Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Khiad : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Twilight : Midnight Sun Twilight : Midnight Sun
Stephenie Meyer   
j'ai lu ces 12 chapitres et c'est absolument fantastique, on redécouvre completement l'histoire, comme si on ne la connaissait pas! J'espère que Stephenie Meyer nous fera l'honneur de terminer pcq c'est vraiment horrible de devoir s'arrêter alors qu'on est impregné par l'histoire!

par Puce880
Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains
Bernard Werber   
Le premier tome de cette trilogie, je n'avais pas pu le lire jusqu'au bout car le fait de faire parler la Terre comme une personne à part entière m'a fortement dérangé. J'avais vu dans le premier volet un débat écologique. Je ne suis pas contre l'écologie mais je suis réaliste. L'être humain doit faire attention à son environnement mais ne peut pas aussi faire marche arrière au contraire avance toujours plus loin dans les découvertes. Je me suis demandée si je devais entamer ce deuxième tome, je me suis dit "tu ne risques rien d'essayer". Ce qui me plait chez Bernard Werber c'est son imagination de l'évolution de l'homme, des sociétés. Je pense tout comme lui que l'évolution pour nous n'est pas la dernière. Les singes ont eu besoin de se redresser pour surveiller leur entourage et cela a permis avec un raccourci de voir apparaître l'Homme. Actuellement nos besoins sont bien différents qu'au départ et je ne peux que penser que les changements physiologiques physiques et psychologiques continueront d'apparaître.
Dans ce volet, l'auteur imagine une miniaturisation de l'espèce animale. Après tout pourquoi pas, avant nous il y avait des dinosaures et des insectes géants après l'aire des dinosaures seuls sont restés les mammifères donc la taille plus réduite peut permettre de croire qu'elle permet la survie. Seulement ce changement c'est effectué de façon naturelle et dans le bouquin tout est basé sur des expériences sur les cellules vivantes et quand l'homme se décide plus efficace que la nature cela ne se passe vraiment pas bien par la suite.
CE que j'ai aimé c'est la leçon d'humanité et d'humanisme qu'a donné l'auteur. Il était très important pour lui de nous faire comprendre que la catégorie "humain" n'est jamais fixe et qu'il faut savoir faire évoluer sa façon de penser.
Werber a su nous dire qu'il y a peu de temps les femmes, les étrangers et les esclaves n'étaient pas considérés comme des être humains mais dans un temps encore plus réduit dans un autre pays certaines personnes pensaient que le peuple juif n'était pas des être humains. Il est important de pouvoir lutter contre ces pensées néfastes et pour ces raisons que je vais qualifier ce livre comme réussi même si je n'adhère pas à tout.
L'être humain est une personne qui m’intéresse pour qui j'ai de l'empathie d'ailleurs un peu trop parfois et il est important de savoir reconnaître nos défauts mais aussi nos qualités. Cet auteur sait si bien les mettre en avant qu'il nous permet de mieux nous connaître.
C'est un livre passionnant à lire et il nous apprend des choses ou des visions des choses.

par quristine
Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre
Bernard Werber   
Je l'ai fini il y a quelques jours et je suis toujours déçu que la trilogie de "Troisième Humanité" soit terminée. [spoiler]Ce dernier tome ma littéralement émue, surtout la mort d'Emma 109 ou devrais-je dire sang neuf...

J'ai été vraiment choquée que l'histoire d'amour entre Aurore et David ce soit si brusquement arrêté ! Je m'attendais à ce qu'ils ce retrouvent vers la fin du livre, mais non. David à finalement choisie Hypatie... [/spoiler]
Ce livre est beaucoup plus pour moi, car il m'a été signé par Bernard Werber en personne. Il a une grande valeur à mes yeux, car cet auteur m'a ouvert les yeux non seulement pour la littérature, mais aussi pour mon avenir, pour la politique et encore beaucoup d'autres choses !

Qu'elle bonheur en tout cas, que puis-je dire de plus ?
L'Empire des rats L'Empire des rats
James Herbert   
Alors la c'est l'apothéose de l'horreur. Comment vivre sereinement parmi les rats. En fait,tout simplement c'est impossible.....vous vous imaginez la nuit,entendre le bruit furtif de leur pattes parcourir les méandres des ruines ou souterrain ( ça résonne + fort)rien que d'y penser j'en frémis d'avance...

par ricou
Chroniques des vampires, Tome 4 : Le Voleur de corps Chroniques des vampires, Tome 4 : Le Voleur de corps
Anne Rice   
Lestat toujours prêt pour faire La bêtise à ne pas faire, la lassitude de vivre éternellement et d'être toujours seul! comme tout bon vampire qui a du mal a accepté cela il veut mettre fin à ces jours mais voilà cela ne fonctionne pas ! certes il va souffrir physiquement mais finalement il va en ressortir du bon puisqu'il va perdre sa pâleur de mort vivant et prendre une belle teinte halé... ça c'est du Lestat tout craché futile et enfantin parfois jusqu'au bout des ongles et de là nous nous dirigeons vers " La bêtise " car c'est de l'excitation à l'état pur, son insatiable curiosité lui fait faire, ce qui en réalité, lui fera passer les siècles sans problèmes, les choses les plus folles; Ainsi la rencontre avec cet escroc de Raglan lui fait voir des étoiles et malgré les mises en garde de David Talbot il va se jeter dans la gueule du loup, mais voilà,la mortalité n'est pas aussi "géniale" que dans son souvenir et même très dangereux : plus de pouvoirs , plus de sens exacerbés, moins de rapidité aussi bien physique que mentale et surtout il peut mourir ! et ce qui paraissait si attrayant ne l'est plus du tout finalement et comme souvent, avec lui, il va falloir l'aider pour le sortir de ce pétrin dans lequel il s'est fourré avec tant d'ardeur! Anne Rice nous fait découvrir Lestat sous une autre facette, il évolue, mais n'oubliez jamais qui il est et ce qu'il est aussi attachant soit il; Il est et reste un prédateur, regarder David même si il pense lui rendre service en lui donnant un nouveau corps et l'immortalité il le fait d'abord pour lui .

par cathardy7
En toute confiance En toute confiance
Ann Rule   
Voilà,terminé. Un peu différent des autres livres de cet auteur,d'habitude c'est une histoire réel dont on suit toute l'histoire jusqu'au procès. ici un thriller pas mal du tout sur le syndrome de stockholm entre autre...
L'Exorciste L'Exorciste
William Peter Blatty   
J'avais peur que ce livre ne fut connu que pour son adaptation cinématographique, mais finalement, la qualité est au rendez vous. L'histoire est très prenante, le récit est très terre à terre ce qui donne une belle impression de réalisme, l'épouvante est là sans tomber dans le "too much". L'Exorciste m'aura procuré quelques agréables frissons, chose que je n'avais pas ressentis depuis assez longtemps malgré quelques bouquins pourtant bien corsés.
Je reste quand même un peu sur ma faim, car j'aurais bien vu la fin plus sombre, et un peu plus expliquée aussi...

Je le conseille vivement si vous n'avez pas l'âme trop sensible.

(et je note le 6.3 en humour qui me laisse rêveuse... Booknode est emplis de psychopathes, tous aux abris !)

par Djulaie
Talulla Talulla
Glen Duncan   
Glen Duncan propose une autre version du loup-garou, plus réaliste, violente et bestiale que ce qu'on trouve dans les romans pour ados (ce qui est plus cohérent même si ça nous fait moins rêver). Bien que le texte soit parfois un peu vulgaire, ce livre est très bien écrit, avec un style chargé d'ironie, de fatalisme et de mélancolie. L'histoire est assez bien ficelée et j'ai préféré ce tome-ci au premier. Je vous le recommande donc si vous voulez découvrir la suite des aventures de Tallula !

par tduncan
Chroniques des Vampires, Tome 11 : Prince Lestat Chroniques des Vampires, Tome 11 : Prince Lestat
Anne Rice   
Je croyais d’abord à une rumeur et je m’étais depuis longtemps résignée à penser que les chroniques des vampires s’étaient finies avec « Cantique sanglant » le tome 10, mais je suis très heureuse de pouvoir me replonger dans l’univers d’Anne Rice et de ses Vampires.

Une plume exceptionnelle et sans pareille, il est nécessaire à mon avis d’avoir lu au moins les 3 premiers tomes pour pouvoir lire « Prince Lestat ». Moi qui est pourtant lu les 10 autres tomes, j’étais parfois perdue.

J’ai eu tout de même un peu de mal à accrocher à la façon dont l’histoire et l’intrigue est amenée, une « Voix » fait trembler le monde des vampires et réveille les Anciens en les poussant à brûler les novices, d’un chapitre à l’autre nous allons rencontrer de trop nombreux nouveaux vampires qui nous révélerons leur passé mais surtout leur lien avec la « Voix ». Nous visiterons l’Histoire avec nos différents vampires toujours aussi romantiques et nostalgiques du temps auquel ils appartiennent.

Nous apprendrons enfin qui est à l’origine de la création du Talamasca mais cette révélation soulève encore plus de questions auxquelles j’espère le prochain tome répondra (s’il y en a un) .

J’ai trouvé un peu difficile à avaler le passage ou l’on découvre qui est Viktor, autant les romans d’Anne Rice sont censés être des récits écrits par de « vrais » vampires et pour ma part en lisant ses romans j’ai pris plaisir à le penser, mais là avec Viktor on nage totalement dans le fantastique et je trouve que ce personnage aurait pu être « créé » autrement. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas Spoiler.

Lestat le garnement, la rock star, le rebelle, se retrouve narrateur sur certain chapitre mais trop peu à mon gout, son nom étant sur la couverture on aurait pu s’attendre à en avoir un peu plus.

Malgré tout ce fut une bonne lecture mais j’ai eu du mal à en voir le bout, au quart du livre j’ai compris qui était la « Voix », je me suis dit que non c’était trop évident et que je devais me tromper, mais non pas de revirements à la fin, j’espère que l’on retrouvera Viktor et Rose dans un prochain roman mais j’ai quelque doute car ce tome sonne comme un au revoir, on se sent mélancolique et triste à la fin de ce roman.
Mémoires d'une geisha Mémoires d'une geisha
Yuki Inoue   
Un excellent livre relatant le quotidien d'une Okiya de provine. Il s'agit d'un témoignage rapporté et non d'un roman. L'ouvrage a été rédigé par Yuki Inoué qui a eu la chance de rencontrer Kinu alors âgée de 84 ans, notons la présence de quelques photos de Kinu.

Les conditions de vie ne sont pas les mêmes qu'à la ville, elles sont très rudes. La limite entre geisha et quartier des plaisirs est quasi inexistante car les Okiya doivent gagner de l'argent par tous les moyens pour subsister loin de la capitale .

Ce récit est bouleversant, certains passages notamment sur sont apprentissage, ses privations, ses tâches domestiques sont douloureux à lire. Nous sommes plongé dans l'intimité d'une okiya, avec ses cérémonies, ses coutumes, ses fêtes, ses jeux et ses aspects plus sombres.

Ce livre est très diffèrent et n'a rien avoir avec le roman d'A. golden et le film "Mémoires d'une Geisha". Vu la similitudes des titres attention à ne pas les confondre