Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Khiad : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Cruelles Cruelles
Cat Clarke   
C'était mon premier livre de cette auteure et sa plume me plait bien. On sent dès le départ que l'on est dans de la littérature jeunesse, mais ce n'est pas désagréable de temps en temps. ^^
J'ai cependant eu peur, au départ, de me retrouver avec le même genre que "Hate List", c'est-à-dire avec des retours en arrière en veux-tu en voilà, mais finalement non. Il y en a deux, ils sont posés, éloignés et clairs. Rien à redire là-dessus.
J'ai également apprécié le fait que l'héroïne ne se "perde" pas trop (comme celle dans "Hate List", oui j'y reviens, pardon !). Bien entendu, elle est secouée par tout ça : apeurée, coupable et triste (cela lui rappelle le décès de sa mère et toute la souffrance que cela a pu occasionner)... Mais elle reste tout de même elle et essaye de continuer à vivre malgré tout.

Tout le long de l'histoire, on suit la vie d'Alice, son quotidien, après cet évènement qui changera à jamais sa vie et celle de beaucoup de personnes. On y retrouve les ingrédients logiques : amitié, douleur, secrets, culpabilité, menaces... et même amour.

[spoiler]Son couple avec Jack est juste touchant et mignon. ^^[/spoiler]

J'ai aimé le personnage d'Alice qui fait tout ce qu'elle peut pour s'en sortir, sans pour autant être parfaite, ce qui la rend plus "réelle". Elle est très touchante et je n'ai eu qu'une envie, qu'elle arrive à surmonter tout ça !
Niveau humour, j'ai beaucoup aimé son "duo" avec Jack, autre personnage touchant que j'ai beaucoup aimé. ^^
J'ai eu plus de mal avec Cass, en revanche. Quelques problèmes pour vraiment arriver à la cerner, sans grands résultats, et quelques suspicions à son égard.

[spoiler]J'ai même pensé à un moment que c'était elle, pour la "blague" du papier toilette...[/spoiler]

Le personnage de Polly ne m'a pas plu du tout.

Il y a aussi un point que j'aurais aimé qui soit éclairci :
[spoiler]Tara fantôme était-elle vraiment un fantôme ou juste le poids de la culpabilité d'Alice qui a créé cette illusion ?[/spoiler]

J'ai été un peu déçue de la fin trop ouverte. J'aurais aimé plus de détails, voire un chapitre "Quelques années plus tard", histoire de savoir comment la situation avait tournée...

[spoiler]Alice dit tout à la police, soit... Mais que leur arrive-t-il ? Vont-elles être condamnées ? Jack va-t-il lui pardonner avec le temps ? Comment va faire le père d'Alice pour surmonter tout ça ?[/spoiler]

En résumé, un roman jeunesse agréable à lire et assez léger (malgré le thème) qui m'a fait passer un bon moment, malgré quelques frustrations.

par Khiad
7 7
Richard Montanari   
Je n'avais encore jamais lu un ouvrage de cet auteur. J'ai trouvé, au départ, une certaine lourdeur dans son écriture avec des phrases longues, très longues (pourtant j'aime, et je pratique moi-même un peu ce style d'écriture), mais un peu trop à mon goût. Cependant, cela ne dure qu'un temps relativement court et son style s'allège par la suite.

James Ellroy qualifie ce livre de "Cauchemardesque !", je m'attendais donc à quelque chose d'assez dur, peut-être un peu gore.... Et bien pas du tout ! Certes, il y a des meurtres, mais on a fort peu de détails dessus et presque moins sur les cadavres... Je ne vois donc pas ce qu'il y a de cauchemardesque là-dedans (sauf si on se place du point de vue des victimes, bien entendu)... "Des nœuds d'acier" de Sandrine Collette est bien plus éprouvant moralement... Déçue donc de ce point de vue-là.

En revanche, il y a une bonne intrigue et quelques rebondissements. On sait dès le départ qui est le meurtrier, mais il va promener les enquêteurs de façon magistrale, leur laissant des indices, proposant des énigmes, envoyant des leurres...
J'ai bien aimé le partenariat fait par Jessica Balzano et Kevin Byrne, qui sont tous les deux attachants, avec une une touche d'humour judicieuse et qui sont apparemment, des personnages récurrents de Richard Montanari.
Plus on se rapproche de la fin, plus la lecture est rapide car les chapitres sont de plus en plus courts.

En gros, ce n'est pas un roman coup de cœur, puisque j'ai été déçue de la promesse du "cauchemardesque" (mais ceux qui n'aiment pas le gore, voire le sang apprécieront certainement), mais c'est tout de même un thriller intéressant avec un tueur assez atypique et foncièrement malin, ainsi qu'un duo policier prometteur.

par Khiad
La maitresse de Jade La maitresse de Jade
Catherine Lim   
J'ai mis un certain temps à terminer ce livre (reprise du travail = beaucoup moins de temps pour lire), mais je ne suis pas mécontente d'avoir pu le faire. Merci belle-maman. ^^
Han a un caractère fort, impétueux, entier. Cela lui vaudra pas mal d'ennuis et d'ennemis, de même que sa beauté une fois en âge d'être remarquée par les hommes. Mais elle est aussi maline, intuitive et réactive, ce qui la tirera parfois de situations difficiles. A part certaines phases de son enfance (ou je la trouvais juste méchante), j'ai beaucoup aimé ce personnage et sa rage de vivre, de survivre. Une vraie force de la nature rempli d'un amour immense et inconditionnel, prête à donner sa vie pour celui qu'elle aime.
Sa dévotion et son amour inconditionnels pour le jeune maître Wu seront le point central de ce roman. Jeune maître Wu que j'ai eu envie de gifler au début du livre : quel enfant gâté, hautain et désagréable ! Parfois cruel et morbide aussi, ainsi que Han, lors de leurs plaisanteries. Heureusement, il fini par grandir. ;)

J'ai eu beaucoup d'affection pour le personnage de Face de Crachat, personnage laid et simple d'esprit, mais si attachant, surtout pour sa gentillesse, ses attentions, son amour et sa fidélité.

Ce livre nous montre sans tabou qu'elle était la vie à laquelle pouvait s'attendre une fille née de parents pauvres. Et encore ! Même vendue, Han a eu la chance de tomber dans une bonne famille, ce qui n'est pas la chance de toutes !
On y découvre qu'elle était la vie des servantes à Singapour, à cette époque entre le travail, les complots et alliances entre servantes, les harcèlements et même parfois les abus sexuels. Nous sommes dans un monde où l'Homme est l'être suprême et où la femme m'a pas vraiment (voire pas du tout) son mot à dire. Sans oublier le fait que mettre au monde une fille est la pire chose qui puisse arriver à une femme, surtout pauvre. Enfin non, la pire chose serait de ne mettre au monde que des filles...
Ce qu'ils ne semblaient pas comprendre à cette époque (et même encore parfois maintenant), c'est que si plus aucune fille ne naissait, au bout d'un moment il n'y aurait plus personne pour porter les enfants de ces messieurs et, dans ce cas, comment pourraient-ils assurer la pérennité du prestigieux nom de leur famille ? ;)

On y comprend aussi l'importance du rang et la façon dont les riches évitent de se mêler aux pauvres, surtout niveau mariage.
La religion, les divinités, les croyances sont très présentes. On parle souvent de rituels, de prières, d'exorcismes, d'offrandes. Nous sommes dans un monde où le simple hululement d'une chouette est un signe annonciateur de mort. Je suis loin, très loin même, d'être croyante, mais cette façon de vivre, quelque part, pour avoir la bénédiction de leurs Dieux me fascine beaucoup.

En résumé, malgré un style parfois un peu brouillon de l'auteur qui fait que l'on se perd un peu dans l'histoire, j'ai apprécié cette lecture et ce que j'ai pu y apprendre (même si ce n'est pas le premier livre de ce genre qui passe entre mes mains).
J'ai beaucoup aimé la façon dont le prologue et l'épilogue se rejoignent.
Un livre que je recommande, peut-être pas pour les plus jeunes parce qu'il y a beaucoup de choses à assimiler et quelques scènes un peu dures, ne serait-ce que si vous aimez la culture asiatique ou que vous voulez vous y initier.

par Khiad
Un témoin gênant Un témoin gênant
Tess Gerritsen   
Mon avis :

Un livre qui commence sur les chapeaux de roues avec une course poursuite, un sauvetage, un mystère et.... des meurtres (dont le tout premier m'a horrifiée).

Une lecture agréable, une écriture fluide qui nous transporte bien dans le monde qui est évoqué à travers ces lignes. Les personnages sont attachants (petite préférence pour le caractère de Sam Polowski, surtout vers la fin), même si Victor aurait parfois mérité une claque ou deux. lol
Par contre, j'ai trouvé le personnage de Jack tout à fait imbuvable, mais là était de toute façon l'idée de l'auteure.

Une romance un peu trop présente dès le départ et par la suite, là où j'aurais préféré un peu plus d'action jusqu'à.... ce que que je me rende compte (à la fin de ma lecture, j'avoue... ^^' ), que ce livre est un Harlequin type Black Rose... Ceci explique cela ! lol
Donc après rectification de mes critères, il est normal que la romance prenne de la place dans ce roman. Il y en aurait eu trop à mon goût pour un policier normal, mais pour un Harlequin (même si je n'en suis pas une très grande lectrice) je pense que le mélange est assez juste avec l'action et l'intrigue de l'histoire.

Ce livre n'est pas un coup de cœur, mais je vous le recommande sans souci si vous désirez un peu d'action et de romance sans que ce soit trop compliqué. ^^

par Khiad
Survivant Survivant
James Herbert   
Ce n'est pas ma première lecture de James Herbert et sa plume me plait toujours autant. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois dans cet ouvrage, même si ce n'est cependant pas un coup de cœur.

Le livre est assez prenant, les descriptions détaillées et (même s'il en faut plus pour me faire frémir) on imagine sans peine la peur (la terreur même) des personnages à qui ces horreurs arrivent.

J'aime la démarche de Keller et son "évolution" pour arriver à comprendre le pourquoi de l'accident et pourquoi lui seul avait survécu. Le seul bémol, c'est que je n'ai pas entièrement compris cette raison. J'ai compris le comment, mais pas le "pourquoi lui"...
Une fin qui m'a légèrement surprise mais qui était, sommes toutes, beaucoup plus logique que ma théorie, suivie d'un épilogue auquel je m'attendais un peu mais qui reste complètement dans le thème.

En résumé, un bon roman quelque peu angoissant (ou beaucoup, tout dépend de la sensibilité de chacun) et dramatique, sans oublier cette couverture totalement de circonstance.

par Khiad
Effraction mentale Effraction mentale
Joachim KORBER   
Mon plus gros problème avec ce livre, c'est sa construction. On commence dans le feu de l'action, puis on revient dans le passé, puis on part encore plus loin dans le passé... Après, on alterne entre passé lointain et moins lointain, sans aucune indication temporelle. Du coup, j'ai parfois été un peu perdue...

Sinon, à part le prologue qui démarre sur les chapeaux de roues, le retour dans le passé fait que les premiers chapitres sont plutôt longs à démarrer.
J'aurais aussi aimé un épilogue un peu plus long, avec plus de détails sur le "après"... ;)

En dehors de ça, j'ai, plutôt bien aimé ce livre, même si le résumé le sur-vend un peu, à mon goût, parce que le côté rêve et chien qui grogne est assez peu mis en valeur. Le personnage de Danny n'est pas non plus assez exploité, je trouve. C'est dommage parce que je le trouvais très intéressant.
Sinon il règne du mystère, de la tension, de l'amour, de l'amitié, de l'humour... mais aussi des sentiments plus sombres tels que le mensonge, la manipulation, la folie...
On se prend d'affection pour les personnages principaux : Amy, perdue dans un pays inconnu avec des rêves qui la troublent ; Stefan, père protecteur et scientifique passionné, Jill, femme au grand cœur et Danny... Ah, Danny... Et ce bon gros Wolf ! <3

En gros, j'ai apprécié ce livre, même s'il y aurait (à mon sens) certains points à retravailler.

par Khiad
À la dure À la dure
Stephen King   
Une petite nouvelle de Stephen King assez sympathique, bien que sans vraiment de suspense puisque j'ai très vite deviné la chute, mais néanmoins très bien écrite.
Juste le chien... Yerk !

par Khiad
La semence du démon La semence du démon
Dean Ray Koontz   
Je m'attendais à quelque chose de plus noir et de plus malsain. Bon, malsain, ça l'est quand même un peu (beaucoup), mais pour le gore c'est assez passé à côté... ce qui ne m'a pas du tout déçue.

J'ai aimé le concept de ce livre, même si je lui ai trouvé certains aspects répétitifs du fait que l'histoire est contée par Protéus qui plaide sa cause pour obtenir gain de cause. Du coup, il insiste souvent sur plusieurs choses : il ne ment jamais vu qu'il "honore la vérité", il aime Susan et n'a jamais voulu lui faire de mal...

Cette intelligence artificielle doté d'une conscience (on pourrait presque dire d'une âme), de principes et qui ne veut qu'une chose : trouver l'amour et un corps pour sortir de sa prison informatique.
En lui-même, Proteus n'est pas méchant et je suis convaincue qu'il n'avait pas de mauvaises intensions, mais ses méthodes étaient on ne peut plus... discutables.

Je n'ai pas spécialement accroché au personnage de Susan, même si j'ai compati au fil de ma lecture à ce qu'elle vivait (et à ce qu'elle a pu vivre avant), je n'ai pas non plus trouvée diablement intéressante.
Par contre, j'ai aimé le personnage de Enos Shenk. Enfin pas ce qu'il avait fait avant ni même pendant (c'est un monstre pervers et psychopathe après tout) mais, je ne sais pas, il y avait un petit quelque chose qui faisait que... (Même si pour rien au montre je n'aurais voulu me tenir devant lui un jour !)

Par contre, j'ai été un peu déçue de la fin qui est très très rapide et qui laisse beaucoup de questions en suspens...
[spoiler]Comment Susan savait-elle qu'en arrachant ces câbles, elle serait sauvée ? Comment s'en est-elle sortie ? Qu'est-il arrivé au "corps" de Proteus ? Comment Proteus a-t-il été enfermé ? Que va-t-il devenir ? Quoi que pour cette question, vu que sa dernière phrase est coupée nette, je peux imaginer ce qu'il en est sans trop de problème...[/spoiler]

Dans l'ensemble, j'ai plutôt aimé ce livre et son thème atypique. ^^

par Khiad
Le mystère de la chaussette orpheline et autres tracas du quotidien Le mystère de la chaussette orpheline et autres tracas du quotidien
Colombe Linotte   
C'est une petite lecture légère et marrante (certaines fois plus que d'autres) où une femme nous raconte ses petits ennuis du quotidien, avec humour et autodérision, aux côtés de son mari (le Mâle, qui m'a bien fait rire de part sa personnalité), de son chat (Luluchatigré, les miens aussi ont le syndrome de la croquette-éponge) et de ses collègues de boulot (le Tatoué et la Geekette).

Ça se lit très vite (aucune page n'est intégralement remplie) et ça se lit bien, avec le sourire (même si sur certaines anecdotes j'ai trouvé qu'elle en faisait un peu trop).

C'est un peu dans le même registre que "La femme parfaite est une connasse" pour le côté humour (mais en beaucoup beaucoup beaucoup moins vulgaire !) et le côté rapide de la lecture ; avec un petit côté anecdotique et léger (parfois) des "Tribulations d'une caissière".

En gros, je vous le recommande si vous voulez passer un petit moment tranquille avec une lecture détente sans vous prendre la tête.

par Khiad
Bazaar, tome 1 Bazaar, tome 1
Stephen King   
Au hasard, Balthazar... Ce pourrait être l'enseigne du bazar qui vient d'ouvrir à Castle Rock. Pourtant, rien, ici, n'est laissé au hasard. Perles noires, pâtes de verre, ticket gagnant, saintes reliques... le moindre objet excite la convoitise de chacun des habitants, répondant à ses plus secrets désirs.
Un rêve qui tourne vite au cauchemar car le sieur Gaunt, propriétaire des lieux, est habile commerçant. Si ses prix sont dérisoires, les blagues soi-disant anodines qu'il demande en échange de ses faveurs ont une saveur empoisonnée !
Qu'importe ! La voix du démon est douce à l'oreille et, pour une pacotille qui les met tous en transe, Brian, Nettie, Wilma et les autres, gens de Castle Rock, n'hésitent pas à vendre leur âme...

par x-Key