Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Khiad : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Twilight : Midnight Sun Twilight : Midnight Sun
Stephenie Meyer   
j'ai lu ces 12 chapitres et c'est absolument fantastique, on redécouvre completement l'histoire, comme si on ne la connaissait pas! J'espère que Stephenie Meyer nous fera l'honneur de terminer pcq c'est vraiment horrible de devoir s'arrêter alors qu'on est impregné par l'histoire!

par Puce880
Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains Troisième humanité, tome 2 : Les micros humains
Bernard Werber   
Le premier tome de cette trilogie, je n'avais pas pu le lire jusqu'au bout car le fait de faire parler la Terre comme une personne à part entière m'a fortement dérangé. J'avais vu dans le premier volet un débat écologique. Je ne suis pas contre l'écologie mais je suis réaliste. L'être humain doit faire attention à son environnement mais ne peut pas aussi faire marche arrière au contraire avance toujours plus loin dans les découvertes. Je me suis demandée si je devais entamer ce deuxième tome, je me suis dit "tu ne risques rien d'essayer". Ce qui me plait chez Bernard Werber c'est son imagination de l'évolution de l'homme, des sociétés. Je pense tout comme lui que l'évolution pour nous n'est pas la dernière. Les singes ont eu besoin de se redresser pour surveiller leur entourage et cela a permis avec un raccourci de voir apparaître l'Homme. Actuellement nos besoins sont bien différents qu'au départ et je ne peux que penser que les changements physiologiques physiques et psychologiques continueront d'apparaître.
Dans ce volet, l'auteur imagine une miniaturisation de l'espèce animale. Après tout pourquoi pas, avant nous il y avait des dinosaures et des insectes géants après l'aire des dinosaures seuls sont restés les mammifères donc la taille plus réduite peut permettre de croire qu'elle permet la survie. Seulement ce changement c'est effectué de façon naturelle et dans le bouquin tout est basé sur des expériences sur les cellules vivantes et quand l'homme se décide plus efficace que la nature cela ne se passe vraiment pas bien par la suite.
CE que j'ai aimé c'est la leçon d'humanité et d'humanisme qu'a donné l'auteur. Il était très important pour lui de nous faire comprendre que la catégorie "humain" n'est jamais fixe et qu'il faut savoir faire évoluer sa façon de penser.
Werber a su nous dire qu'il y a peu de temps les femmes, les étrangers et les esclaves n'étaient pas considérés comme des être humains mais dans un temps encore plus réduit dans un autre pays certaines personnes pensaient que le peuple juif n'était pas des être humains. Il est important de pouvoir lutter contre ces pensées néfastes et pour ces raisons que je vais qualifier ce livre comme réussi même si je n'adhère pas à tout.
L'être humain est une personne qui m’intéresse pour qui j'ai de l'empathie d'ailleurs un peu trop parfois et il est important de savoir reconnaître nos défauts mais aussi nos qualités. Cet auteur sait si bien les mettre en avant qu'il nous permet de mieux nous connaître.
C'est un livre passionnant à lire et il nous apprend des choses ou des visions des choses.

par quristine
Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre Troisième humanité, tome 3 : La voix de la Terre
Bernard Werber   
Je l'ai fini il y a quelques jours et je suis toujours déçu que la trilogie de "Troisième Humanité" soit terminée. [spoiler]Ce dernier tome ma littéralement émue, surtout la mort d'Emma 109 ou devrais-je dire sang neuf...

J'ai été vraiment choquée que l'histoire d'amour entre Aurore et David ce soit si brusquement arrêté ! Je m'attendais à ce qu'ils ce retrouvent vers la fin du livre, mais non. David à finalement choisie Hypatie... [/spoiler]
Ce livre est beaucoup plus pour moi, car il m'a été signé par Bernard Werber en personne. Il a une grande valeur à mes yeux, car cet auteur m'a ouvert les yeux non seulement pour la littérature, mais aussi pour mon avenir, pour la politique et encore beaucoup d'autres choses !

Qu'elle bonheur en tout cas, que puis-je dire de plus ?
Les Rats, Tome 3 : L'Empire des rats Les Rats, Tome 3 : L'Empire des rats
James Herbert   
Alors la c'est l'apothéose de l'horreur. Comment vivre sereinement parmi les rats. En fait,tout simplement c'est impossible.....vous vous imaginez la nuit,entendre le bruit furtif de leur pattes parcourir les méandres des ruines ou souterrain ( ça résonne + fort)rien que d'y penser j'en frémis d'avance...

par ricou
Chroniques des Vampires, Tome 4 : Le Voleur de Corps Chroniques des Vampires, Tome 4 : Le Voleur de Corps
Anne Rice   
Lestat, séduisant vampire libertin aux cheveux blonds, est de retour dans ce quatrième opus. Dans ce récit à la première personne, le héros traverse une crise identitaire : il avoue sa lassitude d'être vampire, sa compassion pour le sort des humains dont il souhaiterait se rapprocher davantage. De plus, David Talbot, directeur du Talamasca (une organisation secrète qui a pour but de faire des recherches dans le domaine du paranormal), son unique ami mortel âgé de 74 ans, refuse absolument l'offre de Lestat, qui souhaiterait faire de lui un vampire. Profondément déconcerté et désespéré, Lestat tente de se suicider dans le désert de Gobi, en exposant son corps à la lumière du soleil. A sa grande stupéfaction, malgré une immense douleur, il y survit et décide de retourner à la Nouvelle-Orléans, ville pour laquelle il ressent une profonde affection. Là, il rencontre Raglan James, un mystérieux humain qui prétend pouvoir lui rendre l'existence mortelle que Lestat regrette amèrement...

par ninanina
Chroniques des Vampires, Tome 2 : Lestat le Vampire Chroniques des Vampires, Tome 2 : Lestat le Vampire
Anne Rice   
Anne Rice a créé une nouvelle vision du Vampire, en nous le presentant comme un être torturé, déchiré entre le souvenir de son humanité perdue et l'impossibilite d'échapper à son destin de damné. Louis et par dessus tout Lestat sont les archetypes de ces vampires modernes, immortels et humains à la fois. Si on compare les créatures de Anne Rice aux anciennes icones du vampirisme(Dracula, Nosferatu,etc), cet aspect est totalement inédit. Avant Rice, tous les vampires etaient des monstres, aussi bien sur le plan physique(voyez par exemple le Nosferatu du cinema dans les annees 20) que sur celui du comportement. Ce sont des etres sanguinaires, violents, souvent sadiques(les tortures que Dracula fait subir a Harker dans le roman de Bram Stoker en sont un exemple), reclus dans des lieux coupes du monde. Avant Rice, le vampire faisait peur, fascinait mais il etait un mal-aime de par sa condition de "monstre"
Et voila que dans "Entretien avec un Vampire", Anne Rice nous presente deux etres qui, en dehors des possibilites et des contraintes de leur condition de vampires, mènent une vie tout ce qu'il y a de plus "normal". Les anciens vampires sucaient le sang des humains. Lestat et Louis eux, sucent celui de la civilisation toute entiere, se melant aux humains, assistant à leurs spectacles, flanant dans leurs boutiques,... Quiconque a marché dans les rues de la Nouvelle-Orleans pendant la première partie du 19e siecle a pu croiser un dandy aux cheveux blonds boucles acompagne par un beau jeune homme au regard triste et par une petite fille à l'air angelique sans se douter une seule seconde que ces 3 personnes n'avaient d'humains que l'apparence.

Car malgré tout, Louis, Lestat, Claudia et tout les autres restent des monstres, des abominations... Immortels, ne pouvant vivre que par le sang. Et c'est la toute la problématique des Chroniques. Les vampires de Rice cherchent désesperement à retrouver leur humanité perdue, si désesperement qu'ils ne se rendent même pas compte qu'il leur est aussi impossible de redevenir des etres humains qu'à un oiseau aux ailes coupées de voler à nouveau. Le refus de Louis de boire du sang humain, le Don tenebreux que Lestat fait à sa mere, ne sont que deux exemples parmi toutes les pitoyables(car inutiles)tentatives qu'ils feront pour tenter de rejeter leur malediction
Et c'est a cause de ce dilemne interne, de cette dechirure de l'âme(car incontestablement, si les vampires de Rice sont damnés, ils ont malgre tout toujours une âme), que tout ceux qui ont lu les Chroniques gardent un souvenir profond et légèrement ému de Lestat et de Louis mais aussi de tout ceux qui ont partage leur "vie": Marius, Armand,... Ces etres qui sont a la fois si proches de nous et si differents de par leur nature, comment ne peut-on pas les aimer? On les comprend, on s'identifie a eux, on se demande quelle serait notre réaction si nous aussi on nous accordait ce don. On aimerait etre des leurs alors que sans doute personne n'a souhaite etre,par exemple, le Comte Dracula, ce monstre fou reclus dans son château coupe du monde. La reaction du jeune journaliste à la fin de "Entretien" est d'ailleurs une preuve. "Faites de moi l'un des votres!". Qui, en lisant les Chroniques n'a jamais secretement desire le mirage de rencontrer Lestat et de devenir son compagnon de damnation...pour l'éternité

Voila pourquoi Les Chroniques des Vampires restent une oeuvre magistrale, incontournable dans la litterature fantastique. Nous aimons ces livres parceque nous aimons les vampires que nous y retrouvons

par ninanina
En toute confiance En toute confiance
Ann Rule   
Voilà,terminé. Un peu différent des autres livres de cet auteur,d'habitude c'est une histoire réel dont on suit toute l'histoire jusqu'au procès. ici un thriller pas mal du tout sur le syndrome de stockholm entre autre...
Au clair de lune Au clair de lune
Dean Ray Koontz   
Hello,
un roman à coupé le souffle!!!!!
personnages attachants, frayeur et forte émotions garanti dans un roman où ,comme dans tous les autres, le suspense est au rendez-vous palpitant excellent!!!!!
marquise66

L'exorciste L'exorciste
William Peter Blatty   
Un livre que j'adore dans cette catégorie horreur.
J'ai beau l'avoir lue et relue j'ai toujours aussi peur ; vous savez cette peur qui viens doucement ou vous avez des frissons et froids vous voyez ?
et bien ses toujours pareil quand je les dans les mains cette peur du diable en devient terrible quand vous le lisez le soir bien assis vous voyer un peu l'ambiance un?
SA FAIT PEUR NON,
Avis au personnes qui non peur de rien hihi.
Lancer vous ?
Mais pour ce qui sont un peu trouillard ne le lisez pas vous en ferez des cauchemars je vous le garantis!
Vous aller dire mais si elle à peur pourquoi le li t'elle
Je me pose toujours la question !
Et j'adore me faire peur ses comme une bonne friandise ou une bonne tablette de chocolat je ne peu m'en passer hihi quand on aime c'est comme sa au plaisir d'avoir des nouvelles de personnes qui se feront le défis de le lire??????
Bonne lecture au moin peureux!!!
et les autres allez lancé vous , vous ne ferez que quelques cauchemars hihi!!!!
marquise66
Talulla Talulla
Glen Duncan   
Glen Duncan propose une autre version du loup-garou, plus réaliste, violente et bestiale que ce qu'on trouve dans les romans pour ados (ce qui est plus cohérent même si ça nous fait moins rêver). Bien que le texte soit parfois un peu vulgaire, ce livre est très bien écrit, avec un style chargé d'ironie, de fatalisme et de mélancolie. L'histoire est assez bien ficelée et j'ai préféré ce tome-ci au premier. Je vous le recommande donc si vous voulez découvrir la suite des aventures de Tallula !

par tduncan