m'a bouleversée comme Divergent et Insurgent ne l'ont jamais fait. J'ai été émue durant ces deux premiers tomes, plusieurs fois, mais ce n'est certainement rien à côté du torrent d'émotions qu'à provoqué en moi ce roman. Je pense sincèrement que longtemps encore j'y repenserais et serait encore tourmentée par ces événements.

Dans Allegiant nos héros découvrent finalement ce qui se trouve hors de Chicago. Depuis le tome 1 on nous a laissé quelques indices sur l'extérieur de cet univers dans lequel évoluent les personnages, des indices si intelligemment et délicatement distillés que certains lecteurs n'avaient pas forcément bien compris qu'il y avait autre chose que Chicago dans ce monde dystopique et que cet autre chose était appelé à jouer un rôle important dans l'histoire. C'est donc dans ce tome-ci que nos théories se retrouvent confirmées (pour ma part) ou infirmés. Ce changement de décor a un réel impact sur nos héros qui sortent encore un peu plus de la boîte dans laquelle ils ont été élevés, et avec ces découvertes viennent des révélations sur eux-même. Particulièrement chez Tris et Four. En tant que personnages individuels mais également en tant que couple.

Tris se révèle complètement dans cet ultime tome. Quel chemin parcouru depuis le début de la saga ! Elle atteint dans Allegiant un vrai point d'arrivé. Forte et déterminée, elle est beaucoup plus confiante sur ses capacités et ses choix. Elle est également plus réfléchie, bien que toujours un peu impulsive, et on a le réel sentiment qu'elle s'est enfin trouvée au fil de ses aventures. Sa relation avec Four est également touchée par ces changements sur son personnage, principalement car alors que Tris s'épanouit, Four vacille. C'est d'ailleurs déstabilisant pour le lecteur, voir même parfois gênant puisque la narration de son point de vue tâtonne, de voir Tobias perdre pied alors qu'il fut un roc infaillible et implacable tout au long de la trilogie. Four doute, il a du mal à trouver son identité face aux révélations qui lui sont faites alors même que le spectre de son éducation plane encore et toujours au dessus de sa tête. Nos deux héros s'opposent, se défient, se fuient, et finalement se trouvent entièrement et absolument. La dynamique entre Four et Tris n'échappe donc pas aux changements et révélations de cet ultime volet et s'en retrouvera totalement bouleversée.

Parmi toutes ces révélations, les plus importantes concernent bien sur la ville de Chicago en elle-même mais également ce que veux réellement dire être Divergent. Veronica Roth ne se défile par sur ce point qui a rythmé la trilogie par son importance cruciale. Personnellement les explications sur la Divergence et sa valeur ne m'ont pas surprise car elles furent proches des théories que je m'étais échafaudé. J'ai donc trouvé tout l'aspect dystopique et technique de ce dernier tome tangible et satisfaisant. Si l'auteure voulait répondre aux interrogations amenés tout au long de la trilogie, je vois mal quelles autres possibilités lui restaient. Je reste convaincue que beaucoup de lecteurs, si ce n'est la majorité, y retrouveront leur compte et seront satisfaits par les découvertes et développements proposés par Allegiant.

Et si c'est dur de parler de la fin d'Allegiant sans spoiler quoique ce soit, je tirerais tout de même mon chapeau à Veronica Roth. Elle a eu le culot et la force de caractère d'aller au bout de ses idées et de prendre des risques. Là où beaucoup d'auteurs sont tentés de choisir la voie de la facilité, Mrs Roth ne s'est pas défilée et a fait un des choix les plus badass et Dauntless que j'ai pu voir dans la littérature Young Adult. Au final c'est certainement cela qui a tant déplu et déchaînés les passions à la sortie du roman. Tout simplement le fait que Veronica Roth soit allée au bout de SES attentes et non pas de celles que pouvaient avoir les lecteurs. Les réactions négatives sur cette fin en deviennent presque pour la plupart des caprices... un comble après que Tris elle-même ait été tant de fois cataloguée de capricieuse dans les deux premiers tomes !

La trilogie Divergent se conclue dont de la manière la plus percutante qui soit et Veronica Roth fait une entrée fracassante dans la cour des auteurs qui comptent ! Une fois ce roman terminé, tout fait mal et on y laisse une petite part de nous (à se demander si c'est pas un horcruxe). Alors peut-être que ça fait de moi une masochiste mais, malgré toutes ces émotions fortes et ces larmes, Tris, Four, Uriah, Christina et les autres, je suis ravie d'avoir fait ce voyage avec vous. Merci Mrs Roth !

par Althea
Twilight, Tome 2 : Tentation Twilight, Tome 2 : Tentation
Stephenie Meyer   
Je pense qu'il faut arrêter de mettre des -1 à tous ceux qui ont le malheur d'exposer leur avsi en critiquant ce livre. Il faut garder en mémoire que c'est toujours un avis PERSONNEL, et que vous ne pouvez pas mettre -1 juste parce que la personne à dit j'aime pas. Elle a le droit de ne pas aimer.

On pourrait mettre -1 si un spoiler trop important gachait la lecture par exemple. Mais pas juste pour un "j'ai pas aimé ce livre parce que..."

Mon avis : Je pense que ce livre est le moins bon de la saga. Pourquoi ? Parce que le départ d'Edward montre bien qu'il n'est pas capable de protéger Bella. Rendez-vous compte : votre petit mignon préfère abandonner la pauvre héroine plutôt que la transformer ou la protéger. Il est donc lâche. Oui, lâche. Puisque Bella le veut, il n'a qu'a la transformer. En réalité, on a vraiment l'impression que ce livre ne sert qu'a mettre en valeur Jacob.

Jacob, parlons-en. Jacob, (et ce n'est qu'un avis PERSONNEL) est puéril. Ce n'est pas un personnage très intéressant, jsute là pour créer du piquant. Et Bella, comment peut-elle se demander si Jacob est mieux qu'Edaward. Vous êtes déjà tombée amoureuse. Je veux dire, vraiment amoureuse. Soyons honnêtes, on ne peut pas dire, j'aime follement, passionnément deux garçons. C'est vraiment rare.

Mais le pire, ce qui est catastrophique, et là, je pèse mes mots, [spoiler]c'est que Bella retourne avec Edward malgré le fait qu'il l'ai abandonné.[/spoiler] Franchement, elle est trop bête. Il est lâche, il l'a abandonné, et elle, elle s'est trouvé un nouveau petit ami formidable avec plein de pouvoirs. Donc, Bella est bête. C'est triste.

Le livre ne possède pas des personnages (sur cet opus) incroyables. Mais la qualité d'écriture de Meyer ne peut pas être remise en compte. Elle est vraiment géniale. Vous n'avez qu'à lire "les âmes vagabondes".

Bien, maintenant que j'ai poussé mon coup de gueule, vous pouvez donc reprendre vos habitudes, me mettre -1. Mais j'espère que vous y réfléchirez à deux fois avant de le faire.
En même temps, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais Twilight était bien mieux sans tous les autres livres qui reprenne son intrigue. Il y a trop de livres de vampires, trop de surf sur cet vague qu'est Twilight. Tous ça n'est qu'une mode, et certain la suive.

Il faut arrêter de nous servir la même sauce avec un nom différent, c'est vraiment agaçant.

par Altanais
Twilight, Tome 1 : Fascination Twilight, Tome 1 : Fascination
Stephenie Meyer   
Que dire de plus ???? Moi je l'ai ouvert la première fois dans le train, il était tard, j'avais passé une journée de m.... sur Paris, et là.... je l'ouvre, (le contrôleur a du m'appeler à plusieurs reprises je crois), et pouf j'étais arrivée à la maison ! J'ai dû le finir dans la nuit...
ATTENTION : Addictif +++, le lire entraine une forme d'autisme lectique grave pouvant entrainer agressivité en cas de sevrage trop rapide...

Par contre le film, j'accroche pas vraiment...

par Lilwen
Il coule aussi dans tes veines Il coule aussi dans tes veines
Chevy Stevens   
J’ai trépigné d’impatience pour pouvoir lire ce roman ! Connaissant cette auteur au travers de son roman Séquestrée, il me fallait découvrir rapidement Il coule aussi dans tes veines. Et je ne suis absolument pas déçue ! J’ai retrouvé dans ma lecture, tout ce que j’y attendais. Du suspense, de la peur, de l’urgence et une envie frénétique de tourner les pages et de découvrir toujours plus vite ce qui allait arriver ensuite.

Il semblerait que le schéma des romans de Chevy Stevens se répète d’un roman à l’autre. Encore une fois, nous nous retrouvons ici dans la tête d’une femme qui raconte les événements à son psychanaliste. Ceci permet d’avoir une introspection un peu plus poussée qu’une simple narration à la première personne, et j’ai une nouvelle fois adoré.

En effet, entrer dans la tête de Sara était réellement perturbant. Cette jeune femme se retrouve dans une situation particulièrement difficile dans la mesure où elle découvre être la fille d’un tueur en série, doublé d’un violeur de surcroît, qui lui téléphone régulièrement et qui la force à discuter avec lui pour qu’il ne viole et tue pas à nouveau. Il y a de quoi être épouvanté de la situation... Et évidemment, cela ne s’arrête pas là. Car John en demande toujours plus, Sara est de plus en plus affolée pour sa vie et celles de ses proches, notamment son mari et sa fille.

La narration est de plus en plus rythmée, de plus en plus tendue, et on ressort presque stressé de ce roman, tant les événements sont bouleversants et racontés avec une plume captivante et un style « urgent ». Sans compter, que l’auteur nous attend toujours au tournant, et lorsqu’on croît que c’est terminé, des zones d’ombres apparaissent toujours. A croire qu’elle ne veut pas nous laisser nous échapper. Amateurs de thrillers, ce livre est fait pour vous ! Cette auteur est vraiment à suivre !

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2014/05/il-coule-aussi-dans-tes-veines.html