Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
ellxna Diamant
Note : 9/10
j'ai commencé ce livre ce matin, et je n'ai pu me résoudre à le lâcher de la journée. et wahou.. je n'ai même pas les mots. a l'instar des deux premiers tomes, il est excellent, voir bien meilleur que le tome 2.
Spoiler(cliquez pour révéler)
la première partie, ou Mare est prisonnière de Maven, est exactement comme je me l'imaginais. Maven est dévoré par sa passion pour la petite faiseuse d'eclair, si bien que malgré les tortures qu'il lui fait endurer, il ne cesse de la protéger des autres. je ne parviens pas à détester Maven, au contraire, je l'adore. ses sentiments pour Mare, et son incapacité à la laisser partir ont quelque chose de touchant.

généralement je n'aime pas trop ça, mais voir les différents points de vue d'Evangeline, de Cameron et de Mare ont été très intéressant. bien que pour Cameron, je m'interroge un peu sur les raisons qui ont poussé l'auteure à la choisir elle, plutot que Cal ou encore Kilorn, ou Farley.
Spoiler(cliquez pour révéler)
des que la scène finale est arrivée, j'ai tout de suite compris ce qui allait se passer. et oui, Cal, malgré son amour pour Mare, reste toujours le même incapable que d'habitude. le trône l'attire toujours autant contrairement à ses belles paroles, si bien qu'il va sacrifier son amour pour lui. honnêtement, il m'agace. il ne sait jamais ce qu'il veut, et, est effectivement incapable de prendre une décision.

mais j'ai hate de connaître la suite de l'histoire, de voir comment tout ce bordel va se terminer
ces livres sont géniaux, et j'attendrais une fois de plus avec impatience le prochain tome
Par le Editer
Hindy Diamant
Note : 10/10
Toujours aussi fan de cette saga, j'ai vraiment hate de lire le dernier tome et j'ai vraiment apprecie le changement de point de vue tout au long du livre.
Par le Editer
Le livre est définitivement meilleur que le deuxième tome! Dès que je suis rentrée dans le récit, je n'ai pas été capable de laisser le livre de côté plus que quelques instants! L'action n'est pas toujours présente sous forme de champ de bataille, mais est toujours présente. Il y a toujours un petit ou un gros retournement de situation qui pimente le récit! J'ai, aussi aimé avoir le point d'Evangeline, ça rend le personnage tellement plus humain et accessible. Cela donne un deuxième point de vue sur ce qui arrive. Pis la fin nous laisse tellement en suspense! Je ne sais pas comment je vais faire pour attendre pour le quatrième!
Par le Editer
Klaroline03 Diamant
Note : 8/10
“I know now, I didn’t know what love was. Or what even the echo of heartbreak felt like.”

King's Cage? Pour moi, c'est une explosion de sentiments, un tourbillon sans fin et mortel... Terriblement mortel. Ce livre est en lui même une cage. Oui, King's Cage a emprisonné mon cœur et ça fait mal, mal, mal, mal.
Ce livre est juste phénoménal où Victoria Aveyard nous propose de découvrir une Mare, brisée, prisonnière des griffes de Maven; un Maven aux sentiments pervertis, un Cal perdu et déchiré entre deux choix, une Evangeline surprenante...
Un livre, véritable, qui est vecteur d'émotions, est celui qui va faire l’inattendu, le surprenant. L'auteur va jouer avec le feu, avec nos émotions, avec les émotions des personnages, nous faire croire que tout est beau, tout est bien, tout est gentil pour mieux nous briser, détruire, anéantir. Oui. King's Cage est tout cela. Il faut s'accrocher et lire. Lire au point d'être accro et de faire des nuits blanches. Être addict au point que l'on ne veuille pas que le roman se finisse, alors on ralentit la lecteur pour mieux savourer chaque mot, chaque phrase, chaque instant.
L'auteure a décidé d'innover avec ce troisième tome: une histoire rédigée à travers le regard de plusieurs personnages. Je trouve le concept intéressant et très "trend" chez les auteurs. Certes, je préfères n'avoir que le point de vue d'un seul personnage; mais, pour le coup, cela ne m'a pas tant dérangée. En effet, Aveyard a fait en sorte que les différents points de vue ne soient pas trop alternés, de sorte ce qu'on se perde. Au contraire. Et c'est un succès.
Comment expliquer ce que je ressens? Le début a été juste tristesse, j'ai senti et ressenti tout ce que Mare ressentait. J'étais presque Mare. Il y a eu aussi des moments de grands bonheurs, des explications tant attendues... Les larmes me sont montées à plusieurs mais n'ont jamais coulées. Jusqu'à l'épilogue... Les larmes ont coulées, laissant des sillons sous mes yeux, des sortes de chemins à suivre indiquant comment mieux broyer mon cœur. Me faire pleurer est presque un exploit, je déteste pleurer, surtout pour un livre. Mais là, impossible. Quand les sentiments sont trop forts, il faut les exprimer. C'est ce que j'ai fait.
La citation que j'ai mise au début définissent les sentiments de Mare mais aussi les miens. Ce livre a pris mon cœur et la mis dans une cage...
Par le Editer
Ma note: 4,5/5
Chronique également disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/04/20/red-queen-tome-3-kings-cage-de-victoria-aveyard/

Après avoir lu les 2 premiers tomes l’été dernier, j’avais très hâte de découvrir King’s Cage, d’autant plus que Victoria nous a beaucoup teasé pendant l’écriture. Il est sorti début février, et j’ai mis un peu de temps à me décider de l’ouvrir, parce que j’avais très très peur. Et ça n’a pas raté, ce livre m’a complètement détruite.

Déjà il faut savoir que j’ai rarement mis autant de post-its dans un livre (ou surligner autant de passages sur ma liseuse). J’ai mis un total de 29 post-its dans King’s Cage, citations et passages confondus. Donc le jour où je décide de relire certains passages, je vais avoir beaucoup de choix.

Bref, assez parlé d’à quel point ce livre m’a détruit, et parlons plutôt en quoi il m’a détruite (après tout c’est le but d’une chronique, dire ce qu’on a aimé ou pas).

/!\ Cette chronique contient des spoilers des tomes précédents /!\

L’histoire reprend quelques jours après la fin de Glass Sword, lors de l’arrivée de Mare au palais de Maven. Mare se retrouve ainsi prisonnière dans une cage dorée (pas littéralement), incapable d’utilisée ses pouvoirs et contrainte d’obéir aux moindres ordres qui lui sont donnés, sans pour autant rester impassible face à ce qui lui arrive, elle souffre toujours et est prête à tout pour s’échapper, quitte à y laisser sa peau si c’est le prix qu’il en coûte.
Ce que j’aime particulièrement avec les livres de Victoria Aveyard c’est à quel point elle développe la psychologie de ses personnages. Dans le tome précédent on assistait au changement radical de Mare, qui devenait une personne froide, distante et prête à tout pour vaincre Maven, et on la retrouve à nouveau ici bien qu’elle ait perdu sa liberté.

Bien qu’il ne soit pas omniprésent, le personnage de Maven a été également énormément développé. On en apprend plus sur son passé et plus particulièrement son enfance un peu particulière avec une mère capable de changer les gens.
On voit enfin derrière le masque du garçon-roi. Ça faisait une livre et demi que je le détestais, après avoir laissé tombé le masque dans Red Queen on avait découvert un personnage cruel et manipulateur (ce qu’il est toujours), mais dans King’s Cage on réapprend à le connaître, on voit enfin plus loin que ça et j’avoue avoir eu pitié de lui, pas non plus au point de l’aimer, mais il devient plus compréhensible même s’il reste tordu.
J’ai été un peu déçue qu’on ne le voit que pendant la moitié du livre, et après plus rien. On parle souvent de lui par la suite, mais ça s’arrête là. Avec un résumé comme celui de King’s Cage, je m’attendais de voir l’intrigue se passer principalement dans le château, mais non, on le quitte à la moitié pour ne plus y revenir. C’est vrai que si tout se passait dans le palais ça aurait fait un peu trop, mais je m’attendais au moins à revoir Maven une fois avant la fin du livre. Pour vous dire à quel point j’aimais comment Victoria le développait, il m’a pas mal manqué dans la suite du livre (oui oui, c’est possible).

ON A ENFIN EU DROIT À DES CHAPITRES DU POINT DE VUE D’EVANGELINE
Elle est l’un des personnages que j’aime le plus détester depuis le début de la saga, et quand j’ai appris qu’on aurait droit à des chapitres de son point de vue, j’étais la fille la plus heureuse du monde. Jusqu’à maintenant on avait seulement l’occasion de la voir à travers les yeux de Mare, elle était donc constamment froide mais extrêmement forte également. Même si elle n’a pas eu beaucoup de chapitres, seulement 3 pour être exacte, et qu’ils n’arrivent que pendant la seconde moitié du livre, j’ai adoré chacun d’eux. Tout comme pour Maven, on découvre enfin ce qui se cache derrière le masque que porte continuellement Evangeline. Certes une fille forte et parfois cruelle, elle n’en reste pas moins une personne avec un cœur bien dissimulé et qui doit faire des sacrifices pour sa famille, mais si ce n’est pas toujours ce qu’elle souhaite. J’espère vraiment avoir plus de chapitres sur elle dans le tome suivant.

Mare retrouve une part d’humanité dans ce tome. Elle a beaucoup souffert dans Glass Sword, et c’est toujours le cas dans King’s Cage, mais je pense que son séjour aux côtés de Maven lui a permis de ce rendre compte qu’il faut qu’elle aille de l’avant et qu’elle ne doit pas laisser la rébellion la détruire complètement intérieurement. Sa relation avec Cal évolue enfin, et Cal lui-même commence (enfin) à prendre des décisions et à choisir son camp. Ils ont réussi à briser mon cœur en mille morceaux, à me faire rire et pleurer comme rarement, et vu le tournant que leur relation a pris à la fin du livre, j’ai vraiment hâte de voir où ça va nous mener dans le prochain tome.

Dans sa globalité, King’s Cage a été parfait pour moi. Je sais que beaucoup de personnes ont eu beaucoup de mal à lire le précédent qui, il est vrai, est plus long, mais je peux vous dire que vous n’allez pas vous ennuyer pendant ce tome ! Il est beaucoup plus mouvementé et rempli de plot twists que Glass Sword, tout en approfondissant toujours plus les personnages (ce que j’aime particulièrement dans les livres de Victoria).
Au final ce livre a été aussi explosif que ce j’attendais. J’ai eu beaucoup de mal à le reposer chaque fois que je l’ouvrai, et je me félicite même d’avoir pris mon temps pour le lire. Malgré la petite déception de ne pas voir Maven autant qu’on pourrait le penser et un ou deux passages un peu longs, ce livre a été une vraie bombe, et il me tarde d’être l’année prochaine pour découvrir le quatrième (et dernier *pleure toutes les larmes de son corps*) tome de la saga.
Par le Editer
Est-ce la fin de l'histoire ? Y aura-t-il un tome 4 ?
Par le Editer
Oh.Mon.Dieu. King's Cage a été une vraie addiction. J'avais un peu peur que ce tome soit un peu trop psychologique mais non. Mare amène sa compréhension de Maven tellement bien qu'on en redemande. Même dans cette première partie du livre, moins mouvementé, on en apprends plus et on commence à vraiment comprendre le fonctionnement du monde de Victoria Aveyard. Les chapitres du point de vue de
Spoiler(cliquez pour révéler)
Cameron et Evangeline
nous permettent de savoir ce qui se passe du côté de la Scarlet Guard et d'apprendre à connaître le personnage. Une fois arrivé au milieu, il est IMPOSSIBLE de lâcher ce livre et les choses s'emballent très vite. C'est bien simple j'ai été surprise de voir que j'étais arrivé aux remerciements.
J'avais lu un tweet de Victoria Aveyard disant que sa colocataire la détestait après avoir lu la fin de KG. Tout au long du livre je me disais, "je ne comprends pas pourquoi, il est vraiment trop bien ce livre, j'aime trop Victoria Aveyard". J'ai finis. Je la hait ;-) .
Spoiler(cliquez pour révéler)
Les passages Cal et Mare sont magiques à part la fin. Mon dieu, dans quel univers on choisit le pouvoir au lieu de la fille. Ils t'ont trahis Cal. OUVRE LES YEUX !
Par le Editer
Y555 Diamant
Note : 10/10
Put**n. C'est le seul de la série Red Queen que j'ai lu en VO, et c'est celui que j'ai le plus aimé. La traduction VF a-t-elle quelque chose à voir avec ça? Réponse dans 2 mois, je compte bien lire la version française également.
Alooooors. Déjà, sachez que y a trois points de vue différents dans ce bouquin, un gros plus,
Spoiler(cliquez pour révéler)
du moins pour les chapitres d'Evangeline, franchement pour Cameron, que ça soit elle ou un autre, ça n'aurait pas changé grand-chose
cependant Mare est toujours le pdv principal. Et heureusement, parce que les autres c'est pas la joie (enfin encore moins que Mare dépressive). On a donc Mare, prisonnière de Maven.
Et toute cette première partie est géniale. J'ai adoré Maven (oui je sais que je devrais le détester, mais c'est pas possible quoi), en savoir plus sur lui, son obsession sur Mare, ce que sa mère a provoqué etc. Ce "méchant" est l'un des meilleurs au monde, sérieux. Chaque scène où il est présent est super intense.
Mare se reprend vachement par rapport à Glass Sword, où elle était in-su-por-table. Sa psychologie est intéressante et bien développée.
Ensuite, Cal est légèrement moins ennuyeux (mais toujours transparent, franchement, sauf à la fin, mais juste parce que c'est centré totalement sur lui). Ce mec est un bloc de tous les clichés à lui tout seul, ça m'énerve, surtout qu'il n'a vraiment pas de personnalité définie
Spoiler(cliquez pour révéler)
ce qui cause quelques petits problèmes, cf la fin "Cal follows orders, but he can't make choices" biiiim

Farley est un coup de coeur dans ce tome (et déjà celui d'avant même), tout comme Evangeline
Spoiler(cliquez pour révéler)
et sa relation avec Elane, boooooum
. Oui oui.
Jusqu'aux deux tiers du livre, où y a des scènes absolument géniales, on est bien. Ça retombe un peu façon soufflé au fromage juste après (selon moi), mais après on s'en prend plein la gueule pour un final MAGNIFIQUE.
Spoiler(cliquez pour révéler)
même si tout le monde ne sera pas d'accord, y a des gens qui aiment bien Cal, ce que je ne comprends toujours pas (Maven est tellement plus captivant, sans mauvais jeu de mots) Et oui, c'est vrai que malheureusement, ça ne laisse pas non plus la place à Maven mais l'espoir est toujours là, on sait jamais. Même si ça a l'air parti pour un "c'est tous des connards, j'ai pas besoin de gars pour vivre, laissez moi en paix, libre et vieille fille"

Et par contre, elle aime bien passé trois heures sur la même scène, Victoria Aveyard, parce que je sais pas si c'est à cause de l'anglais ou quoi, mais ça m'a semblé vachement plus décrit que d'habitude (ce qui est plutôt bien).
Bref, tome trèèèèès cool, qui laisse un suspens de ouf comme d'habitude. J'ai hâte de le relire en français cette fois, et aussi d'avoir la SUITE.

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.