Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kevin-55 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Nains - L'Intégrale Les Nains - L'Intégrale
Markus Heitz   
Un livre super qui démarre doucement le temps de lancer l'histoire puis c'est l'avalanche d'action, d'humour et de dénouements captivant. Si comme moi, le peuple nain vous fascine, ce livre est pour vous !

par Mika-L
Les Elfes : l'Intégrale Les Elfes : l'Intégrale
Bernhard Hennen   
Cette intégrale me faisait de l'oeil dans un coin de ma librairie préférée, je suis passée devant plusieurs fois et je ne suis pas parvenue à résister à son appel. Son prix du moment plus qu'alléchant, une jolie couverture avec une image intrigante, un titre qui fait mention à l'une de mes peuplades préféré…oui, il avait, de prime-abord, tout pour me plaire.
Un titre prometteur, une jolie couverture, n'y aurait-il pas anguille sous roche vous demandez-vous sans doute ? Eh bien, aucunement, cet énorme pavé (plus de 600 pages) est parvenu, selon moi à tenir ses promesses.

Cette intégrale est composée des trois tomes de la trilogie de Bernhard Hennen, que j'hésite fortement à élever au rang de mes auteurs préférés, n'ayant lu que cet ouvrage de ce dernier.

Le premier tome « La chasse des elfes » met en place un tout un univers fantastique, ainsi que les personnages principaux avec qui le lecteur évoluera au fil des nombreuses pages.

Les deux elfes Nuramon et Farodin sont en train de faire la cour à Noroelle, une délicate magicienne qui officie à la cour de la reine Emerelle.
De son côté, Mandred, le chef d'un petit hameau se voit poursuivi par une créature diabolique. Après la mort de ses compagnons, l'humain échoue dans le royaume des Elfes. Après avoir demandé l'aide de la reine des elfes, une chasse est ouverte.
Nuramon et Fraondin accompagnent Mandred afin d'éliminer l'homme-sanglier. Mais cette chasse est en réalité un piège dont ils ne sont que les pions.

Dans ce premier tome, la psychologie des personnages est mise en place, sans toutefois nous donner toutes les informations relatives à leurs passé.
Et d'emblée, je me suis retrouvée à adoré le personnage de Nuramon, les quelques détails éparpillés à son propos, laissent deviner un passé torturé et injuste ? Ce qui me l'a rendu instantanément sympathique. Contrairement à Farodin que l'on devine sûr de lui et hautain. Impressions qui sont amplement justifiées dans le récit. Quant à Mandred, il est le stéréotype du barbare/viking nordique, rustaud et mal appris.

Le point fort de ce roman, c'est l'humour, qui est un trait fort présent dans les dialogues, ce qui allège quelque peu la lourdeur des actions qui s’enchaînent sur une longue période de temps et dont, nous lecteurs n'avons pas tous les détails.
Ce qui implique que l'on est quelque peu perdu durant les premiers chapitres (ce qui a été mon cas), mais cela est vite pallier.
L'action se met très rapidement en place, voir, à un rythme effréné, ce qui pose un autre problème au lecteur que nous sommes. En effet, certaines actions se déroulant au début du récit, ne se révèlent importantes qu'à la fin, et vu la truculence d'actions, il est aisé d'en oublier.

Si, vers la fin du récit, les liens entre les personnages sont visibles et même plus que tangibles, il faut néanmoins attendre les derniers chapitres pour nettement les percevoir.
L'aspect relationnel inter-personnages est un peu mit de côté, ce qui selon moi est fort dommage.

« Les étoiles d'Albe », le second tome des « Elfes », remet quant à lui les relations, ainsi que les interactions inter-personnages à l'honneur. Pour cela, l'auteur a quelque peu abandonné la facette de l'action pure (c'est-à-dire moins de combat, de sang et de boyaux répandus) pour se concentrer sur l'exploration de son univers.

Nuramon, Farodin et Mandred partent en quête de Noroelle. La reine des Elfes ayant fermé l'ensemble des Potes menant aux autres mondes, c'est une longue aventure qui les attend.
Leurs voyages les mèneront à travers le continent, à la recherche de la Porte qui mènera à l'elfe captive. Mandred sera de la partie, étant devenue une légende vivante qui traverse les âges.

Contrairement au premier tome, les actions trainnent quelque peu en longueurs. Les personnages vivent maintes péripéties qui les éloignent constamment de leur quête initiale.

Ce tome est en quelque sorte un palier dans la trilogie. le lecteur retrouve les personnages principaux ainsi que des petits nouveaux. La trame de l'ensemble de l'oeuvre devient plus nette.
La psychologie des personnages ressort assez fortement, mais la séparation des héros divise encore davantage les chapitres ce qui densifie encore davantage le récit.

Ce troisième tome, « Les pierres d'Albe », est le meilleur des trois tomes. Il s'agit du parachèvement d'une aventure qui aura mené Mandred, Farodin et Nuramon à travers les territoires connu et non-connu du continent durant plusieurs siècles.

Enfin, nos trois compagnons sont parvenus à retrouver l'endroit où Noroelle est enfermée, mais il leur est impossible de la délivré.
Pendant ce temps, une guerre se prépare, contre le fanatisme de leur ennemis commun, elfes, nains et humains devront faire face ensemble. Mais Nuramon et Farodin ne peuvent oublier la femme qu'ils aiment.

Inutile de tergiversé, ce troisième tome est mon préféré.
Au fil des pages, les personnages, aussi divers qu'ils soient, en apprennent davantage sur eux-mêmes, sur leur personnalité, sur leur passé, etc.
Bernhard Hennen est parvenu à me faire voyager avec eux, et malgré la longueur et l'énormité de ce roman, je ne me suis pas lassé une seule fois de leurs aventures.

Cette troisième partie foisonne d'actions un peu disparates qui oppressent quelques peu le lecteur. Je n'avais qu'une envie, connaître la fin et je tournais avec avidité les pages.
Cette trilogie se termine sur LA meilleur des fins possible, celle-ci est magnifique et ouverte. Durant les derniers chapitres, l'héroïsme à son paroxysme, digne des sagas médiévales (d'ailleurs, j'ai omis de mentionner que de temps à autre, les chapitres sont entrecoupés par une sorte de petit extrait composé comme des annales).

L'ensemble de cette trilogie est plus qu'excellente, formant un tout totalement cohérent. Chaque tome pallie les éventuelles faiblesses des précédents.
La plume de l'auteur fut pour moi, un véritable régale.

Au final, ma lecture de cette brique c'est avérée fluide et rapide. J'ai passé un excellent moment de lecture.

par BookOver
#Bleue #Bleue
Florence Hinckel   
Un roman futuriste très intéressant.
Que ferions-nous si on nous enlevait justement la tristesse, la douleur, le chagrin, pourrions-nous vivre que de bonheur et tout oublier ?
Pour ma part je pense que non, la douleur est nécessaire pour pouvoir apprécier à sa juste valeur les petits bonheurs du quotidien et l'amour!
Un petit roman qui fait vraiment réfléchir !
A découvrir...

King's Game King's Game
Nobuaki Kanazawa   
Et si on venait m'expliquer la fin?
Je n'est pas compris ce livre. L'auteur donne dans le sang de bout en bout. On a un fil conducteur assez grossier, pas de personnage véritablement attachant.
On passe du gore au gore sans véritable explication.
L'écriture est toutefois louable pour avoir si bien fait ressortir la détresse et la terreur qui règnent en maitre...
Habituellement le sang et la tortue ne me dérangent pas -au contraire - mais dans ce livre c'est tout simplement de l'horreur gratuite, sans vrai but.
Les personnages sont totalement idiots et répètent leurs erreurs de bouts en bouts.
Je trouve ce roman assez triste et la fin échappe totalement à ma compréhension.
Bref, une déception dans l'ensemble.

par Ariane98
7 secondes 7 secondes
Tom Easton   
En gros, Un ouvrage unique, qu'il faut plus voir comme une chasse à l'homme dans un environnement dystopique que comme une dystopie classique, du moins comme on en voit souvent ces temps-ci. En moins de 400 pages, l'auteur nous fait voyager et nous tient en haleine à chaque page, à la manière d'un thriller bien mené, jusqu'au dénouement final qui est littéralement explosif. Je conseille réellement cet ouvrage, qui est non seulement original de part son concept et son univers, mais qui est également bien écrit, bien mené et qui comme j'aime, contient assez de suspens pour deux vies. OK, j'aurais aimé plus de développement de l'univers et une fin plus complète, mais tout de même... Je recommande !

http://imanbooks.blogspot.fr/2016/03/7-secondes.html

par Aluna
Notre secret Notre secret
Jessica Warman   
Je risque d'être traumatisée par ce livre pendant quelques temps. J'avais déjà lu 2 romans de Jessica Warman, je connaissais déjà son style, mais je ne m'attendais pas à une telle histoire en ouvrant ce livre. Je ne pensais pas qu'il serait si noir. Au fil des pages, mon cœur a subit un ascenseur émotionnel. Tandis que l'univers se découvrait de plus en plus, et que ma tête me criait de poser le roman et de le reprendre plus tard, mon cœur lui me poussait à poursuivre. Je me sentais oppressée, et pourtant je ne pouvais pas aller à l'encontre du suspens que l'auteure a installé avec brio. Il est difficile de deviner la fin. On peut avoir quelques soupçons, mais sans jamais tout découvrir. Nous nous faisons trimballer comme des marionnettes par l'auteure, qui nous pousse vers de fausses pistes, nous donne des bouts d'information dans le seul but de détourner notre attention de la vérité. On en vient à douter, à avoir peur de ce que la fin peut nous apprendre. En somme, nous avons entre les mains un parfait thriller.
[spoiler]D'ailleurs, la fin, parlons en. Nan mais... sérieusement ? Mon cœur ne s'en est toujours pas remis. C'est trop cruel. Tuer une des jumelles est déjà assez pénible comme idée, je ne m'y attendais vraiment pas au vu des dernières pages avant l'épilogue. Mais alors en plus tuer Alice alors que tout porte d'abord à croire qu'il s'agit de Rachel... Dans un sens, cette décision semble la plus logique. Alice avait visiblement de sérieux troubles, il est plus logique que Rachel soit celle qui survive et accepte plus aisément le décès de sa sœur. Mais j'aurais justement voulu savoir ce qui adviendrait d'Alice après tout ça. Comment réagiraient son oncle et sa tante vis à vis d'elle ? Comment se comporterait Kimber ? Aurait-elle été délaissée ou au contraire épaulée étant donné qu'elle a retrouvé sa sœur ? Était-elle vraiment folle ou simplement profondément perturbée par le décès de ses parents ? S'était-elle infligée elle-même toutes ces blessures ou était-elle vraiment liée à sa sœur comme elle l'affirmait ? Trop de questions en suspens auxquelles j'aurais aimé avoir des réponses. C'est dommage. Et puis, j'avais vraiment fini par m'attacher à Alice, qui était bouleversante et très touchante. Même dans les moments où je doutais d'elle, elle arrivait à m'attendrir. Je voulais la protéger plutôt que la juger. [/spoiler]
L'univers très sombre avec une psychologie des personnages déstabilisante m'empêche de placer ce livre en liste d'or. Ce n'est qu'un avis purement subjectif. Je ne m'attendais pas à ça, donc j'ai été un peu prise de court. Mais pour autant, ce roman est très bien écrit et l'histoire tient vraiment la route. Une bonne lecture donc, à lire l'esprit parfaitement clair et tout ce qu'il y a de plus sain ;D
Séquestrée Séquestrée
Chevy Stevens   
Séquestré est mon premier roman de Chevy Stevens et je dois dire que c'est une vraie petite perle ! J'ai eu un énorme coup de cœur pour ce bouquin.
Dés les premières pages j'ai été prise dans l'histoire. Le choix narratif est excellent et le langage ainsi que le caractère du personnage ( qui est très attachante au passage ), ne font que renforcer la bonne décision prise par l'auteur. En effet, la narration à la première du singulier nous permet de mieux ressentir les émotions d'Annie. On suit son histoire à travers les séances qu'elle a suivit chez son psy ( dont l'identité reste mystérieuse tout au long de l'histoire ) et décrit détails par détails ce qu'il lui est arrivé, ce qu'elle a ressentit.
Ce livre est ultra réaliste et très dramatique. Je n'ai eu cesse de soupçonner tout le monde au fur et à mesure. [spoiler]Et je n'aurais jamais cru que la personne derrière tout ça était sa mère... Ces justifications m'ont donner envie de la gifler, de l'étrangler, de l'égorger ! [/spoiler]
Le gros point fort dans ce livre ce joue vraiment dans les sentiments. Nous comprenons la douleur d'Annie mais aussi ceux des autres personnes. Sa mésaventure l'a non seulement détruit de l'intérieur mais nous découvrons aussi que ses proches et même ceux qui l'entoure ont aussi été affecté par l’événement. Nous ressentons donc les sentiments de tous.
Un autre point fort du livre. C'est évidemment la fin. Wholala quelle fin surprenante ! Je ne m'étais même pas rendu compte que je tournais la dernière page du livre... C'était inattendu et assez touchant : [spoiler]L'identité de son bébé qui été restée secrète jusqu'à la fin est dévoilée à la dernière ligne ! "Espérance" telle est son prénom. C'est en plus significatif ! [/spoiler]

Séquestrée est un énorme coup de cœur pour moi. J'ai ressentit de la pitié [spoiler]Non envers Annie mais envers sa mère et non parce que j'avais de la peine pour elle mais plutôt parce qu'elle était tombé bien bas pour faire ce genre de choses...[/spoiler], de la compassion, de l'empathie, de la colère et de la haine. Pour tout fan de polar psychologique, je le recommande vivement.


Les Filles de Roanoke Les Filles de Roanoke
Amy Engel   
«[...] sometimes you have to hurt people just to prove that you’re alive.»

C'est vrai qu'on ne choisit pas sa famille mais il y a tout-de-même des familles auxquelles il vaudrait mieux ne pas appartenir.

«Roanoke girls never last long around here. In the end, we either run or we die.»

En clair, être une fille Roanoke n'est pas une bonne idée. Et si vous en êtes une, vous n'avez que deux possibilités : fuyez ou mourrez.

Aucune famille n'est parfaite mais certaines sont à éviter de toute urgence. La famille Roanoke en l’occurrence possède un lourd secret qui vous fera frissonner... de dégoût.

Amy Engel est l'auteure de la duologie The Book Ivy que j'avais beaucoup aimé à l'époque où je l'ai lu. Et malgré cela, elle m'a beaucoup surprise avec The Roanoke Girls. On change de registre, et l'auteure nous offre un thriller palpitant.

Une atmosphère lourde et sombre, des personnages réalistes avec du poids, et un récit interdit et hypnotisant. The Roanoke Girls est à lire de toute urgence.

∇ Une histoire réaliste.

On va suivre Lane. Après le suicide de sa mère, elle est accueillie par ses grand-parents dans la grande propriété des Roanoke. Elle n'y restera qu'un été avant de partir pour Los Angeles. Dix ans plus tard, sa cousine Allegra est portée disparue et Lane est obligée de retourner dans le Kansas.

Le récit est divisé en deux parties, avant et après. Bon, pas besoin d'être un petit génie pour comprendre à quoi ces deux temps vont servir. Mais pour une raison qui m'échappe, je vais quand-même vous le dire. Avant retrace l'été durant lequel Lane s'est trouvée pour la première fois à Roanoke. Après nous fait suivre les évènements qui se déroulent dix ans plus tard lorsque la cousine de Lane disparaît.

Tout simplement.

Je crois qu'il est impératif de préciser que The Roanoke Girls est un roman qui traite de sujets tabous et délicats. [spoiler]Tels que l'inceste, abus sexuels, suicides...[/spoiler] Donc si vous ne vous sentez pas à l'aise avec ces sujets, ou tout-du-moins si vous ne voulez pas en entendre parler, ou même quelque raison que ce soit, je vous déconseille cette lecture.

Cela dit, Amy Engel a fait un très bon travail avec The Roanoke Girls, je crois qu'il est important de le préciser. La seule chose que j'aurais à reprocher à cette lecture c'est certains passages un peu longs à mon goût.

∇ Amy Engel a une plume que j'ai bien aimé. Elle n'a aucun mal à rédiger un récit cohérent et avec une certaine profondeur. Sa plume est fluide et je l'ai même trouvée plutôt légère. Mais ce qui m'a le plus plu c'est le simple fait qu'elle soit parvenue à retransmettre l'atmosphère du roman ainsi que les émotions des personnages sans avoir besoin d'en faire des tonnes.

∇ J'ai bien aimé les personnages. Je ne me suis pas spécialement attachée à eux mais leur histoire m'a intéressée et surtout j'étais curieuse de découvrir leur façon de percevoir leur propre histoire et de voir quel genre de personnes ils sont devenus par rapport aux circonstances.

(Je me suis aussi pas mal "amusée" à refaire l'arbre généalogique de la famille Roanoke et d'y ajouter les détails sordides histoire d'y voir plus clair...)

J'ai bien aimé le personnage de Lane avec son côté sombre. C'est un personnage que j'ai trouvé réaliste et honnête en vue de l'histoire. Je ne m'y suis pas spécialement attachée mais il n'empêche que c'est un personnage solide.

Allegra est une fille que j'ai eu énormément de mal à apprécier, c'est un personnage qui m'a un peu agacée. Rien de plus.

Aussi charmante soit l'image d'un papi qui aime ses petites filles (dans le sens purement saint du terme), Yates Roanoke n'est clairement pas le genre de grand-père qu'on rêve d'avoir. Sauf si... vous avez un léger problème psychologique. Mais c'est une autre histoire.

En tout cas, ce n'est clairement pas un personnage que je porte dans mon cœur mais il avait un rôle important dans l'histoire et aussi écœurant puisse-t-il être, mon éternelle envie de comprendre chaque humain de cette foutue planète s'est beaucoup intéressée à ce personnage.

Concernant les autres personnages, ils m'ont plu mais sans plus. Voilà.

∇ Je ne suis pas spécialement fan de la romance de ce roman. Alors certes, elle apporte un peu de lumière dans ce sombre récit mais il n'empêche que je l'ai trouvé lourde et loin d'être plaisante.

Bah quoi? Il fallait bien que mon côté rabat-joie débarque tôt ou tard... ;)

∇ En conclusion, je recommande ce roman. Ça n'a malheureusement pas été un coup de cœur pour moi mais il n'empêche que c'est une très bonne histoire qui tient la route et qui a du sens. Cependant je doute que ce roman plaise à tout le monde. Certains se sentiront sûrement très mal-à-l'aise (ou autre) face aux thèmes dont traite The Roanoke Girls...

«Sometimes it's a revelation, even to me, how much more comfortable I am with cruelty than with kindness.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/08/20/the-roanoke-girls-amy-engel/

par Sheo
Les Pirates de l'Escroc-Griffe - L'Intégrale Les Pirates de l'Escroc-Griffe - L'Intégrale
Jean-Sébastien Guillermou   
Chouette moment passé avec les pirates de l'Escroc-Griffe (quasiment 1200 pages dans une superbe édition).
Les deux premiers tomes nous font naviguer sur les Mers Turquoise du Monde-Fleur où l'on rencontre des personnages attachants. Ils sont travaillés, chacun ayant une personnalité bien marquée.
L'histoire enchaîne les péripéties et on ne s'ennuie pas une seconde, c'est un vrai bonheur !
L'auteur a su développer un monde riche que l'on apprend à connaître au fur et à mesure.
Cependant, je reste un peu déçue du troisième tome qui marque une vraie rupture avec les deux autres. J'ai eu du mal à suivre toute la logique de l'auteur...

Le livre restera pour moi un très bon souvenir que je relirai avec plaisir dans quelques années.

par Numendil
Aussi libres qu'un rêve Aussi libres qu'un rêve
Manon Fargetton   
Ce fut une agréable lecture!
L'histoire est intéressante, original et l'idée qu'il s'en retire est pertinente!
Il est vrai que nous nous plaignons des inégalités au point de vu des études et des métiers, mais que ferions nous si jamais notre avenir était déjà préétablie d'après notre mois de naissance?
Même si il m'a manqué un petit quelque chose dans ce livre, comme par exemple une plus grande expression des sentiments des personnages, je ne regrette pas ma lecture!!
De plus, pour la petite anecdote, j'ai emprunté ce bouquin à la biblio et il était dédicacé par l'auteur!!! Ca fait toujours quelque chose !!


par Ario
  • aller en page :
  • 1
  • 2