Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kimy_bdt : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Deux filles + trois garçons - les parents = dix choses que nous n'aurions pas dû faire Deux filles + trois garçons - les parents = dix choses que nous n'aurions pas dû faire
Sarah Mlynowski   
L'histoire très originale nous plonge dans le quotidien d'April qui vit seule avec Vi, une amie.
Le monde d'April est en face de changer, elle ment, couche avec son petit-ami, se fait trahir.
[spoiler]Je n'ai jamais vraiment aimé Noah, je le trouvais toujours un peu étrange. Et lorsque April apprend qu'elle a une MST, je ne le croyais vraiment plus du tout. Je préférais Hudson ! Mais j'ai beaucoup aimé le fait que ce livre parle de MST, peu de livre en parle alors j'ai trouvais cela plutôt intéressant ! [/spoiler]
C'est un livre drôle et léger que j'ai vraiment beaucoup apprécié !

ps : Par contre je n'ai JAMAIS réussi à retenir le titre dans son intégralité... je ne sais pas pourquoi !

par Kiiwako
Tous nos jours parfaits Tous nos jours parfaits
Jennifer Niven   
Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Je ne m'attendais pas à pleurer jusqu'à ce que mes larmes coulent d'elles-mêmes. Et je dois avouer que je n'ai aucun mot pour décrire ce que je ressens pour ce livre.

Tous nos jours parfaits est simplement... parfait. Plutôt indescriptible. C'est pas un roman qui reste uniquement dans votre tête. Il emménage carrément votre cœur et il le fait battre à son rythme. C'est unique.

Je sais que ce que je vais dire va être très contradictoire mais ce bouquin a réparé mon cœur en même temps qu'il l'a brisé.

Et il est beau, ce livre. Sérieusement.
Je ne me suis pas posée une seule fois la question; je le sens au plus profond de mon être que j'aime ce livre.
Et j'aime Theodore Finch. C'est l'un de mes personnages préférés de tous les temps. Il est unique, il a une drôle de façon de voir les choses et tout ce qu'il est le rend beau. C'est le genre de personne qu'on ne croise qu'une fois dans une vie ou pas du tout. Mais qui reste à jamais dans les cœurs et les mémoires.
Il est génial à sa façon et ça le rend encore plus génial.
[spoiler]Sa mort m'a littéralement brisée. Je ne voulais pas y croire. Je m'attendais à ce qu'il émerge des eaux du Blue Hole en souriant comme un imbécile et qu'il annonce qu'il avait touché le fond. J'espérais. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot de ce roman. [/spoiler]

Je me suis dit qu'un tel roman ne pouvait pas avoir une telle fin. Mais avec du recule et une bonne dizaine de mouchoirs, je sais que c'était la fin parfaite. Et dès le départ il n'en existait qu'une : celle qui se trouve parmi les pages de Tous nos jours parfaits.

C'est un roman très bien écrit, complètement vrai qui nous fait réaliser des choses qu'on croyait déjà savoir. Qui nous fait vivre des choses qu'on croyait déjà avoir vécu ou qu'on espérait ne jamais avoir à vivre. D'un certain côté je crois que ça montre que les choses arrivent comme ça, sans vraiment prévenir. Mais que dès le départ elles nous pendaient déjà au bout du nez. [spoiler]Que la vie tourne autour d'un trou noir et qu'un jour ce trou noir nous aspire et nous disparaissons.[/spoiler]

Je n'ai pas vraiment de mots à mettre sur ce roman. Je crois qu'il faut le lire pour tout comprendre. Pour tout ressentir et pour tout vivre.
Il faut le lire pour s'attacher à de tels personnages si exceptionnels et à une histoire si unique. C'est le genre de livre qui vous laisse à bout de souffle comme si vous aviez couru aux côtés de Finch. C'est une superbe sensation quand on y pense bien.

J'aurais tellement de choses à dire mais "tellement" les rends impossible à sortir. Je ne trouve pas les mots.
Je pense juste que Violet, Finch, Brenda et tous ces personnages qu'on croise dans cette histoire valent le coup d'être découverts.

Tous nos jours parfaits est un roman qui devrait être obligatoirement lu.
Et aussi il nous fait comprendre que, contre toute attente, la vie vaut le coup d'être vécue, quoiqu'elle nous fasse subir. Qu'il y a toujours un petit rayon de soleil qui réussit à se faire un chemin entre les nuages.

Je le répète, c'est un très beau roman.
Vous devriez vous y plonger et voir si vous réussissez à toucher le fond ou pas.

C'est un coup de cœur. Un très très gros coup de cœur. De ceux qui au départ font mal puis semblent tout rendre plus léger.

En bref, c'est un roman qui m'a marqué et que je relirais un jour ou l'autre. Sûrement quand j'oublierais que la vie est belle de pleins de façons différentes.
[spoiler]Ah et j'allais oublier. J'ai trouvé émouvants les moments où Violet fait les dernières balades et trouve les traces de Finch qui est passé avant elle. J'ai trouvé que ça leur faisait garder un lien vraiment très fort. Et c'est beau.
Et la lettre qu'il lui a laissé à la fin. Waouh. Ce... poème tout mignon qui m'a fait versé encore quelques larmes. Une jolie lettre d'adieu.[/spoiler]

Jennifer Niven a fait un travail de génie avec Tous nos jours parfaits et je crois même que je devrais aller la remercier pour cette si jolie perle.

par Sheo
L'Été de mes 13 défis L'Été de mes 13 défis
Morgan Matson   
J'ai vraiment adoré cette lecture, je l'ai terminé hier et je n'ai toujours pas pu me résoudre à lire un autre livre parce que mon bookangover est trop fort! J'ai adoré Emily, habituellement je n'aime pas trop ce genre de personnage qui est dépendant d'un autre et qui a de la difficulté à s'affirmer, mais dans ce livre puisque c'est vraiment le cheminement d'Emily qui est important, ça ne m'a pas dérangé, malgré sa timidité, je l'ai trouvé brave et elle a beaucoup de cœur. J'ai définitivement accroché avec Emily même si je ne lui ressemble pas tant que ça, je ne suis pas non plus aussi extravertie que Sloane, disons que je me situe entre les deux. Beckett était vraiment mignon et il me rappelait tellement ma petite sœur qui est toujours en train de faire les 400 coups et grimper partout. [spoiler]Même si on ne la voyait pas souvent, j'ai bien apprécié Sloane, on voyait que malgré ses frivolités, elle tient beaucoup à Emily et qu'elle a aussi ses peurs et ses faiblesses.[/spoiler] J'ai adoré Frank et Dawn et Collins, ils étaient super.
Bref, tout le monde, lisez ce livre, il est bon, il est vrai, il est drôle, il est mignon et oui il est en anglais, mais il est très facile à lire. J'admets qu'il est plutôt gros, et que peut être intimidant, mais moi qui a un niveau basique en anglais, ça m'a pris deux jours le lire, donc tout le monde, foncez!
Ce livre donne envie de faire de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes, de partir à l'aventure et d'oser ce qu'on a jamais eu le courage de faire. Bref, c'était troooooop bon!


par Marisa
Hurt Hurt
Tabitha Suzuma   
4,5/5

Je suis choqué. Choqué, brisé, anéanti, dévasté, à bout de souffle. Tabitha Suzuma, l'auteure de l'inoubliable et l'exceptionnel FORBIDDEN, m'a de nouveau renversé. Je ne pensais pas qu'elle pourrait aussi bien se réinventer. Je ne pensais pas qu'elle trouverait, une nouvelle fois, une manière si parfaite et si bouleversante d'aborder des thèmes tabous et très souvent mis de côté. Après avoir écrit une histoire d'amour juste magnifique et blessante entre un frère et une sœur, elle revient ici avec un sujet que jamais - JAMAIS - je n'aurais pensé découvrir dans un roman. Et, bien évidemment, je ne peux pas vous en parler, car c'est sur ce thème que repose toute l'histoire. Le résumé en dit vraiment assez : on comprend que l'ambiance va être noire et notre héros torturé, tout en nous donnant envie de comprendre le pourquoi de tout cela. Le pourquoi. BORDEL. Ce pourquoi m'a coupé le souffle. Je n'ai rien d'autre à dire. Je n'arrive pas à mettre de mots ce que je ressens. Je viens d'être pulvérisé et brisé. Malgré tout, HURT n'est pas un coup de cœur. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, vu la fin juste parfaite et tragique au possible que le récit possède. Mais il y a deux ou trois bémols (pas très importants mais qui, ensemble m'ont empêché de rentrer au maximum dans l'histoire) sur lesquels j'aimerais revenir. Malgré cela, retenez juste que je suis choqué. HURT m'a achevé.
HURT, c'est avant tout l'histoire de Mathéo/Mattie. J'ai eu beau l'adorer, m'attacher à lui d'une manière puissante et intense, me lier à la moindre de ses réactions, au moindre de ses sentiments, j'ai mis beaucoup de temps à complètement m'habituer à sa personnalité. Il y a un énorme décalage dans ce que je suis en train de vous dire, mais pourtant c'était le cas. Je m'explique : j'ai été vraiment perturbé et ému par la plupart des émotions qu'il ressentait. A chaque fois qu'il souffrait, je souffrais aussi. A chaque fois qu'il paniquait, mon cœur s'affolait également. Mais, bizarrement, je me suis aussi senti, à plusieurs reprises, assez loin de lui. Cette sensation ne s'est estompée qu'à la toute fin de ma lecture. C'est un des bémols dont je vous ai parlé plus tôt. Mais il est directement rattaché à un second problème : les quelques longueurs que possède HURT. Si les passages dévastateurs le sont vraiment, il existe entre eux quelques moments inintéressants. Enfin, inintéressants, non. Mais plutôt moins prenants que ce à quoi on pourrait s'attendre. En même temps, ces longueurs sont clairement indispensables pour totalement s'imprégner de la personnalité de Mathéo et voir en quoi elle va être modifiée. Bref, une fois de plus, je suis complètement perdu. Malgré ces quelques points noirs, il faut que vous sachiez que Mattie m'a bouleversé. Il était là. Avec moi. Partout. Tout le temps. Mathéo, c'est un humain, un vrai, et pas seulement un être de papier. J'ai l'impression de vous parler d'un ami que je viens de quitter "dans la vraie vie". Mais vraiment. Vous comprenez ce que je suis en train de vous dire ? N'appelez pas l'hôpital psychiatrique avant de l'avoir rencontré. Mathéo, il est vivant. Il est avec nous. Il est réel. Tabitha Suzuma a juste un don merveilleux pour décrire ses héros. Mathéo quoi ♥
L'auteure ne s'arrête bien évidemment pas là, puisqu'elle nous dépeint une histoire d'amour juste parfaite. Mais vraiment, vraiment, vraiment, parfaite. Oh my god, Lola ♥ LOLA ♥ Je suis tombé amoureux d'elle. Je suis tombé amoureux de ce qu'elle forme avec Mathéo. Je suis tombé amoureux de leur histoire d'amour. Je suis tombé amoureux de leurs sentiments, de leur couple, de leur relation à vous couper le souffle. Ces deux-là, ils m'ont ébloui. Ils m'ont ébloui et ils m'ont profondément touché. Le personnage de Lola est époustouflant au possible. Au même titre que Mathéo, Lola est réelle. Elle est mature, renversante, drôle, fascinante, lumineuse et toujours pleine de projets pour l'avenir. Il y a quelque chose chez elle d'hypnotique et de séduisant. On comprend facilement pourquoi Mathéo est tombé sous son charme. Et on sent pertinemment qu'il se raccroche à elle comme à une bouée de sauvetage. Ce que j'ai adoré avec HURT, c'est que l'auteure ne laisse rien de côté. Qu'il s'agisse des moments de joie, de peine, de rage ou de bonheur, nous avons le droit à toutes les épreuves qu'un couple normal traverse. Ajoutez à cela quelques scènes osées carrément parfaites et décrites à merveille, et vous commencez à entrapercevoir la beauté de ce couple. Ils étaient là, avec moi. Et ils me manquent. Terriblement. J'ai adoré Mathéo. J'ai adoré Lola. J'ai adoré leur histoire d'amour. Tout était tellement lumineux, tellement émouvant, tellement profond... Halala ♥

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3187099119-HURT.html

par Jordan
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Mortels petits mensonges Mortels petits mensonges
Laurie Faria Stolarz   
Whaou excellent tome ! J'étais vraiment resté sur ma faim dans le tome 1 et la ce tome a dépassé toutes mes espérances . Encore beaucoup de mystère ( coups de téléphones anonymes , menaces ). Je l'ai carrément dévoré. En fait une fois que je l'ai commencé je me suis arrêtée seulement arrivée à la fin ( qui à mon goût est arrivée trop rapidement.) J'aime toujours autant l'univers de L.F Stolarz. Vivement le tome 3 ( Vital d'en avoir un ... ça ne peut pas finir de cette manière )
Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés... Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés...
Jenny Han   
Je n'ai pas pu me passer de ce livre ! On devient addict. Le scénario est très bien construit et original. Ce livre fait partit de mes préférés ! Je l'ai littéralement dévoré ! J'ai hâté de voir la suite. Je recommande ce livre !

par Jessica02
Deadly Little Games Deadly Little Games
Laurie Faria Stolarz   
J,ai encore une fois beaucoup aimer la suite, même si parfois j'en ai assé qu'il ne vive pas une belle histoire d'amour du début a la fin.
Stony bay beach, Tome 1 : Sam & Jase Stony bay beach, Tome 1 : Sam & Jase
Huntley Fitzpatrick   
Vraiment super! Il n'est vraiment pas ennuyant aussi parce qu'il traite plusieurs sujets en même temps. Je me réjoui de lire le prochain livre de Huntley Fitzpatrick!

par lovemusic
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4