Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kiki1984 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Chasseuse de vampires, Tome 10 : La Vipère de l'archange Chasseuse de vampires, Tome 10 : La Vipère de l'archange
Nalini Singh   
Incroyable histoire sur les deux petits "serpents" de Raphaël !

Le fait que ce livre se déroule en parallèle du livre précédent est très intéressant. La relation entre Aodhan et Illium se précise encore mais du côté d'un Illium de mauvaise humeur cette fois ci. J'ai vraiment hâte d'en savoir encore plus sur eux !!

La relation entre Venom et Holly se développe tranquillement alors que le pouvoir d'Uram commence à se manisfester et que des secrets sont déterrés. La découverte de ces deux personnages est fascinante.

Vers la fin du livre je n'ai pas pu m'empêcher de lâcher quelques larmes.

Encore un tome incroyable de Nalini Singh ! Sur qui sera le prochain ? J'ai le sentiment que c'est encore tôt pour Illium ou Aodhan. Peut être Izak ou Vivek ? Mystère !
Marshals, Tome 4 : Liés à jamais, envers et contre tout Marshals, Tome 4 : Liés à jamais, envers et contre tout
Mary Calmes   
J'ai super hâte qu'il soit traduit !!! À quand la sortie vf ?!!

par juju1304
Marshals, Tome 3 : Destins liés Marshals, Tome 3 : Destins liés
Mary Calmes   
Un tome explosif comme un feu d'artifice tellement il s'y passe toutes sortes de choses, un tome aussi plus sombre et plus introspectif sur la relation de nos deux chouchous qui vont naviguer sur les écueils de leur mode de vie avec beaucoup d'émotions.

Le récit que nous sert cette fois l’auteure est une vraie toile d’araignée construite autour d'une myriade de personnages que l'on a pu croiser dans les tomes précédents mais aussi dans ces autres romans et ça c'est un vrai bonheur. Encore une fois Doyle et Jones auront à faire front à beaucoup d’adversité que ce soit Ian et ses hommes ou Miro et ses ennemis éternellement accrochés à lui comme son prince charmant. On y retrouve également toute cette constellation familiale et amicale, avec les amies de Miro qui sont toujours aussi déjantées, ces femmes que Mary Calmes a su si bien construire autour de personnalités fortes et pleines d'humour, ce foyer reconstitué dont Miro a plus que jamais besoin.
Le roman est tout aussi palpitant entre intervention, enquêtes, meurtres et séparations auxquels sont confrontes nos deux marshals mais aussi leur entourage. Ça part dans tous les sens comme une vie qu'on ne maîtrise plus, comme une voiture sans freins lâchée à toute vitesse. La perte de contrôle, c'est la thématique principale de ce troisième volet. Ce moment où Miro réalise qu'aimer n'est pas si facile ni moins douloureux quand celui qu'il passe son temps à attendre n'est peut-être pas le garant du bonheur qu'il espère.

Le temps des remises en question est arrivé pour l'un comme pour l'autre et l'auteure nous livre des chapitres sombres et angoissants sur la suite de leur histoire. De ceux qui nous font vibrer et se ronger les ongles en suivant l'introspection de Miro qui semble arriver à bout. Un Miro que l'on retrouve avec encore plus de plaisir car sa perfectitude s'effrite pour nous laisser voir un homme déchiré et sensible; qui a grandi sur des failles trop profondes pour les combler sans la présence de son partenaire. Miro qui souffre, qui se fragilise et voit ses relations aux autres complètement changer. Les ennemis ne sont plus clairement définis, les amis peuvent parfois vous trahir et votre pire cauchemar peut se révéler plus troublant qu'on ne le croyait. L'impression que tout tourne autour du marshal Jones est naturelle puisque la narration, depuis le début de la série, lui est consacrée, mais ici on souhaiterait vraiment être l'épaule dont il a besoin. Ian semble passer en second plan et pourtant il est, encore et toujours, l'axe autour duquel tourne l'avenir de Miro, l'ancre qui lui est fondamentalement vitale pour continuer.
Le récit est plein de tout un tas d'événements, de personnages divers et pourtant c'est bel et bien cette exploration de leur couple qui est présente à chaque page et je dois bien dire que j'ai adoré ce fouillis organisé et replonger à nouveau dans leur univers. On apprécie aussi l'humour caustique bien plus présent grâce cette pluralité de personnages et l'évolution de la plume qui semble moins redondante dans ses dialogues (même si moi, je peux les lire se dire je t'aime pendant des lustres ! ).

Tout les personnages de cette série sont une pièce de puzzle importante à sa cohésion et à la puissance de son addiction. On est accro à Ian et Miro ou on passe son chemin. C'est un des couples de la littérature mm les plus impactants (en ce qui me concerne) par leur amour sans bornes et leurs différences qui risquent de mettre à mal leur relation.
Ici Mary Calmes va vous faire frémir à coup de séparation qui se suggèrent douloureusement, de reconquêtes de l'autre toujours aussi intenses, de larmes jamais en trop car elles sont rares et précieuses, de jalousie difficilement maîtrisée mais ô combien jubilatoire et de ce terrible sentiment que la vie c'est parfois plus fort que simplement s'aimer beaucoup.

Un tome qui laisse aussi présager beaucoup de nouvelles donnes surprenantes et peut-être même dérangeantes dans une suite qu'on va attendre encore pendant un an en se traînant comme des âmes en peine. Décidément, cette série est, pour moi, une des plus réussies de Mary Calmes, dont je suis déjà très fan, regroupant tout ce que je demande à un bon shot de tequila: du peps en perfusion, des yeux qui se brouillent, un cœur qui palpite déraisonnablement et des jambes qui tremblotent.
http://meninbooks.eklablog.com/destins-lies-marshals-t3-de-mary-calmes-a148657720

par Tyzane
Fucking Love, Tome 3 : For Pain Fucking Love, Tome 3 : For Pain
Amélie C. Astier   
UN ROMAN INDESCRIPTIBLE, 662 PAGES DE FRISSONS, D’ÉMOTIONS BRUTES ET DESTRUCTIVES !
C’est un euphémisme de vous dire que j’ai aimé ce roman. Je l’attendais tellement, je m’étais imaginé une multitude de scénarios, mais je n’étais pas préparée au contenu de ce roman. Personne ne le sera…

Amheliie m’a bluffée par la puissance de l’histoire de Demon et Archer, par sa façon d’aborder des thématiques percutantes… Elle a su s’approprier l’univers du BDSM en l’insérant dans un contexte très particulier.

Ce roman c’est 662 pages en apnée, c’est des larmes, c’est mon cœur qui se serre, c’est ma peau qui se couvre de frissons… C’est une descente aux enfers absolument destructrice mais ô combien salvatrice. Une histoire d’amour avec un grand A.

FUCKING LOVE 3 – FOR PAIN > UN COUPLE ABSOLUMENT MAGNIFIQUE ENTRE ENFER ET PARADIS !
Demon et Archer… *Soupire*

J’avais eu un gros crush pour Archer, celui que l’on avait découvert dans les tomes précédents. Il m’avait même donné des frissons dans le tome 2,5… Archer avait su toucher ma corde sensible, il avait su s’attirer ma sympathie. Dans ce troisième opus, il m’est apparu comme un ange rédempteur, un homme capable de tout pour sortir l’amour de sa vie de l’enfer. Archer a une certaine force de caractère, il est déterminé, il puise en lui pour surmonter ce qui l’attend aux côtés de Demon. Archer est un homme loyal et généreux mais il n’est pas infaillible, il est humain et il va devoir se battre pour sauver ce qu’il a construit avec Demon au fil des années. Archer a une personnalité particulièrement touchante, j’ai aimé les choix qu’il a fait, j’ai aimé sa manière de prendre les choses en main, j’ai été touchée par sa souffrance apparente, par les doutes qui l’ont assaillis.

Matthews Riggs alias Demon… s’est totalement révélé dans cet opus. Mon avis n’était pas totalement établi avec les tomes précédents, sa froideur m’avait quelque peu déroutée et je ne savais pas si j’allais être en mesure de l’aimer. Grosse erreur de ma part, mon dieu, Demon c’est la grosse surprise de cet opus. Il m’a tellement touchée, c’est un homme brisé au sens littéral du terme… Demon sombre, il n’a plus aucun espoir de rédemption. Son histoire m’a tellement serrée le cœur. Demon est un personnage très complexe qu’il faut apprivoiser, les révélations à son sujet vous mettront à genoux. Demon c’est un déchaînement de passion, d’enfer et de désespoir. C’est une avalanche de colère, de honte et d’humiliation. C’est un passé qui ne cesse de le hanter et de définir l’homme qu’il est… Je ne saurais être à la hauteur de cet homme, ce qu’il a vécu c’est inimaginable et Amheliie ne nous a rien épargné, d’où la mention « Dark Romance ».

On retrouve les personnages des tomes précédents, surtout Jax et Dereck, pour notre plus grand plaisir. Nous rencontrons des personnages absolument déroutants tout droit sorti du passé de Demon, je vous assure que j’ai ressenti des émotions proches de la haine, j’étais en colère, démolie par ces salauds au même titre que Demon. Tous les personnages de cette saga sont travaillés avec soin, leur personnalité, leur histoire et toute la psychologie qui en découle. Les protagonistes de Fucking Love n’ont aucune mal à se faire une place dans ma vie de lectrice.

UN SCÉNARIO A COUPER LE SOUFFLE !
Jamais… jamais je ne m’étais attendue à ce scénario de dingue ! Jamais je n’aurais mesuré la portée psychologique de cette histoire à sa juste valeur.

Le récit m’a marqué au fer rouge… il s’est imprégné en moi, il m’a contaminé. J’ai beaucoup souffert pendant cette lecture. Entre passé et présent, Amheliie n’omet aucun détail de l’histoire de Demon et Archer. J’ai tellement aimé découvrir comment leur partenariat a commencé, j’ai aimé le cheminement de l’histoire, du bonheur à la descente aux enfers. Demon et Archer ont un lien particulier, l’alchimie entre eux est indescriptible. Il y a quelque chose de plus que de l’amitié, c’est indéniable…

Une partie du récit se passe en huis clos, la lutte entre Archer et Demon est acharnée !

Ce troisième opus est rythmé, les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle, l’addictivité nous pousse à tourner les pages avec frénésie et fébrilité. Passé, présent et double narration, le kiffe ! Le récit est divisé en trois parties, les émotions montent crescendo, l’histoire flirte entre différents genres, il y a une romance bien évidemment mais il y a aussi un côté suspense/thriller très bien géré. Demon doit régler ce qui le ronge, il doit faire payer ceux qui l’ont détruit et la machine est en route…

L’érotisme accentue la noirceur du récit, forcément Demon a évolué dans des sphères nocives et loin de la légalité alors l’ambiance est parfois suffocante, écœurante et difficile à digérer ! On découvre le sexe sous toutes ses formes, le bon et le mauvais. N’oubliez pas que l’on navigue dans l’univers du porno gay et que nos héros ont un passé dans des labels loin d’être aussi sains que Fucking Boys !

LE BDSM ? ON EN PENSE QUOI ?
J’ai une certaine expérience de lectrice en ce qui concerne le milieu BDSM… Attention, pas cette vaste farce de 50 nuances de Grey qui ne reflète absolument pas l’essence même de ce monde. Non, des romans qui explorent le BDSM avec beaucoup de réalisme, que ce soit les récits d’Emma Cavalier ou encore Eva Delambre, j’ai de quoi comparer…

Dans Fucking Love, le BDSM se décline d’une manière qui est propre au tournage des films du label Fucking Boys. Demon et Archer s’adonne au BDSM dans leur donjon et uniquement lors des tournages. J’ai trouvé que les codes étaient respectés, que l’ensemble des scènes étaient crédibles et bien décrites. Les choses sont établies clairement entre nos héros, et cela fonctionne très bien avec le contexte. C’est totalement différent de ce que j’ai pu lire dans ce milieu car le contexte est particulier, Amheliie explique bien qu’elle a fait en sorte de s’adapter à ce monde en gommant ce qu’elle n’aimait pas elle-même dans ce genre de relation, exemple l’humiliation, ce genre de chose… Cela rend le récit accessible aux novices, à ceux qui aimeraient découvrir ce monde sans aller trop dans le dur. Attention, le récit est tout de même très sombre et vous allez sûrement morfler, voilà c’est dit hihi, je suis rassurante, n’est-ce pas ?

UNE ROMANCE QUI DÉFIE TOUS LES OBSTACLES, L’AMOUR AVEC UN GRAND A !
On est bien loin des bisounours et autres romances doudous… Ici on découvre une romance violente, qui ravage tout sur son passage. Les émotions de nos héros sont décortiquées, mâchées puis recrachées ! C’est l’amour avec tout ce que cela implique, le bon comme le mauvais… L’amour qui se déchire entre raison et sentiments.

L’amour s’explique rarement. Cela me fait souvent rire lorsque j’entends… pourquoi tu m’aimes ? C’est inexplicable, c’est viscéral et naturel. L’amour d’Archer pour Demon est difficile, il continue de vivre à travers l’enfer. Archer est déchiré par son amour pour Démon, il va vivre des heures sombres sans jamais rien lâcher. C’est admirable et cela prouve que l’amour ne meurt pas facilement.

La relation de Demon est Archer est une lutte acharnée, elle naît de la meilleure des façons, ces deux hommes m’ont donné des frissons, ils m’ont fait fondre et m’ont poussée dans mes retranchements, hors de ma zone de confort. Ensemble, ils sont magnifiques dans la confiance qu’ils se donnent, dans leurs corps à corps si puissants.

L’érotisme va vous heurter de plein fouet. Vous allez découvrir toutes les facettes du sexe, dans l’horreur et dans le bonheur. Le sexe n’est pas conventionnel, il exulte dans le domaine de nos héros. Le porno Arty est une fois de plus magnifié dans ce troisième opus, mais on découvre aussi les bas fonds du porno. Amheliie a fait un travail formidable sur ce troisième tome, je n’imagine même pas les heures de travail qu’il y a derrière une telle histoire, on sent que l’autrice s’est investie à fond dans ce livre. Elle aime ses personnages et cela se sent à chaque mot. Elle a dû souffrir le martyr en écrivant ce roman et je l’en remercie car elle a su apporter un certain équilibre dans l’histoire, insuffler suffisamment d’espoir pour ne pas rendre la lecture trop dure.

Ça m’a fait penser à la citation de Dumbledor…

« Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière »
PSYCHOLOGIE… QUAND TU NOUS TIENS !
Je ne pouvais pas faire l’impasse sur la psychologie de ce troisième opus, parce que c’est clairement une des forces de ce roman. J’aime analyser les livres qui ont un fort potentiel psychologique, et c’est le cas ici… Les thèmes abordés font mal, ils sont tellement percutants que j’appréhendais énormément. Amheliie heurte la sensibilité de ses lecteurs, elle les pousse à ressentir, à réfléchir et à s’abandonner !

Le roman fait 662 pages, et ce n’est pas pour rien. Aucune longueur, aucune redondance, seulement de la profondeur ! Sans mauvais jeu de mot bien sûr ! Le récit alterne ombre et lumière, j’espère que vous percevrez toutes les nuances de cette histoire. Que vous lirez entre les lignes et que vous comprendrez les personnages.

Ce genre de roman me stimule, j’apprends énormément de chose en découvrant des histoires psychologiques qui remettent parfois en question mes certitudes. C’est inspirant, ce n’est pas seulement du divertissement, c’est de l’épanouissement personnel, c’est un pas vers la tolérance et ma curiosité ne cesse de grandir.

EN BREF :
Vous n’avez peut-être pas eu envie de lire mon énorme pavé… Alors je vais faire court pour conclure ! [Fucking Love #3 – For Pain] c’est plus qu’un coup de cœur ! Ce roman est indescriptible, mes mots ne reflètent même pas la moitié de ce que je pense de ce roman. Je me suis totalement brisée et reconstruite aux côtés de nos merveilleux héros, Demon et Archer se sont solidement ancrés au fond de mon cœur, et je ne veux plus jamais qu’ils en sortent. Amheliie nous offre vraiment un récit extraordinaire orchestré d’une main de maître qui conserve un côté plus doux grâce aux liens entre nos personnages. Les Fucking Boys m’ont conquise, que voulez-vous ! Et j’en redemande !

PS : Impossible de choisir une #TEAM, désolé mais je les veux tous !!!
Betty Angel, Tome 2 : La Mort dans ma peau Betty Angel, Tome 2 : La Mort dans ma peau
Louisa Méonis   
Un seul mort " parfait". Que demander de plus. Une héroïne attachante, un héro sexy en diable. Un univers original. Des joutes et des réparties drôles et tendres. Des découvertes incroyables. Une écriture, incroyable. Merci pour ce moment d'évadement... Bx. Vivement la suite ... Bx

par fadabook
The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy
Amy Engel   
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !
Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !
Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Une enquête de Riley Paige, Tome 6 : À votre santé Une enquête de Riley Paige, Tome 6 : À votre santé
Blake Pierce   
Dans la banlieue de Seattle, des hommes et de femmes perdent soudain la vie, empoisonnés par un mystérieux produit chimique. Quand il devient évident que ces meurtres sont l’œuvre d’un tueur en série, le FBI fait appel à son agent le plus précieux : l’agent spécial Riley Paige. On pousse Riley à retourner au travail. Encore secouée par les récentes attaques contre sa famille, Riley hésite. Mais le mystère s’épaissit, et elle n’a plus le choix.

Son enquête lui fait découvrir un monde troublant : celui des hôpitaux et des aides-soignants. A mesure qu’elle s’enfonce dans l’esprit du meurtrier, elle réalise qu’elle est à la poursuite du tueur le plus terrifiant qui puisse exister : un tueur dont la folie ne connait aucune limite, mais qui semble terriblement ordinaire.

par HELENE45
Une enquête de Riley Paige, Tome 5 : Qui va à la chasse Une enquête de Riley Paige, Tome 5 : Qui va à la chasse
Blake Pierce   
Un bon moment de lecture, ce n'est pas l'enquête du siècle, mais ce lis très facilement.
J'ai plaisir à retrouver les personnages à chaque tome

par myangele
Une enquête de Riley Paige, Tome 4 : Les Pendules à l'heure Une enquête de Riley Paige, Tome 4 : Les Pendules à l'heure
Blake Pierce   
Ce tome 4 se lis assez vite. Écriture fluide . J ai un peu moins aimée que les tomes précédents mais c étais une lecture agréable quand même

par myangele