Livres
395 020
Comms
1 387 299
Membres
289 707

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kiffe kiffe demain



Description ajoutée par Aillia 2013-09-01T18:04:19+02:00

Résumé

Doria a quinze ans, un sens aigu de la vanne, une connaissance encyclopédique de la télé, et des rêves qui la réveillent. Elle vit seule avec sa mère dans une cité de Livry-Gargan, depuis que son père est parti un matin pour trouver au Maroc une femme plus jeune et plus féconde. Ça chez, Doria, ça s'appelle le mektoub, le destin : "ça veut dire, que quoique tu fasses, tu te feras toujours couiller." Alors autant profiter de présent avec ceux qui l'aiment ou font semblant. Sa mère d'abord, femme de ménage et soleil dans sa vie. Son pote Hamoudi, qui l'a connue alors qu'elle était "haute comme une barrette de shit". Mme Burlaud, sa psychologue, qui met des porte-jarretelles et sent le Parapoux. Ou encore Aziz, l'épicier du Sidi Mohammed Marke avec qui Doria essaie en vain de caser sa mère.

Afficher en entier

Classement en biblio - 367 lecteurs

Or
51 lecteurs
PAL
29 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Aillia 2013-09-01T18:12:03+02:00

Ma mère s'imaginait que la France, c'était comme dans les films en noir et blanc des années soixante. Ceux avec l'acteur beau gosse qui raconte toujours un tas de trucs mythos à sa meuf, une cigarette au coin du bec. Avec sa cousine Bouchra, elles avaient réussi à capter les chaînes françaises grâce à une antenne expérimentale fabriquée avec une couscoussière en inox. Alors quand elle est arrivée avec mon père à Livry-gargan en février 1984, elle a cru qu'ils avaient pris le mauvais bateau et qu'ils s'étaient trompés de pays. Elle m'a dit que la première chose qu'elle avait faite en arrivant dans ce minuscule F2, c'était de vomir. Je me demande si c'étaient les effets du mal de mer ou un présage de son avenir dans ce bled.

Une fois, il y a longtemps, elle expliquait à Maman qu'elle a inscrit Hamza au « gigot ». Maman, sur le coup, elle a rien compris. Et quelques jours plus tard, à la maison, elle se met à rigoler toute seule. Elle a compris que Tante Zohra voulait dire qu'elle avait inscrit Hamza au judo... Même ses fils se moquent d'elle. Ils disent qu'elle fait des remix de la langue à Molière. Ils l'appellent « DJ Zozo ».

Y avait plein de jeux pour gamins, des stands de thé à la menthe et de pâtisseries orientales, le barbecue frites-merguez d'Elie, un animateur socioculturel du quartier, et une scène avec des groupes de musique qui défilaient. Des jeunes de la cité sont venus rapper. Y avait même des filles qui chantaient avec eux. Bon, OK, elles les accompagnaient seulement pendant deux pauvres phrases du refrain et le reste du temps, comme elles galéraient, elles se dandinaient en levant les mains en l'air. Mais c'est déjà pas mal. Un pas de plus vers la parité...

En tout cas, peu d'élèves soutiennent la grève. Comme si la majorité pensait que ça servait à rien et que c'était foutu pour nous de toute façon...

Quand elle a fermé la porte je croyais que c'en était fini pour la soirée, mais le téléphone a sonné. C'était Tante Zohra en panique parce que des policiers sont venus chez elle à six heures du matin pour arrêter Youssef. Ils ont défoncé la porte, l'ont sorti du lit à coups de pied, mis tout sens dessus dessous dans l'appartement et l'ont emmené au poste. Au téléphone en tout cas, Tante Zohra arrêtait pas de pleurer. Elle expliquait à Maman qu'il est impliqué dans un trafic de drogue et des histoires de voitures volées. Je crois qu'elle pensait que c'était de sa faute, parce qu'elle s'était pas assez occupée de son fils. A la fin de la conversation, Maman aussi s'est mise à pleurer.

Youssef, en ce moment, il doit se faire interroger dans un bureau gris qui sent le renfermé. Moi, je sais que Youssef, c'est un mec gentil. C'est pas juste. Quand maman a raccroché, on a un peu parlé mais des fois même les mots, ils suffisent pas. Juste, on regardait par la fenêtre et ça voulait tout dire. Dehors, il faisait gris comme la couleur du béton des immeubles et il pleuvait à très fines gouttes, comme si Dieu nous crachait dessus.

L'autre soir, ce gros nul de Nabil est venu m'aider à faire mon devoir d'éducation civique. Le sujet ressemblait à un titre de reportage d'« Envoyé spécial » : « L'abstention, pourquoi ? »

Avec Nabil le nul on en a discuté. Il pense par exemple qu'un mec de la cité du Paradis qui ne va plus à l'école depuis longtemps, qui n'arrive pas à trouver du boulot, dont les parents ne travaillent pas et qui partage se chambre avec ses quatre petits frères, « qu'est-ce qu'il en a à foutre de voter » ? Il a raison Nabil. Le type doit déjà se battre pour survivre au quotidien, alors son devoir de citoyen... Si la situation s'améliorait pour lui, il pourrait avoir envie de se bouger et de voter. En plus, je vois pas très bien par qui il pourrait se sentir représenté. Eh ben voilà, c'est à ce type-là qu'il faut demander : « L'abstention, pourquoi ? » Pas à une classe de boutonneux de quinze ans.

En plus, ils vont voir leur baraque terminée. A mon avis, s'ils se sont fait construire une maison au bled en bouffant du riz et des pâtes à tous les repas pour envoyer des sous aux maçons, et si la mère embarque un aspirateur avec elle, c'est qu'ils ont l'intention de s'y installer. Les enfants, ça a pas dû leur effleurer l'esprit. Mais les parents, eux, ils doivent y penser depuis le premier jour où ils sont arrivés en France. Depuis le jour où ils ont fait l'erreur de foutre les pieds dans ce putain de pays qu'ils croyaient devenir le leur.

Certains espèrent toute leur vie retourner au pays. Mais beaucoup n'y reviennent qu'une fois dans le cercueil, expédiés par avion comme de la marchandise exportée. Evidemment, ils retrouvent leur terre, mais c'est sûrement pas au sens propre qu'ils voyaient la chose...

D'après ce que tout le monde dit, c'est un toubab, enfin un blanc, un camembert, une aspirine quoi... Alors le frère de Samra, celui qui a un gant de boxe à la place du cerveau, il veut sa peau au pauvre mec, alors que le seul crime qu'il ait jamais commis c'est d'avoir donné un peu d'amour à sa sœur. A mon avis, ils ont dû déménager et s'installer plus loin pour qu'on leur fiche la paix. En planque, comme des fugitifs, coupables d'un truc normal. Parfois je me dis qu'il y a des gens qui doivent se battre pour toute chose. Même pour aimer c'est la lutte.

Mais il avait raison. Il avait trouvé sa porte de sortie de secours avec Lila. Ca veut dire qu'il n'y a pas que le rap et le foot. L'amour c'est aussi une façon de s'en sortir.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Un livre à l'époque qui m'avait plu ... une jeune fille de la cité qui nous raconte son histoire! Pas mal.

Afficher en entier
Or

Je trouve que ce livre est très touchant , ça nous

permet d'avoir un regard plus juste sur la vie en banlieue !

bon livre .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Serafima 2017-10-18T00:25:11+02:00
Lu aussi

C'est le premier livre de l'auteur que j'ai lu, lu très vite mais pas trouvé l'histoire intéressante malgré le peu de pages...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ikram18 2017-05-13T16:25:21+02:00
Lu aussi

Une histoire très sympathique, courte et facile à lire. C'est l'histoire d'une fille qui vit seule dans une cité avec sa mère et qui nous parle des difficultés, des rêves, des espires, etc.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissChase 2017-05-06T19:51:27+02:00
Or

Kiffe Kiffe Demain est un livre touchant, surprenant, criant de vérité. Ce fut une lecture brève, mais très belle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BrumeCeleste 2017-03-05T15:53:08+01:00
Bronze

Une lecture qui n'a pas réussi à entièrement me convaincre mais qui est néanmoins très bien

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Romane25 2017-03-01T10:49:10+01:00
Or

J'ai lu ce livre car une amie avait lu le résumé et m'avait dit qu'il allait surement me plaire et cela a été le cas. Doria est vraiment très drôle et elle me fait beaucoup rire. C'est le premier livre que je lis de cette auteure et j'ai adoré. J'ai énormément ri en le lisant. En plus à la fin

Spoiler(cliquez pour révéler)
tout ce fini bien et elle finit par sympatiser avec Nabil le nul
. :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par filipa_vg 2016-11-01T21:32:52+01:00
Lu aussi

Bon livre qui m'a plu. Il est à la fois léger et profond. Le personnage de Doria m'a beaucoup plu grâce à sa vision du monde et de la vie!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Caro2 2016-08-28T17:49:40+02:00
Lu aussi

Chouette lecture. On pourrait penser qu'il véhicule certains clichés: tous les "arabes" de Paris ne sont pas intégrés et sont malheureux, mais honnêtement, l'auteur a voulu montrer que tout n'était pas rose pour tout le monde. En effet, on suit Doria qui est loin d'avoir une vie parfaite et qui se sert de la moquerie et l'ironie pour ne pas trop montrer ce qui l'affecte. Mais en réalité, la vie de Doria est loin d'être facile : une mère illettrée, un père qui est parti pour féconder un garçon ailleurs et des soucis d'argent! Bref, on compatit! Parfois, je me suis dit, flûte si je le fais lire à mes élèves, ca peut paraitre cliché, mais je suis persuadée que dans la réalité, certains adolescents vivent à peu près l'histoire de Doria. J'ai adoré le style très familier de l'auteur, comme si la narratrice parlait au lecteur. On a envie que ca aille mieux pour elle. J'ai aussi adoré les nombreuses références populaires comme le Big Dill ou Mac Giver...Ca m'a rappelait mon adolescence et ca permettrait aux plus jeunes de découvrir une autre époque...Parce oui, 12ans , c'est long.

Bref, une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par petitebullerose 2015-10-23T10:02:14+02:00
Bronze

Un livre très touchant, émouvant.

A la fois léger et profond.

Il m'a beaucoup plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livresaddict 2015-09-19T20:52:41+02:00
Lu aussi

Vous savez qu'en général on décris mal la banlieue parisienne dans les livres et ça m'énerve car j'habite dedans et c'est comme n'importe quel endroit ! Alors oui c'est vrai dans certains endroits c'est catastrophique mais c'est une minorité ! Bref pour en revenir au livre pour une fois la cité est décrite agréablement on s'y sens bien ! Doria est très attachante, on peut se reconnaître dedans facilement je trouve, elle est douce et sensible mais personne ne le vois...

L'histoire est vraiment banale, on vis les histoires de la cité au fur et à mesure du temps vraiment rien d'extraordinaire mais on est accros ! Même mes amis qui ne lisent pas du tout qui trouvent ça nul, les livres, l'ont dévorés en une journée !! Donc ça plaît vraiment à tous le monde, je pense aussi que la manière dont parle Doria nous rends accros aussi car j'ai eu l'impression qu'elle pouvait être mon amie !

Le seul petit bémol c'est que le livre est assez court mais bon pour mon devoir de Français ça m'arrange on va pas se le cacher !!

Les points positifs : l'addictivité, les personnages

Le point négatif : le manque d'action

16/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par erinette2001 2015-08-08T15:57:44+02:00
Lu aussi

Ce livre peu paraitre ennuyant mais on est vite entrainé dans la vie de Doria.

On en apprend aussi beaucoup sur la vie en banlieue

Afficher en entier

Date de sortie

Kiffe kiffe demain

  • France : 2005-09-07 - Poche (Français)

Activité récente

mamivie l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-17T16:35:57+02:00

Les chiffres

Lecteurs 367
Commentaires 64
Extraits 20
Evaluations 84
Note globale 7.28 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode