Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kevke : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
John Tiffany    Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Yôkai - Dictionnaire des monstres Japonais Yôkai - Dictionnaire des monstres Japonais
Shigeru Mizuki   
Pour un érudit a éviter, pour un amateur découvrant ce pan de la culture japonaise, a recommander !

J'ai personnellement la version en un volume.

Texte clair, bien écrit parsemé de vieilles légendes et témoignages, de jolie illustration pour chaque yokai, 500 yokai présenté ce qui n'est pas rien ! Mais les descriptions ne prennent qu'une page... Donc il n'y a pas beaucoup d'informations. Pour vous donner un exemple, le yokai Nurarihyion, qui est quand même le maître des yokai (ce qui n'est pas rien !!), pour sa description, il est écrit qu'il se faufile dans les maison des gens riches pour boire du thé quand ils sont trop occupé en fin d'après-midi, qu'il peut ressembler a un bonze ou a un marchand. Et c'est à peu près tout. C'est très frustrant d'avoir si peu d'informations ! J'aurais voulu plus d'informations sur son statut de maître des yokai, de ses pouvoirs, etc. Pour un dictionnaire, je m'attendais a quelque chose de plus complet.

par Eimeelyn
Légendes des Contrées du Rêve - Intégrale Légendes des Contrées du Rêve - Intégrale
Brian Lumley   
http://revesurpapier.blog4ever.com/legendes-des-contrees-du-reve-de-brian-lumley-1

Cette intégrale regroupe les trois romans de la trilogie La Terre des Rêves, publiée en 1986 :
Le Héros des rêves
Le Vaisseau des rêves
La Lune des rêves

Dans le Monde Eveillé qui correspond à la vie réelle, David Hero est un artiste peintre. Un artiste inspiré par son inconscience et les décors de ses aventures nocturnes. Car lorsqu'il dort, David part à la découverte des Contrées du Rêve. Il va où ses rêves le mènent, à travers des terres mystérieuses et fantastiques. Jusqu'au jour où il y croise Eldin, un rêveur tout comme lui... Puis il le rencontre à nouveau, à Edimbourg, dans la vie réelle. Il a immédiatement l'impression de le connaître. Dans le Monde Eveillé, Eldin est un professeur qui travaille justement sur la signification des rêves. Ils réalisent très vite qu'ils se connaissent et qu'ils se sont déjà rencontrés, bien qu'ils n'en aient aucun souvenir. Malheureusement, ils ont un accident de voiture qui les plonge dans l'inconscience. Une longue errance dans les Contrées du Rêve commence...

Le roman est écrit dans un style assez classique qui se lit très facilement. Je ne pensais pas lire l'intégrale aussi vite. Et je trouve qu'il est très accessible. Je le conseille par exemple sans problème aux lecteurs qui ne sont pas habitués à la littérature imaginaire et qui voudraient se lancer dans le monde des rêves. Les habitués apprécieront sans doute le coté classique. Il n'y a pas de surcharge dans les descriptions, qui sont assez bien dosées et efficaces. L'auteur présente un univers riche et j'ai bien aimé son imagination. J'aime tout particulièrement les mondes oniriques car il y a toujours matière à inventer quelque chose de nouveau. Ils sont faits de milliers de possibilités et nous en avons la preuve dans nos propres rêves. Ici, nous avons un univers fantasy pur avec des décors incroyables.

David et Eldin sont le genre de personnages que j'aime. Honnêtes et qui font preuve de loyauté. Mais aussi un peu moqueurs et qui cherchent les ennuis et la bagarre. Devenus des voleurs, David et Eldin se transforment en de grands aventuriers puis en de véritables héros. On explore les terres à leurs côtés, en poursuivant une quête différente à chaque tome. Dans la première partie, David et Edlin sont recrutés par Borak, dans le but de voler l'un des bâtons d'un grand magicien. L'aventure s'annonce vite pleine de dangers! Ils croisent le chemin de terrifiants sorciers et de créatures étranges comme des chiens insectoïdes, termites à taille humaine, spectres décharnés, lianes carnivores et plantes à tentacules... Coté créatures insolites et effrayantes, on est servi! C'est ce qui fait le charme d'un bon roman imaginaire et vous pouvez compter sur nos deux héros pour en venir à bout. La lecture est aussi rythmée par la découverte de différents endroits et civilisations et par les nombreux combats. Mention spéciale pour la touche d'humour qui fait toute la différence.
Harry Potter, le grand livre des créatures Harry Potter, le grand livre des créatures
Jody Revenson   
On ne va pas se mentir, le prix fait un peu mal...
Cepandant, je ne regrette absolument pas mon achat! Ce livre est une petite merveille pour les fans de Harry Potter! Même si les textes et autres explication sont parfois un peu court, les images, les croquis et les photos sont juste magnifiques!
C'est vraiment un livre super!

par Caterine
La seconde guerre mondiale La seconde guerre mondiale
Antony Beevor   
Ce livre est une documentation très complète et bien écrite concernant la seconde guerre mondiale qui met justement l'accent sur sa dimension mondiale. L'auteur aborde la guerre en Europe mais également en Russie, en Asie, en Amérique, le tout dans un même ouvrage. En se reportant à la table des matières, on s'apperçoit de l'importance de la tâche accomplie par l'auteur où figurent de nombreux chapitres de taille raisonnable, permattant au lecteur de s'informer sur une partie de la guerre et qui ne retire rien au thème de ce même chapitre.

par Sonny18
San-Antonio : Tome 1 San-Antonio : Tome 1
Frédéric Dard   
le tome 1 comprend les titres suivants
Réglez lui son compte paru en juillet 1949
Laissez tomber la fille paru en decembre 1950
Les souris ont la peau tendre paru en aout 1951
Mes hommages à la donzelle paru en juillet 1952
Du plomb dans les tripes paru en janvier 1953
Des dragées sans baptême paru en avril 1953
Des clientes pour la morgue paru en avril 1953
Descendez-le à la prochaine paru en septembre 1953
Passez moi la Joconde paru en janvier 1954


par GILFIL
Les Chroniques de Dragonlance Les Chroniques de Dragonlance
Margaret Weis    Tracy Hickman   
Commençons par le livre en lui-même. Je ne mentirais pas en disant qu'il vaut largement sa mention de « livre de collection » : la couverture imitation peau de dragon est sublime et agréable sous la main; la dague mi-or, mi-rubis est en relief incrusté. La tranche dorée nous offre son lot de crépitement lors de sa première utilisation. Une carte en couleur du continent de l'Ansalonie orne la deuxième et troisième de couverture et pour couronner le tout, la reliure cousue avec ruban marque-page façon « vieux livre » n'est pas directement fixée au dos, ce qui évite les plis relatifs aux livres épais. Cela dit, ce pavé de 1300 pages est difficile à garder en main très longtemps puisqu'il pèse quand même son poids (1kg5) : il fallait s'y attendre venant d'un livre contenant la première trilogie de Dragonlance. Tout au long de cette aventure, les auteurs nous délectent de petites anecdotes en marge de page, pas franchement très utile, mais sympathique à lire si on souhaite connaître davantage les auteurs, leurs sources d'inspirations, les événements qui les ont poussés à faire les choix qu'ils ont faits ou tout simplement approfondir sa connaissance des personnages ou de l'histoire du monde. Et pour finir, douze illustrations en couleur divisent le livre en son centre sans compter celles qui illustrent chaque début de chapitre ou celles - plus rares - qui ornent parfois la marge.

La présentation de l'objet faite, passons directement à l'histoire où devrais-je plutôt dire la campagne. J'ai commencé le livre assez sceptique et je l'ai été tout au long du premier tome. L'aventure débute comme une partie de jeu de rôles sur table très clichée où les héros se rassemblent dans une taverne avant que l'intrigue ne se lance; des héros bien trop nombreux à mon goût puisque j'ai mis du temps à les discerner les uns des autres. Et qui dit début cliché, dit héros clichés, compo clichée. Nous avons donc un lead archer demi-elfe, un barbare, un paladin, un nain, un voleur (d'une race apparentée aux halfelins), un mago et une prêtresse barbare pas encore prêtresse ! Les péripéties s'enchaînent à la vitesse lumière, bien trop vite d'après moi. Les personnages s'engouffrent très souvent dans des situations très rocambolesques propres aux parties de jeux de rôles. T'es blessé à mort ? Pas de soucis ! Un petit coup de bâton magique et tout va bien dans le meilleur des mondes ! Et oui, que serait une team sans son healer ! Bref, c'est seulement lorsque j'ai lâché tous mes critères que j'ai enfin apprécié la lecture et les personnages. Si le tome 1 s'apparentait plus à une partie de jeu de rôles, les tomes 2 et 3 s'orientent davantage vers le livre à part entière et ce n'est pas plus mal. Une trilogie à lire sans attentes et qui se lit une fois, pas deux.

par Lain_se
Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie
Pierre Bottero   
Mais quel livre... je finirais jamais de le dire ! :O
C'est... Merveilleux !! C'est Pierre Bottero qui m'a le plus tiré des larmes lors de ses livres...
Mais quelle émotion ressentie dans ce dernier... WOUAH
Aucun mot ne peut décrire celà ! :O

Je dis: RESPECT à cet auteur...
Et comme il le dit si bien dans une de ses poésies marchombres:
« Force lumineuse et bienveillante.
Gratitude infinie pour celui qui guide.
Respect. »


« - Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir. »
Et moi... je rêve de Gwendalavir... peut-être un rêve brisé par le décès de Pierre... Mais Gwendalavir... c'est le terreau de notre imagination ! Grâce à lui, nous pouvons voyager dans ce monde qu'il a créé pour ses lecteurs!
Rendons-lui hommage, en voyageant dans ce monde... En tant que Dessinateur, Marchombre, Frontaliers, Thüls, Petits,... et bien d'autres ! =)
Car ça restera toujours dans nos mémoires...

à Pierre Bottero :)

par Fred_93
James Bond 007 tome 2 James Bond 007 tome 2
Ian Fleming   
Dans la droite lignée du premier tome, sans doute ne vaut-il pas mieux lire tous les romans de Bond à la suite. Le style est un peu rébarbatif (car très descriptif, et curieusement peu porté sur l'action) et le papier à cigarette sur lequel est imprimé la collection Bouquins de Robert Laffont n'aide pas non plus!
Du coup, je pense qu'il faut lire un Bond après avoir vu son adaptation lors d'une retransmission à la télé. Il est alors très intéressant de voir les différences entre les 2 versions.
A noter que ce recueil comprend les derniers romans de Fleming sur James Bond, et qu'ils sont plus portés sur la continuité que les précédents.

par tolomas
Les Raisins de la colère Les Raisins de la colère
John Steinbeck   
Ce roman conte l'aventure d'une famille de fermiers (Les Joad) pendant la Grande Dépression (la crise de 1929), leur exode vers l'Ouest Américain.
Le style et la maitrise de l'auteur nous mènent trés rapidement aux émotions, à l'attachement, à l'accompagnement des personnages, dans ce long voyage où la misère humaine et l'humiliation sont omniprésentes.

Il a été considéré comme une critique communiste lors de sa parution. Pas étonnant ! La misère décrite et "génante" (politiquement à cette époque épique) a amené l'inévitable interdiction de vente en Californie. Il faut dire que la bestialité des injustices sociales qui existent dans ce système capitaliste US est mise en exergue, et contraste avec l'honnêteté des paysans. On découvre ainsi la portée de la lutte quotidienne, le courage émouvant et l'espoir de ces milliers de paysans qui ont subi la perte de leur terre et le deuil de leurs proches.

C'est réellement un ouvrage superbe avec des instants révoltants, un roman sociologique, historique et humaniste, d'une trés grande profondeur.
  • aller en page :
  • 1
  • 2