Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kittycat : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La voie des oracles, tome 1 : Thya La voie des oracles, tome 1 : Thya
Estelle Faye   
Thya est un roman de fantasy qui se déroule lors d'une période réelle dans un lieux réel, en l'occurrence la fin de l'empire romain en Aquitaine et plus largement en Gaule. C'est ce qui m'a d'ailleurs tout de suite attiré sur le quatrième de couverture.

Les personnages principaux sont assez classiques mais restent des valeurs sûres, Thya une ado oracle accompagnée par Enoch, un jeune maquilleur (parfumeur et coiffeur qui a une aisance pour le maquillage de ses clients) se retrouvent embarqués dans une quête qui leurs fera traverser le pays.
Là ou l'intérêt des personnages arrive c'est sur les créatures fantastiques présentes dans l'aventure qui eux m'ont vraiment plus, un faune, une ondine (sirène) et encore d'autres personnages fantastiques assez cool.

L'histoire est bien écrite et fluide, le sujet lui est intéressant, je me suis vite embarqué dans cette aventure.

Pour conclure je dirai que son côté classique est surpassé par le côté réel des lieux et par l'époque où tout cela se déroule, et que si vous cherchez un roman de fantasy français vous ne serez pas déçu mais ne vous attendez pas non plus à ce que ce soit une merveille d'originalité.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/02/la-voie-des-oracles-tome-1-thya-estelle.html

par Maks
Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie
Sophie Jomain   
OH MON DIEU !!! Cette explication me fait encore plus aimé ce livre ! Et ne parlons pas du bonus de Noël 2015 !

Voici l'explication de Sophie sur le choix de cette fin ... ( Source : twilight-teamsuisse.blogspot.fr )

[spoiler]"Je refusais que Leith se souvienne d'elle au dernier moment et se dise "purée, on a failli raté des choses". Je voulais qu'il retombe amoureux, vraiment, que le mor-aotrom lui prouve à lui et à elle une nouvelle fois qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, je voulais qu'il redécouvre tout de Hannah, qu'il en soit fou au point de se dire que peu importe si sa mémoire lui fait défaut, seul ce qu'il a devant lui, sa certitude compte. L'éternité avec elle. Et elle, l'éternité pour lui rappeler combien ils s'étaient aimés, combien ils s'aimeraient encore.
Je voulais qu'ils aient une vraie nouvelle chance. Celle que le commun des mortels n'auraient jamais, parce qu'ils ne sont pas le commun des mortels.
C'aurait été si facile de lui faire retrouver la mémoire et tomber dans le ressort bateau du "tout est bien qui finit bien". Non. Ils vont devoir reconstruire. Ensemble. Pour de vrai.
Et ainsi, Leith est encore plus sûr de son amour pour elle. Quant à Hannah... après ça, elle se sent sûrement aimée comme nulle autre femme.
Quant à la Meute, ce n'était pas son histoire, ni celle du Cercle. C'était celle de Grigore, Leith, Hannah et celle des Sutherland. C'est d'ailleurs pourquoi l'histoire se termine là où elle a commencé pour les loups."

***

BONUS : suite des "Étoiles de Noss Head" offerte par Sophie Jomain pour le 25 Décembre 2015.
© Sophie Jomain / Pygmalion
Source : facebook.com/ed.Pygmalion

— Et voilà ! s’exclama M. Broadman en déposant deux mugs fumants devant nous. Chocolat, cannelle et sucre d’orge ! Joyeux Noël, les enfants !
Je le remerciai d’un sourire qui voulait tout dire et, impatiente d’y goûter, je me saisis de ma tasse avant de la porter à mes lèvres.
— Prenez garde à ne pas vous brûler, ajouta-t-il avant de s’éclipser.
J’avalai une gorgée, deux puis trois, et fermai les yeux de délectation. Il n’y avait que chez Broadman qu’on trouvait des boissons de Noël aussi délicieuses.
— Ah ! J’adore Noël !
Leith s’empara de son mug et pinça les lèvres.
— Fête commerciale…
Oh, je savais bien ce qu’il en pensait. Mais je m’en moquais. Moi, j’adorais ça !
— Tu n’es qu’un grognon ! D’ailleurs, tu ne m’as toujours pas dit ce qui te ferait plaisir.
Il s’en amusa.
— Et toi ?
Excitée comme je l’étais à l’idée de fêter Noël, j’embrayai sur la longue liste de cadeaux auxquels j’avais pensé. Il siffla.
— Rien que ça ! s’esclaffa-t-il.
J’éclatai de rire, puis redevins sérieuse.
— Mais toi, Leith, qu’aimerais-tu ? Dis-moi…, insistai-je en terminant mon chocolat chaud.
Son petit sourire en coin faillit me faire fondre.
— La réponse est sous ton nez.
Décontenancée, je fronçai les sourcils. Alors, mon attention fut attirée par l’inscription au fond de ma tasse.
« All I want for Christmas is you
Will you marry me? »
J’en perdis tous mes moyens.
— Par l’Esprit…
Le cœur battant, je levai la tête vers Leith. Il me mangeait des yeux. Puis, sans cesser de me regarder, il plongea la main dans sa poche et en sortit un anneau argenté serti d’un diamant.
— Veux-tu être ma femme, Hannah ?
En cinq ans, notre relation avait atteint des sommets, tout ce par quoi nous étions passés nous avait davantage renforcés, rapprochés, nous nous aimions plus que jamais, alors les larmes affleurèrent.
— Par l’Esprit ! Oui ! Oui !
La bague qu'il glissa le long de mon doigt fit de moi la femme la plus heureuse du monde.
Leith était l'homme que j'aimais.
Ma moitié. Mon double. Mon âme.
Mon éternité.[/spoiler]

par MissNaais
Une île Une île
Tracey Garvis-Graves   
J'ai passé d'excellents moments au cours de cette lecture, traversé toute une palette d'émotions.
Je pense que le livre a été écrit de façon à ce que l'on vive l'aventure en même temps que Anna et T.J., on a peur pour eux, on retient notre souffle, on rigole avec eux, ils ont pas mal de scènes mémorables. Tout du long, j'ai gardé un petit pincement au coeur, ce livre est vraiment touchant. T.J. n'est au début qu'un adolescent, et on assiste à son développement en homme, dans ses pensées comme via celles de Anna.
J'avais du mal à imaginer une quelconque romance au départ, et elle devient par la suite plus qu'évidente et l'auteur nous permet de la comprendre et d'y adhérer à 100%, comme quoi tout est relatif.
Enfin très belle histoire...

par maya18
Comme un conte Comme un conte
Graham Joyce   
Étrange et glauque.
Voilà les mots qui me viennent à l'esprit quand j'y pense.
Je ne m'attendais pas du tout à cela.
Le résumé du livre m'avait fais rêvé : une jeune fille enlevée par des fées…
Je m'attendais à la suivre dans un monde merveilleux, fantastique…et je tombe dans un monde glauque…

Les fées sont des êtres étranges, à l'air humain, qui passent leur temps à coucher ensemble dans un monde duquel on ne peut ressortir seulement un temps voulu. Pourquoi? Parce que c'est comme ça…

Cela ne m'a pas du tout séduite.
Mais plutôt laissé perplexe… Une fille de seize ans propulsée dans un monde de sexe? Bof… Surtout que le coté vulgaire était beaucoup trop présent.
Si la situation avait été décrite avec un peu plus de simplicité, en utilisant des termes moins vulgaire, le côté "féérique" aurait été plus intéressant…
Mais là, on dirait que l'on entre dans un monde de drogués qui ne font que se balader nus et baiser… Je m'attendais limite à ce qu'une fois que Tara ai accepté le fait qu'elle ne pourrai quitter cet endroit qu'au bout des 6 mois, à ce qu'il y ai une orgie géante où tout le monde lui ferai des offrandes sexuels tellement ça ne parle que de ça dans chaque paragraphes…tu m'étonne qu'on ressort de ce monde totalement traumatisé alors!!!
On en vient presque à se demander si l'auteur n'a pas intégré toutes ses frustrations sexuelles dans le roman…????????

Et puis il y avait des narrateurs que l'on identifiait pas immédiatement, du coup, on se perdait dans le récit. Dès le premier chapitre, on ne sait pas qui présente le roman. Je sais, dis comme ça c'est bizarre, mais on ne sait pas qui parle de la présentation de l'histoire lors des premières lignes…
De plus, il y a de nombreux retours en arrière dans un même chapitre, une partie on est dans le présent, après dans le passé, puis de nouveau au présent, ou inversement, ou alors des dialogues intégrés au récit sans tiret cadratin pour signifier que quelqu'un parle, et on ne sait plus qui parle quand du coup…

Alors, imaginez, on ne sait pas qui parle, ni à qui, ni quand, ni où; c'est vraiment perturbant, du coup, on n'arrive pas à rentrer dans l'histoire.

Déjà que je ne m'attendais pas à une histoire pareille, je suis donc déçue de ce coté là, alors se perdre dans le récit avec des confidences de je ne sais qui, c'est vraiment pas top…

En ce qui concerne les personnages, je n'ai "accroché" avec quasiment aucuns…
Tara débarque en mode "je suis une sainte" et "j'ai vécu chez des "fées". Elle adopte parfois un comportement vraiment bizarre, et on a aucune explication. J'étais parfois un peu perplexe devant certaines actions : par exemple, lorsqu'elle apprend de Jack que Mme Larwood souhaite la rencontrer : entrer dans la chambre du gamin comme une furie et claquer la porte et faire tout un foin parce qu'une dame âgée souhaite la rencontrer… Mais WTF?????? C'est si inhabituelle de rendre visite à quelqu'un chez eux qu'il faut un branle bas de combat????? Pas compris…

Son frère Peter veut absolument lui en coller une ou la faire passer pour une tarée, j'ai trouvé ça nul. Sa soeur est de retour, elle est peut-être un peu fantaisiste, mais est-il forcé d'être aussi agressif envers elle alors que cela fait 20 ans qu'elle a disparu? Cela ma profondément agacé…

Les parents ne sont pas suffisamment présents je trouve…

Et les enfants de Peter sont juste énervant…Surtout Jack, à un moment, il commet un acte irréparable, j'ai pas compris en quoi cela apporte quelque chose au récit. C'était mal placé je trouve, et j'espérais qu'au cours du récit il y aurait un miracle, mais non. J'ai vraiment trouvé ce passage cruel et sans intérêt…Une autre entré en matière aurait pu être utilisé pour entrer en contact avec cette fameuse Mme Larwood…

Le psychiatre, le docteur Underwood, est un personnage bizarre également, lors de ses "chapitres monologues", il emploi des termes scientifiques très compliqués au dédut d'un paragraphe, puis termine ce dernier par une phrase totalement ridicule…agaçant aussi du coup…

La vieille dame habitant en face de chez Peter, Mme Larwood, est une femme mystérieuse, qui a tendance à tourner autour du pot pendant un moment avant de dire ce qu'elle a à dire aussi. On ne découvre en quoi elle est importante seulement trois-quatre chapitre avant la fin…

Seule Geneviève, la femme de Peter a été un personnage que j'ai apprécié. Elle est douce, présente pour tous le monde, à l'écoute, même si elle juge parfois un peu vite, elle reste présente pour quiconque souhaite se confier…

Ensuite, avec la description de l'environnement dans lequel vivent Peter et sa famille j'avais vraiment l'impression de me retrouver dans une baraque totalement pourrie, infestée de rats, je voyais les personnages sales et mal habillé, pas vraiment ce qui m'a aidé a rentrer dans l'histoire non plus…

Bref, peut-être que je papote de choses peut-être insignifiantes, mais quand on a du mal a rentrer dans un récit, soit parce que l'on ne s'attendait pas à une telle histoire ; dans le sens négatif j'entend, car on peut aussi être surpris par un roman dans le sens positif, mais ici, pour moi c'est plutôt le négatif qui a pris le dessus…, soit parce que les narrateurs sont difficilement identifiables, le moindre petit point qui nous irrite devient énorme et agaçant…

En conclusion, si vous souhaitez rencontrer des fées maléfiques, je vous conseille plutôt la trilogie "Les Outrepasseurs" de Cindy Van Wilder. Ils ont un coté mauvais, sensuel aussi, et le coté charnel est tout aussi présent que dans "Comme un Conte" mais sans le coté vulgaire…Elles ne ressemblent pas non plus à la fée Clochette, loin de là, elles ont formes humaines, et peuvent également passer dans notre monde et nous enlever…
"Comme un Conte" est donc pour moi, vous l'aurez compris, une sacré déception…
Twisted Love, Tome 2 : Follow Me Back Twisted Love, Tome 2 : Follow Me Back
A. Meredith Walters   
Avis posté sur BdP:
http://www.boulevarddespassions.com/t11581-twisted-love-sous-influence-tome-2-follow-me-back-de-a-meredith-walters#227238

Lu en vo.

J'ai aimé retrouver dans Follow me back ce style d'écriture poétique propre à l'auteur qui m'avait tant touché dans Sous influence. La narration se fait toujours à deux voix et les fortes émotions sont encore une fois bien au rendez-vous.

J'ai passé un bon moment de lecture, cependant Aubrey m'a un peu déçue dans cette suite dans le sens où je l'ai trouvée trop centrée sur elle-même (je mets ça sur le compte de sa jeunesse). Elle a des oeillères et ne soutiendra pas suffisamment Maxx à mon goût.

Lui je l'ai trouvé tout simplement adorable (ben quoi!). Jeune homme déterminé, fou amoureux qui devra se battre une fois sorti de cure de désintoxication pour la reconquérir (et l'affaire ne va pas être simple). J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour lui, il doit se battre contre lui-même et son envie de replonger, puis à cela vont s'ajouter des soucis financiers dont il n'a vraiment pas besoin vu son état déjà fragilisé.
Pas mal d'embûches donc, qui feront qu'il est sur la corde raide et que l'on craint pour lui tout du long, c'était vraiment intense et frustrant à lire.
Va t-il basculer ? Ou pas ?

S'il y a une suite je ne pense pas qu'elle portera sur le couple Aubrey et Maxx car à mon sens la fin se suffit à elle-même. Un final que j'ai d'ailleurs trouvé un petit peu rapide c'est dommage, mais j'en reste quand même satisfaite. Je ne serai pas surprise cependant à l'avenir que l'auteur écrive quelque chose sur Landon (le frère de Maxx), Renee (la meilleure amie d'Aubrey) ou encore sur Brooks (meilleur ami d'Aubrey). En tout cas si suite il y a un jour je la lirai avec plaisir.

Ma notation: 3.75/5

par Attila9
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Chronique de Diana disponible sur Follw the Reader : https://followthereader2016.wordpress.com/2017/10/27/sinners-of-saint-tome-1-vicious-l-j-shen/

Tout d’abord je vais rassurer les lectrices. Ce roman n’est pas une dark romance malgré l’inscription sur la couverture française (ou alors je suis devenue complètement blasée mais c’est un autre débat). C’est une super romance contemporaine dans le style New Adult et je pense sincèrement que vous allez adorer Vicious et Emilia.

Emilia fait connaissance avec Baron (aka Vicious) peu de temps après son installation dans le domaine de son père. Elle est la fille des employés de maison et la première rencontre ne se fait pas sans heurt. Emilia prend peur et par la suite ses rapports avec le fils ne seront jamais simples. Vicious va s’évertuer à faire de la vie de Millie un véritable enfer. D’un naturel décalé mais volontaire ce dernier ne ménagera pas l’année de terminale de la jeune fille. Elle le retrouve des années après alors qu’il vient boire un verre dans le bar où elle travaille.

Vic n’a pas changé et il place à nouveau la jeune femme dans une position délicate. Elle se voit dans l’obligation de travailler à nouveau pour lui en tant qu’assistante. Mais détaillons plus nos héros.

Emilia est une artiste, un peu bohème mais perspicace et elle est très protectrice envers les siens. Elle n’a jamais compris pourquoi Vicious avait une telle animosité envers elle et pourquoi il lui avait littéralement pourri la vie pendant sa dernière année de lycée. Vic est un écorché vif, par moment inadapté social mais surtout immature dans ses relations avec les autres. On pourrait dire qu’il agit comme un petit garçon de 5 ans avec Emilia en lui tirant les cheveux sauf qu’il emploie des moyens bien plus radicaux comme un jeune homme et non un garçonnet. Impulsif, arrogant on a envie par moment de détester l’homme imbu de sa personne qu’il présente à tous. Cependant Millie arrive à gratter ce vernis et là on découvre un autre homme. Bon n’allez pas imaginer que c’est un agneau. Vic est un loup, il est brillant, calculateur et vicieux lorsqu’il veut obtenir quelque chose ou quelqu’un.

Entre eux va commencer une sorte de parade amoureuse, bancale mais très attractive pour le lectorat. On se retrouve complètement pris dans cette histoire avec l’envie de découvrir toujours plus sur nos personnages. Entre la famille, la vengeance, les rancunes entre amis mais aussi tout simplement le fait de grandir, se projeter dans le futur et vouloir construire une histoire, on en s’ennuie jamais avec ce récit.

J’ai découvert une auteure dont j’adore la plume, c’est rythmé, les personnages sont bien construits et ils sont complexes. Vicious est le parfait anti-héros qui vous fera cependant craquer. Cette romance, passionnée et passionnante est pour vous si vous souhaitez une super lecture.
Wild Seasons, Tome 3 : Dark Wild Night Wild Seasons, Tome 3 : Dark Wild Night
Christina Lauren   
J'ai l'impression que ça fait une éternité que j'attends d'avoir en ma possession l'histoire de Lola et Oliver. Je suis juste complètement attendrie par ce couple et ils ont bien mérité leur position de chouchou. Laissez-moi vous rafraîchir la mémoire, après une nuit alcoolisée, Mia s'est retrouvée mariée à Ansel, Harlow à Finn et Lola à Oliver. Alors que les premiers décidaient de poursuivre leur mariage, les autres couples décidaient de divorcer pour oublier cette erreur. Vous connaissez sans doute l'histoire des autres couples, cette histoire c'est celle de Lola et Oliver, qui ont fait le choix de rester amis.

Jusqu'à présent leur amitié ne leur à jamais poser le moindre problème et si tout le monde sait qu'ils sont faits l'un pour l'autre, il préfère fermer les yeux et rester dans le confort d'une amitié sincère. D'autant plus, qu'ils sont tous les deux persuadés que l'autre ne ressent pas la même chose, donc aucun ne va essayer de changer les choses et même si l'attirance est évidente pour tout le monde sauf eux, ils vont chercher à oublier leur désir naissant, qui vient changer la vision qu'ils ont de leur amitié.

Je ne vous cache pas que je n'ai pas compris l'orientation du résumé, je n'ai pas du tout vu l'histoire sous cet angle et j'ai eu l'impression qu'il s'agissait d'un autre roman, tellement on est à côté de la plaque. Lola est à un moment de sa vie où tout va changer et son amitié avec Oliver est un point d'ancrage pour elle, sa bande dessinée va être adaptée au cinéma et au delà de la bonne nouvelle, c'est un travail qu'elle n'avait pas imaginé, sans compter que sa prochaine BD doit bientôt être remise à son éditeur, ce dont elle a besoin c'est d'un ami pour l'épauler. De son côté Oliver, se pose de plus en plus de questions sur les sentiments de Lola et ne souhaitant pas la brusquer il va se contenter de ce qu'il a avec elle et la soutenir et être complètement dévouée et à l'écoute de sa meilleure amie.

Lola a une histoire familiale compliquée et elle a du mal à s'ouvrir aux autres. Oliver le voit et le comprend, il ne l'a jamais laissée tomber et leur amitié va devenir tellement importante, qu'elle va finir par passer devant son amitié avec Harlow. J'avais reproché la lenteur de la saison 1 et c'est justement ce qui fait la magie de ce tome. L'histoire se déroule doucement, sans brusquer nos héros et l'amitié, laisse la place à l'attirance, puis à des sentiments plus forts. Ce que j'ai aimé par-dessus tout, c'est cette douceur entre les personnages. Pas besoin d'en faire des tonnes, c'est simple et c'est justement ce qui rend cette histoire adorable. J'ai attendu la formation de ce couple à l'instant où je les ai découverts et découvrir l'histoire de Loliver est un vrai bonheur, à la hauteur de tout ce que j'aurais pu imaginer.

Cette suite, est un peu différente des tomes précédents notamment, car Lola est un personnage réfléchi et n'a pas l'impulsivité d'Harlow, ou le goût de l'aventure de Mia. Et bien que nos deux mâles soient hot, j'ai été complètement charmé par la simplicité et l'authenticité d'Oliver. Ma seule déception, qui d'ailleurs était un peu le même dans les tomes précédents, concerne les projets de Lola qui laissent un peu sur notre faim, j'ai toujours ce sentiment de ne pas savoir comment sont censées évoluer les choses. C'est dommage et frustrant. Visiblement, la suite est attendue pour février 2016 et le personnage de London m'intrigue. On obtient quelques petites informations croustillantes à son sujet et ça met l'eau à la bouche. Encore une fois c'est une vraie réussite, Christina Lauren est au top.

http://wp.me/p4u7Dl-1u2

par Luxnbooks
Legend, Tome 2 : Prodigy Legend, Tome 2 : Prodigy
Marie Lu   
Je tourne la dernière page de ce livre et je ne peux m'empêcher de laisser échapper ma tristesse... Puis je me rends compte que le tome 3 n'est pas encore sorti. Une grande frustration !
Ce tome 2 comporte beaucoup d'intensité, d'action, de suspens, un paquet d'émotions et une addiction deux fois plus forte que le premier ! Même à deux heures du matin, lorsque mes yeux piquent, lorsque mes paupières se font lourdes et que le sommeil s’intensifie, je ne pouvais refermer ce livre, je devais absolument connaître la suite ! Et c'est avec les larmes au yeux, que je dus le fermer.
Je pense que je n'ai jamais autant été frustré par une fin comme celle-ci ! J'ai les larmes aux yeux et mes émotions ne s'en remettent pas !
Pour conclure, un tome 2 bien meilleur que le tome 1. Et je remercie Marie Lu pour nous avoir donné tant d'émotions.
C'est avec impatience que j'attends le tome 3.
From Twinkle, with Love From Twinkle, with Love
Sandhya Menon   
Aspiring filmmaker and wallflower Twinkle Mehra has stories she wants to tell and universes she wants to explore, if only the world would listen. So when fellow film geek Sahil Roy approaches her to direct a movie for the upcoming Summer Festival, Twinkle is all over it. The chance to publicly showcase her voice as a director? Dream come true. The fact that it gets her closer to her longtime crush, Neil Roy—a.k.a. Sahil’s twin brother? Dream come true x 2.

When mystery man “N” begins emailing her, Twinkle is sure it’s Neil, finally ready to begin their happily-ever-after. The only slightly inconvenient problem is that, in the course of movie-making, she’s fallen madly in love with the irresistibly adorkable Sahil.

Twinkle soon realizes that resistance is futile: The romance she’s got is not the one she’s scripted. But will it be enough?

Told through the letters Twinkle writes to her favorite female filmmakers, From Twinkle, with Love navigates big truths about friendship, family, and the unexpected places love can find you.

par Sheo
Northanger Abbey Northanger Abbey
Jane Austen   
Après avoir lu Orgueil & Préjugés, j'avoue que j'ai eu un peu peur en me lançant dans celui-ci. A un moment, il y a eu un déclic, et l'histoire est devenue vraiment intéressante, de sorte qu'il me fallait le finir. J'aime la façon dont Jane Austen réussit à rendre une histoire qui pourrait sembler plate en un roman passionnant. Mais sans doute ne suis-je pas très objective !

par MrsNobody