Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kingdomofwords : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La fille du canal La fille du canal
Thierry Lenain   
Aloooors, j'ai lu ce livre, en 3ème si je me souviens bien. Je ne dis pas que c'est le meilleur livre que j'ai jamais lu. Je ne dis pas qu'il m'a complétement bouleversé. Je ne dis pas qu'il a changé toute ma vie (il faut pas exagérer, ça reste un livre assez simple). Je dis qu'il parle d'un sujet grave avec douceur. Je dis qu'il aborde un thème sensible avec tendresse. Le cas de Sarah, si jeune, m'a émue. Et pour la première fois, en 3ème, j'ai aimé le livre que je devais lire (miracle xD).

L'histoire d'une petite fille que personne n'a voulu écouté, l'histoire d'une petite fille qui n'est rien d'autre qu'une victime de l'abus des adultes... L'expérience de Sarah m'a vraiment touché, et le fait que personne ne prenne une minute pour l'écouter, la comprendre (à part son enseignante), ça m'a émue. En parlant de l'enseignante, le parallèle entre les deux est intéressant. Cette dernière a peur de faire un transfert de son expérience personnelle sur Sarah, et hésite toujours à s'impliquer ou pas.

La lecture est vraiment simple, et accessible à tous. Le livre est court, et écrit en gros. Il se dévore en quelques heures, j'en suis certaine. Mais il vaut le détour, je pense.
le loup, la chevre et les 7 chevraux le loup, la chevre et les 7 chevraux
Geoffroy De Pennart   
Une histoire que je connaissais par cœur quand j'étais plus jeune tellement je l'aimais !
Les trois petits cochons Les trois petits cochons
Walt Disney   
Un conte incontournable ! Un méchant loup et 3 adorables cochons (avec leurs défauts et leurs qualités !) De l'humour, du suspense, et un brin de morale et de pédagogie !
Cold Fury, Tome 8 : Lucas Cold Fury, Tome 8 : Lucas
Sawyer Bennett   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/03/17/saga-n46-cold-fury-hockey-sawyer-bennett-tome-8-lucas-lecture-v-o/
La seule chose pour laquelle Lucas est vraiment sérieux est le hockey. Le reste du temps il prend la vie comme elle vient toujours prêt pour faire la fête ou une relation d’un soir et il n’a absolument pas l’intention de se poser. Mais lorsqu’il va être transféré dans l’équipe des Cold Fury, là où joue son frère Max, il ne va pas prendre cela à la légère. L’équipe est bien partie pour remporter un nouveau titre et Luc refuse de laisser ses coéquipiers tomber. Pour cela il va devoir se calmer un peu. Mais les choses se compliquent lorsqu’il fait la rencontre de Stephanie Frazier, une employée du musée où est organisé un gala de charité. L’attraction entre ces deux-là est immédiate et irrésistible. Alors pour une nuit ils décident de céder à la tentation. Mais cette nuit pourrait bien être celle qui va bouleverser leurs vies à jamais…

Ce huitième tome est centré sur Lucas, le frère de Max que l’on avait rencontré dans le tome six et que j’avais vraiment envie de découvrir parce que du peu que j’en avais vu je l’avais beaucoup aimé, ainsi que sur Stéphanie Frazier qui apparaît dans la série pour la première fois. Et je dois dire que si j’ai adoré le personnage de Lucas j’ai en revanche eu beaucoup plus de mal avec Stéphanie. J’ai certes été touchée par son histoire et elle a quand même de bon côtés mais son comportement m’a franchement agacée. Je peux comprendre certaines de ses réactions et qu’elle tente de se protéger mais par moment je l’ai trouvé vraiment égoïste. Elle ne se centre que sur ce qu’elle peut ressentir sans vraiment penser aux conséquences que cela peut avoir sur les autres et je n’ai pas apprécié cela du tout. Surtout quand on voit que Lucas est à l’opposé de cela. Tout comme Max, il est extrêmement attentif aux gens qui l’entourent et malgré son comportement de séducteur il est toujours là pour aider les autres et assumer ses erreurs. Il est d’ailleurs très présent auprès de Stéphanie après cette fameuse nuit qui a bouleversé les choses de façon inattendue pour tous les deux. C’est pour cela que j’ai vraiment eu du mal avec Stephanie… D’autant plus que j’ai eu l’impression que Lucas était le seul à devoir endosser le mauvais rôle de certaines de ses actions mais que grâce à son passé, Stephanie s’en sortait plutôt bien et ce n’est pas forcément juste… Un autre point qui m’a déçue, et que j’avais déjà souligné dans le tome précédent, c’est le manque de présence du hockey. C’est quand même l’univers de base de cette série et je trouve cela dommage que ce ne soit que mentionné rapidement alors que dans les premiers tomes, le sport était beaucoup plus présent et il y avait un certain équilibre avec la romance mais là ce n’est pas vraiment le cas…

Heureusement il y a aussi de très bons points dans ce livre qui outrepassent les mauvais. Le premier c’est le personnage de Lucas que j’ai adoré. Il ressemble beaucoup à son frère Max et j’ai d’ailleurs beaucoup aimé retrouver ce personnage que j’avais adoré. Lucas est charmeur et assez joueur mais il est aussi très généreux et très porté sur la famille. Cela peut sans doute s’expliquer par le fait qu’il est très proche de sa famille. D’ailleurs cela m’en fait venir à un deuxième point que j’ai adoré: la famille Fournier. On en avait déjà apperçu une partie dans le tome consacré à Max mais cette fois on en découvre d’autres membres et notamment Simone, la jeune soeur de Lucas et Max que j’ai vraiment aimé. Tous ces personnages apportent énormément de choses au roman et m’ont permis de passer un très bon moment de lecture. Cela m’a donné envie de poursuivre cette série d’autant plus que le tome suivant porte sur Simone et Van, un des coéquipiers de Max et Lucas, et colocataire de ce dernier. Du peu qu’on en voit dans ce tome, la relation Van/ Simone à l’air de faire des étincelles et j’avais vraiment hâte d’en savoir plus c’est pour cela que je me suis empressé de dévorer ce neuvième tome, dont la chronique arrivera très bientôt!
Cold Fury, Tome 9 : Van Cold Fury, Tome 9 : Van
Sawyer Bennett   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/03/19/saga-n46-cold-fury-hockey-sawyer-bennett-tome-9-van-lecture-v-o/
Etant l’un des hommes forts les plus importants de la ligue, Van est sans pitié sur la glace. Il joue sans retenue parce que c’est le seul moyen qu’il connaît pour évacuer sa rage et la canaliser, et il préfére avoir une réputation de sale type plutôt que les gens connaissent la vérité. Van a passé sa vie a entière à tenter de fuir un secret qui l’empêche d’avoir des relations ou d’accepter les offres lucratives des équipes de la côte Est. Jusqu’à ce que l’équipe des Cold Fury lui fasse une offre qu’il ne peut refuser et qu’il rencontre une femme à laquelle il ne peut pas résister.

Simone Fournier est la tête de mule de la famille – et c’est peu dire sachant que ses frères sont deux des stars de l’équipe des Cold Fury. Simone obtient toujours ce qu’elle veut et ce qu’elle veut maintenant c’est Van. Mais il y a une part de lui que Simone n’arrive pas à atteindre malgré tous ses efforts. En privé, il est passionné et fougueux. En public, il la glace et la tient à distance. Van a beau vouloir la repousser, Simone ne veut pas le laisser partir si facilement. Parce que cette fois, ce n’est pas un jeu, mais du sérieux.

Ce neuvième tome se concentre donc sur Simone, la benjamine de la famille Fournier et Van, l’un des joueurs de l’équipe des Cold Fury. On avait rencontré ces deux personnages dans le tome précédent et j’avais adoré Simone et son caractère bien trempé. Van, lui m’avait pas mal intrigué et j’avais envie d’en savoir plus sur lui. Mais j’avais surtout envie de voir comment une relation pouvait se former avec deux personnages aux caractères aussi opposés. Je dois dire que je n’ai pas été déçue du tout. La relation Van/ Simone fait des étincelles dès le début. Van ne veut rien avoir à faire avec la petite soeur de ses coéquipiers, Lucas, étant même son colocataire. Mais Simone ne l’entend pas de cette oreille et compte bien le séduire par n’importe quel moyen. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne manque pas d’ingéniosité, ni de courage. Pourtant Van ne lui facilite pas la tâche, et son désir de rester loin d’elle, se comprend un peu mieux lorsque l’on découvre son histoire et ce qui se passe dans sa tête. J’ai trouvé le sujet abordé au travers de ce personnage vraiment intéressant, d’autant plus que c’est quelque chose que j’ai étudié au semestre précédent et que j’ai trouvé vraiment bien traité au travers de ce roman. Cela donne une vraie force au personnage, ce qui me manquait un peu dans les tomes précédents. Mon seul petit bémol concernant ce roman, serait qu’il y a un peu trop de scènes de sexe. C’est dommage parce que l’histoire est vraiment intéressante sans avoir besoin d’en rajouter autant… Mais autrement j’ai passé un très bon moment. Depuis que l’on a découvert Max dans le sixième tome, j’ai adoré la famille Fournier et ça a été un vrai plaisir de découvrir un autre de ses membres et de les voir interagir tous ensemble. Il y a une vraie connexion entre eux et j’adore ça (même si j’avoue que j’aurais voulu voir un tout petit plus de scènes entre Simone et ses frères…). Ce neuvième tome est super rafraichissant et me rappelle beaucoup les premiers tomes qui m’avaient accrochés à cette série.

Et c’est donc avec un grand plaisir que je me suis plongée dans le tome portant sur Reed, un joueur que l’on rencontre dans ce tome, et Josie sa voisine. Je viens tout juste de finir ce livre, la chronique devrait donc être mise en ligne très rapidement!
Le Club des Cinq et le passage secret Le Club des Cinq et le passage secret
Enid Blyton   
Quels bons souvenirs ! Mon père m'a fait découvrir le club des cinq et ce livre est la première de leurs aventures que j'ai lu. C'est un roman policier que je conseille à tous les jeunes enfants qui ne pourront qu'apprécier !
Les cinq sont les plus forts Les cinq sont les plus forts
Claude Voilier    Enid Blyton   
Pour un premier tome, Claude Voilier a repris à merveille le Club des Cinq, je trouve. Les bons côtés de la série sont toujours là, et il y a même une petite amélioration au niveau du rythme, que je trouvais un peu trop lent au début des tomes d'Enid Blyton, et qui, en tout cas dans celui-ci, est bien plus adapté. On rentre très vite dans l'intrigue, mais pas trop non plus, et on ne s'ennuie jamais, d'un bout à l'autre.
A ceux qui craignent donc ce changement d'auteur, je recommande de se lancer sans inquiétude !
Les Cinq au bal des espions Les Cinq au bal des espions
Claude Voilier    Enid Blyton   
C'est un très bon tome où le Club des Cinq vas se débrouiler seul et vas beaucoup rusé pour réussir.
A lire.

par Camille5
Martine à la mer Martine à la mer
Gilbert Delahaye    Marcel Marlier   
ma mère m'a fait découvrir les Martine est décidement j'adore de superbe image

par laura-51
Martine embellit son jardin Martine embellit son jardin
Gilbert Delahaye   
Décidemment, j'aime trop bien les dessins des "Martine" !
L'histoire est jolie comme d'habitude ... et on aimerait être Martine.