Livres
464 325
Membres
424 906

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par loona10 2018-12-03T10:47:09+01:00

– Tu sais que je n’aime pas me répéter, mais pour toi, je ferai une unique exception, Pup.

Immobile devant moi, il m’inspecte, le regard chargé d’autant de désir que d’irritation.

– Enlève tes putains de fringues.

– Tu es vivant, je chuchote, le cœur battant la chamade.

Je rêve ou quoi ?

– Tu vas bientôt sentir à quel point je suis vivant. (Il s’avance encore.) Toi et moi, nous communiquons mieux quand je suis en toi et j’ai beaucoup de choses à dire… Au lieu de perdre notre temps en questions-réponses inutiles, on va utiliser cette méthode.

– Je te croyais mort.

Pétrie de peur et de désir, ma poitrine se soulève. Ma peau me picote, mes seins se tendent.

– Tu pleurais ma perte quand le gamin t’a enfoncé sa langue dans la gorge ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marieno89 2016-02-25T20:09:13+01:00

"In this world, there is very little I believe in, Pup. But I believe we belong together."

"You don't believe in God?"

"No, Pup. The only thing I have faith in, is you."

Afficher en entier
Extrait ajouté par likebooks 2018-12-13T23:04:13+01:00

Quand l'amour de votre vie disparaît,

La personne est peut-être partie,

Mais l'amour ne cesse jamais de faire rage.

T.M Frazier

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2018-12-03T10:44:24+01:00

Je ne suis pas seulement fâchée contre lui.

Je suis blessée.

Je décide de rouvrir les yeux et d’en finir. Je me dis qu’il ne m’attendrira plus. Que le regarder ne m’empêchera pas de le quitter.

Un mensonge est un mensonge, quand bien même il ne s’adresse qu’à soi.

Lentement, je m’astreins à rouvrir les yeux, et quand ils se plantent dans les siens, mon souffle se bloque dans ma gorge.

Je me dis que c’est l’éclair déchirant le ciel qui charge l’atmosphère en électricité. Que si j’ai envie de toucher le subtil éclat de sa peau tatouée, cela tient au fait que nous nous tenons dans la bande de lumière que la pleine lune peint sur l’eau.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ninon64 2018-11-28T14:54:43+01:00

Stupéfaite, je plaque ma main sur ma bouche.

– Quoi ? Quelque chose t’est revenu ? demande Tanner avec empressement, en cherchant une réponse dans mes yeux.

Je hoche lentement la tête, incapable de lui expliquer l’expérience que je viens de vivre.

Tanner me secoue par les épaules comme s’il tentait de débusquer la réponse.

– Ray ! De quoi tu te souviens ? Qu’est-ce que c’est ! Dis-moi !

– Je viens de me rappeler…

– Quoi ? Quel souvenir ?

– Je viens de me souvenir… que je t’aime.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode