Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kirogann : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cycle de Drenaï : Waylander Le Cycle de Drenaï : Waylander
David Gemmell   
Encore un livre que je regrette de n'avoir pas lu plus tôt ! (Décidément...) Contrairement aux histoires de fantasy classiques qui narrent la quête d'un homme ou d'un adolescent, devenu héro presque malgré lui, le personnage de Gemmell, Waylander est l'image même du anti-héro ! Sarcastique, acerbe, asocial, il n'aime personne et le monde le lui rend bien !
De plus, ce anti-héro est même un assassin. Ancien fermier reconverti à la mort de sa femme et de ses enfants, Dakeyras devient finalement Waylander l'Assassin, le Voleur d'Ames, acceptant de tuer n'importe qui contre de l'argent !

Le fait que ce héro malgré lui soit un assassin à la réplique cinglante donne un tout autre goût à l'histoire et nous change vraiment de ce genre de héro un peu stéréotypé que l'on peut retrouver dans les histoires de fantasy.

Dès les premières pages, Gemmell nous entraine dans un univers sombre, où la guerre fait rage. Un univers impitoyable de meutres et de barbarie, décrit d'une manière telle que l'on s'imagine parfaitement le décors. C'est au milieu de ce chaos que Waylander vit, ou plutôt survit, échappant à ses ennemis pour en fuir d'autres. Le style imagé de l'auteur fait que l'on plonge dans l'histoire si bien qu'on a l'impression de vivre les aventures en même temps que les personnages.

La plume de Gemmell est fluide et très agréable à lire. Les scènes sont détaillées de façon à ce que l'on puisse la visionner en même temps qu'on la lit, mais sans plomber le livre. On reconnait son style d'écriture par le vocabulaire qu'il emploi. C'est du lourd ! Il a pas peur des mots et cela se vérifie dans le langage parfois cru qu'il utilise !
J'ai aussi aimé la façon dont il a construit son histoire, les retournements de situation à la dernière minutes. A chaque instant, on pense qu'il va se passer telle chose et finalement, il s'en passe une autre. Un personnage apparaît, mais jamais celui auquel on s'attend !

Pour conclure, je dirais que j'ai passé vraiment un très bon moment à lire cette histoire ! Vraiment un très bon livre !!

par Fantasyae
Le Cycle de Drenaï : Waylander II, Dans le Royaume du Loup Le Cycle de Drenaï : Waylander II, Dans le Royaume du Loup
David Gemmell   
Tout comme le premier, ce tome est très bon. Encore et toujours des péripéties attendront Waylander. Les amis d'hier seront les ennemis d'aujourd'hui et inversement...
De plus, j'ai apprécié que les personnages ne soient pas figés dans le temps, on a pu assisté à leur évolution : Waylander a vieilli, Miriel a grandit.
Sans compter un récit bien mené, Gemmell a fait preuve d'un talent de dialoguiste dans ce tome-ci. Les personnages de Miriel, Senta et Angel ne manquent pas de répartie et ce fut une véritable bouffée d'air frais.
Bref, une très bonne suite.

par Nadia974
L'Héritage des Rois-Passeurs L'Héritage des Rois-Passeurs
Manon Fargetton   
Mon avis :

C'est au travers de ce roman que je découvre, ENFIN ! Me direz-vous, la plume magique de Manon Fargetton.
Pourquoi magique? Parce qu'il ne m'aura fallu que quelques pages pour être impliquée jusqu'à l'os dans cette histoire, me sentir en osmose avec Enora et la suivre fébrilement dans ses aventures.
Et tout ça je le dois Au mois de... Manon Fargetton du blog Book-en-stock. Je suis leur actualité petit à petit et déjà au début du mois j'avais regretté de ne pas tenter ma chance pour un autre roman (de Manon Fargetton, of course) avec "Le suivant sur la liste."
Je ne le regrette plus, ou moins en tout cas, maintenant que j'ai cette merveille entre les mains. Outre une couverture magnifique, la découverte d’une gentille et délicate attention avec sa dédicace à mon nom m’a de suite remplie d’émotions.

Cette couverture, à elle seule, appelle la fantasy, la nature indomptable, les secrets et l'aventure.

Le prologue est en quelques pages une mise en bouche digne d'un grand restaurant. Oui je suis une gourmande portée sur la nourriture donc ne vous étonnez pas de certaines connotations sucrées pour décrire mes ressentis.
Il nous dépeint en quelques mots, moins de 10 pages, une action guerrière et magnifique, un monde plein de dragons et de vouivres, de personnages intrépides, téméraires et fiers qui nous laissent déjà l'esprit rêver à d'autres aventures.

Lorsque le roman débute, dans un contexte plus contemporain et réaliste, nous suivons alors le départ à moto d'Enora pour sa province chérie afin d'y fêter en famille son anniversaire, la plume de Manon Fargetton nous tient toujours.
Les émotions de notre héroïne vont nous être transmises aux travers des mots, des descriptions et de cette ambiance que l’auteure instille autour d'Enora.
Nous rencontrons sa famille, sentons la joie des retrouvailles teintée pourtant d’une aura de mystère et d'inquiétude et comme Enora et son jumeau nous nous interrogeons.

C’est un événement brutal, irrémédiable qui va se produire et changer la donne à cette réunion entre amis et ce week-end de fête.
La vie pour Enora et ses proches ne sera plus la même. Et ce qu'elle va découvrir va nous entraîner, car là encore nous la suivons fébrilement, dans une aventure sans précédent.

Je n'en dirai pas plus mais pour savourer encore plus ce début sur des chapeaux de roue, je vous conseillerais de ne pas lire le quatrième de couverture. Vous aborderez ainsi les événements avec le même état d'esprit qu'Enora et cela ne pourra que vous permettre une meilleure imprégnation dans l'histoire. Mais ce n'est qu'un conseil de lectrice, vous êtes libre d'en faire ce que vous voulez.

Enora est une jeune femme dynamique, un peu casse-cou et pourtant réfléchie. Les événements tragiques qui vont l'amener à en apprendre plus sur sa famille et ses origines en auraient écrasé plus d'une. Mais elle va se relever, garder la tête hors de l'eau malgré son chagrin et sa colère. Elle m'a de suite plu. C'est une jeune femme moderne, bien dans sa peau, ce que ces cours de théâtre ont développé en lui donnant une aisance particulière pour cacher ses émotions et sa gêne éventuelle. Elle va aussi nous montrer que chacun n'est pas fait d'un seul matériau et que derrière cette force il y a aussi un grand désespoir et un besoin intense de vengeance. La question sera de voir s’il la délivrera ou la détruira.

Les frères Charly et Julian sont comme le jour et la nuit. Autant l'un est solaire tant par ses cheveux blonds comme les blés que par son côté toujours souriant et plein d'enthousiasme autant le deuxième est taciturne et lapidaire. Cependant rapidement le lecteur va les apprécier. Ils ont leurs forces et leurs faiblesses. Julian est celui qui se rapproche le plus d'Enora par leur caractère. Il est protecteur envers son petit frère, un peu torturé aussi par leur enfance à fuir l'Ordre et méfiant de tout. Lui aussi a des crevasses à combler et son addiction néfaste nous donne envie de l’aimer et de le secouer.
Charly est en Ombre comme un enfant dans une fête foraine. Il semble n'avoir attendu que d'être là toute sa vie. Sa joie et son caractère enjoué sont contagieux et nous le rendent de suite attachant.

Ensuite Elouane/Ravenn. Rousse, pleine de fougue et de flamme comme sa chevelure de feu l'atteste, ce personnage est de suite marquant. Cette jeune femme sans peur va jouer un rôle dans toute cette histoire. Et j'avoue que dés le premier instant où nous l'avons rencontrée, elle m'a plu. Voir qu'ensuite mon vœu de la retrouver se trouve exaucé a été un bonheur de plus dans cette lecture déjà fortement proche du coup de cœur après seulement quelques chapitres.

Autres personnages qui n'en sont pas vraiment mais qui pourtant jouent un rôle important : Ombre et Rive, les deux Royaumes (le leur et le nôtre).
D’un côté, Rive, notre monde tel que nous le connaissons avec son modernisme, ses jeunes gens insouciants, ses traumatismes et son absence de magie. Vous découvrirez d’ailleurs pourquoi.

De l’autre, Ombre, un monde à part, reflet ou image de nous-mêmes dans un contexte regroupant quelques bonnes bases de fantasy.
Ce royaume est cependant surprenant car gouverné par des femmes dans un ordre matriarcal depuis la trahison du dernier Rois-Passeurs.
La ville d'Astria, capitale du royaume, est décrite de façon telle que le lecteur en a les yeux qui brillent. La plume de Manon Fargetton est là encore magnifiquement expressive à nous emporter avec elle. Tous les détails de la cité, des habitants et de l’ambiance sur place nous sont comme exposés sous les yeux tels un trailer de film fantastique.

Nous suivons alors le flot des aventures de nos trois héros dans cette nouvelle vie, comme une embarcation voguant au gré des vents. Un peu ballotés, sans rien diriger et pourtant avec une soif d'aventure que les actions, complots et rivalités que nous découvrons ne font que renforcer.

Les actions qui vont se dérouler sous nos yeux vont nous entraîner dans des complots, des trahisons, des assassinats mais aussi des sentiments forts et purs tels la fidélité, la justice, l'amour et la loyauté à un serment.
Le lien entre le royaume d'Ombre et notre propre monde, ce pouvoir qui permet aux Passeurs de pénétrer de l'un vers l'autre, la magie, toutes ces parties d'un tout nous mènent dans la fantasy comme dans un film se déroulant sous nos yeux.

Je n'ai pas lu ce livre, je l'ai dévoré mais surtout je l'ai vécu. J'ai ressenti des moments de tristesse, de joie ou de colère.
Injustice j'ai plusieurs fois crié ton nom, toi qui, sous la plume de Manon Fargetton a su si bien me rendre fébrile et dégoûtée, attentive et impatiente.
Jusqu'au bout j'ai voulu croire,… à quoi me direz-vous?
A tout.
A ce monde sous nos pieds et en même temps face à nous tel un reflet.
A ces personnages qui m'ont transportée avec eux comme un passager clandestin.
A l'espoir que les contes remplis de magie finissent toujours bien pour tous ceux que l'on aime.
Au fait que j'avais peut-être mal lu en espérant et redoutant une suite qui n'existe pas.

Oui je l'avoue égoïstement, je voulais une autre fin, plus en conformité avec mes souhaits. Mais quelle est cependant belle ! cette fin-ci avec sa dualité qui ne peut que continuer à nous émouvoir comme l'a fait tout le reste du livre.
J'ai été tellement prise dans ce film qui se déroulait sous mes yeux ébahis que je n'ai pas voulu voir cette fin qui se profilait à l'horizon. Je n'en ai que mieux ressenti la frustration ou la colère de certains personnages et la détresse d'autres. Tout du long Manon Fargetton a su me faire garder mes œillères sur ce que j'espérais comme fin.
Alors quel choc, quelle trahison de mon cerveau de ne pas m'avoir prévenue de cette duperie avant de la recevoir en pleine face!
Et en même temps quelle sensation que cette découverte inattendue.
Car vous le verrez, beaucoup de choses vont se voir expliquer au fur et à mesure de votre lecture. Et toutes ces informations vont vous plonger encore plus dans l'envie de faire partie intégrante de cette aventure, malgré les risques, malgré les douleurs à prévoir, juste pour être là, avec eux.
Enora, Ravenne, Jana, Julian, Enoch, Charly, Axel ou Hank vont vous mener avec eux et vous surprendre. Les conséquences de toute cette aventure vont elles aussi vous déstabiliser. Car là où tout semblait déjà tracé, l'auteure a su instiller des détails infimes parfois mais qui vont tout changer.
Ombre et Rive sont liés autant que vous allez l'être à ce livre le temps de votre lecture et même une fois la dernière page retournée.
Ce roman est un coup de cœur sans conteste aucun.
Il va rejoindre l'étagère de ces rares mais intenses moments de lectures marquants, touchants ou de pure liberté.

La fin me laisse pourtant un goût de trop peu.
Beaucoup de questions restent dans ma tête une fois la dernière page tournée non par manques de l'auteure mais plus par envie de voir ce rêve perdurer en lui créant moi même des épisodes supplémentaires par mes questions, mes besoins de les retrouver encore et de les suivre à nouveau.
Je ne connais pas la plume de Manon Fargetton dans ses autres styles de romans mais elle peut déjà conclure que pour la fantasy elle compte une fan de plus.

par Aelynah
La Guerre des ténèbres, tome 1 : Les faucons de la nuit La Guerre des ténèbres, tome 1 : Les faucons de la nuit
Raymond E. Feist   
comme lui seul peut le faire Feist nous embarque dans de nouvelles aventures.Avec les redoutables guerriers, les Talnoys, le conclave devra redoubler de prudence ...

par ricou
Faërie Faërie
Raymond E. Feist   
Pour faire cour magnifique...
Se livre est une perle...
Je manque des superlatifs pour décrire le plaisir que m'a procuré ce roman.
Je le recommande vivement...
Darkwood, tome 2 : Les Epées de Haven Darkwood, tome 2 : Les Epées de Haven
Simon R. Green   
Je l'ai lu il y a un moment déja mais je l'avais bien aimé!! c'est un genre de policier fantastique lol! un couple qui passe son temps à se lancer des piques mais qui est unit contre le crime!! un bon livre!

par donnanou
L'Homme au torque d'or L'Homme au torque d'or
Simon R. Green   
Le moindre que je puisse dire c'est que je ne me suis pas ennuyé. L'action ne cesse jamais et à la limite ce serai le plus grand défaut du livre. De plus ça m'a fait beaucoup de bien de replongé dans quelque chose de complètement fantastique mêlé en plus de ça à de l'espionnage. Deux univers que j'apprécie particulièrement. C'est décidément une lecture très agréable et prenante. Par contre ce livre est classé au rayon adulte... En gros il faudrait avoir plus de quinze ans pour le lire et l'apprécier à sa juste valeur je pense.
Artemis Fowl, Tome 3 : Code Éternité Artemis Fowl, Tome 3 : Code Éternité
Eoin Colfer   
Tout aussi bon que les deux premiers ! C'est fou , comment de fait il que ça marche à tous les coups ?
On ne s'ennuie pas une seule seconde !
:)

par Olyna69
Le Supernaturaliste Le Supernaturaliste
Eoin Colfer   
Un livre magnifique qui m'a ouvert le chemin vers la science fiction.
Des personnages réalistes, attachants et plein de vie.
Manipulations, course-poursuites et mille autres ingrédients qui vous font passer de si bonnes heures sous les couettes le cœur battant Le tout sur sur fond de science fiction bien contrsuit... passionant.




par Mondaye
La Reine Rouge, Tome 1 : Le Prince des Fous La Reine Rouge, Tome 1 : Le Prince des Fous
Mark Lawrence   
J'ai beaucoup aimé le premier tome de cette nouvelle trilogie de Mark Lawrence.
Les personnages sont attachants, l'humour vraiment sympathique et bien placé, et l'univers qui commence à m'être agréablement familier m'accueille à nouveau entre les pages.
Cette série est peut-être plus accessible que la première, parce que les personnages en sont plus conventionnels : là où Jorg était un meurtrier de masse précoce, Jalan est bien plus posé et amical (en comparaison, en tous cas). Je la recommande donc à ceux qui ne connaissent pas encore l'univers de l'auteur aussi bien qu'aux habitués.
Ça faisait aussi plaisir de voir que les deux trilogies se croisent et de voir les personnages de la première du point de vue de ceux de la seconde.
Bon, le livre a les mêmes défauts que la première série, mais ils se sont nettement amenuisés et la qualité d'écriture s'est améliorée (il y a moins de longueurs, notamment). Il reste ces petites incohérences et questions irrésolues (dont on sait qu'on aura pas pas la réponse parce que...??), mais je considère qu'elles font partie du style de Mark Lawrence et que c'est pas cher payé pour profiter de ces livres qui me font toujours passer un bon moment.
Je retournerai bientôt dans l'Empire Brisé pour la suite!

par Natiguane